Un instant avec Vesta

Dès son arrivée à Vegas, Vesta a fait édifier un hôpital extrêmement moderne pour y soigner Nephilim et humains. Tous ceux demandant des soins sont ainsi gracieusement soignés. Mais derrière cette générosité se cachent des expériences sur des plantes inconnues. Est-ce là une raison de craindre Vesta ? Depuis la révélation l'hôpital est entouré d'un grand complexe de plusieurs bâtiments à l'architecture futuriste et écologique. L'endroit est ultra sécurisé et surveillé.
Répondre
Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 765
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 01 oct. 2017, 11:02

Certaine personne passe leur temps libre à s’occuper de différentes façons, du sport comme du golf, ou bien encore un bon footing. D’autres collectionnent les timbres ou bouquinent comme des cannibales des mots, Michaël Ealer est dans la serre attenante à son bureau, en compagnie d’un Hespéride, partageant une passion étrange pour les plantes et leur floraison. Sous ses yeux le plant de Tacca chantrieri ou Fleur Chauve-souris fleurit parfaitement. Sans aide aucune des pouvoirs du clan de Nerea.

Il admire la plante dont les tiges toxiques et le fruit mortel forment un poison des plus efficaces. Mais ce qu’il préfère, probablement, c’est la beauté de la plante. Fascinante, magnifique, il a pris soin de son développement, non sans l’isolée et le seul plant qui a poussé finira son existence tranquillement.

--Je n’avais besoin qu’un peu de sa toxicité.
--ça va finir sur ton étagère à petite fiole ? –Plaisante l’Hespéride.-
--Tout à fait. J’essaye de voir si dans les royaumes d’Hadès, on peut trouver un équivalent à la plante chauve souris. Par curiosité.
--Et ?
--Je n’ai pas trouvé d’espèce physiquement semblable. La fleur du diable reste seulement une de mes plantes terrestres préférées.

Son compatriote observe la grande étagère remplie de fiole diverses, étiquetées minutieusement sous divers noms, regroupant différents ingrédients, qui seraient certainement parfait pour une sorcière ayant un immense chaudron. Mais c’est un peu comme le mur à thé qu’il possède chez lui, Michaël Ealer ne laisse jamais en plan ce qu’il a appris lors de sa vie humaine, préférant des remèdes traditionnels à ceux plus chimique. Leur donnant pour autant un impact louable sur des maladies qui ne se guérissent pas avec ce que la nature peut fournir.

En tous les cas, il a laissé la consigne à quelques personnes de prévenir Capella Baker quand elle referait surface qu’il désirerait la rencontrer. Elle aurait quelques capacités médicales avec les plantes des royaumes, ce qui l’intéresse grandement.

L’heure suivante, c’est avec l’odeur de la serre et des fleurs incrustées sur lui et sur ses vêtements que Michaël Ealer se rends au bureau de Seirim. Simplement habillé d’un ensemble décontracté beige, il parvient rapidement à l’endroit souhaité, portant dans ses bras une orchidée aux teintes rouges, plusieurs branches sortant d’un pot de terre spéciale, n’allant probablement pas avec le design du bureau mais symbolisant bien d’autre chose pour Michaël.

L’envie d’offrir devrait suffire pour expliquer, y a-t-il besoin d’autres raisons ? Il l’avait fait grandir et s’embellir, cette plante, seulement pour sa Seirim, par envie. Et peu de femme aurait pu avoir ce privilège de sa part.

Il est de coutume que Michaël fasse un rapport sur certaine chose, tienne au courant sa Seirim sur l’essentiel sans pour autant la faire s’attarder sur des détails insignifiants. Il avait déjà fait son rapport sur son excursion à Zakaï, rien d’inquiétant. De même pour les détails sur la Garde au sein de l’hôpital. Aujourd’hui pourtant, elle lui a demandé de venir, seul dans le bureau, il dépose la plante, n’ayant eu que peu de difficulté à rentrer en étant parfaitement à l’heure. Rigueur de la ponctualité.

Avant de deviner sa présence, il ressent l’aura de sa seirim se rapprocher, et cela le fait sourire, charmé par avance de sa présence, et apaisé de se retrouver près d’elle

Nephilim

Vesta

Originel

Vesta

Messages : 837
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Originel
# RP terminés RP en cours

Vesta

» Publié par Harper

» 21 oct. 2017, 21:06

Michaël et les plantes. Elles font parties de lui désormais.

Cette odeur, je la reconnaitrais n’importe où.

J’ai un sourire éblouissant alors que je rejoins Michaël pour humer la fleur qu’il porte entre ses mains. Elle pourrait être mortelle, mais cela ne me fait pas peur, je suis Originelle.

Qu’elle est belle.

Je ne suis pas en train de me dire qu’elle est pour moi. Après tout, même s’il laisse croire le contraire, Michaël a un harem de prétendantes. Selon les rumeurs, il serait même proche de Raven, ce qui est assez exceptionnel pour avoir été remarqué.

Je peux t’offrir quelque chose ?

Je le laisse décider et s’il ne veut rien, je m’installe dans l’un de mes fauteuils.

Je voulais te voir pour te parler des nouvelles directions du clan.

Je suis toujours souriante. Je prends ces histoires de Sans clan ou d’invasion kabbalistique, comme n’importe quelle information. Je suis juste influencé par les émotions de Michaël. Il semble heureux, ce qui me rend heureuse à mon tour.

J’aime te sentir ainsi.

Je ne précise pas le sens de ma phrase et il se peut que Michaël ne la comprenne pas. Cela ne me vient pas à l’esprit.

J’ai demandé à Madlock d’intervenir auprès des Sans-Clan. Il n’est plus possible de laisser des Nephilim en dehors de la bataille qui approche.

Je ne suis pas naïve. Je sais que si un jour nous arrivons à gagner cette guerre, ce ne sera pas dans les prochains mois.

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 765
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 23 oct. 2017, 00:03

--Elle est pour toi. J’avais envie.

Se contente-t-il de dire à sa seirim. Faut-il avoir une raison pour ce présent que la seule volonté de lui plaire ? Ou que cela lui plaise plutôt ? Non. Quel que soit les rumeurs à son égard, Michaël les connait à peine, préférant d’autres choses que le colportage des rumeurs, quoi qu’on dise à propos de Raven, personne ne connait la fascination du Berserker et le désir qu’il peut éprouver pour ce caractère.

--Rien, je te remercie.

Il est heureux de voir sa Seirim, son esprit étrangement calme et apaisé aujourd’hui, il aime quand les choses se déroulent sans de fâcheux incidents, mais qui n’aime pas cela. Pour autant, il n’a de cesse de penser que Raven finirait par pointer le bout de son nez. Bien sûr il ne s’accroche pas à cette pensée, il est plutôt impatient de découvrir les choses que sa Seirim a à lui dire.

Il est surpris par ses propos, aimant prendre contre lui cette part d’intrigue que l’Originelle laisse émaner. D’une certaine manière c’est ce qui fait le charme de Vesta, et plus encore. Une intrigue soulève son sourcil quand elle parle de Madlock et de sans clans et…

--Les Sans-Clan ont eu le temps de panser leur plaie quant à leur perte de leur Seirim ou de leurs hésitations, traîner aujourd’hui en dehors des clans c’est … ce n’est plus possible. Ce n’est pas comme si nous leur avions fait comprendre, avec le temps, qu’ils étaient perdants à être sans clan. –Il marque un temps d’arrêt, avant de poser une question. -Que se passe-t-il pour les anciens Insoumis ?

c’est une question sans sous-entendu, une réponse nécessaire, car après tout, les infimes détails d’appartenance, quoi qu’il arrive, ne possèdent pas de fond de valeur, hormis de favoritisme qui, pourrait finir par de trop lourdes mésententes. Sans se leurrer pour autant que personne ne viendrait à y redire réellement quoi que ce soit, parce que, par exemple, Raven est fille de Harahel ou un autre est un proche.

--Les plus fidèles ne démordront pas du fait qu’ils sont insoumis, quant aux restes, s’ils refusent de choisir, que se passe-t-il ?

Bien qu’il ait une idée des risques à un potentiel refus, il préfère les connaître, tout simplement, sauf si elle décide de ne pas le lui dire, ce qui ne le dérangerait pas, après tout Vesta est sa déesse, et il suivrait ses directives au-delà de toutes raisons.

Nephilim

Vesta

Originel

Vesta

Messages : 837
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Originel
# RP terminés RP en cours

Vesta

» Publié par Harper

» 20 nov. 2017, 20:05

Je caresse du bout des doigts la fleur et viens embrasser du bout des lèvres, le coin des lèvres du Vestal.

Merci, je l’adore.

Je lui prends des mains et la pose… mais où dois-je la poser.

Près de la fenêtre ou sur mon bureau. Lequel est le mieux pour elle ?

Je n’ai pas la main verte. Ce pouvoir de clan, je m’en suis emparée. Ce n’est pas inné chez moi et j’apprécie la tolérance des Hespérides. Je ne me trompe pas quand je dis que je ne remplacerais jamais Nerea, mais je leur offre ma protection et un but. Ils m’en sont reconnaissants… pour la plupart.

Il est réconfortant de se rendre compte que mon clan me suit et même approuve mes choix. Je ne suis pas Sariel. Même si je prends son exemple dans bien des domaines, je ne suis jamais sûre de mes choix, ce qui ne semble jamais être son cas. C’est une des qualités que j’admire. Une parmi tant d’autres, mais je ne vais pas laisser mon esprit divaguer.

On leur laisse le choix de s’orienter vers d’autres clans, mais ça ne va pas être facile. Ce qu’à fait Harahel…

Je ne peux rien dire, mais je n’approuve pas. Je ne dis pas qu’il ne m’est jamais arrivée de vouloir tout laisser tomber et ne garder autour de moi que ceux que j’aime le plus et en qui j’ai confiance, mais ce n’est pas la solution.

Ce n’était pas la meilleure façon de faire.

Je n’en dirais pas plus. Je ne veux pas lui jeter la pierre… pas en son absence. Il viendra à savoir ce que j’en pense, mais cela se fera en privé.

Nous n’allons pas les tuer. Ce serait un choix inconsidéré. Mais leur avenir ne leur appartiendra plus. Il y a plusieurs choix possibles auxquels j’ai pensé. Washington va devoir être sécurisé et contrôlé. J’ai entendu aussi que des Izanaghis cherchent des “volontaires” pour quelques expériences importante pour nos projets futurs. En dernier recours, il y a toujours la prison d’absinthe et nous pourrons toujours les réveiller au moment critique où ils ne pourront plus se défiler et se battre à nos côtés.

Les choix sont multiples. Il y en a certainement d’autres auquel je n’ai pas pensé.

Tu es donc d’accord avec tout cela ? Ton avis m’intéresse. Je sais que je semble prendre mes décisions seule, mais il est toujours intéressant d’avoir les conseils de mes amis.

Je lui souris, heureuse de le compter parmi cette liste restreinte.

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 765
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 20 nov. 2017, 21:40

Michaël apprécie le baiser au coin de ses lèvres, il lui provoque un sourire charmé, dont il ne saura, de toutes façons, pas se défaire en présence de Sa Seirim. L’apaisement qu’elle lui apporte et la facilité qu’il à se sentir à sa place en sa compagnie n’a d’égal que l’élégance dont elle sait faire preuve, même dans le plus simple des naturels.

--A droite de ton bureau…

Lui répond-t-il simplement, assez exposée au soleil, visible aux yeux de Vesta et tout simplement pas sous le courant d’air possible de la fenêtre. Il l’avait de toutes façons aussi faite pour cette place là, il veillerait à la tenir en bonne santé, discrètement, sans qu’elle ne s’en rende compte de toutes façons.

Mike ne se permettrait en rien de juger les actions d’Harahel, il peut aisément comprendre la déception et le fait de trancher simplement dans le vif, tout comme il pourrait aisément comprendre l’action, mais avoir du mal à la vivre. Punir tous pour en destituer quelques-uns, mais cela ne voudrait pas dire, à ceux qui n’ont rien fait, qu’ils auraient dû ? Ils auraient dû punir leur frères ou sœurs de clan, en les voyant ainsi divaguer et diverger ? Ils auraient pu, mais ce n’est pas là, l’important.

--C'était une manière comme une autre…-Dit-il. –Je ne suis pas un Originel pour saisir la complexité de la chose, je suppose que cela dû lui en coûter, je suppose aussi que voir son clan partir en déclin n’a pas du être une chose aisée.

Il ne veut pas lui trouver d’excuse, il n’est pas en mesure d’approuver ou de désapprouver, il s’agit d’Harahel, Michaël n’est pas enclin à la nature permissive et insoumise de ce clan, trop enclin dans des règles, des lignes de conduite propre, des directives d’existence qui lui sont nécessaires, ou en tous cas, des façons de faire qu’il croit devoir faire ainsi.
L’idée qu’il pourrait changer au contact de Raven lui effleure parfois l’esprit mais l’absence de la brune laisse à penser que ses idées sont éteintes…à moins qu’elle ne finisse par débarquer à nouveau.

Il inspire sous les paroles de Vesta, plongeant dans ses pensées sans cesser de l’écouter, il prend mesure de ses paroles. Il entends qu’elle le range dans ses amis et même s’il le savait, il ne peut s’empêcher d’avoir une expression plaisante, presque fière voir heureuse d’avoir ce dénominatif là.

--Je suis d’accord. Se ranger ou ne plus avoir la main mise sur son propre avenir. Je crois que les forcer à se ranger dans un rang ne soit pas bénéfique pour toi, ni aucun des Originels. Le choix par obligation est médiocre, ce n’est que mon avis. –Précise-t-il avec précaution.-Toutefois les sans-clans s’excluent de la société Nephilim, de ce fait, ils ne devraient pas être sous le dôme, le bannissement peut-aussi être envisageable, même si c’est cruel, ce ne serait que le résultat de leur choix.–Le dos droit, l’air pensif, les mains dans le dos, il réfléchit. –Je suis peut-être un peu cruel, mais certain se foute totalement de l’union que nous devons avoir, aiment leurs petites vies, tout comme je connais des Nephilim qui n’ont simplement pas ce clan parce que…-Il cherche le bon mot, mais lequel ? Donner l’exemple de Déphaïne par exemple serait aisé, mais il ne le fera pas. Bien entendu qu’il se demande ce qu’elle va faire, il a d’agréable souvenir avec elle et puis, ils ont une amitié à leur sauce. –Je les connais, cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas avec nous.

Il lui sourit avec bienveillance, que lui dire de plus ? Le choix de Vesta est bon, mais les sans-clans ne sont pas seulement la source du problème, les inactifs le sont, ceux qui ne font rien et il doit bien en exister de partout, même au sein des clans, même dans l’Atrium qui sait ! Quoi que…quel vestal se risquerait de se faire reprendre par le Berserker ?

--Hélas, c’est la même chose que pour le clan Insoumis. Soit l’on prend la décision pour tous, soit aucun.

Nephilim

Vesta

Originel

Vesta

Messages : 837
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Originel
# RP terminés RP en cours

Vesta

» Publié par Harper

» 27 déc. 2017, 18:41

https://www.youtube.com/watch?v=JPPE9jVtqmU

Dans cette affaire rien n’est simple, mais il fallait prendre une décision pour que tout change.

J’ai voulu que le clan soit ouvert à tous ceux qui avaient perdu leur identité, leur Seirim, leur clan, leur famille. Peu importe qu’ils m’aiment moins que mes frères et soeurs. Je ne peux leur en vouloir, et même, je le comprends. Qui suis-je, après tout ? Je suis restée dans l’ombre si longtemps. Je ne me suis même jamais mêlée aux autres clans avant. Je ne cherche pas leur amour.

Il y a aucune amertume dans ma voix. Je caresse les feuilles de cette plante qui me suivra durant plusieurs années je l’espère. Peut-être que dans plusieurs siècles, elle vivra encore, mais je ne sais même pas si je serais encore là pour le voir. Je me suis faite à l’idée que la fin était proche. Peut-être que savoir que celle de Sariel l’est aussi, m’a permis d’accepter cette idée. Un monde sans lui serait si vide de sens. Mon fils aurait pu combler ce vide. C’est du moins ce que j’espérais.

Ou bien, est-ce juste que le temps est venu ? Sariel a sans doute raison, les hommes nous changent, mais j’accepte ça, pour tous les bons côtés et j’en accepte les mauvais. La vie n’est pas juste, mais elle vaut la peine d’être vécu. J’en suis persuadée.

Seulement, leur proposer mon aide ne va pas être facile sachant que je suis cette personne même qui les oblige à faire un choix.

En rendant ce service à Hope, je me suis créée des ennemis - encore plus d'ennemis. Le fils de Sariel pourrait-il précipiter ma fin ? Je ne le crois pas, mais l’idée me fait sourire, car je ne serais pas capable de lui en vouloir même s’il le savait. Il y a clairement un manque d’objectivité concernant ce Nephilim. J’espère que mes bras droits n’en sont pas conscients.

Comment leur expliquer mes motivations sans leur révéler que Kronos nous a mis en garde sur le futur ?

Il y a bien les Nephilim capables de lire l’avenir, mais franchement, peu d’entre eux mettent encore leur don en avant. Combien sont morts sans qu’ils n’aient rien pu faire ?

Madlock est un Nephilim en qui j’ai confiance, mais ses méthodes sont parfois abruptes, même si elles peuvent parfois être nécessaires. Il faut nous préparer à recevoir des blessés et peut-être devrais-tu prévenir Enki que je vais avoir besoin de lui et de son équipe pour plusieurs suivis psychologiques. Je ne veux pas de traitres dans mon clan et malheureusement, cette situation est propice à la félonie. Je veux que chaque nouveau membre soit testé avec deux fois plus de précautions.

Je n’ai pas peur de révéler mes inquiétudes à Michael, elles sont fondées. Je sais qu’il est capable de suivre mes ordres, même sans connaître toutes les informations nécessaires à sa mission.

Une jeune fille a été arrêtée lors de la soirée. Elle s’appelle Claire Kerrigan. J’aimerai que vous l’utilisiez pour mettre en place un protocole. Elle est soit disant l’esclave de Charlotte. Je dis soit disant, car cette information n'apparaît sur aucun registre. Charlotte étant Vestale, je ne pense pas qu’elle verra un inconvénient à ce qu’on utilise son esclave. Si elle veut prouver sa loyauté, c’est un début.

Charlotte n’est pas Vestale par choix, mais par obligation. Mes projets pour elle n’ont jamais aboutis, mais j’ai toujours l’intention de l’aider à contrôler son pouvoir malgré tout. Elle pourrait devenir une alliée de poid.

Miss Kerrigan se trouve sous la bonne garde des Izanaghis. Il faut la rapatrier à l’Atrium et voir avec les Asmodéens ce qu’ils ont pu récupérer la concernant pendant la soirée. Pouvez-vous gérer cela avec Enki ?


Les Nephilim travaillent ensemble désormais, ce qui n’était pas le cas à l’époque d’où vient Charlotte. Ce sera une façon pour elle de constater que les temps ont changés.

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 765
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 27 déc. 2017, 23:43

L’apaisement règne en maître dans l’esprit de Michaël, les paroles et la présence de sa Seirim sont un ensemble parfait qui lui rappelle à chaque fois, combien la divinité sous ses yeux est l’être qu’il a cherché si longtemps. Il aime ces vérités et leurs échanges, ces paroles qui glissent entre eux, elles lui suffisent pour bien des choses. Suivrait-il aveuglément chaque ordre de sa Seirim ? Bien entendu. Il n’y a pas de raison à contester un de ces ordres, jamais. Même s’il n’en saisit pas la portée.

--Et c’est bien ce qu’ils doivent comprendre, que tu ne cherches pas leur amour. Peut-être ne savent-ils pas changer. C’est une notion persistante qu’avoir du mal à …évoluer.

Michaël Ealer n’est pas pour ou contre le changement, parfois, il est nécessaire, parfois inutile. A dire vrai, que les sans clans s’obstinent pour Dieu sait quelle raison lui est étrange. Il n’y a pas de satisfaction plus grande que de ressentir ce lien avec un Seirim, en tous les cas, pour lui. Et cette sensation a atteint son apogée avec Vesta. Peut-être que les sans-clan ont peur de quelques choses ? Refuse une autre ? Veulent une identité propre, ou être seulement différent. Qu’en sait-il ? Il n’est pas un sans clan.

--Ils sont grands, il est temps qu’ils pensent plus loin que le bout de leur nez.

Peut-être qu’il s’agit d’une volonté d’individualité, ou bien encore, d’autre chose, dont il n’a aucune idée. A dire vrai, il a parfois l’impression de voir s’agiter des êtres capricieux et perdus qui refusent un chemin qu’on leur permet de suivre. Vouloir avoir les même possible qu’un clan, tout en faisant pas partis. Vouloir exister à tout prix, en dehors des clans. On leur a reproché de ne pas soigner les phobies des sans clans, ils ont été soigné, mais ils sont passés après. Est-ce mal ? Non, et cela ne fait aucun doute.

--Le futur est depuis toujours plus qu’incertain, nous avons été pourchassé, traqué, exterminé, il y a-t-il vraiment besoin qu’on explique, comme à des enfants, que les choses doivent évoluer, que nous devons être ensembles, pour survivre. Ceux qui ne veulent pas suivre n’ont qu’à rester derrière.

Il n’en aurait aucune mauvaise conscience, Michaël n’a guère d’indulgence face aux poids qui tractent vers le bas. Est-ce une mauvaise chose ? Non plus. Il sait que les évènements futurs ne seront pas merveilleux, il n’en a des détails imprécis, il espérait, attendait, travailler en compagnie de Raven, mais son manque de présence … peut-être est-ce lui qui devrait aller la chercher ? Il n’a probablement pas le temps de jouer à trappe-trappe avec elle.

Il serait là, quand cela serait nécessaire. Mais il serait toujours vassal de Vesta, cela est certain. Il hoche silencieusement la tête, Enki est probablement l’ami le plus proche que possède le berserker désormais, la proximité des deux démons se rapprochent d’une symbolique fraternel.

--Madlock n’est pas le plus délicat, mais il sera un excellent électrochoc. Je me charge de voir avec Enki , et je veillerais, presque personnellement, à ce qu’il ne rentre pas dans nos rangs, encore des personnes dont on pourrait douter.

La traitrise est une chose qu’il n’accepte pas, et qu’il ne supporte pas. Michaël supporte peu de chose, pourrait-on croire, mais la droiture du guerrier est ce qu’elle est. Il n’y a pas de nuance de gris quand il s’agit de l’honneur de son clan, ou de sa Seirim. Les détails inutiles ne l’intéressent jamais. Ce qui doit se faire, sera fait.

--Je me suis chargé, il y a peu, d’aller chercher Charlotte pour Claire Kerrigan. –Dit-il en se remémorant la scène, faisant une moue avec ses lèvres. – J’ai laissé Claire Kerrigan au Luxor par choix. Et cela depuis l’extraction de cette Julie, ramené par Oishi Seijitsu, l’esclave de Raven. –Dit-il, la mâchoire serrée, contractée dans un mouvement indiquant visiblement son agacement. – Par je ne sais qui, son visage n’est pas dans nos bases de données. – Mais il serait découvert tôt ou tard, Mike a demandé un travail avec les infiltrés à ce propos. –Mais c’est un mortel, capacité de téléportation, avec voleuse, peut-être un templier. –Il en sait quelque chose. Son calme apparent cache son agitation, il cherche et il chercherait encore –Dans tous les cas, je vais m’en charger avec Enki, quel que soit le protocole que tu souhaites mettre en place, Charlotte s’y pliera, je suppose. Pour l’instant, elle ne m’a pas fait une impression favorable.

Pour l’instant, il ne connait pas vraiment Charlotte, il ne l’a vu que deux fois et il n’a pas ressenti de grande affinité à son encontre. Bien entendu, elle pourrait tout à fait lui faire ressentir d’autres impression, en tous les cas, il se chargerait de lui montrer les nouveautés et les rouages de cette époque, pour qu’elle comprenne que son temps est révolu. Il ignore bien quel potentiel, elle pourrait révéler, mais s’il s’avère négatif, il se chargerait rapidement d’elle.

--Mais je suis de nature méfiante, ou qui me braque un peu vite. –Précise-t-il en se jugeant volontairement, sans que cela lui importe réellement. – Comme avec cette Nephilim me précisant qu’elle préfèrerait une certaine forme de libre arbitre au sujet d’Eloha et du postulat de son existence dnas l'éducation des enfants.

En rapportant ces paroles à Vesta, provenant des lèvres de Satsobek, Mike sent une impulsion colérique l’agiter, incontrôlable, elle se traduit par son poing sui se ferme le long de son corps et une expression crispée sur son visage, qui se veut pourtant souriante. Il ne cachera nullement à Vesta que ce genre de propos, pour lui personnellement, ne l’agace fortement. Après tout, des années de vie mortelle dédiée à un être supérieur vous rejetant simplement à cause de votre nature, et des propos incohérent et stupide à propos de sa potentiel existence…autant dire que cela n’a rien de réconfortant.

Il en parle à Vesta, non pour rapporter des faits comme cela, mais parce qu’il ne veut en rien cacher l’agitation désagréable que cela lui a provoqué. Ni même qu'il a dès lors placé Satsobek en personne à surveiller. Aller savoir quelle idiotie elle pourrait faire circurler...

Nephilim

Vesta

Originel

Vesta

Messages : 837
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Originel
# RP terminés RP en cours

Vesta

» Publié par Harper

» 29 déc. 2017, 15:19

Michael est abrupte, bien plus que moi encore. Je ne sais pas si j’en suis fière ou effrayée. Il m’attise tout de même par la force qu’il dégage à cet instant. Cela signifie qu'il prend du galon ou mon attirance pour lui serait presque inexistante.

Malheureusement, nous sommes devenu bien trop nombreux pour laisser qui que ce soit derrière nous.

D’ailleurs, je commence à penser que la délicatesse n’est plus vraiment l’adjectif qui qualifie le mieux les Vestales désormais.

Merci d’être à mes côtés Michael. Je ne sais pas ce que je ferais sans toi.

Je lui souris. Je sais que la vie n’a pas toujours été facile pour le Berseker et que sa présence au sein des Vestales n’était pas une évidence. Il semble avoir trouvé sa place et j’en suis heureuse. Notre lien aurait été totalement différent s’il était resté chez les Asmodéens. Un lien sulfureux et sexuel aurait pu nous unir s’il avait réussi à attirer mon attention, ce qui pour un Nephilim lambda est très compliqué. Peu de Nephilim peuvent se vanter d’un tel privilège, alors les chances qu’on se côtoie auraient été presque nulles.

Tu as bien fait de respecter les ordres des Asmodéens.

Je ne lui reproche pas d’avoir laissé Claire Kerrigan au Luxor, mais un sourire nait sur mon visage. Un sourire pas narquois, mais amusé.

Hum, Raven. Tu sais qu’on raconte qu’elle t’apprécie et que ce serait réciproque ?

C’est quelque chose que j’ai du mal à imaginer. Raven n’est pas vraiment le genre de femme que fréquente habituellement Michael. Si je prends exemple sur sa femme et son actuelle esclave, elles n’ont rien en commun avec la fille d’Hadès.

Qu’en dit Raven ? Ce ne sera pas bien compliqué de retrouver des traces de cette Julie ou de cet autre homme. Il nous suffit de manipuler quelques mémoires.

Je ne m’inquiète pas trop. Personne ne disparait jamais totalement.

Quant à sa voleuse, il faut faire attention. Elle appartient à un immortel. Qu’importe comment les humains sont trompés, elle répond certainement à un Elohim. Si tu mets la main dessus, ne la ramène pas ici, mais dépose-là directement chez les Asmodéens.

Vous connaissez l’expression disant que les murs ont des oreilles ? Il en est de même pour les voleuses d’âmes ennemies.

Charlotte n’est encore qu’une enfant perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas. Elle a perdu sa famille et ses repères. Il va lui falloir du temps pour se reconstruire, mais malheureusement pour elle nous n’en possédons plus. C’est pour cela que je suis dure et directive avec elle. Il faut qu’elle apprenne à gérer son pouvoir. Les téléporteurs nous sont devenus bien trop précieux pour être gâchés.

La méfiance s’acquière avec l’expérience. Elle n'apparaît pas sans raison du jour au lendemain. Je ne le reprocherais pas à Michael, surtout que je ne serais pas bonne conseillère.

Est-ce la même qui fréquente ton fils ?

Oh, je ne vais pas donne son nom, mais je le connais très bien. Michael est la deuxième personne à m’en parler.

Il me semble qu’elle est sans clan, n’est-ce pas ?

Cette Nephilim n’est pas très intelligente de s’attaquer ainsi au travail des Vestales. Qu’importe ses croyances, elle n’est pas légitime pour les exprimer ailleurs qu’à la concernée. Une fois tous ces problèmes réglés, elle aura ma visite, cela va s’en dire.

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 765
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 02 janv. 2018, 20:51

Michaël est dur, il ne s’en est jamais caché, il aime l’ordre et la droiture, mais ce qu’il aime plus que tout, c’est que les choses aillent dans un sens précis, ordonné. Psychorigide pour certain, canalisé en vérité, la colère est la plus naturelle de ses émotions, elle est brouillonne, désordonnée, impulsive, mais il se compense ainsi, il est ce qu’il doit être par ses mots et ses actions. Les mortels ont toutes son attention s’ils ne sont pas ses ennemis, les immortels aussi. Hors il considère comme ennemi toutes créatures qui iraient à l’encontre de l’espèce. Point. Pas de gris, de nuance, de tout cela. Il se bride un peu, il faut le reconnaitre, une bride que Raven pourrait faire sauter, probablement.

Mais l’à propos n’est pas là. Convaincu de sa justesse, le Berserker se contente d’un simple sourire, les choses changent, évoluent, l’impossibilité de laisser quiconque derrière est une certaine forme de fatalité.

-- Que ferais-je sans toi moi aussi ?

L’entente est douce, il aime sa Seirim avec un absolu peut-être inquiétant, mais sincère. Il pourrait la soutenir dans toutes ces décisions, ainsi que tous ses ordres. Si elle lui redemandait de tuer Hansel, il le trouverait et le tuerait. Un homme de main n’a aucune question à poser, il n’y a que dans les films que ce genre de personnage trouve soudainement une conscience et de l’injustice dans son acte.

S’il continue de sourire par la suite, les traits de son visage tendent presque à un rougissement quand Vesta évoque les rumeurs quant à l’appréciation réciproque entre lui et Raven. Ses sentiments frôlent le désir, le Berserker désire Raven, sa brutalité, sa brusquerie, sa façon d’être font brûler quelque chose de terriblement physique chez Michaël, ainsi qu’un rapprochement plus sentimentale, dont il n’a jamais rien caché à May.

--Raven excite les sens du Berserker que je suis…je ne vais pas te le cacher.

Que dire de plus ? A-t-il des sentiments amoureux ? Quelque chose qui s’en approche ? Ou seulement un désir physique. Il a réalisé que les sentiments n’étaient pas tout à fait ceux qu’il pensait après son intermède à Pachad en sa compagnie, mais…il y a eu quelque chose de plus marqué dans sa peau et son être, lors de son passage dans les sous-sol de l’Atrium.

--Je n’en sais rien, Raven était en Kabbale, j’ai fais passer le mot aux Skjaldmeyjar de mettre la main sur la fille de Harahel pour la prévenir dès qu’elle serait à Vegas, comme la tête de Julie est recherchée, vivante, de préférence. J’envisageais de demander à quelques guerrières encore proche de leur rôle sur l’ile de faire une traque.

Sous cette idée proposée, Michaël s’agace surtout de son propre échec, il ne le niera pas, ne pas reconnaître ses propres erreurs n’ait qu’une fierté déplacée qui n’avance à rien. Il hoche la tête, l’idée de toucher seulement la voleuse d’âme Elohim agite ses moustaches de Berserker d’une sourde colère, c’est un point négatif de son caractère mais il le ferait. Et s’il met la main sur le possesseur, il s’assurerait volontiers de ne jamais lui laisser l’opportunité de s’échapper de nouveau.

Quant à Charlotte, il ne peut s’avancer, elle se veut différente et pleine de certitude, une gamine qui ne semble pas avoir compris les temps nouveaux. Il concède à son manque de repère, pour le reste, ils verraient au moment nécessaire ce qu’il doit en penser.

La pensée plus agacée, il hoche la tête à la question de celle qui fréquente son fils.

--Elle s’est présentée comme la principale Lieutenant de Caym. Et a parlé de son clan. Une caymian, donc. Ce qui hélas, malgré tout le respect et l’affection que j’ai eu pour Caym par le passé, équivaut à sans-clan. Je ne dirais pas qu’elle m’a fait mauvaise impression, mais ce sont des paroles qu’il vaut mieux éviter de me dire. Tu connais mon côté soupe au lait, quand il s’agit d’Elohah.

Soupe au lait est un terme bien peu fort pour toute la colère qu’anime le père Antique et primordial au sein de Michaël Ealer, cela n’étonne pas, quand on le connait et il n’apprend rien à Vesta. Quoi qu’il en soit, Mike garde son calme, il n’a pas de raison de s’énerver.

--J'ignore de quelle fantaisie elle souhaite faire preuve. Mais cela ne m’a pas excessivement plu.

Se fait-il du souci pour Nolan ? Pourquoi donc ? Il serait étonnant que ce soit le cas, pour la simple et bonne raison que son fils est adulte, il est intelligent, ou en tous les cas, le croit-il. Assez pour ne pas faire de stupidité, et se contenter d’une amitié prudente avec un de ces aînés.

Répondre

Retourner vers « L'Atrium Vestae »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité