Des lames et une forgeronne silencieuses [Less]

Réplique thématique de Venise, Le Venitian est le plus grand complexe hôtelier de Vegas. Sa démesure lui a permis d'accueillir les forges asmodéennes. Elias, nouvel Originel à la tête des forgerons, compte aider son frère pour créer de nouvelles voleuses d'âmes et armer les Nephilim
Nephilim
Avatar du membre

Heru Ur

Nephilim

Heru Ur

Messages : 450
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Heru Ur

» 09 déc. 2016, 11:43

La victoire avait bien failli lui échapper ce soir. Dans ce genre d’affrontements, le moindre détail oublié peut gripper le mécanisme et se solder par la mort. Heru Ur a été grièvement blessé, il avait sous-estimé un de ses adversaires. Une rage lui brûlait le ventre, plus encore que cette balafre qui l’obligeait à retenir ses entrailles avec la main. Sa colère se tournait contre lui-même, contre sa propre erreur. Il venait de porter un coup décisif à une cellule angélique sur Paris, mais cela n’apaisait ni sa colère ni sa douleur.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas éprouvé de respect pour son adversaire. Il aurait pu torturer l’Ange, mais il avait préféré lui offrir une mort propre et rapide. Se replier avait été difficile et l’une de ses caches étaient de nouveau compromise. Cela faisait deux caches en très peu de temps et il n’aimait pas gaspiller les cartouches de son clan, les infiltrés. Taximan l’avait ramené à Vegas pour qu’il puisse se soigner. Avec le décalage horaire, il faisait encore jour dans la cité des démons.

Il aurait pu se rendre à l’Atrium Vestae, mais il évitait ce lieu, trop fréquenté par des humains, de potentiels templiers, en somme. Heru Ur est si raciste et si paranoïaque que tout français est un templier pour lui. Il préfère éviter de se montrer dans des lieux publics.

Quelques esclaves plus tard, il prenait une douche pour chasser les dernières traces de son sang. Il y avait du monde dans la pièce adjacente qui ramassait les morceaux. Ne pouvant calmer sa colère, il s’était déchaîné sur une esclave qui lui avait manqué de respect. Aux yeux des humains, sa remarque n’avait rien de choquant et ne méritait certainement pas une peine capitale. Mais Heru Ur se moque bien des lois humaines. Pour lui, les lois Nephilim prédominent. Il a droit de vie et de mort sur ses esclaves. Il avait besoin de se soulager, l’une des esclaves allaient donc mourir. Il se trouve que celle-ci avait haussé le ton.

L’une des Infiltrées ouvrit la porte de la salle de bain pour lui parler. Sans pudeur il se tourna vers elle pour l’écouter :

— Less World a survécu à Pachad. Elle a franchit le portail le mois dernier. Elle demande à vous rencontrer.
— Elle demande à me rencontrer ou elle me convoque ?
— Je n’ai pas cette information.
— Je me rends au Venitian sur le champ.

Il finit de se rincer et stoppe le jet d’eau. Less World est une championne asmodéenne. Même s’il court des rumeurs sur une discorde entre Asmodée et elle, elle a toujours ce titre et mérite le respect. Il s’essuie et sort ses griffes pour constater cette merveilleuse création. Il ne remerciera jamais assez les asmodéens pour leurs forges. Sans eux, ce combat seraient déjà perdu depuis longtemps.

C’est en arborant un costume taillé sur mesure qu’il franchit le hall du Venitian. La chemise légèrement ouverte, sans cravate, il ressemble à de nombreux clients du casino pour se mêler à la masse. Le regard assuré, il parcourt l’atrium du regard et recherche un visage connu. C’est un valet, inconnu, mais qui se présente vers lui.

— Monsieur, si vous voulez bien me suivre...

Cet humain ne semble pas être un esclave, mais un serviteur. Sur l’île, c’était le pire statut. Les serviteurs étaient condamnés à servir comme les esclaves, mais ils ne bénéficiaient pas de la protection de leur maître. Le moindre écart de conduite leur était fatal. Un Nephilim a du sentir l’aura d’Heru Ur et lui a ordonné de le conduire vers un autre salon.

Sans prononcer un mot, le Nephilim suit les indications du serviteur.

Nephilim

Less Worde

Nephilim

Less Worde

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Less Worde

» Publié par Hope

» 09 déc. 2016, 14:44

Quand ils franchirent les portes d'une aile privée, le serviteur fut aussitôt remplacé par une humaine. Celle-ci attendit le nez au sol qu'Heru l'autorise à se relever pour qu'elle l'invite à le suivre.
► Afficher le texte
Seigneur, ma Maîtresse se fait une joie de vous revoir. Je me nomme Betsy et je serais heureuse de vous servir autant qu'il vous plaira pendant les heures que vous passerez en compagnie des Asmodéens. Ma Maitresse m'a aussi signifier de vous prévenir que si vous souhaitez passer de plus en plus de temps chez les Asmodéens, le clan mettra à votre disposition des appartements, des réserves et bien évidemment autant de chair que vous le désirerez. N’hésitez pas, cela sera un plaisir pour nous de veiller à votre bien être en dehors de vos grands combats Seigneur.

Elle ne l'a jamais regardé. Elle a toujours veillé à être à deux pas derrière lui. Et elle montra toujours de la main le chemin à suivre, pour que jamais il n'est jamais à se retourner vers elle pour le savoir. Elle s'arrête avant une porte et quand il y arrive elle dit.

Nous sommes arrivés Seigneur.

Betsy allait pour ouvrir, mais elle s'est fait devancé par la femme à l'intérieur, sa Maîtresse.
► Afficher le texte
Quelques instants, les bras grands ouverts de l'ouverture des portes, elle regarde Heru, puis lentement, elle baisse les yeux et elle finit par s'incliner pour laisser entrer le combattant. Betsy s'occupe de fermer les portes derrière eux et elle s'occupe aussitôt de leurs servir à boire. Less ne prend rien et elle ne s’assoit pas. Mais elle ne dit pas non plus à Heru de le faire. Peut être qu'il ne s'en doute pas, mais elle attendra qu'il le fasse pour le faire.

Besty se racle la gorge quand Less signe et elle prend donc la parole à sa place.

C'est un réel plaisir de vous revoir Seigneur Ur. Je vois que peu importe le nombre d'années, vous êtes toujours aussi captivant.

L'oeil de Less pétille et elle ne sait pas très bien si c'est Betsy qui a réussi à le faire venir ou bien si c'est lui qui est venu pour demander quelque chose.

Pouvons nous vous être utile en quoi que ce soit Seigneur Ur ?

Quand le moment viendrait, elle lui parlerait, mais pour l'heure, il était temps de faire comprendre que les Asmodéens étaient en train de changer. Servir. Etait-ce un mal ? Ils forgeaient des armes pour armer les puissants guerriers. Voilà ce qu'ils étaient avant. Ils avaient quelque peu perdu cela à force de distribuer comme du petit lait les précieuses voleuses sans âmes. Et Less ne le supportait pas. Mais ce qu'elle supportait encore moins, c'était de voir son clan rabaissait comme une vulgaire fille de joie ! Oh sa tenue pouvait aller en ce sens, mais elle était surtout très fonctionnelle. Il lui suffisait de détacher la robe pour pouvoir forger sans entrave. Alors le clan devait changer. Et si Lewis restait muet, Less continuerait d'agir pour qu'enfin les esclaves soient des esclaves et les Nephilim des êtres que l'on vénère !
Image

Nephilim
Avatar du membre

Heru Ur

Nephilim

Heru Ur

Messages : 450
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Heru Ur

» 09 déc. 2016, 16:32

Qu’il est agréable de retrouver le clan des asmodéens. Mieux que n’importe quel clan, mieux que les amydiens même, ils ont toujours su éduquer les esclaves. L’humaine se présente. Le simple fait qu’elle ait un prénom montre qu’elle a une position plus importante que celui de simple esclave. Il ne la regarde pas vraiment, elle connait sa place, respecte la discipline et la hiérarchie.

À aucun moment il ne répond. D’ailleurs, en bonne esclave, elle a pris soin de ne pas poser la moindre question. Il oublie aussitôt Betsy quand les portes de ce quartier privé s’ouvrent sur Less.

Son regard se porte d’abord sur la ceinture de la championne, ensuite il la détaille. Les superlatifs ne manquent pas pour décrire cette succube, surtout dans cette tenue. En bon hôte, il entre, mais avant que Betsy ne referme la porte, en bon combattant, il repère toutes les issues possibles. Il ne craint pas les asmodéens, ce sont ses alliés, c’est un réflexe conditionné par des années d’entraînements, de vigilance et de combat.

Heru Ur ne s’assied pas, il ne répond pas à la demande silencieuse de Betsy non plus, il ne désire pas boire. Il observe le décor, remarque les changements, nous ne sommes pas dans une suite traditionnelle, ni même de luxe, c’est autre chose, rappelant une île aujourd’hui détruite.

Betsy se racle la gorge et traduit inutilement les propos de sa maîtresse.

— C'est un réel plaisir de vous revoir Seigneur Ur. Je vois que peu importe le nombre d'années, vous êtes toujours aussi captivant.

Le Nephilim sort alors avec lenteur ses griffes, sans la moindre menace. Il les observe.

— Je vous retourne le compliment Championne Worde*. Mais non seulement vous restez captivante, mais vos créations aussi semblent imperméables aux affres du temps et des combats. Je vous pensais perdue en Pachad, je suis content de m’être trompé.

— Pouvons nous vous être utile en quoi que ce soit Seigneur Ur ?

Avec fidélité, Betsy se tient toujours en retrait des Nephilim, face à Less pour lire les signes, dos à Heru Ur. Mais elle agace le seigneur, car il lit très bien le langage des signes. Il a failli interrompre Betsy, mais ce serait comme interrompre Less et il ne veut manquer de respect. Sa dernière altercation avec les deux championnes asmodéennes a provoqué l’intervention d’Asmodée. Il ne l’oubliera pas de sitôt. C’est pour cela qu’il fait l’effort de se tourner vers l’esclave. Il la regarde, silencieux. Il rétracte ses griffes et signe à son tour pour s’adresser à Betsy

Vous pouvez garder le silence, merci.

Ces simples signes lui font comprendre que toute traduction est inutile. Ce merci ne lui a pas coûté cher, car elle est l’esclave d’une championne. Mais peu d’humain ont dû “l’entendre”. Il tourne alors définitivement le dos à Betsy et reprend la parole.

— J’apprécie la proposition d’aide que m’a transmise Betsy. Je compte bien accepter.

Il ne se justifie pas. Il pourrait expliquer que préserver ses planques à Paris est déjà bien assez compliqué pour qu’il ne perde pas de temps à cela à Vegas. Il pourrait demander de l’aide aux Infiltrés, mais il leur a ordonné de concentrer leur aide sur Paris. Comme Kaylee, il est convaincu qu’il faut porter la guerre dans le camp ennemi : à Paris et en Eden.

— J’ai appris ce midi même votre survie. Mais j’ai aussi été informé que vous cherchiez à me rencontrer pour vous entretenir avec moi.
► Afficher le texte

Nephilim

Less Worde

Nephilim

Less Worde

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Less Worde

» Publié par Hope

» 09 déc. 2016, 19:01

https://www.youtube.com/watch?v=qhIVgSoJVRc

Le voir signer n'est guère surprenant venant de ce Nephilim. Le contraire l'aurait été. Elle reste silencieuse quelques secondes à le regarder. Elle se décale pour que son esclave la voie, et elle lui fait signe de partir. Betsy est devenue inutile dans cette conversation. Et Heru Ur sait que s'il a besoin d'une humaine, Besty ne sera pas loin avec d'autres femmes (ou hommes) si tel est son envie. Pendant ce temps là, nul doute que Betsy prendra les devants pour que le combattant puisse avoir deux suites, à des étages différentes avec des vêtements différents. Les Asmodéens n'ont pas la prétention d'être des Infiltrés, mais ils peuvent pourvoir à certains besoins. Notamment de l'argent à disposition dans des coffres des placards des suites, une suite avec une très belle vue et un jacuzzi à l'intérieur et une autre suite plus fonctionnelle. Quand Heru Ur quittera Less, Betsy lui expliquera en une seule phrase que tout est prêt pour son prochain séjour en ces lieux.

Je vous remercie Seigneur Heru pour vos mots.

Elle incline la tête pour accentuer ses "paroles" et elle reprend. La tête est haute, son port altier, on sent une éducation très différente des Nephilim actuels. Si humains.

Il est tout naturel pour nous de satisfaire vos moindres désirs. Le corps et l'esprit doivent être préservé au maximum. Et nous savons que l'orgone ne fait pas tout. L'entraînement est primordial. Mais la détente, aussi courte soit elle, doit être efficace. Laissons nous nous charger de ses détails là pour vous Seigneur Ur.

Une nouvelle fois, elle incline la tête vers le bas, comme une révérence qu'elle n'effectue pas avec le corps. Mais elle compte bien lui montrer son respect. Très vite, elle a remarqué qu'il n'y avait plus aucun masseur. Les catins ne servaient qu'à ouvrir leurs jambes, les hommes à poser leurs attributs sur la table. Mais à part cela, à quoi servaient-ils ? Betsy avait appris de nombreuses manières pour détendre sa Maîtresse. Et elles étaient très loin d'être toutes basées sur le sexe ! Elle avait appris l'art de lire un texte. Oui, Less aimait se poser près d'une fenêtre avec un verre de liqueur et elle écoutait la voix lointaine de son esclave lui contait des histoires héroïques. C'était un moment agréable qu'elle appréciait grandement. Comme une pause dans son immortalité.

Effectivement Seigneur Ur, je désirais vous rencontrer car vous êtes un Nephilim on ne peut plus connu et reconnu. Tous les enfants de Zakaï vous connaisse. Les anciens Nephilim vous respectent ou vous craignent. Et vos paroles valent de l'or pour eux.

Elle baisse la tête mais elle finit par la relever et par le regarder. Il est très élégant dans son costume. Elle apprécie qu'il est fait cet effort. Sans doute pour se fondre dans la masse, mais sans doute plus pour plaire aux Asmodéens qui aiment le clinquant non ?

Les voleuses sont crées à la chaîne.

Sa mâchoire se crispe, malgré qu'elle ne parle pas, ses gestes avec ses mains sont plus secs, plus coupants, ils témoignent de son agacement. Mais cela va bien plus loin pour elle.

Il fut un temps, et vous l'avez connu, où avoir une voleuse d'âme, c'était une quête. Maintenant, on les distribue comme du petit pain. Ceux ne sont plus des voleuses, ceux sont des vulgaires répliques. Je n'ai armé aucun enfant. Je n'ai armé aucun Nephilim depuis mon retour.

Oh, il n'apprécierait sans doute pas. Lui, le combattant qui risquait sa vie chaque jour. Et qui avait besoin de renfort.

Les armes sont prêtes. Il ne me reste que l'étape finale pour en armé déjà une petite vingtaine. Mais je m'y refuse.

Elle le regarde, elle a sans doute levé un peu le menton pour lui faire comprendre que c'était elle qui décidé. Pas lui.

Vous êtes en partie responsable de ce qu'il se passe actuellement Seigneur Ur. Beaucoup des nôtres savent que vous n'accordez aucun crédit à vos voleuses d'âmes. Oh pour vous elles sont outils, et vous les utiliser parfaitement, mais vous êtes tellement loin d'avoir atteint le potentiel qu'elles ont réellement Seigneur Ur.

Elle s'arrête, consciente d'avoir bien trop parlé, mais les Voleuses d'Ames sont ses créations. Lewis en fait aussi de magnifique, tout comme Asmodée son Seirim bien évidemment. Mais elle, elle ne veut pas de ce supermarché en ces murs !

Seigneur Ur, comprenez moi bien, je m'excuse d'avance si mes mots vous insultent.

Elle baisse de nouveau la tête et les yeux en signe de révérence.

Mais, me permettriez-vous de vous montrer quelque chose ?

Elle attend quelques secondes et elle continue de signer.

Et comme je ne veux pas vous prendre au dépourvu, sachez que j'aimerais vous faire changer d'avis sur vos voleuses. Je comprendrais que vous ne me suiviez pas. Je n'adhère pas à votre vision de vos voleuses, mais elles sont à vous. Cela je le comprends. Mais si les Nephilim qui viennent à ma porte ne comprenne pas ce que je crée, alors j'ai bien peur de plus pouvoir servir Mon Seirim.

Crée, c'était la seule chose qu'elle savait faire. Et non, elle n'avait aucune envie d'arrêter. Elle créerait de magnifiques armes, mais elles seraient sans vie. Ce serait un terrible gâchis. Si Heru Ur changeait d'avis sur ses voleuses et si les jeunes l'entendaient, alors enfin, elle pourrait de nouveau créer. Et elle avait tellement envie de créer.
Image

Nephilim
Avatar du membre

Heru Ur

Nephilim

Heru Ur

Messages : 450
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Heru Ur

» 10 déc. 2016, 00:19

Le discours sur la détente que tenait Less étonnait Heru. Cela le plongeait dans un passé révolu. Il aimait le clan des Izanaghis, car il se tournait vers l’avenir sans tourner le dos au passé.

Mais il ne prononça pas un mot. Il alla s’installer sur le canapé qui se trouvait dos au mur. Même dans un instant de détente, le guerrier faisait face aux issues. Il s’était assis pour laisser suffisamment de place à la championne à ses côtés. Elle avait le loisir de s’installer proche ou non de lui. Quoi qu’elle ait décidé de faire, elle présente un peu sa renommée prétendant que ses paroles valent de l’or.

— Si seulement c’était vrai ! Nous ne les perdrions pas aussi vite qu’ils naissent. Ils sont … trop humains.

Ses gestes s’enflamment quand elle s’énerve, son attention rate un mot ou deux, mais il comprend le contexte. Il s’est focalisé sur son visage, sur la force qui s’échappe de ses signes. La colère transparaît dans ses gestes et il aime ce qu’elle dégage.

Elle expliquait ne pas avoir armé les jeunes. Heru Ur a connu des crises majeures et le délicat problème de la fabrication de voleuses à la chaîne s’est déjà posé. Heru Ur a toujours été partisan d’une distribution de qualité, lente, au compte-goutte. Mais en ces époques, la situation n’était pas aussi délicate qu’aujourd’hui. Asmodée a changé de point de vue, le Nephilim ne remettra pas en question la décision d’Asmodée, mais il peut écouter sa Championne.

— L’étape finale… pensif, il se souvient des épreuves qu’il a enduré pour gagner le droit d’obtenir ses griffes.

Mais quand elle décrit les responsabilités d’Heru Ur, il tique. Il redresse un sourcil, le souvenir de la greffe des lames s’estompe. Il se penche en avant et écoute la fin de la phrase de la Championne. Elle prend des gants et c’est une chance que son esclave n’assiste pas à cette déclaration. Finalement, il comprend. Betsy savait très bien qu’il comprenait le langage des signes. Elle a parlé pour être chassée et ne pas être témoin de ce discours.

— Il est très rare que ceux qui m’insultent parviennent à se relever. Vous pourrez me montrer ce que vous voudrez, mais je doute que vous me fassiez facilement changer d’avis, parce que l’insulte ne se trouve pas dans le signe auquel vous pensez.

Il se lève et lui tend la main pour qu’elle en fasse de même, mais il ne lâche pas sa main.

— Allons voir ses vingt armes.

En les qualifiant d’armes, il n’est pas insultant. Les forgerons appellent ainsi les lames qui n’ont pas encore d’âmes, elles ne sont pas encore des voleuses. Pendant qu’ils marchent (sauf si elle refuse), il sort les griffes de sa main libre.

— Pendant votre exil, l’âme des voleuses de vos deux championnes se sont retrouvées dans mes griffes. Elles étaient bruyantes, indélicates, pleines d’opinion, promptes à juger, promptes à insulter. J’ai failli perdre des combats, car même dans les moments importants elles étaient incapables de la fermer. Je garde un très mauvais souvenir de cette expérience. Mais elle m’a confirmé que nos relations avec nos voleuses sont uniques.

Il soupire, se relâche.

— La pièce voisine, six souffles, cinq humains, un Nephilim. Derrière la porte, Betsy attend. Elle a peur, elle fait les cent pas. Vous devez avoir un code et elle entrera. Ce n’est pas parce que vous ne parlez pas, que vous ne communiquez pas. Et ce n’est pas parce que mes griffes ne parlent pas que nous ne communiquons pas. Mais…

Il lâche délicatement sa main.

— … mais si vous connaissez un moyen de mieux les exploiter, je ne vais pas m’arcbouter sur des questions de principe. Par contre....

Ils signent : « Les nôtres ? » Puis il s’approche d’elle :

— Vous avez dit les nôtres ? Est-ce que vous aussi vous estimez que je ne leur accorde aucun crédit ?

Nephilim

Less Worde

Nephilim

Less Worde

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Less Worde

» Publié par Hope

» 10 déc. 2016, 18:07

Less soupire quelque peu quand Heru Ur lui parle des jeunes Nephilim. Elle espérait, quelque part, se tromper. Mais si lui même à la même vision qu'elle sur ces jeunes, alors, la guerre semble perdu d'avance. Turbulent, agaçant, inculte. Ils ignorent tous de leur fier passé. Il suffit de voir comment ils se comportent avec les humains, comme si ils étaient égaux. Quelles bandes d'ignares ! Elle la rejoint sur le canapé à une distance raisonnable. Ni trop loin, pour ne pas qu'il croit qu'elle voulait un écart entre eux, ni trop près pour ne pas qu'il croit qu'elle essayer de le draguer. Elle était bien loin de tout cela pour l'instant. Et elle savait qu'elle risquait gros, mais les Asmodéens avaient encore énormément de chemin à faire. Et elle comptait bien qu'Heru Ur l'aide. Alors, ils marchent ensemble, mains dans la main, étrange duo. Elle ne lui a rien répondu pour l'instant. Elle sait que le silence vaut de l'or. N'est ce pas lui qui l'a fait taire à jamais ? Elle s'arrête quand il s'arrête et elle ne baisse nullement les yeux quand il lui parle. Oui, Betsy a peur pour sa Maîtresse. Mais en bonne esclave, s'il le faut, elle lui fera de très belles funérailles.

Seigneur Ur, je sais parfaitement ce que vous pensez de vos voleuses et ce que vous en faites. Malheureusement, bon nombre des jeunes Nephilim sont venus me voir, la fleur au fusil. Donnez moi mon arme. Aucune politesse, aucun respect pour mon rang, ni aucun respect pour le travail accompli par bien des miens. Juste : Donnez moi cette épée, ce couteau. Alors, j'ai creusé. J'ai pris du temps et sur moi pour comprendre. Je suis déjà entrain de rédiger un nouveau cours pour ces imbéciles en Zakaï. Et j'ai bien évidement renvoyé l'Asmodéen qui s'était chargé de cette partie là. Mais bon nombre non pas compris pourquoi vous avez fait taire vos voleuses. Ils pensent que c'est normal qu'une voleuse se taise. Il pense que c'est normal qu'une voleuse soit un outil. Mais une Voleuse d'Ame, Seigneur Ur, ce n'est pas cela. Je crée uniquement des voleuses qui se lie au Nephilim. La puissance est plus grande, mais la perte de la voleuse peut signifier la perte du Nephilim. Je suis moi même accordée avec ma propre Voleuse d'Ame. Mais, ce n'est pas ceci que je veux vous montrer Seigneur Ur. Vous savez déjà tout cela et vous avez agis comme vous le pensiez. Pour être plus performant au combat. Mais en vérité Seigneur Ur, vous vous êtes amputés à bien des égards. Permettez moi de vous le prouver.

Elle présente une porte qui mène à un couloir. Celui-ci mène a un ascenseur qu'ils empruntent pour descendre. Puis ils finissent par marcher encore, descendre encore, mais le brouhaha des touristes a disparu pour laisser place à des bruits plus caractéristiques. Des bruits de marteaux, une chaleur nouvelle. Ils croisent quelques forgerons et ceux-ci s'arrêtent pour saluer comme il se doit la Championne et son Invité de Prestige. Less leur accorde un bref regard en inclinant les yeux pour qu'ils reprennent. Mais son regard se porte sur leurs créations en cours. Elle continue la marche et ils tournent à gauche. Elle lui montre de la main une porte en lui demandant de bien vouloirs l'excuser. Elle rebrousse chemin pour retourner sur l'une des créations en cours. En quelques gestes, elle montre l'erreur au forgeron et il s'incline pour la remercier. Elle ne voulait pas le faire devant Heru Ur. D'une part, ce n'était pas son problème. Et elle ne voulait pas insulter le forgeron. Des erreurs, tout le monde en faisait. Tant que l'on apprenait dans le respect.

Elle revint pour rentrer dans sa forge et elle présenta un siège vide à Heru Ur.

Si vous voulez poser vos affaires ici.

Elle s'assit sur son siège à elle et elle retira ses chaussures pour ensuite enlever sa robe juste en enlevant sa ceinture. Nullement gêné par sa nudité (ou celle d'Heru s'il tel est le cas) elle attend quelques secondes devant ce rond où l'on voit comme de la lave en dessous. Le rond est très grand, comme une pièce d'entrainement. Sur le côté, l'établi de la forgeronne est présente. Sur tous les murs, ces créations attendent. Certaines sont simples, d'autres sont plus complexes. Certaines ont un nom, d'autres des arabesques. Les matériaux semblent différents pour chacune. Tantôt argenté, charbonneuse ou bien cuivré. Elle laisse Heru Ur faire le tour s'il le souhaite. Mais s'il pose un seul pied sur le rebord de sa forge, il entamera sa transformation Nephilim aussitôt.
Image

Nephilim
Avatar du membre

Heru Ur

Nephilim

Heru Ur

Messages : 450
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Heru Ur

» 10 déc. 2016, 23:41

À l’approche des forges, le rythme cardiaque de Heru Ur augmente légèrement. La chaleur grimpe au fur et à mesure qu’ils descendent. Lentement mais sûrement, ils rejoignent les forges. Le martelage du fer commence à résonner sur les parois, mais il reste attentif aux paroles de la Championne.

Est-ce qu’il aurait pu la tuer pour ce trop franc-parler ? Pas encore. Malgré l’estime qu’il a de lui-même, malgré son rang, Heru Ur n’est pas assez orgueilleux pour imposer le silence à une asmodéenne qui prétend pouvoir lui apprendre à mieux se servir de ses voleuses pour se battre. Non, il ne laissera passer aucune occasion de s’améliorer. Par contre, s’il n’apprend rien, elle risque de le regretter.

Elle semble sûre d’elle. Son pas n’hésite pas, sa voix de tremble pas. Ils passent devant des forgerons et là où elle voit des erreurs, une marge de progression, Heru ur n’avait vu que la perfection d’un geste pourtant imparfait. Less s’absente un instant. Il franchit la porte et observe les différentes oeuvres en cours de création. Less semblent avoir un style bien à elle. Il reconnait certains métaux, quelques alliages, mais pas tous. Cela l’ennuie. Reconnaître des alliages peut l’aider à évaluer la résistance d’une voleuse dans un combat. La voleuse de Kaylee a la réputation d’être faite du plus résistant alliage. Ces griffes ont un tranchant sans pareil. Chaque alliage a sa particularité.

Less revient et lui désigne un siège vide. Il retire sa veste et sa chemise, se met à l’aise en retirant ses chaussures également. Il sait que la forge peut projeter certaines particules brûlantes. Il jette un oeil sur les courbes de Less quand la robe glisse à ses pieds. Mais elle ne touchera pas le sol. Il rattrape la robe avant la fin de sa chute et la dépose sur le dossier du siège. Simplement vêtu de son pantalon de costume, il s’approche d’elle et sort ses griffes.

Mais il monte sur la marche pour rejoindre la forge et la transformation s’opère bien malgré lui. Ses cuisses déchirent les coutures latérales. Cela ne le dérange pas. Les Asmodéens lui en procureront un.

— Expliquez-moi !

Nephilim

Less Worde

Nephilim

Less Worde

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Less Worde

» Publié par Hope

» 11 déc. 2016, 08:35

https://www.youtube.com/watch?v=EjdR3DVIzhw

Il est déjà prêt, mais Less n'a pas la moindre peur, si cela doit se terminer ainsi, soit.

Elle le laisse pénétrer dans sa forge et elle prend une lame sur le mur, un cimeterre. Elle pose à son tour un pied à l'intérieur et sa transformation s'opère. Ses pieds disparaissent pour laisser place a des cônes plats. Elle prend de la grandeur et des écailles bleutés/vertes la recouvrent de partout. Ses bras s'allongent et ses doigts deviennent plus fins, avec des griffes très courtes, comme des ongles. Elle doit se les couper. Puis de sa tête partent de nombreuses tentacules. Du moins, c'est l'impression que cela donne. Elle ressemble beaucoup plus à une créature marine. Elle est plus grande qu'Heru de quelques centimètres, mais cela n'a rien avoir avec l'âge, juste avec sa morphologie. Elle semble assez fragile car elle est très fine. Elle présente la lame à Heru Ur avec ses deux mains, l'une sous la poignée, l'autre sous la lame.

Brisez là.

C'est bien de sa bouche que ces mots sont sortis. Dans la forge, c'est le seul endroit où elle s'autorise à parler. Car dans la forge, elle a besoin de tous ses membres. Il le fera sans nul doute, et il n'y arrivera pas. Une simple lame, sans âme, mais une de ses créations. Il n'y arrivera pas. Elle la pose sur son enclume et elle inspire doucement en fermant les yeux. Très lentement, une forme apparaît derrière Heru Ur. La tenue prouve clairement que c'est une Sjkalmeyjar de l'île de Gehinnom. Une âme qui s'est attachée à lui et qui par delà les années à décidé de l'année. Cette femme a été plus forte qu'Heru Ur. Car elle l'aime et elle le suite encore et toujours, à jamais. Elle s'incline aussitôt, mais Less a pu voir que ses lèvres étaient cousus. D'une horrible façon et grossièrement. Mais c'est une fier Skjaldmeyjar et cela n'entame absolument pas sa beauté ou encore la puissance que l'on voit sous ses muscles saillants.

Less expire lentement et en rouvrant les yeux, Heru Ur peut non seulement voir l'âme de sa voleuse, mais il peut aussi voir une dizaine d'âme autour d'eux. Less ignore que certaines de ses âmes appartiennent à Asriel et qu'elles le suivent en permanence. Mais peut être a t'il trouvé un moyen de voir comment elle est dans ses forges. On y voit un Samouraï, un Napoléonien, un gladiateur et quelques autres encore. Tous combattants semblent-ils.

Voulez-vous bien combattre le premier Seigneur Ur ?

Il a l'embarras du choix, à lui de choisir. Quand il commencera le duel, il verra que ses âmes, il ne pourra pas les transpercer comme des fantômes, mais bel et bien les combattre. Et quand le combat commencera, il verra que la Sjkaldmeyjar à ses côtés effectuera exactement les mêmes mouvements que lui. Et bien sûr, il gagnera ce combat.
Image

Nephilim
Avatar du membre

Heru Ur

Nephilim

Heru Ur

Messages : 450
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Heru Ur

» 11 déc. 2016, 09:36

Less se transforme, rappelant certaines créatures aquatiques, elle semble si fragile, mais il n’irait pas se mettre entre ses mains et l’enclume. La métamorphose du Nephilim est bien différente. Même si la dernière fois remonte à quelques heures, à Florence avec Satsobek, Il n’est pas dans les habitudes du guerrier d’accomplir sa transformation totale.

Pourtant celle-ci est formidable. Sa peau noircit et gagne en résistance. Même si certaines armes, naturelles, se brisent sur lui, il garde une souplesse et sa musculature roule sur lui quand il se déplace. Sa queue puissante, lourde et solide est devenue une arme. Elle se termine par une étonnante masse qu’il utilise pour dévier avec puissance sa course, tel un contre-poids.

Il ne présente pas de cornes, son crâne devient lisse et son visage semble presque humain, même si ses yeux totalement gris interrogent sur la qualité de sa vision. Tout est fait pour le combat, rien n’est négligé. La couleur de sa pupille comme de son iris ont pris la même teinte grise que le globe occulaire pour que ses adversaires ignorent ce qu’il regarde. Ses oreilles sont collés à son crâne pour qu’il entendent tous les sons, mais leur papillon peuvent s’en détacher quand il se concentre sur les sons provenant d’une direction.

Quand elle lui présente la lame difficile de savoir ce qu’il regarde, au début, mais nul doute que l’apparition de SA Skjaldmeyjar capte toute son attention. Il jette un regard furieux à Less Worde. Elle vient de pulvériser des années de concentration, des années de déni. Il s’est parfois demandé si elle était présente, dans des moments de doute, il l’a même espéré. Mais heureusement, il a rejeté au placard la Skjaldmeyjar, il l’a réduite au silence. Pourquoi lui a-t-elle révélé cela, de quel droit ?

Il repousse Less d’un geste brusque et de l’autre main il attrape la voleuse qu’elle vient de lui demander de briser. La douceur apparente de la succube lui sauve peut-être la vie, il a retenu son geste de peur de la projeter sur des voleuses. Il déchaine sa colère sur la voleuse d’âmes et ne parvient pas à la briser. De rage, il la jette dans la forge. La voleuse, pas Less, mais il s’en est fallu de peu et les âmes qui apparraissent font disparaître la colère de Heru Ur. Ou plutôt, il focalise sa rage sur ses apparitions.

— Qui sont-ils ?

Sa voix est grondante mais fluide, audible. Dans les tonalités graves, elle porte plus loin au combat, pour mieux faire entendre ses ordres, ses consignes. Heru Ur n’est peut-être qu’une machine de guerre, mais quelle machine !

Il se trompe en pensant se confronter à des âmes résiduelles emprisonnées par sa voleuse. Mais Less remarquera combien il évite de regarder la Skjald. Il lui tourne le dos et met beaucoup de temps avant de comprendre qu’elle mime son combat, qu’elle effectue les mêmes gestes. Mais un fin observateur remarquera qu’elle a parfois une fraction de secondes d’avance sur lui.

Quand le gladiateur lance son filet pour immobiliser le monstre, l’avance de la Skjaldmeyjar est remarquable, même pour un humain et Heru Ur qui se faisait pourtant attaquer dans le dos, réalise le même mouvement et le filet tombe au sol. L’instant d’après le Nephilim a repris le rythme, il semble en symbiose avec la Skjaldmeyjar. Leur combat ressemble à une danse synchronisée. Heru Ur reste surpris de pouvoir porter ses coups sur ces âmes. Ses poings ne traversent pas le Napoléonien, mais le frappe avec violence. La Skjaldmeyjar qui a mieux compris que lui a fermé le poing fermement et les griffes d’Heru Ur sont sorties et ont dévoré l’âme. Voilà comment il communique avec elle. Elle se concentre sur les autres adversaires, elle anticipe certaines attaques, prévient par le geste Heru Ur comme durant l’apprentissage des kata.

Less n’a rien à craindre. Heru Ur ne comprend pas ce combat, il imagine des âmes révoltées alors il se place toujours entre Less et les âmes, pour la protéger de son corps. Mais veulent-elles l’attaquer, elle? Il ne le sait pas, s’en moque. Il arrive à bout de ses adversaires et inspire pour reprendre son souffle. Ses poumons amènent une décharge d’oxygène à ses deux coeurs. L’un pulse le sang, l’autre l’Orgone. Tous deux protégés derrière la partie la plus épaisse de sa cage thoracique.

Ne sentant plus de danger, il se retourne, s’approche de Less et se plante face à elle.

— Pourquoi m’affaiblir ?

Il pose cette question, car cela n’aura pas échapper à Less, la synchronisation entre les deux combattants a été perturbée à une autre occasion. Quand le samouraï s’est tourné vers la Skjaldmeyjar, le Nephilim s’est déplacé, pour faire rempart, exposant son flanc à un adversaire heureusement trop lent pour en profiter. Mais un adversaire comme Oishi, Gabrielle ou Sainte-Lame aurait su profiter de cette erreur qui se serait peut-être avérée fatale.

— Mes… sentiments… ne doivent pas briser l’harmonie.

Il lève le poing et frappe de la paume l’épaule de Less. Ce n’est pas un coup, il est simplement brusque.

— Vous devez …

Il ne demandera rien. Son orgueil prend le dessus. Il tourne la tête vers la Skjaldmeyjar et remarque la façon dont elle est muselée. Il ne regrette rien, car sa voix rappellerait trop de souvenirs. Il comprend bien la nécessité de s’améliorer. Mais c’est tôt, trop tôt, il déteste ressentir cela. Il a repoussé l’inévitable et veut tuer Less autant que la remercier.

— Je vous déteste. Putain, je vous déteste ! Vous mériteriez que je vous jette au fond des forges ! Cela va tout changer. NON ! Cela a tout changé. Je suis plus faible maintenant. Je n’avais pas le temps d’apprendre à gérer cela. Pas en ce moment. Je …

Il passe la main sur la taille de la créature et la projette sur le côté. Rien pour la tuer, rien pour la blesser, juste assez pour la chasser de son regard.

— Vous attendez quoi pour la soigner ?

Heru Ur est perdu, il ne sait plus ce qu’il veut. Tout était si simple, avant. Un adversaire, un combat. Il a besoin d’autres combats pour se calmer. Il détruirait bien les voleuses d’âmes, pour passer ses nerfs, mais son impuissance l’énerve encore plus.

Nephilim

Less Worde

Nephilim

Less Worde

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Less Worde

» Publié par Hope

» 11 déc. 2016, 10:25

https://www.youtube.com/watch?v=BKSip7nZBzw

La fin est plus que proche. La rage d'Heru Ur est plus que palpable. Less le laisse faire avec elle, jamais elle ne bouge. Elle se prend les coups sans rien dire. Mais elle garde se port altier, cette féminité dans cette forge. Elle n'a pas amener sa voleuse d'âme. Elle savait que ce qu'il se passerait ici risquait d'être mortel. Si sa voleuse était présente, Heru Ur trouverait le répondant qu'il cherche désespérant actuellement. Elle pourrait lui dire qu'il peut la soigner lui même, mais elle n'en fera rien. Alors elle s'approche de l'âme qui est en pleur. Elle voit Heru Ur, elle voit son désespoir et alors Less esquive de justesse la griffe de la Sjkaldmey. La première car la seconde s'arrête s'arrête au niveau de ses yeux. L'âme tremble. Elle pourrait avaler l'essence de Less mais si Heru Ur l'a épargné, alors elle trouvera la force de le faire. Elle se remet en position de repos et ses larmes se tarissent. Fière guerrière, elle attend les nouveaux ordres. Less pose sa main sur le fil immonde et il se désagrège aussitôt. Elle n'en profite absolument pas pour parler, mais pourtant, un court instant, ses yeux ont volé vers Heru Ur. Mais elle s'est repris bien vite.

Less inspire de nouveau et elle puise une nouvelle fois dans son orgone. Heru Ur ne devait combattre qu'une seule personne, pas tous. Les âmes sont différentes. Toujours des combattantes, mais plus les mêmes adversaires. Un viking, un gaulois, un arthurien et bien d'autres encore.

Que vois-tu ?

La Sjkaldmey est mauvaise. Elle pourrait faire échouer Less, mais elle sait aussi ce que chercher Heru Ur. Etre le combattant ultime. Et pour cela, il ne doit jamais être bridé pour y arriver.

Le gaulois a déjà subi une blessure, il faut frapper son genou gauche en premier. Le Viking est lent du à son arme, nous serons bien plus rapide que lui. Le seul adversaire dont il faut se méfier c'est l'Arthurien. Il va vouloir nous surprendre en usant de son arme à droite alors qu'il est gaucher. Il changera un moment donné de manière de combattre.

Sa voix, elle a du mal à la trouver. Mais plus elle a parlé, plus il a retrouvé les intonations qu'il aimait. Elle ne voulait pas l'affaiblir, mais parfois, il savoir se combattre soit même.

Bien, combattons.

Less se met en position et la voleuse regarde vers le guerrier. Il peut comprendre qu'elle n'aime pas ce qu'elle va faire, mais pourtant, il peut la voir se glisser dans Less. Et bientôt, Less change de position pour prendre celle de la Sjkaldmey. Et c'est ainsi qu'elle aussi se met à combattre les dix adversaires. Mais jamais ce n'est Less qui combat. C'est toujours la Sjkaldmey. Des griffes apparaissent parfois des poings de la Nephilim, elle a une agilité qu'elle n'a sans doute jamais eu dans ces combats ci. Et Heru Ur peut se rendre compte, qu'il le veuille ou non, que Less est bien plus puissante que lui en cet instant. Mais ce n'est uniquement que grâce à la Sjkaldmey. L'âme finit par se dissocier de Less et elle se remet en position d'attendre. Less regarde vers le combattant. Nul trace de pitié ou autre.

Vous n'êtes pas en symbiose avec votre âme. Vous n'écoutez pas votre voleuse. Vous ne la nommez pas.

Et c'est alors que sur la droite d'Heru Ur un puissant félin apparaît. Blanc comme neige. Il s'agit d'un lion. Il fait rouler ses muscles pour bien montrer sa puissance au Nephilim. Il ne le lâche pas du regard et il finit par aller s'asseoir à côté de la Sjkaldmey.

L'âme de votre voleuse, cela n'a jamais été elle Seigneur Ur.

Et alors il peut lire dans les yeux de la Sjkaldmey que c'est vrai. Que s'est il passé pendant la création de la voleuse d'âme d'Heru Ur ? Nul ne le sera jamais sans doute, mais cette âme n'a jamais été la bonne. Le félin, sans voix, a toujours été présent. Less la vu dès son plus jeune âge. Dès son plus jeune âge, elle lui a dit. Et c'est ainsi qu'il lui a fait fermé sa bouche à jamais. Elle ne lui en veut pas. Et elle n'éprouve aucun plaisir à ce qu'elle fait actuellement. Mais le Lion prend soin de sa famille. Le Lion les protège, les dirige. Et pourtant, le Lion n'hésite jamais à laisse ses Lionnes agir, chasser. Le Lion a toujours été l'âme d'Heru Ur.

Je suis à votre service Seigneur Ur.

Elle baisse la tête, bien plus qu'avant et elle se redresse.

Vous avez deux griffes. Vous pouvez avoir deux âmes, ou vous pouvez décider de n'en avoir qu'une. Mais quand vous sortirez d'ici Seigneur Ur, votre ou vos voleuses d'âme seront en parfaite symbiose avec vous. Vous ne combattrez plus côte à côte mais ensemble.
Image

Répondre

Retourner vers « Le Venitian »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité