Sainte-Lame, cela fait longtemps!

Verrouillé
Humain

Sandalphon

Elohim

Sandalphon

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sandalphon

» Publié par Lucy Hale

» 09 janv. 2018, 21:07

Le visage de Sandalphon est agité d’un rictus, une déformation de ses lèvres entre dégoût et colère, il y a des choses qui parviennent à ôter du visage de l’Archange, sa bonhomie coutumière. Un échec, une perte, ou bien un fait ou un évènement, un petit rien, qui vient tout à fait gâcher sa façon d’être habituelle.
Assis autour d’une table ronde, dans une salle de conférence épurée à son maximum, il observe sur le grand écran, le reportage d’un de ces prêtres 2.0 qui pensent que l’homosexualité n’est point un péché, et qui se dit « ouvert » à cela. Jésus prêcher d’aimer son prochain, etc etc etc.

Le fauteuil confortable en cuir dans laquelle il se tient, penche à l’arrière, il est avachi, coude aux accoudoirs, mains relevées devant son visage formant un triangle. Par la baie vitrée, la tour Eiffel offre un superbe éclairage. Il fait nuit, la ville lumière resplendit, Sandalphon s’assombrit. Au fond de lui le germe de la colère lui tire des tics nerveux, qui ne présagent rien de bon. Comme il regrette ses années dans les déserts les plus reculés auprès de fanatique musulman désormais grossissant une foi épaisse et convaincue de leurs devoir envers Dieu.

Fanatique mais efficace. Seuls les plus décidés dans leurs convictions apporte une foi démesurée, sans abus de pouvoir ou d’influence magique, Sandalphon s’est chargé d’une réserve inépuisable d’homme prêt à mourir pour eux, c’est probablement sans morale, mais seul les Prédicateurs peuvent apporter tant de conviction à des peuples ! L’Inquisition et autres sectes, tout ce miasme religieux…Sandalphon déteste pourtant ce qu’il voit à la télévision.
Il devrait probablement être heureux, probablement adorer l’idée qu’il y a dans ce monde, la possibilité aussi de toucher « ça » mais au contraire, la répugnance guette sa bouche et ses traits. L’homosexualité est pêchée de chair, il ne veut point même penser à la forme que cela prend, déjà que l’homme doit se reproduire en échangeant des fluides corporels et qu’il le fait, parait-il pour un plaisir dont il ne saisit pas la nuance, tant il ne voit que la chair souillée et blasphématrice !

Alors là ! Autant dire que c’est la cerise sur un gâteau effondré.

--Je voudrais savoir, comment cette merde a pu arriver. –Dit-il en finissant par sourire, un sourire crispé. – Dites-moi qu’Ils s’amusent à me provoquer ? Qu’ils y sont pour quelque chose !-Sans réponse, il dévisage ses interlocuteurs. –Réglez moi ça, rapidement !

Se relevant, il quitte la pièce. Ses pensées volent vers les paroles de son Père, Sandalphon n’est pas homophobe, il n’est pas hétérophobe non plus. Il est asexuel, il est un archange, et à l’heure d’aujourd’hui, ces débats sur les…emboitages des mortels oublient tout simplement les principes même de ce monde : l’acte de chair n’est fait que pour assurer la procréation. Le reste…n’a pas lieux d’être.

Il inspire, expire, sa secrétaire s’empresse de se rapprocher de lui, rajustant une paire de lunette sur son regard, elle lui souffle quelques rapports sur différentes situations, mais Sandalphon a bien trop rapidement l’esprit ailleurs, il la chasse d’un revers de la main et s’engage dans l’ascenseur, seul, choisissant de monter aux deniers étages de l’immeuble.

Sur le toit terrasse du building, il inspire à grand poumon l’air vicié de la cité parisienne, jamais rien sur ce monde n’a l’odeur, ni le parfum d’Eden, tout n’est que macadam brûlé, peau d’échappement crasseux et béton délavé. Il laisse derrière lui le local de l’ascenseur et se rapproche du bords, plongeant ses yeux sur la cité, il aime la vaste étendue, ça manque de vide pour réfléchir. Il devrait aller faire un tour dans des terres plus arides pour ressourcer… ou aller déjeuner avec Zadkiel. Zadkiel est parfait pour apaiser son esprit.

Debout, un vent léger relevant les pans de son trois-quart, il glisse une main dans sa poche, l’autre le long de son corps, réfléchissant à Washington, sa dernière entrevue avec le bras droit de Haniel et d’autres choses encore, son esprit fait le vide, il a l’impression de ressentir leur Père, mais il ne fait nul doute qu’il est « à son côté ».

Son don toujours actif, par précaution, Sandalphon ouvre les yeux au bout d’une heure peut-être intrigué par la sensation qui s’approche de lui, il vérifie sa montre.

--Oh Sainte-Lame, pas une seconde de retard. –Il n’aurait pas cru qu’elle viendrait à vraie dire, quand il avait lancé son invitation pour discuter un peu en sa compagnie. Il ouvre son regard sur Elle et lui sourit. – Comment te portes-tu ?

Cela faisait un petit moment qu’il n’avait pas vu sa sœur, depuis la forge de son arme peut-être, peu de temps pour des Elohim, quelques années, pour un mortel ça aurait fait un bail.

Nephilim

Sainte Lame

Elohim

Sainte Lame

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sainte Lame

» Publié par Heru Ur

» 23 janv. 2018, 17:34

Paris ville de la mode pêche de luxure. Voilà ce qui traversa l’esprit de Sainte-Lame quand elle referma le col de son long manteau blanc. La mode était au blanc depuis l’avènement des Anges. Paris dicte la mode. Alors le monde entier s’habille de blanc. Le blanc ne saurait cacher leur péché.

Elle ferme le dernier bouton et laisse retomber sa queue de cheval nouée par un anneau blanc d’un métal céramique encore inconnu de l’espèce humaine. Chacun des boutons de son manteau resplendit, ses gants également. Deux passantes se retournent sur son passage. Les bijoux blancs vont devenir à la mode. L’effet papillon. Elle s’amusait de la naïveté de l’espèce humaine. Elle désespère aujourd’hui. Elle pense à Sandolphon qui doit s’acoquiner avec un hôte humain. Elle soupire. Elle le plaint.

Elle le plaint même si elle déteste être de retour à Paris. Son humeur abjecte des derniers est au placard. Elle ne tient pas à se bouffer elle-même. L’entropie, il n’y a rien de pire.

On la reçoit, on l’accueille, elle néglige ce « on ». Elle ne retire pas son manteau puisqu'il profite du toit. Est-ce qu’elle est venue à Paris uniquement pour lui ? Oui !

— Oh, Sainte-Lame, pas une seconde de retard.
— En effet, tu es à l’heure.
— Comment te portes-tu ?


Évidemment, il ne s’inquiète pas de sa santé, parfaite. S’intéresse-t-il à ce qu’elle traverse ? Ses ongles glissent sur la rambarde et elle observe à son tour la construction de Gustave.

— Je me demandais ce qu’elle donnerait en blanc. L’or de ses lumières la rendrait encore plus resplendissante, qu’en penses-tu ?

Elle lui sourit et rajoute brièvement sans vouloir lui couper la parole.

— Cela plairait au croyant si je profitais de la nuit pour revoir l’alliage qui la compose ?

Humain

Sandalphon

Elohim

Sandalphon

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sandalphon

» Publié par Lucy Hale

» 25 janv. 2018, 17:03

Sainte-Lame porte l’immaculée sur elle, la perfection d’une pureté angélique, souligné par un corps adéquat, ne lui faisant pourtant éprouver, rien qui ne soit intéressant. Sandalphon se fiche des formes, des silhouettes, ce genre de chose insignifiante et désuètes qui n’a probablement été crée que pour pousser le mortel à faire ce qu’il doit faire. Non, l’esprit est la seule chose qui peut bien intéresser l’Archange et il prend ses plaisirs dans une discussion, une soirée autour d’un échiquier, ou de n’importe quelle activité intellectuelle.

Il regrette le bastion des anges, mais Paris reste Paris. La ville lumière ou quelque chose comme ça. Paris la mythique, dommage…les pays arabes lui auraient grandement plut. Hélas l’homme ne voit que l’obscurantisme de ces pays, l’homme moderne avec sa culture occidentale –dépravée- et ses certitudes de liberté. Si seulement l’homme avait gardé son esprit étriqué…hélas, quand il a compris que la terre était ronde et qu’il y avait plusieurs lunes et des étoiles, ça a été foutu !

Foutu !

Il observe la dame de fer, repense aux théories qui se colportent dans tout ce petit monde et sourit avec l’air rieur qu’il peut avoir quand il trouve une situation drôle, avec un peu d’ironie. On en dit des choses sur la dame de Paris, non ? Les initiés en disent. Un potentiel artefact ou un leurre, en son sein, une petite chose qui pousserait à un dôme. Il dévisage le métal, inspire et pousse un soupir.

--Fait! Ils adoreront.

Sandalphon sourit, pensant à un prêche récent et à cette bouffée de Foi si brutale, si vive, qu’il aurait pu déplacer des montagnes. Dieu est une sécurité de cœur et d’âme, et comme il comprends ses fervents croyants, qui prient, aiment, se repentent, agissent comme il le faut pour Dieu et son royaume des cieux.

-- Mais je t’avoue que ce qui me plait le plus, c’est la seule idée d’imaginer quelles têtes ils pourraient faire…-Il s’explique. –Tu sais…ceux qui pense qu’elle ferait un point central magnifique pour…un petit artefact. Peut-être que comme des abeilles ils viendraient rôder un peu trop par ici.

Qui se dirait que pour le plaisir, Sainte Lame a changé l’alliage de la dame de fer ? Non, ça pourrait cacher que quelque chose et ils se poseraient des questions, les Nephilim, leurs frères, leur sœur, toute cette branche nécrosée de leur parenté. Il retire ses yeux de la tour eiffel pour regarder Sainte-Lame, observant sa sœur.

--Je te donne même un coup de main ! –Plaisante-t-il, à moitié. Bien entendu qu’il aiderait sa sœur en cas de besoin, mais à quoi serait-il utile ? Elle lui dirait bien ! –On ne t’a pas vu à la réunion de crise, pour Washington !

Fait-il remarquer sans pour autant lui demander où elle pouvait être. Il n’a pas besoin de cette information, tout n’est qu’une simple remarque pour faire la conversation !

--Tu as bien fait…ce n’était pas très palpitant.

Il n’aurait peut-être pas fait mieux, mais il est allé de son côté déployé ses Prédicateurs, il s’y rendrait plus tard mais ça, il ne le sait pas encore pour l’instant, il n’y a qu’un instant en compagnie de Sainte-Lame. Un vent léger souffle les textiles des archanges, il regarde les cheveux de sa sœur bouger mais ne fait aucun mouvement pour les replacer, ce n’est pas le genre de réflexe qu’il peut avoir.

Nephilim

Sainte Lame

Elohim

Sainte Lame

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sainte Lame

» Publié par Heru Ur

» 25 mars 2018, 09:47

Sainte-Lame décroche ses yeux de la Dame de Fer pour jeter un regard en coin vers Sandalphon quand il lui parle des abeilles attirées par un pot de miel. Elle ne répond pas à sa remarque, car elle ne veut pas être blessante. Les derniers évènements changent considérablement la donne et certains Anges ne le mesurent pas totalement. Elle-même éprouve des difficultés à en comprendre les aboutissants. Elle envie parfois Kronos, un péché supplémentaire à son actif.

— On ne t’a pas vu à la réunion de crise, pour Washington !

Sa langue claque dans sa bouche, car elle n’apprécie pas la remarque. Susceptible, Sainte-Lame n’apprécie pas les sous-entendus qui pourraient se cacher derrière cette remarque, même s’il n’y en a pas.

— Tu as bien fait…ce n’était pas très palpitant.
— Résume-moi cette réunion…


Elle marche droit vers lui et se rapproche en faisant claquer plus fort que nécessaire ses talons. Arrivée à hauteur de l’Ange, à une proximité d’amants, elle baisse les yeux vers ses pieds et les replante dans son regard.

— Ensuite, tu me diras pourquoi tu m’as demandé de venir. Même si je t’apprécie beaucoup Sandalphon, j’espère ne pas affaire traversé l’Atlantique pour batifoler sur les toits de Paris.

Elle a bien insisté sur le dernier verbe de sa phrase.

— Attends !

Elle prend la main de Sandalphon s'écarte quelque peu avec lui. Sa colère retombe aussi rapidement qu'elle est arrivée. Un péché supplémentaire à son actif. Elle le conduit jusqu'à une rambarde métallique noire. Là elle pose la main de Sandalphon sur la rambarde noire. La peinture s'écaille instantanément et cet odieux noir d'effrite pour laisser apparaître l'alliage bronze. Il est parsemé de oxydations verdâtres qui disparaissent à leur tour.

— Le métal retrouve sa beauté originelle. Pourtant l'airin est un alliage, moins beau, moins conducteur, que le cuivre, mais tellement plus présent. Ici. À Paris.

Humain

Sandalphon

Elohim

Sandalphon

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sandalphon

» Publié par Lucy Hale

» 25 mars 2018, 10:17

L’Archange garde ce sourire sur les lèvres, ce sourire peut-être agaçant et calme, il ne s’inquiète pas des humeurs de sa Sœur, Sandalphon sait parfaitement que l’aura du Maître calme toutes les ardeurs désagréable, mais il ne l’utilise pas, pourquoi le faire ? Oh bien entendu, il a de la méfiance pour tout le monde parce qu’il se ferait pas lui-même confiance. Mais n’est-ce pas à juste titre. Il la regarde se rapprocher tout en parlant et continue de sourire. Sa proximité ne lui fait éprouver aucune chose, ni envie : ce mot n’existe que s’il rencontre un esprit qui saurait lui convenir. A croire que Sandalphon préfère une bonne discussion pour élever ses folies que le rapprochement. Ni écœurement : c’est un autre Archange. Et malgré tout, elle incarne une pureté parfaite sans offense biologique mortelle.

--Résumer la réunion…-Répète-t-il. Il n’est pas son secrétaire, n’a-t-elle pas des petites mains pour lui faire ce genre de chose. – Je ne suis pas resté moi-même, j’avais des choses à faire lMais la réunion s’est résumé à : insoumis, tuer…blabla.

Une grimace relève le coin de sa lèvre droite en disant blabla, sincèrement, Sandalphon n’a que faire de la guéguere entre le chœur et le clan. Ce genre de petite animosité est interne aux deux dirigeants, ils sont, il parait, opposé.

--Et un flash info, tu ne regardes pas la télé ? Remarque, moi non plus.

Sans sourciller, Sandalphon la laisse être en colère, ce péché capital la perdra et il en sera navré. Mais c’est l’hopital qui se fout de la charité ! Sandalphon ne se met pas aussi aisément en colère, mais son goût pour la fourberie et cette guerre n’en fait pas un modèle de vertu, fort heureusement Zadkiel est là pour avoir main mise sur ce frère dissipé !
Il secoue la tête au propos de Lame, demander de venir pour batifoler, c’est vrai qu’on pourrait le penser adepte de badinage platonique, mais tout de même, déranger Sainte-Lame pour papoter comme deux petites groupies en goguette, ce serait offensant. Elle a tant de chose à faire, tout comme lui.

--J'aurais dit badiner, je préfère ce mot, il est plus élégant. Un badinage fraternel et platonique ma sœur.

Il précise, sans être sérieux, mais il est difficile de savoir quand Sandalphon est sérieux ou non, il garde cet air si propre à son caractère. Cela arrive que ce soit clair pourtant, mais en général…Il la laisse prendre sa main, sans la retirer, comme dit à peine, il s’agit d’une Archange. Un Nephilim ne pourrait le toucher ainsi, un mortel encore moins, mais un être céleste…c’est autre chose. Il hausse un sourcil en regardant le métal, doit-il sentir sous cela, une allégorie ? Probablement…

--Dis m’en plus ma chère ?

Il est tout ouïe, où souhaite-t-elle en venir ? Il a quelques idées qui traînent, mais peut-être ne sont-elles pas bonne, les gens pensent différemment, le fruit d’un raisonnement est variable d’une pensée à une autre.

--Oh et pour ton information, je t’ai fais venir, pour une bonne raison. Je voudrais ton avis sur un point, mais toi d’abord ma chère. C’est vrai j’aurais pu passer par le téléphone, mais j’aime ta compagnie…

Sandalphon aime ces humeurs changeantes, cette colère soudaine dont il a déjà vu les traits ce soir et ce calme qui revient, une fascination étrange pour cette façon d’être. Non Sandalphon aime tous les caractères différents de ses frères et de ses sœurs. L’étrangeté de Gabrielle et le calme céleste de Zadkiel. La bienveillance de Haniel et ses manipulations de Sandalphon. Il est probable que l’Archange des Prédicateurs soit un peu égocentré.

Nephilim

Sainte Lame

Elohim

Sainte Lame

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sainte Lame

» Publié par Heru Ur

» 02 avr. 2018, 09:35

Il refuse de résumer la réunion, se contentant de quelques commentaires indiquant que rien de palpitant n’avait été annoncé, encore moins de décisions prises. Sainte-Lame préfère éviter de l’interroger plus avant. Sandalphon n’est pas bavard, encore moins coopératif sur ce coup-là.

Un secrétaire lui fera un résumé, mais il ne sera pas interprété de la même façon. Dommage le point de vue de Sandalphon lui aurait plu. En revanche, elle remarque combien il réfute le terme batifoler. Cela amuse Sainte-Lame, beaucoup même. Elle sourit, sa colère s’estompe. Son lunatisme lui plait et elle l’exacerbe avec lui, simplement parce qu’il est toujours calme, réservé, au risque de devenir ennuyeux. Ce qu’il n’est pas pour autant. Brillant.

Elle soupire quand il lui laisse la politesse de commencer. Cela ne lui plait pas et finalement l’ennui la gagne. De plus en plus, elle pense avoir traverser l’Atlantique pour rien. Sandalphon, ne me déçoit pas.

— Tu refuses de me résumer la réunion et il faudrait que je détaille ma métaphore pour en ôter tout l’esprit ? Tu n’es pas joueur.

Elle s’écarte de lui, lasse de son calme.

— Non, tu ne l’es pas, tu ne l’as jamais été, rajoute-t-elle sans méchanceté. Un constat.

Elle s’appuie sur la rambarde. Le jeu s’échappe, elle expire, elle fronce les sourcils, ses poings sur crispent sur la rambarde dans son dos.

— Bien… Le ton est ferme. Quelle est donc cette bonne raison ?

Désormais, s’il donne une information capitale, elle risque de lui en vouloir pour avoir tant patienter. S’il ne demande rien d’important, elle risque d’être déçu. Difficile de satisfaire une Ange qui s’ennuie de son immortalité.

Humain

Sandalphon

Elohim

Sandalphon

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sandalphon

» Publié par Lucy Hale

» 02 avr. 2018, 10:28

Sandalphon n’a rien à résumer, il n’est pas resté assez de temps pour sortir quelque chose d’intéressant,si ce n’est les décisions de Vaeliel et le reste. Qu’y a-t-il à dire de bien intéressant là dessus, il ne joue pas comme ça, il tourne les fidèles vers Dieu jusqu’au fanatisme religieux et c’est ce qui lui plaît le plus. Il n’aime pas le combat, il n’apprécie pas les échanges physiques et préfère les choses d’esprit, comme tourner un cerveau à une religion jusqu’à le faire devenir scientifiquement arriéré.

Il reste tout au contraire bien droit, observant Paris, glissant ses bras dans son dos et réunissant ses mains, un rire, léger, lui échappe. Il imite le paraître de Zadkiel, le sage, si sage Zadkiel, si parfait frère. Il l’admire réellement pour ce qu’il est, Sandalphon se sait terriblement moins parfait, quoi que non, il est impeccable dans son comportement ainsi que Dieu l’a voulu, donc, il est parfait ainsi que Dieu l’a désiré qu’il soit. C’est une chose qui lui plait énormément. Ainsi, rit-il.

--Allons, ma chère soeur, nous ne jouons simplement pas de la même façon, c’est tout. -Toute une myriade de différence, qui permet des milliers d’autres jeux. Lui qui se sait tout à fait amusé par d’autres choses,d’autres envies,d’autres...idées.

Il ne le prend aucunement mal, à dire vrai, il préfère qu’on le croit ainsi, aussi peu joueur. Mais il mise beaucoup sur l’avenir de cette guerre, sur sa continuité, sur son prolongement, jusqu’à quel point cela pourrait aller. S’il connaissait l’avenir, il serait dévasté de voir l’éloignement intersidéral, réellement!

Il détaille Sainte-Lame et sa blondeur céleste. Est-elle si peu patiente que cela? Si sévère? Il faut croire que oui, il est las de la voir aussi ferme, il se défait de l’attitude de Zadkiel pour reprendre la sienne, s’il veut discuter avec elle,c ‘est que son avis l’intéresse sur la chose, il en ferait de même avec d’autres Archanges, parce qu’il est leur chargé de communication, en quelques sortes.

--Vaeliel m’a demandé en quelques sortes, de révéler certaines choses sur les Nephilim sans que cela soit de nous. Notamment l’esclavage des mortels. Comment y parvenir j’ai des idées, mais le fait est que j’ignore si l’idée est aussi bonne que cela...et je veux l’avis de tous mes frères et de toutes mes soeurs célestes, pour choisir ou non, d’accomplir cette requête.

Cela aurait peut-être valu de se faire par téléphone? Peu importe, il ne cherche pas l’aval de ses frères ou de ses soeurs, car il le ferait ou non en ayant choisis de prendre en compte les différents avis, il faudrait d’ailleurs qu’il aille voir Zadkiel pour en discuter, mais au fond, Sandalphon prendrait le choix, seul, de le faire ou non.

Nephilim

Sainte Lame

Elohim

Sainte Lame

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sainte Lame

» Publié par Heru Ur

» 09 mai 2018, 19:33

Le lunatisme de Sainte-Lame la frappe de nouveau quand il donne ses objectifs, sa mission. Que cette mission ait été soufflée par Sandalphon à Vaeliel ne l’étonnerait pas. Il a un don pour retourner l’esprit des hommes, capable de modeler un scientifique en un prêcheur créationniste. Alors, il pourrait même influencer Vaeliel sans vraiment le vouloir.

Qui a eu l’idée n’intéresse pas Sainte-Lame. Qui a défendu l’idée devant les Archanges non plus. Qu’il le fasse sans leur aval ne l’intéresse pas plus. Ce qui compte, c’est que ce soit Vaeliel et Sandalphon qui portent ce projet.

— Je suis contente que tu portes ce projet. Beaucoup d’humains seraient heureux de devenir les esclaves sexuels d’un succube. Je n’ose pas parcourir leur rêve, de peur d’être sidérée… et de tomber sur Harahel accessoirement.

Elle soupire, elle s’étire passant ensuite son pouce sous l’ongle de son index. Le contact des métaux lui manque. Elle se raccroche à la rambarde sans réaliser son addiction.

— Il faudra des Anges malins pour porter ce projet sans réveiller la luxure des humains. Les Parisiens vivent sous notre coupe, certains sont frustrés et un rien les ferait basculer vers la luxure. Alors, ta responsabilité sera lourde. Je te souhaite de réussir.

Elle soupire en caressant le métal et lève les yeux au ciel.

— J’aime peut-être autant que toi semer le doute sur leur nature. J’ai un cadeau pour Vesta. Je dois retourner à Washington lui offrir. Tout le monde la verra sous son véritable jour et bientôt les bienfaits des vestales, leur hôpital, leur soin miséricordieux nous seront crédités à nous, les Anges.

Dans sa main gauche, elle joue avec un médaillon renfermant un objet qui respire l’alchimie métallurgique.

Humain

Sandalphon

Elohim

Sandalphon

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Sandalphon

» Publié par Lucy Hale

» 19 mai 2018, 15:57

Sandalphon observe sa sœur lunatique, l’air détaché frappé de surprise. Il ne saurait tout à fait saisir l’esprit de Sainte-Lame, probablement parce qu’il n’en a pas envie et que ses projets sont autres. Par mesure de sécurité, l’Archange distille les informations, communique, avance, et dans cette guerre millénaire, il savoure chaque avancée de la guerre, comme si cela lui était l’assurance qu’elle continuerait. Quand la fin viendrait sonner, il serait fort triste de cesser, peut-être que d’ici là, son caractère aura assez changé pour… il ne sait pas. Il ne sait pas même s’il y a du possible là-dedans.

Ce qui lui fait dresser le sourcil, ce sont ces quelques mots, de peur de tomber sur Harahel. Il a toujours fait plus de bruit que les autres celui-là et sans être tout à fait jaloux de ce frère sous le feu des projecteurs, lui préférant Sariel désormais, il s’étonne. Harahel par ci, Harahel par là, le diable a réussi à faire croire au monde qu’il n’existait pas et pourtant…ce n’est pas faute pour Sandalphon d’avoir poussé les croyances à fond, la crainte de l’Enfer, de ses sorcières et tout le reste…il faut croire que cela n’a jamais été assez suffisant.

Il sourit pourtant à son évocation d’ange malin et de faire attention, les Prédicateurs sont des créatures sournoises, malicieuses et prêtes à beaucoup pour partager l’Amour de Dieu. Il ose croire que les mortels aux sens libidineux excités ne sauront sacrifier leurs propres libertés pour quelques assouvissement physiques, il ne compte bien entendu pas, ceux gouvernés par des désirs salaces, de chaines et de cordes qui seraient ravis de l’information. Il regrette le bon vieux temps…celui des peurs de l’inexplicable. Tout était simple, presque trop, mais si plaisant !

--Voilà qui est intéressant ma sœur, je vais suivre ça d’assez prêt.

Curieux, oui, il est intrigué parce qu’elle veut faire avec cette chère Vesta, que leur frère pense pouvoir approcher pour la paix. Quelle étrangeté que la paix d’ailleurs, une sorte de trêve, jusqu’à ce que l’autre ne finisse par avancer plus vite. Il ne croit pas les Nephilim aptes à la chose, et s’en voudrait de se tromper.

Il observe le médaillon, car elle s’amuse à le toucher et il apprécie l’air qu’elle prend, un sourire il détourne ses pupilles sur la parisienne de fer et réfléchis aux aboutissants de ses possibles actions futurs, l’esclavage est une chose que les hommes détestent, dont ils s’offusquent, mais mieux vaut prendre les choses avec précaution.

--Nous avons donc tous deux bien des choses à faire, j’aimerais avoir parfois plus de temps aux choses.

Il a cru comprendre qu’elle se devait de retourner à Washington et il ne voudrait point la garder trop de temps, parfois les échanges les plus courts, sont les meilleurs, d’un geste, il vient déposer un baiser sur le front de sa sœur, elle est plus son égale, que sa cadette, mais c’est bien l’une des seules qui détient cette attention de lui. Ainsi donc clôture-t-il cette entrevue ? Il ne lui fera pas l’affront de perdre plus de temps, peut-être changera-t-elle encore de comportement, mais qu’importe, il ne lui en tiendra nullement rigueur.

Verrouillé

Retourner vers « La Tour Eiffel et les champs de Mars »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité