Hans Bodmann - Secondaire

Répondre
Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 517
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 19 févr. 2018, 10:26

ImageImage Hans Bodmann"La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre."
Image



Δ QUI SUIS-JE ? Δ

Δ NOM : Bodmann
Δ PRÉNOM(S) : Hans
Δ RACE : Éphémère
Δ ÂGE RÉEL : 48 ans
Δ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 19 février en Allemagne
Δ ETAT CIVIL : Célibataire
Δ MÉTIER/OCCUPATION : Ingénieurs sans frontières
Δ QUALITÉS : Altruiste, passionné, investi.
Δ DÉFAUTS : Sans attache. Indépendant.
Δ CÉLÉBRITÉ : Andreas Pietschmann






Δ IL ÉTAIT UNE FOIS Δ Décrire un caractère sans une vie, comment est-ce possible ? Comment est-ce possible de comprendre où j'en suis arrivé si je ne vous décrit pas mes cicatrices ? Oh, mon histoire est loin d'être drôle. Je vais tomber dans le cliché de l'orphelin. Mais je vais vous expliquer comment j'en suis arrivé là. J'ai vu le jour à Berlin et la vie n'est pas toujours évidente quand on est allemand. Le mur de Berlin. Les riches. Les pauvres. Les Nazis. Non, tout cela n'est pas évident à gérer surtout quand on est jeune. Pourtant, ma vie est une vie tranquille. J'ai des parents, une grande soeur. On s'engueule, on s'aime. C'est une vie. Pas parfaite. Mais j'avais le sentiment que cette routine, je l'aimais pour ce qu'elle était. Un cadeau de la vie. Ma soeur était une personne très engagée. Les manifestations, les droits de l'homme. Elle s'est toujours sentit très concerné par tout cela. J'aimais ce que faisait ma soeur même si je ne partageais pas toutes ses passions. J'avais dans la vingtaine, je continuais mes études pour devenir "quelqu'un". Avocat, banquier, informaticien. On s'en fou au final, car ma soeur est morte. Elle a été à la manifestation de trop. Elle en est morte. J'en ai voulu à la terre entière. J'étais inconsolable. Mes parents n'ont pas pu me retenir. J'ai fait mon sac, j'ai vidé mon compte en banque qui n'était pas bien garni et j'ai pris un billet d'avion pour l'Inde. Là bas, je pensais bêtement m'enfoncer, faire une overdose, ne plus revenir. Mais quand on va en Inde, on ne peut être que toucher par ce pays. Cela faisait plus de quatre mois que j'étais là bas, je n'avais plus d'argent, pas envie de travailler, je ne faisais que pleurer sur mon sort, ma soeur morte et je dormais dans le bas côté. Mais c'était sans compter sur la générosité de ce peuple. Ils m'ont tendu la main et je l'ai saisi. Ce n'est qu'au bout de neuf mois que j'ai repris contact avec mes parents. Nous n'avons jamais autant pleurer au téléphone que ce jour là. J'ai promis de retourner le voir, mais que j'avais encore besoin de temps. Je suis revenu chez moi au bout d'un an. Ils m'attendaient, ils m'ont accueillis et tout est rentré dans l'ordre. "Tout" ? Non. Je me levais le matin, je me regardais dans la glace et je voyais que le type que j'allais devenir. Je le voyais dans les yeux de mon père, dans les yeux de ma mère. Une vie banal. Un train train. Un quotidien. La suite c'était quoi ? Terminer mes études ? Trouver un job ? Avoir une femme, des enfants et une maison avec une barrière blanche ? Je suis rentré dans la chambre de ma soeur qui était à l'identique et j'ai vu des photos où elle souriait. Elle était passionnée. Passionnée par ses buts, sa vie. Elle en avait pris le contrôle ! Alors quand je suis descendu avec mon sac mes parents se sont serrés l'un contre l'autre. Je leur ai expliqué que je ne pouvais plus vivre ainsi. Dans cette vie cloisonné en Allemagne. Alors, ils m'ont donné un pécule qu'ils avaient gardé pour moi. Et ils m'ont donné l'argent qu'ils avaient gardé pour ma soeur. Cette fois-ci je partais le coeur léger et ce fut direction le Brésil. A partir de ce jour là, je n'ai fait que voyager de pays en pays. J'ai finit par me rapprocher d'ingénieur sans frontières et c'est eux qui m'ont fait terminer mes études. Je sais parler plusieurs langues, je connais différentes coutumes. Je connais la précarité, la faim, la peur. J'ai vécu de nombreuses choses au contact de tous ces gens. Une richesse que je ne pourrais jamais leur rendre ! Mais la vie m'a rattrapé. J'ai appris que mes parents sont morts dans un accident de voiture. J'ai quitter l'Afrique pour rentrer en Allemagne et j'ai fait ce que l'on attendait de moi. Je me suis occupé de l'administratif. Je me suis laissé serré dans les bras par la famille. J'ai vendu la maison et je suis devant celle-ci, avec le chèque dans ma poche. Je suis triste. Oui. Mais c'est la vie. Alors j'ai appelé pour dire que je faisais un break de quelques mois. Nos missions sont prenantes. Tant physiquement, que mentalement mais aussi émotionnellement parlant. Alors, j'ai fait un truc complètement stupide. Pour la première fois, c'est une chose stupide. car l'Inde ne l'était pas. J'ai pris un billet d'avion pour Las Vegas. C'est tellement stupide.


Δ AMIS ∞ ENNEMIS Δ Δ LIENS AVEC D'AUTRES PERSONNAGES : Aucun. je débarque.
Image

Répondre

Retourner vers « Fiches validées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités