Alice, c'est moi...j'ai besoin d'un service.

Vivre à Paris n'est pas un luxe que tout le monde peut s'offrir. Toutefois, des petits malins y ont trouvé la perle rare et ont su la garder.
Verrouillé
Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 13 juil. 2017, 23:12

Louis jette des coups d’œil à Nicolas, inquiet. L’ange ne parait pas le même qu’à son habitude, il semble peser dans ces yeux clairs, des choses qu’il n’a jamais vu chez lui. Des soucis qui trahissent dans ses iris, leur présence. Il n’a jamais discerné cela encore chez l’angelot, mais ce qui le chagrine peut-être plus que tout le reste, est cette impression que quelque chose d’irréversible est arrivé.

Neophim n’est pas un idiot, il croit qu’il est trop tard, ainsi que le lui a fait comprendre Anvesha, son cœur est dénaturé par cette sensation, il a envie de retrouver le Père et de lui expliquer qu’il a peur mais qu’il veut être fort. Qu’il est incapable de faire comme les autres et que le chemin de Zadkiel est le seul qu’accepte son cœur. Oh, il continuerait à l’aimer ainsi, avec cette force et cette grandeur, il comprendrait et l’Elohim serait toujours son plus craintif mais dévoué serviteur.

Aujourd’hui, il est venu chercher Louis pour l’emmener, sans dire un mot, sans rien préciser, mais le jumeau mortel sait. Il a compris. Les traits de ce visage lui sont familiers depuis des années et même si l’Elohim possède son double, il retrouve en Neophim, peu à peu, des airs si familiers qu’il doute parfois que Nicolas ne soit pas revenus.
Pour le moment, l’Innocent ne dit mot, il est venu chercher le jeune homme, laissant Anvesha à ce qu’elle devait, elle aussi faire. Peu importe l’histoire de la nuit, la priorité de l’Elohim est désormais de mettre en sécurité Louis. Le templier fait partie des gardiens désormais mais Neo ne connait pas assez les choses de son chœur, il connait une personne par contre.

Et c’est à elle qu’il emmène Louis.

--Qu’est-ce qu’il se passe Neophim ?

L’ange ne répond pas, il se frotte le front, inquiet, soucieux, alors qu’il regarde en direction de son frère. Il ne sait pas quoi dire, comment l’expliquer, donner des sons à ses paroles qui pourrait aller alors que pour une fois, l’humain a passé une nuit loin de tout cela. Parfois, Neophim se demande ce qu’il pense et ce qu’il ressent, alors qu’il ne parait que soumis à ce qu’ils sont et qu’il parait toujours ne pas savoir comment gérer celui qui vit désormais dans le corps de son frère.

Au bout de quelques instants, après plusieurs fois la même question, Neophim finit par expliquer à Louis, dont le blanchiment des traits ne saurait que traduire la peur que les Elohim peuvent inspirer. Dieu est amour pour autant et il existe parmi eux, des anges capables de plus que d’affronter la guerre, une solution différente….peut-être. Mais il parait plus évident de penser au pire qu’aux meilleurs, tout aussi négatif que cela soit.

La voiture est abandonnée à un emplacement de parking libre, peu importe en vérité. Ils marchent cote à cote et il lui parait interminable que ces pas, jusqu’à la porte d’un immeuble où Neophim appuie sur la sonnette pour prévenir la propriétaire.
De quelques mots soufflés à un interphone, l’accès lui est autorisé, ils rentrent, dans le grand hall d’entrée ils s’avancent tous les deux, jusqu’à ce parvenir aux escaliers qu’ils grimpent, sans dire plus un mot, jusqu’à l’appartement d’Alice qui ne devait pas s’attendre à l’arrivée de Neophim.

--Alice? –Son visage s’éclaircit d’une simplicité enfantine, il sourit à la ranger. –Tu vas bien ?

Il s’enquiert d’elle d’abord, avant de se plaindre ou de lui réclamer de l’aide, ne sachant pas réellement par quel bout tout cela commencer. Il voudrait qu’elle le mette simplement en sécurité, peut-être l’amener loin de Paris si elle le veut bien, quelque chose de sécuritaire pour Neophim qui n’a pas confiance en ce qu’on pourrait faire à ce jumeau pour lequel il a un attachement filiale dont il n’a pas toujours conscience

Humain

Alice Le Faucheur

Elohim

Alice Le Faucheur

Messages : 98
Enregistré le : 11 juin 2017, 14:23
Elohim
# RP terminés RP en cours

Alice Le Faucheur

» Publié par Abigail Moore

» 14 juil. 2017, 10:41

Il n'est pas facile d'apprendre la paix à quelqu'un qui a la guerre dans le sang. Je le découvrais chaque jour un peu plus avec ma binôme, elle avait dans le sang de se battre, elle aimait cela plus que je n'aurai pu le prévoir. Sa nature était l'opposée de la mienne, se battre est sa première réponse, ou du moins provoquer et risquer un conflit. Si quelqu'un d'autre m'avait mis en binôme avec elle, je crois bien que j'aurai jugé que ça n'était pas la meilleure templière pour moi. J'avais fait ce choix de façon raisonnée, je savais à quoi je m'engageais, je connaissais son attitude, son caractère, son passé. Je me demande s'il n'y a pas un certain masochisme dans ma façon de faire en définitive. Quoi qu'il en soit je tentais de lui inculquer un peu les bienfaits de la paix et des solutions pacifiques tandis que de son côté elle me faisait remarquer que la non-violence n'est pas toujours la meilleure solution. Elle entrevoyait le combat, le conflit comme une solution acceptable ce que je commençais moi aussi à accepter en de très rares occasions. Je sais que dans le combat que nous menons, je ne peux m'attendre à ce que nos ennemis ne soient pas dangereux pour elle, moi ou les miens. Cette guerre nous déchire trop fort depuis trop longtemps pour ça.

La Templière et moi n'habitons pas très loin, nous avions parlé d'habiter ensemble mais avec les sentiments qui commençaient doucement à s'imposer entre nous … Ca devenait compliqué d'envisager une relation personnelle avec le risques que cela pourrait signifier pour moi. Je ne sis pas jeune Elohim à me perdre dans le péché de la luxure mais ce n'est pas une raison pour forcer ma chance. Et puis en ayant son propre domicile, la Templière pouvait avoir des aventures sans risquer d'heurter mes sentiments pour elle. J'étais consciente de ça, je l'acceptais, elle trouvait chez d'autres ce que je ne pouvais lui amener. Je sais que ce besoin est important pour les humains, assez pour savoir que l'en priver serait la meilleure façon de l'y pousser. De toute façon elle a la tête dure et entendrait bien avoir le dernier mot donc inutile d'éviter un conflit de plus entre nous.

C'est donc une soirée solitaire qui m'attendait ce qui allait me faire du bien. Après avoir passé en revu les lettres de motivation de quelques templiers souhaitant intégrer les Eden Rangers, j'ai commencé à cogiter à qui ils correspondraient le mieux. Ceci étant fait … je n'avais plus un programme particulièrement chargé et j'ai donc décidé de me plonger dans la lecture d'un roman que m'a laissée mon binôme. Un roman de Robert Heinlein intitulé Starship Troopers dont elle me garantissait qu'il était tellement meilleur que le film. Je ne regarde pas la télévision lui ai-je répondu avant de l'entendre me promettre qu'elle allait m'emmener au cinéma et me faire voir de grands classiques. J'ai fait mes petites recherches et je m'attends déjà à voir des Platoon et autres Delta Force ou Commando. A moins qu'elles ne me surprennent par ses préférences pour des films moins violents ? Elle m'a dit que je devrai regarder la série Supergirl parce qu'une actrice me ressemble beaucoup, j'ai haussé les épaules en levant les yeux au ciel.

Sonnette, tiens, je n'attendais personne. Un bref coup d'oeil par le judas (tout nous ramène à la Bible quand on regarde bien) pour apercevoir Neophim de l'autre côté. Visite surprenante à cette heure. Nous nous entendons bien, par défaut je peux m'entendre avec tout le monde, lui je l'apprécie c'es encore mieux. J'ouvre la porte avec un petit sourire chaleureux.

« Oui, je n'ai toujours pas changé de nom. Ca va très bien et toi ? »

Derrière lui je vois son frère, le jumeau de l'humain dont il a pris possession si je me souviens bien ce qu'il m'a dit. Et soudainement j'ai le sentiment de connaître la réponse à ma question. M'écartant de la porte je les invite à entrer d'un geste du bras. Je révise le placement de mes lunettes sur mon nez avant de refermer la porte qui claque dans ce petit bruit de verrou automatique.

« Je vous en prie, asseyez-vous. Vous voulez boire quelque chose ? Thé ? Café ? Tisane ? Quelque chose de plus costaud ? »

Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 14 juil. 2017, 14:57

Neophim exécute un faible sourire, timide et pourtant sincère, il finit par laisser les coins de ses lèvres s’élargirent en distinguant la jeune femme et en pénétrant dans son appartement. Il fait signe à Louis de rentrer qui ne parle pas, préférant hocher de la tête plutôt que d’envisager autre chose et sur le territoire de la Ranger, Nicolas oscille entre hésitation, assurance et calme. Bien entendu qu’il est agité par les derniers évènements, mais il n’ose pas en parler dans l’immédiat.

--ça va ! Je suis un gardien maintenant.

Comme un enfant arborant son trophée, il annonce cela avec fierté, lui, qui craignait tant de ne pas trouver sa place a finalement trouver un endroit, il a encore à l’idée de prouver à Zadkiel qu’il se trompe sur son jugement et que le Père n’est pas jaloux de l’amour qui ne lui est pas éprouvé. Neophim pense à son créateur avec tant de tendresse qu’il croit parfaitement savoir qu’il n’est pas dans un mauvais chemin. Il est probable que Sainte-Lame ou Gabrielle n’hésiterait pas à lui faire entendre qu’il finirait par chuter, mais en son cœur et son âme, il a parfaitement conscience de ce qu’il fait.

Il est incapable de tuer, ainsi que Dieu l’a créé, s’il en avait la force, peut-être serait-il plus heureux et plus simple pour lui d’être sur terre, mais ce n’est pas le cas. Il ne sait en vérité comprendre tous les détails car certaines choses lui sont incompréhensible.

--Je ne veux rien merci. –Dit-il sobrement dans un sourire alors que le frère mortel prendrait bien un café. –Ne t’en fait pas Louis, ça va aller.

Murmura-t-il à l’intention de Louis qui craignait bien des choses, mais surtout la main de Dieu qui s’exprimait par les Anges et plus encore par les Archanges. Pour autant, il ignorait qui était le plus dans le vrai, car beaucoup ne pensait pas de la même manière et il suivait pourtant Nicolas avec confiance, parce que ce visage l’avait entraîné toute sa vie, dans le meilleur comme le pire.

--Je voudrais que tu emmènes Louis loin de Paris Alice, tu pourrais le faire pour moi ? Je voudrais qu’il soit en sécurité à Avignon.
--Je ne veux pas te laisser seul…-Murmure l’autre à demi-mot.
--S'il te plait Louis, je n’ai déjà pas envie qu’on soit éloigné, mais je voudrais que tu sois en sécurité.

Il le rassure, tout cela parce qu’il a compris que la vie du mortel est bien trop liée à la sienne. Les actes de Neophim se répercutent sur Louis ou risquent de se répercuter, il ne veut pas que le mortel en souffre.

--Les choses sont compliquées, mais je peux t’expliquer Alice….

Compliqué est un mot assez faible en vérité, mais peut-être ne fait-il que compliqué les choses, parce qu’Anvesha lui a fait comprendre qu’il avait commis une erreur. Ce serait se leurrer que d’attendre la confirmation de ces choses. Alors autant prendre les devant.

Humain

Alice Le Faucheur

Elohim

Alice Le Faucheur

Messages : 98
Enregistré le : 11 juin 2017, 14:23
Elohim
# RP terminés RP en cours

Alice Le Faucheur

» Publié par Abigail Moore

» 15 juil. 2017, 11:58

Je suis bien heureuse que l'un des deux ait son aura angélique pour me permettre de les différencier. Le lien entre eux est plus qu'évident, il saute aux yeux comme le nez au milieu du visage. Ca serait presque un peu surprenant, je n'avais encore jamais rencontré le frère de l'humain que Neophim avait choisis de posséder. Inutile de dire que ça devait avoir dessiné une véritable cible sur le dos de l'humain, beaucoup plus facile à atteindre, surtout en considérant le lien que cela avait crée entre l'humain et l'Elohim. Un lien dangereux. Pense l'Elohim amoureuse de sa binôme. L'hôpital qui se moque de la charité, pas vrai ?

« Félicitations. Avec ta bonté, ta façon de t'inquiéter des autres, de vouloir les protéger, tu seras un super gardien. L'humain que tu garderas aura une chance formidable de t'avoir pour veiller sur lui. »

J'avais compris combien cela lui tenait à cœur mais aussi combien perdu il se sentait sur Terre. Il n'est pas évident de trouver sa place au début. La mienne avait été toute tracée aux côtés de Michel parce que j'avais toujours été à ses côtés. Le cas de mon confrère était différent mais il était devenu gardien finalement, ça lui correspondait tellement bien. Nul doute que Zadkiel devait voir en lui un fils prodigue et il aurait parfaitement raison de le faire. Peu d'Elohim peuvent se vanter d'avoir le cœur sur la main comme Neophim.

Si l'Elohim ne souhaite rien boire, je prépare un café pour l'humain que Neophim semble chercher à rassurer encore un peu. Je sais que certains de mes frères et de mes sœurs ne sont pas de prime délicatesse avec les humains, surtout depuis que cette guerre était devenue publique, pour ainsi dire. Le café prêt, je ramène sucre et lait si tant est que Louis puisque c'est son prénom, le préfère autrement que noir sans sucres.

M'asseyant face aux deux frères, j'attends que viennent les ennuis parce que je n'ai aucun doute que ça ne tardera pas à tomber. Je doutais que Neophim soit venu me rendre une visite de courtoisie, aussi heureuse que j'en aurai été. Il serait sans doute plutôt venu seul, sans son frère. Neophim se fait direct dans sa demande, il souhaite que j'emmène l'humain en sécurité à Avignon. Contre la volonté de l'humain apparemment. Les deux ne sont clairement pas d'accord sur la décision prise par Neophim, ça ne m'enchantait pas vraiment que l'humain ne soit pas partant mais si l'Elohim jugeait que c'était pour le mieux, je ne me voyais pas aller contre sa volonté.

« D'accord. »

Je regarde Neophim alors qu'il me dit que les choses sont compliquées et qu'il peut m'expliquer. Mon visage change d'expression pour afficher désormais mon professionnalisme de rigueur. Àje ravise les lunettes sur mon nez.

« Tu n'as pas à m'expliquer si tu le souhaites pas. Tout ce que je dois savoir concernent les dangers. S'ils sont probables, peu probables, de quelle nature, si je dois m'attendre à ce que ça se passe mal de toute façon ou si ça doit être une balade jusqu'à Avignon. »

Mon regard passe sur Louis avant de revenir à Neophim.

« J'aimerai également savoir combien de personnes savent que tu souhaites le mettre en lieu sûr à Avignon. Evidemment il y a nous trois et il y aura ma binôme. D'autres personnes sont au courant ? S'il y a d'autres choses que tu juges que je dois savoir de façon indispensable, je suis à ton écoute. »

Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 16 juil. 2017, 10:17

Le sourire timide face aux compliments d’Alice, Neophim fait pourtant une légère grimace, tordant sa bouche en coin. L’humaine qu’il devrait protéger n’est pas une humaine au final, et pour autant, il ne veut pas changer ce détail, car il n’arrive pas à voir en Anvesha, une Nephilim. L’humanité de la démone, qu’il voit aveuglément peut-être ou dont il a la certitude, trompeuse ou pas, lui fait estimer qu’il ne pourrait pas transgresser sa décision pour la seule raison qu’elle n’est pas humaine. Après tout, elle l’est en partie, non ?

Tournant dans la pièce de l’appartement pendant qu’elle prépare le café, Louis n’est pas d’accord, les frères ne se sont jamais séparés, et ce que Neophim ignore, c’est que le corps qu’il a emprunté a été choisis avec la promesse que Nicolas ne serait pas éloigné de Louis. Comme Neophim devait réparer le corps du mortel qu’il habite, bien entendu, ces informations sont ignorées de l’Ange, et seul Zadkiel sait, mais il ne peut pas mettre en danger son frère mortel.
Il finit par s’asseoir pour autant, l’envie de fumer revenant en masse, mais il n’a rien sur lui qui pourrait trahir ce qu’il a promis à Lame, il la craint peut-être trop, pour pousser le bouchon un peu trop loin ! Il est déjà en train de le pousser de toutes façons.

Elle accepte sa demande, Neophim sourit, le professionnalisme d’Alice l’impressionne. Louis n’est pas d’accord pour le moment, mais il finirait par céder, si auparavant il avait le dessus sur les choix finaux, incitant Neo à l’écouter, aujourd’hui, la donne semble se renverser. Il voit en Néo un ange qui prend un peu plus de contenance. Il reste après tout un Elohim et puis, il a l’impression de retrouver Nicolas, le véritable Nicolas…

--Zadkiel le saura, je demanderais à ce qu’il envoie un gardien pour Louis. –Finit-il par répondre après un long moment de silence. Il se redresse de son fauteuil et pose ses coudes sur ses genoux, se penchant légèrement en avant pour parler à Alice. –Ma protégée aussi est au courant. Elle s’appelle Sérénity, mais ce n’est pas son véritable prénom.

Il ne devrait peut-être pas raconter tout cela à Alice, mais il lui fait confiance, c’est là son grand mal. Oh, il ne ferait pas confiance à Sainte-Lame pour lui raconter tout cela, malheureusement, parce qu’il la craint pour les humains, ni à Gabrielle.

--Je veux éloigner Louis parce que j’ai choisis de protéger cette jeune femme en pensant qu’elle était humaine, mais ce n’est pas le cas. C’est une Nephilim…-Il dit cela avec assurance. –Mais je compte rester son gardien. –Il inspire. –Elle n’est pas -il ne saurait dire-…la nuit dernière, je l’ai suivi alors que des Elohim menaçait son mari, un mortel. En tous cas, je n’ai pas senti autre chose. Elle a tué des notre mais avec une arme humaine, pas avec sa voleuse. Une fois qu'elle a pu sauver son compagnon, ils se sont enfuis. Tout ce qu'elle voulait c'est protéger Samara Allen…tu sais qui elle est ? -Si Alice ne sait pas qui est Samara, il lui expliquerait qu’il s’agit de la fille du maire de Vegas. –Gabrielle et Lame m’ont demandé toutes deux de surveiller sa colocataire, Sérénity. Ce que j’ai fait. Mais de fil en aiguille…quand je l’ai découvert, je l’ai laissé partir, que voulais-tu que je fasse d’autre, je ne pouvais pas tuer quelqu’un qui n’avait au final, tué personne définitivement...

Il déglutit et secoue la tête. Il s’agit bien de sa responsabilité désormais, et de sa culpabilité. Par sa faute, il le réalise, il a mis Sérénity en fuite, contrainte de quitter ce qu’elle faisait et ce qu’elle devait faire. Elle devrait retrouer son époux et partir. Mais en estelle capable? Est-il assez naïf pour croire ce qu’elle lui a dit ? Oui ! Pourquoi lui mentirait-elle ? Pourquoi pas ? Mais son âme veut la croire et il s’offusque à la simple idée du contraire. Un enfant ne ferait pas mieux.

--Quand je l’ai rejoint à son appartement, j’ai parlé ouvertement, je ne savais pas qu’il y avait des micros. J’ignore un peu à qui ils appartiennent, aux Inquisiteurs ou à des infiltrés? Mais Sérénity voulait protéger Samara de Heru Ur.

En prononçant ce nom, il se tait, comme s’il s’agissait de Voldemort ou de Candy Man, voir de Beetlejuice. –Même si Neophim ignore tout de ces figures de la littérature ou du cinéma. – Il ne veut pas cacher à Alice ce qu’il se passe, alors il lui parle. Il sait qu’elle est contre la violence et il espère bien qu’elle comprendrait tout.

--Sainte-Lame et Gabrielle ne comprendront pas, je me suis enfuis avec ma protégée, tout simplement. Et je sais ce que Louis risque maintenant. Il faut l’éloigner.
--Et je ne veux pas m’en aller, je t’avais dit que cette femme te causerait des ennuis ! –Lache enfin le jumeau contrarié faisant dresser un regard incrédule à Neo qui ne sait que lui répondre. –Tu es pire que Nicolas ! –Louis se redresse, contrarié, le plus raisonnable des jumeaux n’aurait pas cru voir Neophim finir par avoir quelques traits de Nicolas. –
--Je suis désolé Louis…mais je ne pouvais pas lui faire du mal, elle n’a rien fait.
--Non tu es juste…tu…

Le mortel soupire en passant une main sur son visage, il regarde Alice. Il sait qu’il partira parce qu’il veut aider Neophim, mais cela ne l’empêche en rien de dire ce qu’il pense. Il ne comprends pas comment les Chœurs Elohim peuvent être aussi différents mais Dieu est un Père bienveillant qui les aime tous, ses soldats sont simplement différents, il n’est qu’un mortel pour pouvoir comprendre tous les fils de leurs univers, et il n’oserait pas essayer mais il est un templier du chœur des gardiens et il se sent, tout comme Neo, enfin à sa place. Alors il déglutit.

--Je ferais ce que tu penses être le meilleur mais ça ne veut pas dire que je vais apprécier être loin de toi. –Neophim sourit avec une tendresse fraternelle. –
--Je te considère comme un frère alors ce sera peu aisé pour moi aussi. Mais je préfère te savoir en sécurité loin de Paris. –il tourne ses yeux vers Alice. –Tu veux toujours l’emmener ?

Humain

Alice Le Faucheur

Elohim

Alice Le Faucheur

Messages : 98
Enregistré le : 11 juin 2017, 14:23
Elohim
# RP terminés RP en cours

Alice Le Faucheur

» Publié par Abigail Moore

» 16 juil. 2017, 14:01

« Neophim, je te présente toutes mes excuses. Moi qui pensais que tu étais un Elohim innocent incapable de s'attirer des ennuis. Tu as l'air de t'être fourré dans un sacré capharnaüm parce que non seulement des Nephilim vont te chercher mais également des nôtres. Je comprends que tu veuilles tenir Louis à l'écart de tout cela. C'est la bonne chose à faire pour lui et pour toi. »

On ne peut pas se défendre et réfléchir logiquement quand une personne qu'on apprécie est en danger. En tout cas il me faut faire un sacré tri dans tout ce qu'il vient de me dire pour pouvoir réaliser vraiment de quoi il retourne. Il pensait être devenu le gardien d'une humaine qui était en fait une Nephilim qui n'a pas tuée des anges quand elle en a eu l'occasion. Un très bon point elle de ne pas les avoir tué avec sa Voleuse d'âme. Parce qu'elle n'en avait pas, peut-être ? Ca n'avait peut-être pas été un geste de bonté mais parce qu'elle ne pouvait pas faire autrement. Je ne peux pas m'en empêcher, toute pacifiste que je suis, j'envisage le scénario le plus dangereux, celui qui mettrait Neophim en danger. Mon métier c'est de prendre des risques, je suis une Eden Ranger, prendre des risques c'est mon quotidien, pas celui de Neophim. J'envisageais forcément la possibilité que la Nephilim tentait de le mener en bateau pour lui faire baisser sa garde.

« Je sais qui est Samara mais que fait la fille du Maître de Vegas à Paris ? »

Une alliée des Nephilim ? Sous le regard de la protégée de Neophim qui plus est ? Traitez-moi de paranoïaque si vous le souhaitez mais très sincèrement je trouve ça suspect quand même. Imaginer que le père de Samara soit contraint et forcé de travailler avec les Nephilim je peux l'envisager mais sa fille … Et pourquoi être protégée par une Nephilim ? Il y a anguille sous roche si vous voulez mon avis mais j'évite d'en faire part à mon confrère. Je ne voudrai pas l'inquiéter plus qu'il ne l'est déjà pour son jumeau humain.

Plus il parle et plus je sens venir la migraine mais aussi les problèmes. Finalement transférer l'humain de Paris à Avignon risquait d'être bien plus compliqué, surtout si d'autres allaient le traquer. Il ne pouvait me dire qui avait entendu sa conversation mais encore une fois, tout nous ramenait à sa protégée et une possible responsabilité de sa part. Jusqu'à quel point avait-il confiance en elle ? Apparemment il avait une grande confiance, moi j'étais plus sur la défensive, quand on mettait tout ce qu'il me disait bout à bout, elle paraissait plus que suspecte.

Laissant les deux frères avoir une discussion qui ne regardait qu'eux j'envoie un message à ma binôme pour lui demander de me rejoindre et d'emmener quelques affaires pour un petit voyage à Avignon. Je n'en disais pas plus pour l'instant.

« Bien sûr que je l'emmène. »

Je réponds comme une évidence, une fatalité inévitable.

« Cela dit, je suis assez d'accord avec Louis. Chaque chose que tu m'as expliquée ramène à ta protégée et mis bout à bout ça fait beaucoup. Elle n'a pas utilisé sa Voleuse d'âme … ça ne veut pas dire grand chose, je peux utiliser mes armes ce n'est pas pourtant que je le fais, pas surtout si je veux m'attirer le bon œil d'un ennemi. Elle a été capable de te masquer sa nature, ce n'est pas un fait anodin. Les micros étaient dans son appartement. »

Je regarde Louis puis Neophim.

« Fais attention avec elle, parfois ce qu'on voit n'est pas ce qu'on peut croire. Il y a beaucoup de choses qui semblent graviter autour de Sérénity et aucune ne m'inspire confiance. »

Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 18 juil. 2017, 12:04

Les paroles d’Alice font froncer les sourcils de Neophim, non pas d’étonnement, mais d’un air un peu plus désespéré et honteux. Qui aurait pu croire que l’Innocent chérubin aurait pu se retrouver dans une telle situation, tout cela parce qu’il commence à réfléchir par lui-même et faire des choix qu’il assume, au nom de l’Amour du père et de sa bienveillance ? Personne ! Ses épaules un peu rentrées, sa bouche déformée en une grimace boudeuse en coin, l’évidence mis en avant par Alice lui parait énorme maintenant mais que peut-il faire d’autre ? Il n’en sait rien.

A part mettre Louis à l’abri…grâce à une personne extérieure et nullement persuadé qu’il pourrait chuter pour un rien, alors qu’il ne saisit pas même les nuances de la nudité ou autre. Non, Alice serait parfaite pour cela et il lui fait confiance. Après son exposé, quand elle vient à lui demander, ce que fait la fille du maire de Vegas à Paris, Neophim exprime un magnifique : pfiut. Ce bruit de bouche que l’on peut faire quand on ne sait pas, très significatif sur son ignorance de l’instant.

--Je ne connais que les grandes lignes de Samara Allen, elle a l’air…très destructrice d’après ce que j’ai vu…autodestructrice. Mais sinon, je ne sais pas.

Il ignore les sentiments de Samara, son désir de s’éloigner, ce genre de chose, et à vrai dire, il n’en comprendrait probablement pas toutes les subtilités. Mais Neophim ne peut pas plus renseigner Alice en tous cas. Quand Alice affirme qu’elle l’emmène, il sourit. Son frère ne resterait pas face à tous les dangers, il sait lui-même que désormais, il serait une épine dans le pied de Neophim et puisque l’angelot a déjà marché sur les ronces, n’allons pas lui en rajouter.
Quant Alice parle de ses doutes sur Sérénity, Nicolas écoute avec attention, encore une fois, il fronce les sourcils, mais cette fois, il réfléchit, ses yeux sont tombés sur la table passe, il ne fixe rien de particulier, seulement il prend son temps pour trouver une réponse.

--J'ai décidé de lui prêter ma confiance. J’ai peut-être tort, mais je ne peux pas apprendre si je ne fais pas d’erreur. Au fond…il serait temps non ?

Les yeux de Nicolas se redresse, il regarde sa consœur avec tendresse, un sourire sur ses traits. Pour une fois, son air heureux n’est pas entaché de crainte, seulement de conviction et il parait apaisé. Lui, le petit être craintif, caché en Eden, à pleurer les départs, à craindre de voir les vérités, se retrouve avec un peu plus de force, et de détermination. Cela ne veut pas dire qu’il ne se sent pas craintif, mais il est temps de level up.

--Si quoi que ce soit m’arrivait…-Il pose sa main sur l’avant bras de Louis, pour le rassurait. –Je voudrais que tu fasses ce qui est nécessaire d’accord ? Mais je veux faire confiance à Sérénity, comprendre ce qu’il se passe, envisager le meilleur plutôt que le pire. Si je me trompe, alors je me serais trompé. Mais il faut se risquer un peu, peut-être qu’elle souhaite autre chose ? que simplement se battre. Je ne sais pas…

Il secoue la tête, Neophim commence à réfléchir, il a besoin de retrouver le Père et de sentir son amour, de se poser sur le sol d’un lieu de culte et parler à Dieu avec son cœur entier ouvert. Et même s’il ne peut l’entendre sur terre, il peut au moins chercher son Amour pour s’apaiser.

--J'ignore à qui était les micros…mais je pense que ce n’est plus vraiment important. Tu peux l’emmener aujourd’hui ?

Il va devoir repartir, mais il a envie de rester encore un peu…

Humain

Alice Le Faucheur

Elohim

Alice Le Faucheur

Messages : 98
Enregistré le : 11 juin 2017, 14:23
Elohim
# RP terminés RP en cours

Alice Le Faucheur

» Publié par Abigail Moore

» 19 juil. 2017, 15:39

Dommage, j'avais espéré que Neophim puisse m'en apprendre d'avantage sur les raisons de la présence de Samara Allen dans notre ville. Ca vaudrait sans doute le coup de faire une petite enquête histoire de savoir de quoi il retourne, qui sait si elle n'a pas un ou deux Nephilim pour veiller sur elle. Mieux valait garder l'oeil sur la fille du Maire de Vegas avant de passer à côté de quelque chose d'énorme. Ca ne ferait pas très professionnel de savoir qu'elle est là et de ne pas s'y intéresser un minimum.

« Destructrice et auto-destructrice. Voilà qui désigne une sacrée partie des humains qui peuplent cette planète. Ca vaudra le coup de s'y intéresser d'avantage. »

Mon regard croise celui de l'humain assis face à moi qui semble s'être trouvé une passion pour siroter son café, sans doute se sentant peu à sa place ici.

« Désolée, je ne voulais pas généraliser. Tous les humains ne sont pas … C'est juste très … trop répandu, hélas. »

J'avais parfois l'impression que les humains n'avaient pas conscience de la chance qu'ils avaient d'être en vie, du prodigieux cadeau offert par mon Père pour qu'ils puissent vivre libres de faire leurs choix et prendre leurs décisions. Les mots de Neophim, s'ils provoquent d'abord une expression dubitative quand il parle de sa confiance en Serenity, finissent par provoquer un petit sourire chaleureux quand il parle de faire des erreurs et d'en tirer les bonnes leçons.

« Tu as parfaitement raison. C'est en faisant des erreurs qu'on apprend et c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Toutefois méfies-toi, de certaines erreurs on ne revient pas. Sois toujours sur tes gardes même quand tu es en confiance. »

Je croirai entendre la templière qui partage ma vie. Je n'ai pas osé dire à Neophim qu'un peu de paranoïa n'a jamais tué personne mais que ma binôme aurait été heureuse d'entendre ses mots dans ma bouche. Moi-même j'ai encore ce côté candide qu'a Neophim lorsque je recherche une solution pacifique quand la personne n'en veut pas.

Les mots qui sortent de la bouche de l'Elohim mettent mal à l'aise son frère. Je ne les accueille pas non plus avec le plus grand optimiste mais je cache le doute qui m'envahit. En ce qui me concerne j'en suis à évaluer que si quelque chose lui arrive il faudra un tête à tête avec Serenity. Un tête à tête musclé.

« Tu as ma promesse Neophim. Mais s'il t'arrive quelque chose, je ne peux pas te promettre la sécurité de Serenity. Peut-être qu'elle veut autre chose mais si j'accepte de voir la paix trop souvent, ce n'est pas le cas de tous nos frères et sœurs. Je prendrai soin de Louis en tout cas, tu as ma parole. »

Bien qu'en désaccord avec le peu d'importance que l'Elohim porte aux micros, je ne dis rien sur cela et me contente de hocher la tête à sa question.

« Dès que ma partenaire est là, nous nous mettons en route. Un jour ou l'autre il faudra sérieusement que je songe à passer mon permis. »

Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 869
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 19 juil. 2017, 22:31

Neophim pourrait demander à Sérénity si elle sait pourquoi Samara est ici, peut-être le sait-elle, peut-être a-t-elle partagé cela avec sa colocataire, mais en fait, Neophim n’y pense pas. L’âge de Samara Allen indique qu’elle est jeune, les mortels jeunes voyagent, choisissent de changer d’air, d’aller ailleurs, pourquoi pas elle aussi ?

Quand elle parle des humains Neophim sourit. Les mortels ont ainsi été créé pour faire des choix, bon, mauvais, dans l’amour du Père et sous son regard bienveillant. Ils font des choses terribles, comme merveilleuses, mais ils sont. Nicolas ne veut que veiller sur eux et les protéger…

--C'est aussi pour cela qu’ils sont …. Eux ? Ce n’est pas facile à accepter, à comprendre, moi-même je n’y arrive pas, pas vraiment, je les observe s’agiter pour des choses idiotes, mais c’est ce qu’ils sont. Et nous devons veiller sur eux aussi, après tout.

Neophim ne condamne pas les défauts, il les accepte tant bien que mal, mais chaque chose imparfaite, il l’imagine comme l’envie du créateur pour peaufiner ses œuvres. Bien entendu, parfois il se dit que l’imperfection est venu avec ses frères qui ont décidé de chuter, il avoue aussi croire que l’humanité se rends imparfaite, mais c’est aussi en eux à la base. Hélas. Il ne se souvient pas d’une époque parfaite…

Il parle de faire des erreurs et d’en apprendre des leçons, il hoche la tête aux paroles d’Alice en réponse, sans rien rajouter, la regardant avec bienveillance. Il ferait attention, mais son cœur est fidèle au Père, même s’il souhaite œuvrer pour les mortels plutôt que pour la guerre. Il craint de les voir devenir des dommages collatéraux, c’est pour cela qu’il se sent apaiser dans son chœur désormais. Neophim n’est pas fait pour la bataille…

Tout ce qu’il souhaite, c’est arranger les choses pour le moment, il ignore ce qui arrivera, il ne sait même pas ce qu’il va faire tout à l’heure, mais Neophim ne restera peut-être pas à Paris, il envisage d’aller ailleurs, d’avancer et de grandir encore un peu, tout simplement. Quand les choses iraient mieux, Louis reviendrait à ses côtés, il faut juste, tasser un peu les choses.

--Si ce n’est pas la faute de Sérénity, tu ne lui feras rien, je le sais. Mais si le cas est contraire, hélas, j’aurais été heureux d’être enfin descendu. –Il ne veut pas les inquiéter, au contraire, ce n’est pas plus nécessaire. Un rire traverse ses lèvres. –Tu devrais ! Moi j’ai aussi celui moto, Nicolas l’a. Louis m’a dit qu’il préférait conduire pour moi.
--Je t’imagine mal sur une moto Neophim.

L’angelot ne peut s’empêcher de rire, engageant un peu la conversation sur d’autres sujets, probablement plus léger, durant quelques minutes, les taquineries de frères prennent parfois le dessus et Neophim finit par se relever à contre cœur pour serrer le mortel dans ses bras en lui promettant de revenir le chercher, rapidement.
Mais il ignore si rapidement est un bon mot.

Il serre aussi Alice dans ses bras, fraternel, en la remerciant simplement de ce qu’elle fait.

--S'il y a un souci, essaye de contacter Zadkiel, il saura surement me contacter d’accord ?

Après s’être assuré de cela, il la relâche, Neophim va partir, certainement essayer de contacter Zadkiel pour le prévenir, peut-être le voir rapidement, et lui demander conseil. Mais pour l’instant, il laisse Alice et Louis et l’appartement, s’enfonçant dans les rues parisiennes, l’esprit occupé.

Verrouillé

Retourner vers « Résidences et appartements parisiens »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité