Sur les traces des déchus [libre]

Répondre
Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 19 nov. 2016, 13:47

Les yeux de Neophim reprennent leur couleur bleuté, le voile blanc opaque qui se tenait dessus s’en va, allongé son lit, il frotte ses paupières. Venant de quitter l’esprit d’un chat se baladant dans les rues de Pigalle, l’Elohim se reconcentre sur son environnement.

Pigalle n’est qu’à..5minutes en voiture de Montmartre, un quartier de débauche, se juxtaposant à un quartier pieu. La déchéance n’a qu’à tendre la main pour ramener les ouailles Elohim entre ses cuisses. La mission de Neophim consiste à découvrir ce qu’il se passe, comment nombre des siens se désavoue de Dieu pour se vautrer, comme une épidémie lancée aux quatre vents. Les noms, les visages de ceux qui sont désormais Nephilim apparaissent dans le dossier comme une succession de lettre sans rapport les uns avec les autres, pour le moment, l’Opus Déi n’a pas su lui trouver un point commun, et il est compliqué d’interroger ou de capturer un déchu. Les Forgerons de Lame ont veillé à les tuer.

Il reste un visage survivant, perdu dans Pigalle, se cachant certainement, que Neophim traque sous les museaux moustachus des bêtes parisiennes. Les rats se faufilent aisément dans le quartier de Pigalle, le chat aussi, mais s’il parvient à le trouver, il perd rapidement sa trace, loin d’être fatigué de sa quête qui ne fait que commencer, il est bien trop peureux pour s’aventurer loin des bras réconfortants des églises de Montmartre pour mettre le pied à Pigalle et chercher, ce qui est cause de la chute.

Comment les siens peuvent tomber ainsi ? Qui les approche pour cela ? Qui les prends dans ses bras ? Y a—t-il une chose ? Un objet ? Il ne le sait pas, tout ce qu’il sait, c’est qu’il est loin de pouvoir avoir une réponse et qu’il se doit de travailler sans Louis. Le templier n’est pas du genre à poser des questions, au contraire, Neophim a pris un peu d’assurance, il se distance, Louis ignore tous des lettres qu’il peut échanger avec Sérénity.

Attendant la venue d’un collaborateur de l’Opus Deï, l’Elohim a pour le moment besoin de sortir, il reprendrait ses recherches par la suite. Il hésite à se rendre dans Pigalle, manquant de conseil peut-être ou de volonté, craignant de se faire avoir, qui sait, pour le moment, il n’a rien repéré, mais ce soir, il hésite. Son téléphone portable sonne, surpris, il regarde le message, signé de l'Opus Déi, on lui donne rendez-vous dans le fameux quartier...

Changeant ses vêtements, il se retrouve nu dans sa chambre avant d’enfiler un jean, un t-shirt et une veste en cuir qui lui donne des allures de mauvais garçons. S’il n’a pas retouché une cigarette depuis sa rencontre avec Sainte-Lame, il sent pour autant cette envie d’accompagner sa réflexion lui tordre les méninges. Mais il n’a pas besoin de cela.

L’aube ne va pas tarder à lever son nez du ciel, le soleil illuminé Paris de sa grisaille, il va à Saint-Pierre pour se regorger ede foi t puis faire quelques pas en direction de Pigalle, malgré l'apréhension. Il noue les lacets de ses baskett, le regard clair se relevant en direction de la porte.

Griffonnant un mot à Louis, il laisse le templier dans l’appartement haussmanien avant de sortir et de dévaler les marches quatre à quatre. Neophim file hors de la bâtisse, l’esprit préoccupé, encore à la réflexion, les rues abritent quelques silhouettes vagues, lève-tôt, couche-tard, chat fouineur et lui. Prenant à gauche, glissant les clés dans ses poches, l’Elohim réfléchit en marchand aux visages des déchus récents et celui qui file entre leur doigt, il craint sa direction, mais il y va.

Nephilim

Junko Hinamori

Elohim

Junko Hinamori

Messages : 907
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Elohim
# RP terminés RP en cours

Junko Hinamori

» Publié par Harper

» 28 déc. 2016, 20:54

https://www.youtube.com/watch?v=9Eo6e8_nxcI

Assise sur ses pieds, au milieu d’un tapis au centre d’une pièce sombre, Junko est concentrée, presque en transe alors qu’entre ses doigts flotte une pierre blanche illuminée d’une lueur rougeoyante. Ses yeux blancs, presque translucides, regardent l’objet tourner sur lui même. Elle fait ça pendant un long moment. La jeune Elohim veut que ce soit parfait et met beaucoup d’énergie dans chacun de ses gestes. Quand elle pense que cette pierre est assez enchantée - quand elle pense qu’elle est prête – la pierre tombe dans la paume de sa main et l’ambre de ses yeux illumine à nouveau son regard. Fatiguée, la jeune Elohim regarde la pierre. Elle l’examine sous toutes les coutures. Serait-ce suffisant ? Elle l’ignore. Elle doute d’elle-même, comme toujours. Elle a peur d’échouer ou de décevoir. Elle prend son rôle au sérieux.

La jeune femme est épuisée. Créer ces artefacts lui coûte toute son énergie. Cela l’épuise, mais elle ne met pas cela sur la puissance qu’elle y enferme, elle préfère croire qu’elle est faible. D’autres y arriveraient sans doute mieux qu’elle s’ils le pouvaient. Personne ne lui a jamais rien dit en ce sens, mais c’est ce qu’elle croit. Elle a en admiration ses frères et sœurs qui se battent à âmes perdues dans cette guerre. Elle croit en la purification des âmes. Elle est sûre qu’Elohah peut les sauver. Tout n’est pas perdu. Un jour, ils rentreront tous. L’ordre de l’univers sera rétabli et l’Eden retrouvera la paix d’antan. Elle ne l’a jamais connu, mais elle l’imagine. Elle veut connaître cette paix intérieur universelle.

La jeune femme se relève et se rend vers la seule fenêtre de son petit appartement parisien. Elle vit sous les combles dans ce qu’on appelait une chambre de bonne. L’endroit est petit. Juste un lit d’une place et une kitchenette, pas de douche ou de toilettes. Cela lui plaît de croire qu’une faible quantité de matériaux, la sépare du ciel. Plus elle se sent près de lui, et plus elle se sent bien.

Il fait déjà nuit dehors. Elle réalise qu’elle a passé la journée entière à travailler. Elle attrape son écharpe rouge, sa veste noire, enfile ses bottines par dessus son jeans et elle quitte sa chambre. Dans sa poche, la pierre à rejoint un petit sac de toile où elle garde toutes ses dernières créations. Il est devenu difficile d’enchanter des objets à placer sous le dôme. Les Nephilim les trouvent presque immédiatement. Mais Junko a des ressources et bien d’autres idées pour mettre à mal les démons de la cité du vice.

Dans une semaine, elle rejoindra la frontière du dôme. Il faut qu’elle soit prête, mais elle se sent tellement loin de l’être. Ses pas ont dévalés les escaliers du vieil immeuble faisant craquer chaque marche de bois sous ses pas. Trop lourde. Ce bruit lui fait réaliser à quel point elle n’est pas prête pour le combat. Au coin de sa tête, elle note qu’elle doit trouver le moyen de rendre ses pas et ses gestes silencieux. Elle imagine déjà quelle magie invoquer. Quel astre surprendre. Ou comment combiner cette magie dans un tout petit objet pour pouvoir en utiliser la puissance plus tard. Y penser n’est pas suffisant. Il faudra qu’elle y travaille de nombreux mois avant d’obtenir ce qu’elle désire. Pour le moment, elle ne peut créer que quelques artefacts. Ce n’est jamais facile. On la dit pourtant douée pour son âge, mais Jun ne veut pas entendre ce genre de chose. Elle sait qu’elle ne sera sans doute jamais aussi forte qu’Imaya, la créatrice de l’artefact qui enleva pendant un temps l’orgone de tous les Nephilim, leur retirant ainsi leurs pouvoirs et permettant aux Elohim et aux Templiers de les purifier. Cette puissante a absorbé l’âme de la Nephilim. Junko aurait tellement voulu la connaître.

Elle traverse plusieurs rues pour rejoindre la petite église de son quartiers. Elle y passera la nuit, à genoux pour prier. Quand elle croise l’aura de Neophim, elle a un mouvement de tête et un doux sourire. Elle ne calme pourtant pas son pas. Il y a beaucoup d’Elohim sur Terre et surtout à Paris, elle ne s’arrête pas pour parler à chacun d’entre eux. Elle ne connaît pas personnellement Neophim.

Nephilim
Avatar du membre

Anvesha Devika

Nephilim

Anvesha Devika

Messages : 243
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Anvesha Devika

» 09 janv. 2017, 14:44

Danser, danser et encore danser. Toute une nuit à abandonner mon corps à la transe. J'ai fait un écart. J'ai été en boite de nuit avec des amis de la faculté. Je me suis gorgée de l'Orgone de ces âmes humaines excitées de danse et d'alcool. Avec l'envie d'un corps charnel contre le mien. J'ai laissé les autres se frotter à mes chairs, me bruler de leur plaisir. Mais à l'inverse de Catherine je n'ai pas cédé aux invites d'untel. Pas laissé mes lèvres gouter l'ambroisie de celles d'un autre. J'ai été bien sage. Je mériterais presque une auréole, n'est-ce pas ?

Jeunesse dorée, jeunesse insouciante. Notre petit groupe d'ami se balade à l'aube dans les rues. La musique les a épuisé. Pauvres oiselets, ils s'amusent de mon endurance alors que passant à l'avant je continue à esquisser entrechat et volte. Ils cherchent une façon de terminer la nuit ou de commencer la journée, au choix. L'un propose un café, les autres acquiescent, je lance les pas vers un soi-disant café que je connais et qui serait bien. Il n'en est rien.

Gardienne m'a informée d'un étrange changement dans les habitudes de Nicolas. Alors qu'il ne quitte pas Montmartre le voilà à marcher sous des cieux inconnus. Les lettres du petit ange ne me suffisent pas. Il est comme une douleur dans une dent creuse sur laquelle on appuie sans cesse. J'ai donc décidé de précipiter notre nouvelle rencontre ce matin.

Connaissant Paris par cœur je détermine un itinéraire rapide et décide d'abandonner ma petite bande d'amis dans un petit bistrot pour lesquels j'invente un prétexte avant de filer à la rencontre de mon angelot préféré. Les filles de jour commencent à remplacer les filles de nuit. Pauvres enfants. Si au moins elles pouvaient y trouver du plaisir. Avec mon haut sexy, mon pantalon noir et mes talons aiguilles argentés, je fais peut-être plus couleur locale qu'avec une de mes robes à fleurs ou un tailleur. Mais je risque de choquer le jeune homme. Ba je suis jeune, il faut bien que j'assume ma féminité un peu.

Cible droit devant. Tient pas de Louis en vu. C'est bizarre ça. Par contre une Elohim, jolie comme un cœur, traine pas loin aussi. Elle croise Nicolas et se dirige vers moi. Comme j'arrive dans son dos je ne pense pas qu'il m'ai déjà aperçu. Je ne peux pas m’empêcher de jouer. Je me cale devant la jolie demoiselle.

"Excusez-moi. Je suis perdue et je cherche la station de métro. Et... Attendez. - Je penche la tête sur le côté pour regarder derrière elle. - Si je ne me trompe pas c'est NICOLAS ! OUHOU ! NICOLAAAAAS !"

Je hurle aux oreilles de la fille. Avant de lui faire un grand sourire. Impossible que Nicolas ne m'ai pas entendu. Je tends la main à l'Elohim inconnue.

"Vous avez été charmante et tout et tout mais je devrais pouvoir me débrouiller. Ce fut un plaisir de vous rencontrer. Encore merci, à une prochaine fois et bonne journée."

Je fais deux pas rapides, me stoppe, me penche et retire mes fichus talons avant de me mettre à courir en riant vers le jeune homme. Je me pends à son bras et lui fait une bise retentissante sur la joue.

"Bonjour ! Bonjour ! - dis-je avec allégresse - Je suis perduuuue ! Ne me gronde pas. J'ai été danser avec des amis. Mais je ne voulais pas aller boire un dernier verre avec eux. Je me suis éclipsée et. - petite mine boudeuse - Moi qui pensais bien connaitre Paris. Je suis déçue. Dis donc ! La dégaine ! Trop classe la veste ! Ou est Louis ? Il va bien ? Tu as vu la fille avec qui je discurtais ? J'aime trop ses cheveux. Je voudrais avoir les mêmes ! Lisse et noir. Au lieu de ma tignasse. C'est la galère à coiffer les jours de pluie. Je crois que je vais me les couper court. A peu près là. Qu'en dis-tu ? Tu vas ou ? Je peux venir ? Mon Dieu ce que tu es craquant dans cette tenue. Oui je sais, je sais, il faut que je me surveille ! Serenity ! Soit sage. Soit calme. Haan je suis tellement contente de tomber sur toi."

Tout en parlant je ne tiens pas en place. Tournant autour de Nicolas ou accentuant mes paroles de larges gestes.
► Afficher le texte

Nephilim

Nathan Stephan

Elohim

Nathan Stephan

Messages : 517
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nathan Stephan

» Publié par Hope

» 09 janv. 2017, 15:17

► Afficher le texte
Paris. Grouillant. Pigale. Débauche. Ce n'est certainement pas un lieu où l'on aurait l'habitude de me voir. C'est pour cette raison que je l'ai choisi. Je suis quelqu'un de très routinier. J'ai mes habitudes. Je mets toujours du miel dans mon thé. Une cuillère, avant de le goûter. Toujours remplit à rabord. Si j'en mets trop, je jette. SI je n'en mets pas assez, je jette. Pigale n'est qu'un lieu terrestre pour moi. Mais il semblerait que Neophim devienne trop humain. Et moi sans doute trop Nephilim par certains côtés. Je veux l'extermination de cette race. Tout comme je veux l'extermination de la race humaine. Elle est inutile, fragile, dépendante. Cet aspect de moi m'effraie. Je cache cette aversion à mes frères et soeurs, mais j'ai peur, qu'un jour, ils me découvrent sous mon vrai jour et qu'ils me répudient. Seul. A jamais. Dans le noir. Jamais je ne pourrais devenir Nephilim. Je ne désire aucun humain qui ne sont que des morceaux de chair parlant bien trop.

J'observe la scène qui se tient non loin de moi. Tout d'abord Neophim. Jeune Angelot, on pourrait lui donner le Bon Dieu sans confession. Mais ses mimiques avec deux de ses doigts me prouvent que son addiction pour la nicotine est bien plus présente en lui qu'il ne veut le montrer. Cependant, aucune cigarette en vue. Quand je serais près de lui, je vérifierais qu'il n'en a aucune odeur aussi. Je regarde l'autre Ange passer près de lui, mais elle continue sa route comme si de rien n'était. Sauf qu'une humaine bien stupide l'arrête. Et là voilà à appeler après Nicolas. Je fronce un peu le front, réfléchissant à cette coïncidence. Combien de pourcentage de chance pour que cela arrive vraiment ? L'asiatique regarde un court instant vers moi, alors je me décide pour sortir enfin du pas de la porte où j'étais. J'avance vers Nicolas et en passant à côté de la jeune Elohim, je lui parle sans m'arrêter.

Rejoins nous si tu le souhaites.

Je commence à enlever mon manteau et je le glisse aussitôt sur les épaules de l'humaine qui est de dos maintenant.

Pensez-vous que cela soit une tenue Mademoiselle ? Enfilez moi ces manches et boutonnez mon manteau s'il vous plaît. La beauté vient de l'intérieur de votre être et certainement pas du fardage que vous y mettez. Vous avez d'ailleurs une voix assez désagréable. Je vois que vous adorez attirer l'attention sur vous. L'orgueil est un péché. Vous devriez aller voir le Père Michel. Il se fera une joie de vous écouter en confession.

Je ne l'ai pas vraiment regardé. Car j'ai eu le loisir de le faire bien avant. Je tends ma main à Nicolas et je la lui serre.

Enchanté de te rencontrer Nicolas, je suis Nathan. En as-tu pour longtemps avec cette jeune femme vulgaire ?

Et avant qu'elle ne parle, je lui mets un doigt devant la bouche.

Le silence est d'or mon enfant. Mais essayez de me mordre comme un animal et je vous traiterais alors comme tel.

Nicolas, tu es bien trop généreux. Je ne le suis point. Cette enfant est perdue. Qu'attends tu pour la remettre dans le droit chemin ?
Image

Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 10 janv. 2017, 22:53

Deux personnes se croisent, parfois, les têtes ne se relèvent pas, les corps continuent leur route, il n’y a pas d’arrêt, pas de rencontre. L’instant ne se crée pas.
Et d’autres, quand on est un Elohim comme Neophim, on redresse la tête, agité par l’envie de sourire, la sensation d’une aura, d’un autre, d’un semblable, qui viens assaillir votre solitude soucieuse. Il lève la tête, il aperçoit une jeune femme, un sourire, il le rend et se retourne sur son passage. Ce n’est pas le corps qui l’attire mais l’envie de la connaître. Neophim se laisse détourner, il ne sait pas qui elle, pourtant, il en connait des Anges, mais il se contente de laisser trainer un « bonsoir », qui s’évade de ses lèvres dans la nuit. Une salutation simple…

Neophim ne peut se laisser détourner, il doit trouver des réponses, il ignore qui de l’Opus Déï il va rencontrer, il veut laisser planer le doute sur l’attitude de l’être, parce qu’il est trop et pas assez, Neo a décidé de s’en moquer ou d’essayer. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il sait parfaitement ce que son âme ressent, quelles sont ses vocations, le craintif commence à se draper d’un peu moins de peur, même si elle est toujours là. Il se sait différent, il ne peut réellement changer, ce serait abrupt et inconcevable de se vouloir plus dur, plus intransigeant. Le Père l’aime ainsi, sinon, il ne l’aurait pas gardé comme tel.

Le dos détourné, Neo inspire, quelques pas vont lui faire quitter son quartier tendre, cédant la place à la débauche, lui qui ne l’a pas même effleuré. La seule chose d’un peu osé qu’il connaisse,au final, c’est le corps entièrement nu de Sérénity, observait dans ses danses passionnées. Mais ce n’est que de la chair, un corps pour plaire à un semblable mortel un jour. Il n’éprouve point d’excitation à ses courbes, ni ne les distinguent comme chose attrayantes, elles sont. La nudité devient attrayante ou corruptrice pour l’esprit qui y réfléchit. Neo est incapable d’y réfléchir.

Pourtant il pense à Elle, douce Sérénity, une amie sur laquelle il veille. Est-il apte à veiller sur qui que ce soit ?Il essaye en tous les cas. L’obligation de reprendre sa marche, de ne pas faire quelques pas en arrière pour aller à l’encontre de cette semblable inconnue lui coûte certainement de son humeur, un peu de distraction prouverait son incapacité, mais il n’est pas distrait, seulement…Lui. Décidé à reprendre sa route, ou presque, il hésite, une voix parvenue de derrière semble éclore vulgairement dans la nuit, hurlement indiscret, il se retourne.

Accoutrement qui ne lui connait pas, attitude joyeuse, peut-être trop, il regarde d’un air un peu ingénue, la mortelle qui accourt,pieds nus. Peu importe sa tenue, il ne détaille pas son corps, il la regarde venir et parler. Deux ou trois tonnes de mots à la minute, logorrhée hyperactive, il sourit pourtant.
Une douce expression, bienveillante et protectrice, il dépose un baiser sur son front alors qu’elle parle, il se soucie qu’elle ait froid, mais l’apparition d’un autre ne lui laisse pas le temps de se défaire de son cuir. Ses pupilles claires tombent sur celle d’un jeune homme angélique qu’il ne connait pas. Ses sourcils se froncent sous le sermon, Neophim attrape délicatement la main de Sérénity et lui fait un clin d’œil, de l’œil droit, celui que ne peut voir Nathan car l’innocent se met de profil. De lui-même, il boutonne le manteau de la jeune femme.

--Tu sens l’alcool. –Murmure-t-il pour seul reproche.

Nul désir d’affirmer les dires de Nathan, au contraire, Sérénity semble avoir raté sa première impression, nul doute que son enthousiasme ne peut que déplaire, cela chagrine Neophim, il apprécie de voir les mortels débordés d’enthousiasme, c’est toute la vie que le Père à insufflé en eux qui s’échappe, ses paroles sont vives, mais elles ont la teinte d’une tarentelle, ce qui est certainement un peu trop endiablé, il le conçoit.

--Je suis heureux de vous rencontrer à mon tour Nathan. –Salut-il à son tour l’Elohim d’une poignée de main. –Et navré que tu ais raté ta première impression Sérénity. Mieux vaut garder ce manteau, tu risques d’avoir froid. –Il ne voit que cela d’inconvenant dans sa tenue, car il est vrai qu’il n’éprouve pas de désir, ainsi, il ne peut relever la petitesse de ce haut qui fait si bien apparaitre sa poitrine.-. Ne marches pas pieds nus, tu pourrais te blesser. –Il redresse le regard et l’observe, marcher pied nus dans les rues parisiennes est une idée trop étrange. Se détournant alors –Bonsoir mon amie. –Interpelles-t-il l’autre Elohim. –Puis-je te demander de raccompagner ma protégée ? Elle parle beaucoup mais son âme est pure. Je suis inquiet qu’elle traîne seule si tardivement, ses amis n’ont pas veillé sur elle il semblerait, elle ne devrait pas être seule ici. –Baissant son regard vers Sérénity. –Nous parlerons demain si tu veux bien ?

Neophim ne désire pas qu’elle reste dans les pattes de l’Elohim de l’Opus Deï alors qu’ils vont à Pigalle, nul doute que sa sévérité est due à l’ignorance, il ne sait qui elle est, alors, Nicolas se doit de la protéger et c’est avec une bienveillance d’ainé qu’il le fait, sans équivoque. Son regard porte probablement un peu de lourdeur quand il lui parle d’alcool, c’est la seule chose vulgaire qu’il discerne.
Car pour lui, elle est une brebis de Dieu, elle est parfois égarée mais il veille sur son chemin, il l’aidera à le trouver, ou le retrouver. En tous les cas, il la préfère près de son autre semblable, bien entendu il ignore son chœur, mais Neophim n’est pas être trop prompt à discerner les choses, l’innocent la confie à un autre Elohim, qui semble passer son chemin.
Peut-être va-t-il le vexer? Il y pense malheureusement après...

Nephilim

Junko Hinamori

Elohim

Junko Hinamori

Messages : 907
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Elohim
# RP terminés RP en cours

Junko Hinamori

» Publié par Harper

» 20 janv. 2017, 13:24

Cette femme m'interpelle, et j’ai un mouvement de recul. Je n’apprécie pas qu’on me touche par surprise et je prends rapidement mes distances. J’ai les yeux ronds et je n’ai pas le temps de réaliser ce qu’elle me demande que sa voix cri le nom d’un homme. C’est l’Elohim que je viens de croiser. Déjà un autre Elohim passe à mes côtés et me propose de les rejoindre si je le désire. Est-ce que je le veux vraiment ? c’est à dire que je me pose des questions. Pourquoi ? Comment ce Nicolas connaît cette humaine ? Elle ne ressemble pas à une élue d’Elohah. N’a-t-il pas appris des erreurs d’Harahel, Asmodée, Asriel et de biens d’autres ? Ne sommes-nous pas censés nous entre-aider ? Purifier ? C’est ce que semble faire Nathan. Sans les gestes de ce dernier envers l’humaine, je serais partie sans regarder derrière moi. Mais ses paroles résonnent en moi et je sais que ma place est à leurs côtés, le temps nécessaire pour que je trouve la raison de ma présence à cet endroit, à ce moment là.

Ma main retient celle de Nicolas.

Pourquoi pars-tu ?

Il est de toute évidence son ami, alors pourquoi veut-il l’abandonner alors qu’elle semble avoir besoin d’aide ? Ce comportement est suspect et éveil en moi de la méfiance.

Sais-tu où elle vit ?

Ce n’est pas une question si innocente que cela. Serais-je capable de saigner un Elohim de ma voleuse pour le purifier ? il va s’en dire que si cela s’avère nécessaire, je n’hésiterai pas. Les Nephilim sont partout. Ils ont pervertis l’humanité et ses terres. Il ne faut jamais baisser sa garde. Ce sont les rares conseils qu’on m’a donné.

Elle m’a dit chercher la station de métro.


Je fais toujours attention de rester loin de l’humaine. Je ne veux pas qu’elle me touche. Le péché l'inonde. Peut-être que si je la connaissais comme Nicolas, ma réaction serait différente, mais j’en doute. Je n’ai jamais eu ce genre de proximité avec un éphémère et ce n’est pas involontaire.

Nephilim
Avatar du membre

Anvesha Devika

Nephilim

Anvesha Devika

Messages : 243
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Anvesha Devika

» 20 janv. 2017, 17:47

Nicolas se montre comme toujours un amour de douceur pure. Attentif et calme. Ce petit ange me plait, décidément. Je ne sais quelle espèce d'attirance il trouve envers mon personnage d'étudiante mais je sens un véritable intérêt. Il finira par aimer les Hommes.

Une troisième aura sort de l'ombre. Une telle concentration immortelle n'est pas normale. Presque inquiétante. Heureusement ma crispation peut être du au surgissement soudain d'un inconnu et du poids de son vêtement sur mes épaules. Je reste bouche-bée devant les paroles dures de l'ange. Voilà bien pourquoi je déteste la majorité de ces créatures. Condescendant au possible. Je le trouve aussi hypocrite qu'orgueilleux lui-même. L'Humanité est belle mais les Elohim aimeraient en faire quelque chose d'aussi stérile et délétère que le servage Nephilim.

Sans les mains de Nicolas pour refermer le manteau je l'aurais rendu vite fait à son propriétaire. Je réponds à son clin d’œil d'un sourire furtif. J'évite de croiser le regard du dénommé Nathan. Est-ce parce qu'il m'impressionne ? Que son sermon m'a touché ? Mon langage corporel le laisse croire. En vérité il y a au fond de moi une petite boule de fureur portée au rouge qu'il serait bien malvenue de découvrir maintenant. Mais comme leurs trois pouvoirs conjugués de leurs auras m'en empêcheraient si j'avais été vraiment humaine, il serait malvenu de faire un esclandre.

Nicolas rattrape un peu tout ça mais avec une maladresse toute masculine. Je baisse la tête et mes épaules s'affaissent comme une enfant pris en faute. Je fais une petite moue avant de marmonner d'une toute petite voix qui ne serait surement pas audible pour un humain.

"Et sa première impression à monsieur LaMorale ?!"

Je relève quand même la tête quand il me confit à la belle aux cheveux noirs. Quel petit amour qui s'inquiète. Cela me touche plus que tout.

"Mais je..."

Je laisse l'Elohim féminine prendre la parole sans finir. Je la regarde avec reconnaissance sur le moment. Ben oui mon cher Nicolas pourquoi pars-tu ? Que vas-tu faire ? C'est moi qui doit t'apprendre à faire des bêtises. Pas ce chimpanzé de Nathan. Par contre Jun foire tout dès la deuxième question. Elle vient de blesser mon petit cœur d'humaine en niant mon existence. Elle enfonce juste le clou de l'infantilisation de Serenity.

Il y a du trémolo dans ma voix.

"Elle n'est pas bourrée au point de ne plus savoir ou elle habite et à quelle station de métro. Elle est juste aller danser et a bu deux verres avec ses amis. Elle va rentrer chez elle toute seule. Merci bien."

Je jette un regard à Nicolas qui en dit long. A la fois, je suis peinée à cause de ses amis et à la fois et j'aimerais qu'il vienne avec moi tout en sachant qu'il ne le fera pas. Oui ça fait beaucoup pour un regard je sais. En me détournant du groupe il est pourtant clair que je suis au bord des larmes.

"Bonne journée."

Je fais deux pas et rechausse mes escarpins. Si Nicolas le souhaite il pourra me retenir mais je doute qu'il fasse le geste devant ce Nathan. Sinon je m'éloigne, en compagnie ou non de Jun. Gardienne gardera soigneusement en mémoire les lieux ou mon cher ange se rendra. Peut-être aurais-je à un moment ou un autre l'occasion de m'y rendre à mon tour.

Nephilim

Junko Hinamori

Elohim

Junko Hinamori

Messages : 907
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Elohim
# RP terminés RP en cours

Junko Hinamori

» Publié par Harper

» 05 mars 2017, 10:13

Je déteste cela. Je déteste les humains exubérants. Cela me dérange et m’irite. Je n’ai pas l’intention de m’adresser à cette jeune fille car elle ne m’intéresse pas. Si je suis là, c’est que je soupçonne un de mes alliés d’aller mal ou de prendre une route dangereuse. Qui est cette fille qui boit et se dénude au regard de tous ? Elle est une insulte pour sa race. Mon devoir n’est pas de purifier les humains, sinon je l’aurais sauvé moi-même. C’est une adulte et pourtant, elle se conduit comme une enfant gâtée. Elle n’a pas eu ce qu’elle désirait de toute évidence, alors désormais, elle veut fuir. Sa tentative de compassion n’a aucun effet sur moi. Ce qu’il est certain, c’est que je suis heureuse qu’elle parte. Je ne vais certainement pas jouer la baby sitter.

Puisque finalement elle se souvient, laissons là partir.

Oui, j’ai insinué qu’elle avait joué la comédie. Quand elle s’est adressée à moi, elle a bien dit qu’elle était perdue, qu’elle ne savait pas où était sa station de métro. Trois Elohim autour d’elle et elle retrouve la mémoire comme par magie. Elle voulait être seule avec moi, mais pourquoi ? Quel lien entretient-elle avec Nicolas. Je regarde l’Elohim qui semble vouloir fuir cette femme en notre présence.

J’ai besoin de vous parler.

Déjà, mon bras attrape le sien et je prends la direction opposée de l’humaine. Je jette un regard vers Nathan. Je ne sais pas qui il est, mais il a cette aura, ou ce charisme qui me fait penser à un membre du Choeur de la Grâce de Dieu.

Rejoins-nous si tu le souhaites.

Je l’invite comme il l’a fait précédemment avec moi. Je ne connais pas ses intentions. Peut-être va-t-il avoir envie de remettre dans le droit chemin cette jeune fille vulgaire, comme il la nomme. Personnellement, je n’ai que faire de cette femme, je suis plus inquiète pour Nicolas. Où va sa loyauté ? Quelles sont ses faiblesses ? Les femmes humaines en sont-elles ? si c’est le cas, il va falloir prendre des mesures avant qu’il ne se laisse attirer par d’obscures désires et rejoigne le camp des impurs.

Humain

Nicolas Beaumont

Elohim

Nicolas Beaumont

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Elohim
# RP terminés RP en cours

Nicolas Beaumont

» Publié par Lucy Hale

» 29 mars 2017, 12:03

Il veille comme il se l’est promis, sur Sérénity. Elle est une enfant du Père, après tout, il n’a qu’à lui ouvrir la voie, ainsi qu’il faut le faire. Ainsi qu’il pense qu’il faut le faire, sans crainte, sans peur. Il voit son amie, et il n’approuve pas forcément, mais ne désapprouve rien non plus. La mortelle a souhaité s’amuser, il est incapable de déterminer le mal de son comportement parce qu’il ne ressent rien en la voyant si moyennement vétue. L’alcool seul est déplaisant, il voit en ce breuvage un avilissement pur et simple mais l’Erreur est humaine. Non ?

Fermant le manteau qu’elle porte sur ses épaules, il agit comme un frère bienveillant. Nathan semble avoir touché Sérénity. Il fronce les sourcils à sa petite réponse marmonnée, l’expression de ses traits n’est pourtant pas sévère, ni même fâchée, il la regarde simplement avant de la confier à sa consœur. Il ne peut l’emmener et il n’aime pas la laisser seule, est-ce si mal de la confier à un d’eux ?

La main de l’autre, Nicolas s’arrête et regarde Junko, son visage s’éclairant d’un sourire bienveillant, aussi grand qu’innocent. Sur ses traits glissent des douceurs angéliques apaisées, il aime partager un instant avec les siens, un instant de rien, de tout.

--Parce que je dois aller là-bas. –Répond-t-il avec calme. –Oui, je le sais. –Depuis un moment d’ailleurs, mais il ne comprend pas ce que l’Elohim veut, il a une mission à accomplir, quelque chose à faire, il lui confie la mortelle serait-ce mal vu ? Il ne voit pas en quoi. Neo fronce les sourcils. Il s’arrête et pourtant, il n’a pas lâché la main de Junko. –Tu ne préférerais pas un taxi Sérénity ?

Mais la réponse de l’humaine blesse Nicolas, il la regarde, la douce demoiselle ne l’est plus, elle est fâchée et il ne comprend pas tout à fait pourquoi. Son humeur joyeuse disparait pour laisser place à autre chose, Nicolas a les épaules baissées, elle ne devrait pas prendre ainsi la mouche, pour rien. Car il n’y a rien aux yeux de l’Elohim, il se contente de soupirer, un peu perdu par la scène. Il croit qu’elle est fachée contre lui, mais il ne peut et ne sait rattraper les choses, il doit aller à sa mission, il ne peut…

--Sérénity ne te fâches pas sans raison, s’il te plait. –Lâche-t-il alors qu’elle s’en va. Il la regarde, mais l’autre l’entraîne et il la suit, opposant du bout des lèvres. –Mais j’ai une chose importante à faire.

Neophim est inquiet pour Sérénity, mais il est aussi soucieux de ne pas réaliser les demandes de Lame. Il peut peut-être prendre un instant pour suivre Junko et il marche alors à son pas, jetant un œil à Nathan. Va-t-il suivre la blonde ? Gabrielle elle-même ne s’est pas inquiétée, mais elle a dit qu’elle mettait un des siens sur elle. il déglutit, il irait voir Sérénity plus tard, inquiet,mais ne l’est-il pas déjà ?

--De quoi veux-tu parler ? Sainte-Lame m’a demandé de faire une chose, pouvons-nous parler et nous y rendre en même temps ? Nathan semble avoir choisi un autre chemin désormais mais cela ne change pas mon devoir…

Bien entendu qu’il ne veut pas dévier, il sait parfaitement que ses aînés doutent de ses capacité, ou de son comportement mais Neophim est capable de tout, pour satisfaire les siens et pour œuvrer pour le père…

Répondre

Retourner vers « Pigalle »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité