Arya Sky Villa [Ortie]

Le Strip comptent de nombreux casinos : Sahara, Circus Circus, Casino Royale, Treasure Island, Caesar Palace, etc...
Verrouillé
Nephilim

Byron White

Nephilim

Byron White

Messages : 354
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Byron White

» Publié par Jimmy Chesly

» 06 mai 2017, 22:30

Arya Skye Villa

PREMIER POSTE

Arya Sky Villa…quoi de mieux pour le standing exigeant d’Ortie ? Et le mien ? Majordome privé, technologie avancée, piscine privée, préférences personnalisées, service beauté et bien-être. Pour que tout soit parfait, au cas-où, la suite la plus proche a été réservé pour le plaisir d’Ortie, histoire qu’elle y fasse ce qu’elle désire.

La vue imprenable sur la ville peut se faire même de la salle de bain, j’apprécie l’endroit, je suis assis à une grande table, pied dessus, assis dans le fauteuil, une oreillette à l’oreille, le visage d’un de mes employés sur l’écran géant, la réunion de ce soir se termine un peu tard, très tard. Il est quoi ? 3 ou 4 heures du matin, et si personne ne m’arrête, je suis là jusqu’au levée du soleil, ce qui est plutôt pas mal à voir d’ici…

Je ne sais pas combien de temps nous allons rester ici, mais si deux mois passent, je finirais par devoir acheter une baraque, pas de souci, j’ai déjà proposé à Ortie d’aller farfouiller, qu’elle trouve ce qu’il lui plait !

Je tourne dans mes mains un petit ballon en mousse, ma chemise est défaite, je soupire et laisse retomber ma tête en arrière. Demain soir, je passe au show de James Corden, je prendrais l’avion pour LA en fin de matinée, je devrais aller « dormir » mais je pourrais toujours le faire dans l’avion.

Je masse ma nuque, New Sheppard est à son troisième vol spatial, tout ça est prometteur, mais je veux me tenir au courant de tout, normal non ? Alors la réunion n’en finit pas et mon assistante se permet de toussoter.

-Quoi ?

Son petit signe de tête me fait faire tomber la mienne en arrière, un grand sourire sur mes lèvres, un air amoureux.

-Ma chérie, tu es debout ! Je t’ai réveillé ? ça m’étonnerait. Je me redresse brusquement, approximativement frais comme un gardon et je viens glisser ma main à sa taille pour l’embrasser. Elle sent bon. J’ai presque finis.

Mais si elle me demande j’arrête tout, tout dépend du déshabillé qu’elle porte !
Image

Nephilim

Ortie White

Humain

Ortie White

Messages : 242
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Humain
# RP terminés RP en cours

Ortie White

» Publié par Anvesha Devika

» 07 mai 2017, 22:07

Pendant que Byron travaille je me cultive. Les livres et revues jonche le lit. Ils ont pour thème principal Végas et ses environs. Son histoire, ses particularités, la guerre civile, le développement de la nature, les polémiques sur les Anges et les Démons depuis la révélation... Ce n'est pas que je trouve le sujet passionnant entre nous. La dernière collection de JPG est passionnante. Mais ça ! Non. Mais que voulez-vous je suis consciente des arrangements que Byron et moi avons. Tant que je reste avenante et que je fais impression en public tant sur le plan physique que mental, il n'y aura pas d'achoppement entre nous. Un divorce ne me ramènerait pas à la pauvreté (toute relative, mes parents sont plus qu'aisés) mais j'y perdrais un standing certain. Et puis je me suis attachée à mon époux. Il est loin d'être moche, un coup au lit fabuleux, intelligent et si riche et généreux. Franchement j'ai beaucoup de défauts mais je sais reconnaitre une bonne opportunité et tout faire pour la garder.

Les portes entre la chambre et le salon ou se trouve mon mari sont grandes ouvertes. Je l'avoue le secret espoir de le voir arriver dans la chambre et de lui offrir la vision de moi allongée en robe de soie rouge me tient. Mais les heures passent et il ne se passe rien. C'est aussi... contrariant que mes bouquins. Je finis par tout rassembler en tas et passe dans la cuisine ultra équipée de la suite. Je pourrais tout aussi bien passer un coup de fil à la réception mais cuisiner fait partie de ce que j'aime faire. Je prépare une série d'adorables club-sandwich, comme les américains en sont friands. Harmonieusement disposés sur un plateau d'argent. Du café. Une carafe de fruits frais pressés. Des morceaux du brownies que j'ai préparé l'après-midi même et un tournesol jaune piqué dans l'un des vases de la suite. Ainsi armée je me dirige vers les lieux que mon époux préfère à notre lit.

Virginie est la première à me voir arriver. Le sourire de Byron ne me laisse aucun doute quand à ma séduction. Nu pied, les cheveux vaporeux tombant sur mes épaules, la robe ne laissant planer aucun doute quand à l'absence totale de certaines pièces de lingerie.

Je pose le plateau sur la table dans un froissement de tissus à 400 dollars l'once. Byron m'enlace. La force de sa main sur ma taille est révélatrice. Douce et ferme.

"Du tout. Je suis un oiseau de nuit, tu le sais bien."

Je m'adresse à l'écran géant avec un grand sourire.

"Bon matin James. Vous comptez me rendre mon mari vers quelle heure ? A ce rythme vous allez me l'épuiser avant son temps imparti. Vous rendez-vous compte qu'il a besoin de trois assistantes pour une seule journée ?"

J'adresse un sourire complice à Virginie. Ma main se pose avec douceur sur celle de Byron afin qu'il ne lui prenne pas l'envie de la retirer.

Une fois seule avec mon époux, je m'enroule dans ses bras. Avec une moue de petite fille gâtée je lève les yeux vers son beau visage. Parfois je regrette de ne pas avoir vraiment d'amour pour lui. Beaucoup d'affection et d'affinité. Mais d'amour rien.

"Que sommes-nous venu faire à Végas, mon chéri ? Je viens de lire une théorie sur ces démons qui y vivent par un pasteur luthérien qui fait froid dans le dos. - Je ris - Dire que j'avais envoyé promené ce... comment s’appelait-il déjà ? Preston sénior Barnes. Lui et ses théories alarmistes."

Il y a quoi ? Deux ans ? Nous étions à un cocktail et Barnes m'était depuis quelques minutes profondément antipathique.
- Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement ne se décide pas à atomiser la ville. Tous les textes s'accordent sur ce point. Les démons et autres dieux inférieurs sont le mal à l'état pur.
- Et que pensez-vous des marraines fées et des magiciennes bénéfiques et autres merveilles ?
- Des anges certainement.
- Mais si c'était des anges, pourquoi les textes ne disaient pas clairement ? Moi je pense que ces êtres sont aussi bien capable de faire le bien comme le mal.
Je ne sais plus qui de notre entourage avait désamorcé la discussion.
Mais le dernier texte que je viens de lire me laisse à croire que je n'avais pas tout à fait raison.
► Afficher le texte

Nephilim

Byron White

Nephilim

Byron White

Messages : 354
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Byron White

» Publié par Jimmy Chesly

» 10 mai 2017, 22:41

https://www.youtube.com/watch?v=sMPNjPpdjKU

Ah Ortie…n’est-elle pas parfaite ? Elle ignore qu’elle est mon esclave, certes, mais il y a des esclaves qui naissent, vivent et meurent sans jamais rien savoir de leur statut. J’ai beaucoup d’affection pour elle, de la tendresse peut-être, le temps que sa perfection durera, elle durera à mes côtés. C’est triste, mais un jour elle se fanera et je m’en séparerais, à contre-cœur, j’en suis certain, je n’en retrouverais pas une autre comme elle.

L’équipe sait que quand mon regard est aussi dévorant, ce n’est pas même la peine, elle retient ma main pour que je ne la lève pas, mais je ne comptais pas la retirer, elle sent bon, avec le prix de ses parfums, en même temps ! Mais je ne regarde pas à la dépense pour ce petit joyau.

....

-Je ne sais pas encore, j’y réfléchis, tu me connais. J’établis d’abord ma zone de confiance, ensuite je décide. Il faut dire que lors du CES, beaucoup de proposition ont été faite pour le groupe, j’ai des réunions bientôt et des projets, je dois rencontrer ces scientifiques, mais j’établis ma zone de confiance. Cette ville fait du bordel, mais j’apprécierais bien de la tester avant . Les Nephilim…Peut-être que c’est un territoire intéressant.

Je hausse les épaules, je ne sais pas, pourquoi pas ? Pas mal d’Izanaghis se sont intéressés au stand du groupe, mais c’est à eux de venir me voir, pas l’inverse, j’ai accordé des entrevues, des rendez-vous, alors, qu’ils saisissent les opportunités.

Je laisse mes bras autours d’elle et je soupire.

-Preston Sénior Barnes, le vieux catholique conservateur, qui te ferait tout péter avec une bombe nucléaire. Le japon ? Je fais une grimace avec mon visage, immitant les mimiques de cet homme. Bombe nucléaire. Je reprends mon visage normal. Corée du nord ? Bref vous avez compris. Tout pété.

Je ris et l’embrasse encore, la regardant avec gourmandise.

-Ne t’en fait pas, si je ne sens pas cette ville, on y restera certainement pas. Mais je suis curieux, de quoi parle cette théorie ? Venant d’un homme qui a voué sa vie à Dieu et qui, donc, en toutes logiques, ne fera pas la promo des démons ! Personnellement, je ne sais pas quoi en penser !

Je m’éloigne d’elle et attrape un morceau de brownie l’air cabotin.

-Je ne pense pas que les Anges soient mieux, à la Fashion Week, Paris avait perdu de sa superbe avec ces types dans les parages.

Quoi? c’est vrai !
Image

Nephilim

Ortie White

Humain

Ortie White

Messages : 242
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Humain
# RP terminés RP en cours

Ortie White

» Publié par Anvesha Devika

» 12 mai 2017, 17:06

Franchement cette musique ! Mais c'est trop ça mon cher Byron.

J'écoute mon cher mari, légèrement distraite par d'autres envies. Quoi ? Nous ne sommes-nous venu que pour ses affaires ? Pas pour rencontrer ces succubes dont on raconte qu'elles sont si belles qu'elles vous entraine au lit un homme fidèle plus rapidement qu'un crotale attaque sa proie. Des fois je comprends pourquoi Byron ne peut pas prendre une épouse "classique". Courtiser une femme lui prendrait trop de temps. Surtout s'il faut s'assurer que c'est la bonne.
Quoique moi je suis bonne de toute façon.

Il parle de Barnes mais en fait je hausse les épaules. Les cons ne m'intéresse pas quand ils ne payent pas. Je préfère nettement quand il m'embrasse. Ça c'est du concret. Du qui me plait.

"Et bien, il raconte que pour lui un grand nombre de meurtre non-élucidé ont en fait été perpétrés par ces Nephilim. Et qu'ils les ont cachés à grand coups de pouvoirs psy et autres. - Une moue de gamine - Je ne l'aime pas du tout. J'adore les légendes arthuriennes et j'ai lu et relu les "dames du lac" de McCaffrey, ado. Et en quelques coups de rhétorique il a tout détruit. Le pire c'est qu'il est excellent en rhétorique, même en connaissant le truc on le voit pas venir."

Un sourire m'éclaire quand je le vois mordre à pleine dents dans mon gâteau. J'aime que l'on apprécie ma cuisine. Mais je me referme en entendant ses paroles.

"Ha ! Ne me parles pas de Paris. Tous ces moralisateurs. Tout ces prêchi-prêcha. - Je lève les bras aux cieux et prends une voix de fausset - Nous devons tout faire pour ne pas vivre dans le pécher. Heureusement que vous êtes marié Madame White mais avant le mariage ! Pensiez-vous au salut de votre âme ? Vous êtes-vous repentit ?
- Reprenant ma voix - Comme si d'être marié allait m’empêcher de vivre dans le pécher ? Rappelle-moi c'est quoi les sept péchers capitaux ?

Les yeux brillants de malice je prends la main de Byron, celle qui tient le gâteau et le porte à ma bouche.

"La gourmandise ? J'espère bien être très très gourmande. Facile celui-là. La paresse ensuite, paresser sur le lit quel délice, n'est-ce pas mon chéri ? Ensuite on a quoi déjà ? Heu... L'orgueil ? J'espère bien ! Ah ! Et dans le film c'était quoi qui allait avec l'orgueil ? Tu sais à la fin quand le gentil tue le méchant. La colère ? C'était la colère. - Je fais la moue tout en m'éloignant de Byron - Celle-là je ne vois pas très bien l’intérêt. - Je m’appuie contre la table et compte - Ça nous fait quatre. L'avarice. - Je ris à pleine gorge.

Là contre la table, je redresse la tête et prend une pose que je sais très avantageuse. D'un sourire gourmand qui égale le sien je me mords légèrement la lèvre tout en lui faisant signe de l'index. Je souffle.

"Après vient l'envie il me semble. Et j'ai beaucoup... d'envie."

Franchement si Byron n'est pas déjà en train de m'allonger sur la table c'est que je ne suis pas la femme que je crois. Je l'embrasse longuement tandis que mes mains retrouvent avec plaisir les lignes fermes de son corps.

"Rappelle-moi quel est le dernier déjà ?"

Je me fiche bien de ce qui se trouve sur la table, ça va valser. Parce que là maintenant j'ai envie de mon époux. Qu'il me prenne fougueusement. Ensuite je le laisserais peut-être me ramener à la chambre jouer à l'un de nos jeux. Là ou ailleurs. Et puis encore une fois. Parce que je suis insatiable. Surtout quand mes amants sont aussi doués que Byron.
I want you makes me bad things

Nephilim

Byron White

Nephilim

Byron White

Messages : 354
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Byron White

» Publié par Jimmy Chesly

» 06 juin 2017, 09:40

https://www.youtube.com/watch?v=dfqZabPvqxc


Je souris à Ortie, elle me cherche, elle s’amuse, l’orgone coule déjà avant même que je ne la touche. Je n’aurais jamais pensé trouver esclave plus parfaite que cette mortelle.
Jamais…

Je me rapproche d’elle, comme elle me l’indique, de son index frivole, je viens me lover contre son corps et écarter à peine les pans de ce peignoir pour dévoiler ses cuisses, glisser mes doigts sur le cuir blanc de sa peau, histoire de parvenir jusqu’à l’arrière de ses jambes, en soulever une. Au baiser, je saisis son petit cul ferme et la pose sur la table, sur les dossiers, les papiers et tout le reste !

Les virer ?

Non !

C’est plus narcissique vous comprenez ? Je possède ce qui est inscrit dans ses dossiers et la femme que je vais avoir dans un instant, la dimension possessive est bien plus intéressante.

Les corps glissent, je fais attention en la soulevant alors que je grimpe aussi sur la table, j’espère qu’ils ont prévu une certaine solidité, non que je pense la casser, je risquerais de casser Ortie, mais ni ma « femme » ni moi n’avons des désirs calmes…Sauf quand je la sors de ses rêves…

-J’ai le terme sur le bout de la langue, mais je ne me rappelle plus…ah !

Mince quoi !

-Je vais te montrer, ça va peut-être te revenir !

La luxure hum..
C’est ce que je suis non ? Ce que nous sommes tous, c’est par elle qu’on nait et par elle que nous existons ! Alors c’est parfait. C’est à peine si je retire son peignoir, à peine que je me déshabille, mais je prends beaucoup à son corps, sur cette table, j’aime la voir se tordre d’envie, alors que ma bouche s’est perdue dans sa vallée et que ma langue s’est permise toutes les indécences à la naissance de son monde.

C’est une expression possessive qui vient me faire fondre en elle, sans lui laisser la permission d’être alanguie, la chemise entrouverte, à genou sur cette table, je prends possession de son corps avec l’empressement de la fougue, comment résister plus de temps avant d’acquérir ce qui est mien ? De le soulever pour la maintenir sur moi, à califourchon, m’amusant à embrasser ses seins et à les cajoler tout en étant engouffré entre ses cuisses…
Et de ses douceurs déjà sensible à la suite de mes efforts de bouche, je la sens fondre une fois, mais ça ne suffit pas…rien ne suffit jamais. Je pense être aussi accroc à l’orgone de cette humaine….et j’en veux encore l’explosion. Je la veux épuisées, heureuse, et pourtant encore prête à jouer…

Je me retire, avant ma propre fin, pas d’enfant, pas de risque et je la laisse choisir la finalité. Elle sait que je n’ai confiance en aucune contraception, et elle n’a pas envie de se voir déformer d’une marmaille non désirée.

C’est au bout de mon propre souffle, que je me souviens.

-Ah la luxure ! C’est ça !

Je viens prendre un baiser à sa bouche, doucement.
Image

Nephilim

Ortie White

Humain

Ortie White

Messages : 242
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Humain
# RP terminés RP en cours

Ortie White

» Publié par Anvesha Devika

» 15 juil. 2017, 22:28

-J’ai le terme sur le bout de la langue, mais je ne me rappelle plus…ah !

Ah quel délicieux ! Viens mon chéri, je vais rappeler à ta langue qu'il ne faut pas jouer ainsi avec moi. Je veux tout tout de suite moi. Je vait frapper sa langue à grand coup de la mienne, jusqu'à ce qu'elle le crache ce mot. Vilaine ! vilaine langue.

Ses mains m'enserrent, me montrant leur domination. Leur désir. Il se cale au creux de mes cuisses. Oh quel vilain garçon ! Les gens bien font ça dans un lit, bien pépère. Quoique... Qui peut vraiment dire ce qu'il se passe dans un lit. Dans le notre... Devinez. Le frottement du bois contre mon dos m'électrise autant que celui du tissus qui le vêt.

Son souffle contre le mien. Sa gorge offerte aux baisers, aux caresses, aux morsures légères. Sa gorge et tout le reste de ce corps parfait. Je l'a aguiché comme il faut. Il a su répondre à mes attentes. Cambrée sous la passion de la chair, je l’accueille en mon sein, sur mes seins. Gémissante. Frémissante. Je l’attire sans plus aucune subtilité. Je le veux brutal, sauvage. Je le veux. Mes mains agrippent ses fesses pour imprimer le rythme ou la profondeur. Mes cris, mes mots l'encouragent vers les montées éphémères du plaisir. Être payée pour jouir. Pour cette puissance jouissance il n'existe rien de meilleur au monde.

Byron ne se laisse guère aller autant que moi. Pourtant ma fleur perlée l’accueillerait bien encore un peu. Mais chacun ses défauts. Il est persuadé d'agir de la bonne façon (et statistiquement la pire) quand une pilule peut faire mieux et l'avortement terminer les erreurs. Je l'allonge sur la table à son tour et vais gouter sa sève, la lécher à même l'écorce brulante jusqu'à sa pleine et entière libération.

Nous nous accordons un petit moment de répit dans le creux l'un de l'autre. Je glousse quand il me parle enfin. J'avais oublié la question depuis un moment déjà.

Les lumières artificielles tissent un réseau d'éclair pâles sur sa peau échauffée. Qu'il est parfait cet homme. Un David ayant prit chair et vie. En bonne menthe-religieuse je vais le dévorer pour le reste de la nuit. Il ne devra sa survie qu'à mon épuisement.

Verrouillé

Retourner vers « Les autres casinos... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité