Je ne suis pas à vingt dollars près Logan!

Les plus anciens casinos de Vegas se situent à Downtown au niveau de la célèbre Fremont Street. Face à la concurrence du Strip, le district s'est reconverti en un quartier d'affaires. Pari réussi puisqu'il regroupe les habitations des «hauts-salaires» de la ville ! De nombreux Nephilim y ont élu domicile.
Répondre
Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 20 mai 2018, 08:45

Au volant de Mercury, Lucy a quitté le Venitian hier, l’esprit encore occupé par cette sensation d’avoir lâché son ami. Rentrée chez elle, le chat déposé au sol, elle a fini par appeler la sœur de Drew pour qu’elle vienne chercher Guizmo. Au final, elle a écouté Hope, peut-être pas pour se protéger elle-même, seulement pour éviter que ce pauvre chat connaisse encore des misères par sa faute. C’est mieux. Et même si elle l’a lâché à Ivy à contre cœur, elle l’a fait. Le loft sans miaulement fait vide, mais isolée dans son antre, elle s’est remise aux travaux pour les infiltrés. Tous ceux coutumiers qu’on leur demande, des surveillances, des recherches d’informations, etc etc. Rapidement replongée dans ses habitudes, elle n’a gardé qu’une lassitude morne dans ses actions.

Elle a essayé de prendre contact avec Raven, pour savoir où en serait le groupe et avec un peu de triche, elle a été voir les données relevées aux alentours de Washington. Données internes filmées par les infiltrés présents, elle a vu des visages connu, reconnu et surtout ceux de deux membres du groupe de Raven, mais pas de Séveride, ni de Lynx…hésitante, Lou a pris soin de pourtant laissé un message à l’hôtel de Raven, pour la rassurer ou même…simplement la prévenir, sans pour autant avoir l’air de lui donner un scoop qu’elle doit déjà connaître !

Dans l’après-midi, elle doit aller faire des courses pour ravitailler son frigo vide, oh rien qu’elle ne doive cuisiner, seulement des petites choses comme des bières ou des canettes, des céréales, du minima. Ce soir, elle irait prendre un repas à emporté à son indien préféré et puis, passerait la soirée sur un jeu vidéo. Elle n’a pas hésité à envoyer un sms à Dawn en rentrant chez elle, mais…en s’approchant de l’ordinateur, elle a rapidement découvert sa disparation et la mise en branle de certain Infiltré sur Paris. On lui a pourtant cordialement demandé de ne pas s’en mêler. D’une car elle est inutile quand elle s’inquiète pour son amie, de deux, elle n’était pas requise sur l’histoire. Elle ne sait donc rien encore, et calme ses nerfs en rongeant ses ongles.

Est-ce que petit Hope va bien ? Avant d’aller faire ses courses, elle est allée le voir, on ne l’a pas empêché, et il faut avouer qu’elle en a été elle-même étonnée. Avec grand soin, Lou est restée pareil à elle-même. Avec le gamin, c’est facile, ils se sont assis par terre et elle lui a montré des bandes dessinées et ils ont papoté en jouant avec une figurine qu’elle lui a rapporté : Wolverine aujourd’hui. Elle s’est retenue de lui dire qu’elle pense que Stan Lee doit quand même être un initié et qu’il ressemble beaucoup à Heru ur. Ils en discuteraient ensembles, quand il serait plus grand ! -Et son cœur se serre un peu en pensant qu’il serait déjà plus sur terre quand cela serait possible, mais elle n’affiche pas sa peine, au contraire, elle reste légère et amusée avec lui-.

Elle ne voit pas le temps passer, et ce n’est que l’interruption de l’heure du repas, qui la sort de ce petit moment d’adoration. Gros câlin, bataille de chatouille et promesse de repasser rapidement, même le lendemain, Lou laisse l’enfant à contrecœur. C’est drôle, elle qui ne veut pas d’enfant, aime passer du temps avec son filleul, mais porter elle-même la vie ne l’intéresse pas un instant. A vrai dire, l’idée la fait même frémir, ainsi que celle de devoir s’occuper d’un gosse, à elle. Non, décidément, Lucy ne souhaite pas être mère, elle préfère être tatie/marraine, au moins ce rôle lui sied plus parfaitement.

Prenant le chemin du petit supermarché dans son quartier, Lou se dit qu’un pot de glace ben&jerry’s ne serait pas du luxe pour devant l’ordinateur et le nez dans le choix au rayon congelé, elle manque de percuter un homme, grand, avec du blanc dans la barbe, mais des yeux profonds. Elle s’excuse en souriant et passe son chemin, non sans avoir jeté un œil en arrière. Il est plutôt séduisant…oh, un peu vieux pour elle ceci dit. Mais séduisant.

Elle le recroise deux trois fois dans les rayons et arrive derrière lui à la caisse, alors qu’il doit payer ses achats. C’est le moment un peu gênant qui peut arriver à n’importe qui, quand il vide ses poches à la recherche de ce billet de vingt dollars qui lui manque pour terminer son achat. Sans trop savoir pourquoi, Lou sort de son porte feuille un billet et le donne à la caissière. Il n’a pas des conneries sur son tapis.

-- Tenez.

La caissière la regarde surprise mais Lou sourit, ce n’est pas vingt dollars qui vont lui manquer. Elle ignore tout de cet homme mais elle s’en fiche, elle ne cherche pas non plus à savoir pourquoi il ne retrouve pas son argent, cela ne la concerne pas, mais si ça peut être son aide du jour !! Lucy n’est pas regardante, elle a même pris une boite de paté pour chien et deux sandwichs avec une grande bouteille d’eau et un paquet de biscuit pour le sdf et son ami à quatre pattes devant la porte à qui elle a l’habitude d’acheter de quoi quand elle passe

Nephilim

Logan Wells

Humain

Logan Wells

Messages : 356
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Humain
# RP terminés RP en cours

Logan Wells

» Publié par Jimmy Chesly

» 31 mai 2018, 14:43

Tout ça, c’est juste avant que je ne me sois enfin décidé à aller voir Less Word, avant que mes couilles n’aient décidé de repousser, après que Princesse ait refusé ma requête. Venir sur Vegas, c’est pas simple. Je loge dans un motel un peu fatigué, mais pas cher, je comprends pas tout à fait la moitié de ce qu’il se passe : selfie et tout le bordel, je regarde les gens la gueule sur le téléphone, et je capte pas la moitié de leur conversation. Ça parle de série à la mode, de Netflix et autre, au point d’me retrouver le nez baissé, pour juste tracé dans l’magasin et retourné au motel équipé d’une kitchenette.

J’ai pris le minima syndical, histoire de ne pas mourir de faim, et dans mes fringues de tous les jours, j’ai l’impression de faire cruellement tâche dans le décor. Je vois les gens sans m’attarder et je me dis que je ferais mieux de retourner chez moi…enfin, je vais pas faire mon vieux con bougon et je pense en caisse…

Le moment gênant débarque quand je dois payer, impossible de foutre la main sur le potentiel billet de vingt dollars que j’ai gardé et foutu en boule. J’aurais peut-être du aller à la banque, mais mes papiers terrestres ont pris chers durant mon dernier voyage, et puis, un billet de vingt roulé en boule, ça sert et ça peut pas se cacher bien loin !

J’ai un compte en banque, avec un peu d’argent dessus, pas des milliers de dollars, mais un peu, une carte bancaire et ça suffit, disons de quoi survivre ici seul, maintenant la Cb a été coupé, donc je peux pas l’utiliser mais…rha, il est où ce foutu billet. J’ai des tas de merde dans les poches, des babioles, des trucs, un stylo…qui doit plus écrire, je me sens un peu comme un con, je soupire, je râle, pis je la vois, la jeune femme toute discrète derrière moi, qui tends un billet à la caissière.

Je sais pas trop que dire sur le coup. Merci, forcément…oui, je suis quand même poli, mais aussi gêné. Du coup, je la remercie, je prends mes articles et j’attends. Histoire de choper le sac de course et lui ranger ses articles.

-Pour vous remercier !

Je souris, elle est mignonne, cette fille, mais elle me dit quelque chose, une impression de déjà-vu, pendant que j’emballe, ses courses, je réfléchis et quand je prends son sac en main pour lui accompagner à sa voiture poliment, je lui lance.

-On s’est déjà croisé non ?

Bon sang, où ? J’en sais rien.

-Laissez-moi ramener vos courses à votre voiture, pour vous remercier.

Cela me laisserait peut-être un peu de temps pour me souvenir, mais j’ai déjà vu ces jolis cheveux roux quelques parts et cet ange sur son bras. Bon allez, c’est pas un début de Alzheimer mon vieux Logan, rappelles-toi !
Image

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 15 juil. 2018, 18:29

Lucy fait un sourire, en haussant les épaules, l’homme devant elle a bien de chose dans ses poches, mais visiblement pas de quoi payer. En tous cas, c’est ce qu’elle suppose et comme elle n’a pas envie qu’il se sente mal à l’aise, c’est de bon cœur, qu’elle tends l’argent, se souciant bien peu de perdre un billet. L’argent n’est pas une chose importante pour Lucy, nécessaire comme tout un chacun, mais c’est bien tout. Elle passe à son tour à la caissière, lui tends sa carte de fidélité sur son téléphone et reste surprise de voir l’homme, d’un certain âge tout de même, lui ranger ses courses.

-- Non mais…ce n’est pas la peine vous savez ? –Dit-elle en souriant, remettant une de ses mèches rouse derrière l’oreille. Sans oser l’empêcher pourtant, Lucy le regarde faire. –Déjà croisée ?-Elle écarquille les yeux, l’observe, mais ne laisse échapper qu’un son de sa bouche, signe qu’elle ne voit pas. –J’en sais rien.

Elle ne voit pas, est-ce mal poli de ne pas s’en souvenir ? L’air de déjà vu le saisit peut-être, mais pas elle, tant pis après. La caissière lui annonce le prix et elle la paye, laissant l’inconnu ranger ses courses. Devait-elle se méfier ? Au fond d’elle, l’envie au positivisme reste, elle n’a pas envie de s’alimenter de crainte et d’inquiétude, ou quoi que ce soit de similaire, voire de peupler son existence de solitude et de non-rencontre, mais que dirait son Maître ? Ou Hope ? Surtout Hope…elle n’en sait rien. Enfin si, il lui ferait le genre de remarque qu’il sait faire, rappelant à Lou qu’elle n’a pas son vécu ou son expérience, chose qu’elle a fini par réaliser ou comprendre. Elle soupire intérieurement…

-- Si vous voulez ! Je suis Lucy !

Elle avance sa main pour se présenter, sa main gauche, par réflexe, car elle tient toujours, dans la droite, son portefeuille, et elle sourit. Oui, elle devrait insister qu’il n’est pas obligé, dire que ça ira, couper court à la rencontre, mais sa nature l’en empêche. Ce n’est pas la fait qu’elle soit « protégée » qui la calme, car visiblement Heru Ur est là en cas de besoin, c’est seulement…qu’elle ne sait pas prendre tout de mauvaise façon. Cela la sauverait ou ne la sauverait pas, peu importe, maintenant qu’elle a commencé à comprendre qu’il était trop tard pour presque tout, quelle importance ?

-- Et vous ?

Rangeant ses affaires dans son sac informe, la jeune femme s’avance vers les portes automatiques pour sortir, l’air climatisé disparait en un instant, face à la bouffée de chaleur de l’extérieur qui la percute au visage. Remettant ses lunettes de soleil, elle lève sa main vers Mercury, sa voiture d’un autre âge, bleu et blanche, attends sagement dans un coin du parking.

—Je suis garée là.

C’est bien tout ce qu’elle précise, cherchant les clés dans son sac, qu’elle trouve rapidement, en fouillant à l’aveuglette.

Répondre

Retourner vers « Downtown »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité