La légende du bout du monde. [Kurt]

Aucune ville, aucun désert, aucune contrée n'est à l'abri des Elohim, ni des Nephilim.
Nephilim

Mylène

Elohim

Mylène

Messages : 754
Inscription : 27 juin 2016, 21:11
Elohim
# RP terminés RP en cours

Mylène

» Publié par Harper

» 21 août 2017, 19:23

Plusieurs heures sont passées depuis la téléportation de Kurt, peut-être même qu’il a dormi, mais connaissant la réputation du guerrier, j’en doute. Il se trouve dans une jolie petite maison de bois à la Robinson Crusoe depuis laquelle il peut entendre les vagues se briser sur les rochers, lui donnant un indice sur l’endroit où il se trouve. Désolée Kurt, je ne t’offre pas la chance d’être à Washington ou bien même Paris. Trop facile ! Il s’y trouve bien trop de regards, de technologies, de moyens de te retrouver facilement. Non, tu vas rester avec moi, loin des radars et caché par une végétation luxuriante, seul sur une île complètement déserte de quelques dizaine de kilomètres perdue au milieu du pacifique. Il y a quand même pire qu’une eau bleutée et un sable chaud pour finir sa vie quand même, non ?

Le bois se met à craquer derrière la porte de la chambre indiquant que quelqu’un s’approche. Je ne cherche pas à me faire discrète et c’est ainsi que j’ouvre la porte sur une pièce plutôt sombre. Je m’approche et pousse ce qui sert de volets et aussi de fenêtres à cet endroit.

Tu devrais profiter de la lumière.

Il n’y a pas de sourire sur mon visage, mais je ne tire pas la gueule non plus. Disons, que je me fiche bien de son avis. J’ai envie de donner vie à cette pièce et je le fais.

Si tu veux manger un peu c’est maintenant.

Je lui envoie une lance de bois. Je vois à son regard qu’il pourrait très bien la retourner contre moi, mais ce serait une belle erreur.

Pour pêcher.

Au cas où il se demande à quoi cela va lui servir. Qu’il ne compte pas sur moi pour aller chasser, pêcher ou cueillir quoi que ce soit. Il peut essayer de s’enfuir, il ne trouvera rien qui puisse lui permettre de quitter les lieux. En attendant, je me contente de m’asseoir sur le sable chaud, pour le regarder faire s’il a bien voulu s’exécuter bien sûr… c’est Kurt. Je me prépare à tout.

Nephilim

Kurt Hansel

Humain

Kurt Hansel

Messages : 403
Inscription : 08 juin 2016, 13:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Kurt Hansel

» Publié par Heru Ur

» 21 août 2017, 22:53

La téléportation m’a retourné l’estomac au moins autant que les neurones. J’ignore pourquoi. Je suis resté dans le noir à me demander si cela avait été une manière pour elle de contourner mon don.

Je mets quelques secondes à m’habituer à la lumière. Elle ressemble à sa mère sur bien des points, peut-être plus qu’elle ne croit. Quoique je n'ai pas la moindre idée de ce qu’elle pense. Il serait malvenu de ma part de la juger ou de prétendre savoir ce qu’il lui trotte dans la tête. J’attrape la lance et la regarde étrangement. Pas une seconde, je n'envisage de la tuer ou de me servir de cette lance comme d’une arme.

La cabane ne manque pas de place, elle est même bien assemblée, avec des volets. C’est uniquement quand je sors que je comprends que nous ne sommes pas vraiment en ville. Cette pique et la situation me rappellent Tom Hanks. Je préfère la compagnie de Mylène à un ballon de basket. Je reporte mon attention sur la seule construction à la ronde. Il aurait fallu plusieurs humains pour parvenir à porter ses buches et ses poutres. Je cherche dans le sable ou autour de nous des traces qui pourraient me donner des informations. En effet, une Nephilim aurait très bien pu réaliser ce travail seul. Il lui fallait du temps et de l’Orgone.

Je tiens toujours la lance en main et j’observe la végétation et la faune environnante. Je pourrais trouver du poisson, mais je mourrais de soif avant de mourir de faim. Je remarque des palmiers, je suis leur course vers le ciel du regard et je remarque des noix de coco. Ce serait presque trop facile.

Je renvoie la lance à Mylène et décide de grimper. Je m’y reprends à trois fois pour parvenir au sommet, mais mon don donne le sentiment que j’y parviens du premier coup. Alors que je suis en hauteur, je regarde au loin. Je suppose que je suis sur une ile, mais j’aimerais voir s’il y a une montagne où je pourrais trouver une source d’eau fraiche. Quelque chose me dit que nous allons rester longtemps ici.

Pourquoi me retient-elle ici ? En fait, le lieu n’a guère d’importance. Je préfère cela à une geôle humide. Du coup, la question devient : pourquoi me retient-elle ?

Je lui lance une noix. Je fais comme si je me moquais de sa réaction, mais qu’elle l’attrape en réalité, pour savoir si elle est droitière ou gauchère. J’ouvre ma noix et en bois le lait. Je ne parle pas, mais si elle me pose une question, je répondrais.

Si elle compte attendre, elle risque de découvrir qu’Enerim et Kaylee m’ont appris la même chose, tour à tour : la patience. Je cherche toujours ce qu’elle attend de moi. Mais si elle fait cela pour emmerder Kaylee, elle se fout le doigt dans l’œil. Ma disparition importe à Kaylee, mais elle ne le montrera pas et ne mettra pas en danger une seule Skjaldmeyjar pour me retrouver. Espérons qu’Elsee reste sagement à Vegas !

Nephilim

Mylène

Elohim

Mylène

Messages : 754
Inscription : 27 juin 2016, 21:11
Elohim
# RP terminés RP en cours

Mylène

» Publié par Harper

» 07 sept. 2017, 14:17

Kurt fait comme il veut. Il décide de grimper aux arbres, je le laisse faire. Je ne suis pas stupide, s’il veut se rendre compte par lui même de ce qui nous entoure, c’est le meilleur moyen. Après tout, monsieur n’a pas d’ailes. Pas encore en tout cas. J’attrape sa noix de la main droite, si cela a une importance pour lui.

Les raisons de sa présence sont multiples. Déjà, il est une très bonne épine dans le pied des Nephilim que j’ai bien l’intention de gigoter dès qu’il me le plaira. Combien de temps va-t-il nous falloir pour qu’il crache tout ce qu’il sait ? pas longtemps. Personne ne tient longtemps. Ensuite, son corps est réservé. Après un petit check-up pour être sûr que rien ne vienne perturber la possession, un Elohim viendra prendre ce corps robuste et athlétique. Qu’il continu à faire des démonstrations de ses capacités. Ça va plaire à coup sûr. Quant à moi, je vais vous avouer que je m’ennuie. L’avantage de cet endroit, c’est qu’il ne peut pas aller bien loin, donc pas obligé de coller monsieur. Cela dit, je ne suis Elsee, et je n’ai pas l’intention de faire ma babysitter. Maintenant que Kurt sait qu’il peut sortir de sa chambre, je décide d’aller faire un tour moi aussi. Quand le téléporteur arrive, je pars avec lui sans prévenir le prisonnier.

Kurt est enfin seul sur cette île… enfin seul, cela dépend de ce qu’on entend par là. Il y a des animaux un peu partout, de quoi faire attention aux bruits qui vous entourent. Ce serait dommage de le retrouver dans la gueule d’une lionne. Après, je ne suis pas responsable de ce qui lui arrive. Je lui ai donné une lance pour qu’il pêche, il a préféré chasser… oui, ok, aller à la cueillette. Bref ! Il fait ce qu’il veut, comme il veut. Tant qu’il ne me casse pas les pieds.

Le lendemain à l’aube, je suis au pied de son lit et je retire d’un coup sec la couverture qui le couvre. Une fois qu’il ouvre les yeux, je lui jette un paquet en tissu. Il peut déjà sentir les effluves du café s’en échapper. Je ressors de la pièce et reviens plusieurs minutes plus tard avec des oeufs et une noix de coco. Je commence à préparer un petit dèj’. Kurt ne pose toujours pas de question ? C’est comme il veut. Je ne suis pas du genre à aimer parler avec les ennemis non plus.

Nephilim

Kurt Hansel

Humain

Kurt Hansel

Messages : 403
Inscription : 08 juin 2016, 13:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Kurt Hansel

» Publié par Heru Ur

» 09 sept. 2017, 20:16

Avant la tombée de la nuit, sur la plage, j’avais observé la marée : aucune de mesurable. J’avais aussi cherché des traces de présence humaine. J’en avais trouvé : j’avais vu quelques poules, cet animal de basse cour. À ce moment-là, je me disais qu’elle voulait me garder un moment ici. J’aurais des oeufs, de quoi pêcher, cueillir. Mais rapidement, je déchantais. Quand Mylène avait craint de me retrouver dans la gueule du lionne, ce n’était pas une image. Il y avait des animaux sauvages. Mais sur quelle île pouvait-on trouver des poules et des lions ? À mon avis les animaux de la basse cour n’allaient pas faire long feu. Je devais m’occuper des fauves. Vu la taille de l’île, il ne devait pas y avoir beaucoup. En tout cas, ils avaient forcément été ramenés là.

Au coucher du soleil, j’avais escaladé quelques cocotiers en haut d’une butte de terre plus importante. J’avais pris un peu plus de temps pour observer les alentours. L’ile était bel et bien petite, mais je cherchais autre chose. Au loin, j’avais cru voir un navire marchand, mais rien de moins sûr. Par contre, j’avais repéré d’où venait les rugissements.

La nuit avait été longue, j’avais fouillé toute la maison à la recherche d’informations et j’en avais trouvé beaucoup. Pas de caméra de surveillance, ni électricité ni batterie, aucun câble, aucun rivet en métal, aucune pièce complexe. Tout venait de l’ile et semblait avoir été fabriqué avec les moyens du bord.

Mylène n’avait pas l’expérience de sa mère, mais je ne devais pas la sous-estimer, car elle m’avait fait venir ici malgré mon don.

La nuit, j’avais commencé à peaufiner mon plan d’évasion, car je ne resterai pas longtemps ici. Je me donnais deux jours avant de me pendre. Le soleil se leva et en regardant ma montre, je pus avoir une idée de la longitude comme de la latitude. Mais ce n’était pas cela qui m’intéressait. Mylène revint avec son téléporteur. Je regardais de nouveau ma montre. Il s’en alla quelques secondes plus tard, huit précisément et sans prier. Il avait peut-être un repère à proximité, une église. Il fallait beaucoup d’Orgone aux téléporteurs pour parcourir de longues distances. Les conclusions que j’en tirais ne m’arrangeaient pas du tout.

— Fait chier…

Après trente secondes de marche sur la plage, elle débarqua avec du café. Je l’attendais sur la terrasse de la cabane. Elle marcha un peu pour revenir avec des œufs. Ni elle ni les poules n’étaient tombées sur les fauves. Je ne mangeais pas. Je ne l’avais pas attendu pour me nourrir. Elle ne me ferait pas avaler de mon plein gré un aliment capable de me filer une salmonelle. Je n’avais pas confiance en elle. Elle pouvait avoir ramené des oeufs pourris avec son téléporteur.

Les enseignements de Kaylee me revinrent et je calculais déjà trois ou quatre méthodes pour buter Mylène en lui brisant les cervicales. Grâce à mon don, j’aurais droit à plusieurs essais, mais suite à sa disparition pour me débarquer ici, j’attendrais d’être sûr de moi d’autant qu’elle m’avait ouvert une meilleure opportunité ce matin.

Qu’est-ce qu’il se passe avec l’âme d’un Lilim quand il meurt ? me demandais-je. À mon avis, pas de désincarnation, ils sont plus proches des Nephilim que des Elohim.

Appuyé contre une poutre de bois, je la regardais manger, seule. Toujours sans un mot. Je surveillais que les fauves ne viennent pas prendre leur petit déjeuner ici.

Répondre

Revenir vers « Le reste du monde »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité