Arthur Rivod (éphémère)

Répondre
Nephilim

Arthur Rivod

Humain

Arthur Rivod

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Arthur Rivod

» Publié par Heru Ur

» 15 févr. 2018, 11:44

ImageImage Arthur RivodPersonne ne résiste aux Nephilim
Image
Δ QUI SUIS-JE ? Δ
Δ NOM : Rivod
Δ PRÉNOM(S) : Arthur
Δ RACE : Éphémère
Δ GROUPE : Aucun
Δ ÂGE RÉEL : 27
Δ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Brest, Bretagne
Δ ETAT CIVIL : Fiancé Séparé
Δ MÉTIER/OCCUPATION : Marin-pêcheur
Δ QUALITÉS : Malin, débrouillard, beaucoup d’humour
Δ DÉFAUTS : Tête en l’air, mauvais élève, déboussolé, inconscient
Δ CÉLÉBRITÉ : Jesse Williams




Δ IL ÉTAIT UNE FOIS Δ Δ HISTOIRE :
Né dans un petit village portuaire de Bretagne, ses parents ont donné à Arthur un prénom des plus communs. Son enfance fut d’ailleurs tout aussi commune. La crèche dès deux ans, car papa était un pêcheur qui travaillait très tôt. De toute façon, il n’avait pas tellement la fibre paternelle. Jacques était un bon père, aimant et tout, mais changer les couches, acheter les vêtements, ce n’était vraiment pas son truc. Quant à sa mère, elle travaillait à la criée. Ôtez cette image de votre tête de la poissonnière criarde. Sarah était une très belle femme, élégante qui travaillait comme directrice du personnelle. Jacques n’a jamais compris pourquoi une femme aussi intelligente et aussi belle avait pu arrêter son regard sur lui, le pêcheur mal élevé, mais gentil.

Après la crèche, l’école primaire, puis le collège. Arthur a commencé à décroché, malgré l’aide de sa mère pour les devoirs. Son père l’aurait bien aidé, mais il n’était vraiment pas doué, limite honteux de savoir à peine lire et écrire. Mais l’Amour flottait dans la famille. Il y eu une soeur, de 12 ans sa cadette, puis un frère de 15 ans son cadet.

À sa naissance, Arthur a arrêté l’école. Il n’aimait pas du tout, il voulait apprendre le métier de son père. Il pensait en savoir assez en maths pour compter l’argent, le nombre de litres à mettre dans le bateau. Il aurait été bien plus intéressé par l’école si elle lui enseignait la navigation, la marée et la pêche industrielle. Mais voilà, Pythagore, Marie Curie et Victor Hugo ne l’ont jamais intéressé. Bref, 16 ans : fin de l’école, il trouve cherche un apprentissage pour devenir pêcheur. Impossible à 16 ans, un apprenti n’a pas le droit de commencer le travail avant 8 h et à 8 h, les bateaux, ils sont au large, ils n’attendent pas à quai un apprenti. Il aura dû attendre 2 ans supplémentaires avant de monter sur un bateau pour apprendre la pêche, deux ans qu’il a occupé en s’occupant de son frère et sa soeur qui ont évité la crèche et ont fait faire de sérieuses économies aux parents.

Cela fait dix ans il a fait ce métier, on le paie correctement, il n’a pas encore son bateau et finalement, il se lance. Il rachète un bâteau et se met à détester son job. Trop de comptas, trop de paperasse, trop de taxes, trop de maths. Une femme s’est intéressée à lui, elle n’est pas très belle, mais au moins, elle se lève le matin pour être avec lui, elle l’attend au port et elle envisage de fonder une famille. Lui ? Pas son truc à vrai dire. Pas du tout. Il garde un bon souvenir de ses frères et soeurs, mais il se sentirait enfermé. D’ailleurs il se demande pourquoi il l’a demandé en mariage. Ouais, si, il se souvient : le whisky frelaté de Franck ! Il aurait dû s’en tenir au calvas.

Il ne veut pas y aller. À l’autel. En plus, elle veut un grand mariage. Sa famille n’aime pas cette femme, ils ne comprennent pas ce qu’Arthur lui trouve. Lui, il repousse sans cesse la date du mariage, grâce à l’argument financier. Mais, voilà, son bâteau est détruit après une tempête. Les assurances remplissent leurs rôles, lentement, mais elles le font. Il a un bon pécule, pas assez pour racheter un bateau. Les banques ne prêtent pas d’argent, sauf à ceux qui en ont. Allons à Vegas et marions-nous là-bas ! Il dit ça pour ne pas dépenser ce pactole dans le mariage.

La pauvre folle a accepté et a tout perdu. Rien ne résiste aux Nephilim.

Voilà notre couple d’amoureux à Vegas, après un vol low cost et un motel crasseux, ils entrent dans un casino et, lui, il tombe amoureux. Sublime Nephilim ! Comment sa femme pouvait-elle faire le poids ? La suite n’est rien d’autre que des engueulades, il faut dire qu’il n’était pas à leur première dispute. Selon elle, ça fortifie le couple. Eh bien pas cette fois ! Elle repart seule en avion et lui, il est là, comme un con dans l’aérogare à se frotter la joue. Elle lui a collé non pas une baffe, mais un crochet du gauche. Il faut rappeler que c’est une Bretonne elle aussi. Quant à lui, il ne l’avait pas volé à vrai dire. Le pire ? Cette Nephilim, il ne lui a même pas parlé, il n’a même pas couché avec elle, elle ne lui a même pas jeté un sort. Il est juste tombé amoureux et ça a fait tilt ! Il ne la reverra sûrement jamais.

Rentrer ? Non, quelque chose le retient ici. L’océan désertique peut-être. Il doit se trouver un job. Et la pêche, dans le secteur, ce n’est pas vraiment un métier d’avenir. La truite des sables, c’est seulement dans Dune qu’on en trouve. Bref, c’est la merde, mais au moins, il est libre et c’est l’occasion de repartir du bon pied. Prochaine mission, une carte verte !
Δ UN CORPS SAIN DANS UN ESPRIT SAIN Δ Δ CARACTÈRE : Arthur n’a jamais eu sa langue dans sa poche, sauf avec sa fiancée. Il n'osait pas jamais s’ouvrir à elle, il gardait tout pour lui et suivait une route qu’il n’avait jamais voulu tracer, encore moins emprunter. Ce n’était pas l’Enfer, mais avec le recul, il n’a jamais été amoureux. C’était cool avec elle, c’est tout. Il a failli se brouiller avec sa famille à cause d’elle. Non ! À cause de lui ! Si dès le début, il avait été franc, il n’aurait jamais eu ses ennuis, elle n’aurait jamais pris leur relation au sérieux, elle n’aurait jamais eu le coeur brisé. Alors désormais, Arthur a non seulement retrouvé sa franchise, mais il l’a même amplifié, n’hésitant pas à remettre les gens en place, ce qui n’est pas toujours très bon dans certains contextes.

À côté de cela, il a retrouvé sa joie de vivre et son sens de l’humour qui le rendait très sexy les soirs dans les bars, après la journée de pêche.

Δ AMIS ∞ ENNEMIS Δ Δ LIENS AVEC D’AUTRES PERSONNAGES : Aucun et ce sera très drôle à jouer, car tout est à découvrir !

Répondre

Retourner vers « Fiches en cours de rédaction »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité