Helle Larsen - Humaine - Ancien simulacre - Personnage principal

Répondre
Humain
Avatar du membre

Helle Larsen

Humain

Helle Larsen

Messages : 16
Enregistré le : 20 déc. 2017, 23:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Helle Larsen

» 21 déc. 2017, 23:10

Image Image Helle S. Larsen"J'irai lui dire la pâleur de ses yeux. Qu'ils avaient la profondeur de nos Cieux... Je sais qu'elle marche sans savoir qui elle est. Que c'est les jambes d'une autre qui la portait... Helle l'entends murmurer..."
Image
Δ QUI SUIS-JE ? Δ

Δ NOM : Larsen.
Δ PRÉNOM(S) : Helle ['Reine de Beauté' en Norvégien] Silje
Δ RACE : Éphémère.
Δ GROUPE : Ancien-Simulacre.
Δ ÂGE RÉEL : 28 ans.
Δ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Le 08 Octobre 1989 à Vegas sous le signe de la Balance.
Δ ETAT CIVIL : La demoiselle est célibataire.
Δ MÉTIER/OCCUPATION : C'est une ancienne policière reconvertie en détective privé.
Δ QUALITÉS : Combative. Volontaire. Intuitive. Intelligente. Sociable. Dynamique. Conciliante.
Δ DÉFAUTS : Indécise. Possessive. Secrète. Émotive. Entêtée. Intolérante parfois. Versatile. Autoritaire selon les situations.
Δ CÉLÉBRITÉ :Barbara Palvin.


Δ UN CORPS SAIN DANS UN ESPRIT SAIN Δ _Helle_ Prénom Scandinave qui signifie Reine de Beauté_

Végétal : laurier-rose
Animal : belette
Couleur : mauve
Signe : Verseau
Genre :  Féminin
Numérologie : 6
Un équilibre ?
_Réservée et secrète, Helle possède néanmoins une personnalité affirmée et décidée. Elle est noble et séduisante tout en restant simple... Toutefois, elle a horreur de la légèreté, de la médiocrité et de la superficialité. Éprise de naturel, de pureté, elle est élitiste et sélective pour s'entourer. Perfectionniste, elle est idéaliste et cherche à progresser et à s'élever sans cesse que cela en devient fatiguant. Elle est ambitieuse et travailleuse. Le temps est son allié. Cependant, si elle est capable d'une grande patience dans les moments importants de l'existence, Helle peut devenir brusque et manquer de modération pour les faits mineurs de la vie. Disciplinée et volontaire, elle tend même à un certain autoritarisme. Un trait de caractère qu'elle doit à sa mère. Opiniâtre et entêtée, elle n'abandonne pas facilement ses entreprises ou ses idées. Conservatrice, Helle a les pieds sur terre et est capable d'assumer des responsabilités avec sang-froid et efficacité. Possessive, elle n'en demeure pas moins généreuse.
Helle s'adapte avec facilité à toutes les situations. La belle est peu contraignante et facile à vivre. Elle possède en elle quelque chose d'adolescent renforcé par une forte émotivité et une grande sentimentalité. Elle aime être entourée de monde, de ses amis. Elle est très influençable et est sans cesse en train de se demander si elle fait bien ou non, si elle aime ou non... Elle en devient changeante, voir instable tant elle recherche la nouveauté ou l'excellence. Plutôt secrète question moralité, on a l'impression qu'Helle est assez décontractée, libre (de ce point de vue là), qu'elle pourrait très bien arranger sa morale au gré des situations et pourtant elle a de vraies valeurs, de vrais principes de vie et sur lesquels elle ne transige pas. C'est une jeune femme très intuitive. En revanche, elle n'est pas imaginative, Helle préfère observer le monde plutôt que de l'imaginer.
Très bonne santé, Helle est néanmoins très attirée par la vie nocturne pour laquelle elle doit fait attention. Elle a un besoin « tyrannique » de sociabilité, de voir du monde qui la sort d'elle-même et de sa routine qui a tendance à lui grignoter sa bonne humeur.

Et l'émotion ?
_C'est le point faible de la demoiselle, tant elle est émotive. Elle ne canalise pas toujours ses sentiments et semble parfois versatile. Helle possède un grand sens de l'amitié mais celle-ci est parfois ambiguë et peut causer des perturbations dans sa vie sentimentale, car la limite entre l'amitié et l'amour n'est pas toujours très nette. Helle a confiance en elle car elle est sûre de son charme, de sa séduction. Elle est capable s'enthousiasmer et de se lancer complètement dans une action si elle l'estime valable. Néanmoins et c'est là que réside une ambiguïté, Helle donne extérieurement une image insolente, un flegme qui peut prêter confusion sur son vrai caractère.

Et pourvu qu'Helle soit douce ?
_De la douceur, elle en déborde. Elle est généralement souriante, amusante et de bonne volonté à faire plaisir à son entourage. Elle fascine par un air de « je ne sais quoi » unique et son sourire magnétique. Cette jeune femme est un cœur pur. Concernant l'affectif, Helle est très complexe dans ce domaine et comme pour tous problèmes, on se demande si elle veut ou non. De plus, elle a du mal à faire la différence entre sa sentimentalité et sa sensualité. Elle possède un très fort sex-appeal mais il ne faut pas qu'elle aille trop loin sans mesurer les conséquences et regretter par la suite. L'affectif en devient... compliqué et mis à l'épreuve. Helle a besoin d'être entourée de tendresse, de se sentir aimée et si tel n'est pas le cas, elle se sent délaissée et préfère tourner les talons que de tenter à sauver sa relation. C'est à cela justement qu'elle juge la valeur des autres. Très affectueuse, Helle doit néanmoins apprendre à se suffire à elle-même et à ne pas dépendre des autres. C'est une jeune femme qui reste cependant loyale et fidèle envers l'être aimé.



Δ PHYSIQUE :
La vie de ses doigts gantés
Image inachevée
Image

D'une beauté froide au regard givré

La vie de ses doigts si frêles
Sculpte une silhouette aux courbes délicates
Dieu, que cette femme est belle

La vie de ses doigts de fée
La façonne aussi bien douce que piquante
Qu'un bonbon acidulé

La vie de ses doigts de fer
A abîmé la chair
D'un tatouage scandinave sur le flanc droit 'Lunaire'

Quand le temps a déposé
Sa cicatrice sous le menton familier
Rescapée d'une belle bagarre lycéenne.


Δ IL ÉTAIT UNE FOIS Δ
Toi, l’indicible Ami dont l'Amour m'enveloppe et m'emprisonne,
(Sauve-moi...)
Image immaculée d'un père reconstitué et d'un père qui abandonne.
(Souvient-toi...)
Je ne sais d'où je viens, ni pourquoi j'ai oublié,
(Ecoute-moi...)
Et de là-haut résonne encore le doux murmure de ton immensité.
(Il est Toi...)

Et je crois que je l'Aime...
Image

_Triste, Silje est prête à tout... Pour rien, pour tout. Dans la ronde des Fous, elle pleure tout doux... Le ventre rond gonflé de ses débordements, elle attends qu'on la délivre de son présent. Cet enfant, fruit non désiré d'un acte misérable respire pourtant d'un bonheur pointant vers l'Horizon. Est-ce mal d'avoir souhaité sa mort ? D'avoir souhaité l'Aurore ? Mais en croisant son regard polaire, c'est bien l'âme maternelle qui se voit foudroyer d'un attachement d'une ombre salutaire.

***
_Je m'entends rire. C'est cristallin du peu que je me souviens. La valse … Je tournoie encore et encore sous les regards aimants de mes deux parents. J'aime quand ma robe fait des vagues à mes genoux. Le plus dur est de rester debout. (Ah bon?) J'ai le cœur au bord des lèvres et pourtant je tourne toujours sur moi-même. J'entends la voix de ma mère qui me sermonne et les encouragements de mon père qui résonnent.
Mais ce sourire... Il est doux à ma bouche et ne me quitte pas.
Des jours heureux.

***
_Puis ces quelques notes de ton piano sonnent dans ce vestibule aux murs abîmés. Notre bulle, Pappa. Te souviens-tu ? Le chant monotone d'une mélodie qui nous lie. Nos mains, en symbiose, épousent les blanches et les noirs. J'observe encore ton profil concentré et cette lueur presque mélancolique qui réside dans ton regard lorsque tu es transporté par la musique. Cet instant magique et enchanté de ce moment de complicité reste à jamais graver dans mes souvenirs. Je t'entend toujours m'encourager. Le son de ta voix presque angélique me pousse à la perfection. De la fierté dans tes perles azurées... C'est un présent merveilleux pour la petite fille que je suis.

***
Lunaire...
_Je me souviens de tes mots de colère (mutilation entre autre) et cette manière à froncer les sourcils jusqu'à creuser une fine ride au milieu du front. Je te vois encore faire les cents pas dans notre salon à crier des 'pourquoi' avec raison. Je te vois soulever mon bandage où ma chair est habillée de ce mot inscrit en norvégien. 'Mane' Mais je n'ai pas baissé le menton Mamma. Tu cherches un appuie dans les yeux de Pappa. Un appuie qui ne vient pas. Une trahison. Tu (nous) m'as boudé de longues journées... pour finalement capituler...

***
_Tu ne veux pas. Repousse même l'idée de me voir au service de notre ville. Je ne sais ce qui anime cette peur de l'uniforme. Ne vois-tu donc pas que j'en suis capable ? Ta bouche virulente ne mâche pas les mots et me blesse. Mon cœur est froid. Une femme n'a pas sa place dans la Police ? Et quand bien même ton avis a de l'importance pour moi, je ne t'écoute pas et te désobéit délibérément. Je crois bien que d'héritage, mon silence est meurtrier. Encore une fois, Pappa est là et m'apporte ce que tu es incapable de m'offrir : un soutien. Nous ne nous parlons plus depuis. Si tu savais comme j'ai mal Mamma. J'aimerais tant que tu me comprennes, que tu me regardes avec la même fierté que mon père. Un jour, peut-être. Je garde l'espoir de ces jours heureux qui nous liaient. De cette complicité que nous avons salement souillée. Une dissonance. Je veux simplement t’éblouir.
Humanité fragile.

J'avais vingt et un an.
L'avenir devant moi.
L'Amour aussi.
Et dans un souffle Angélique,
Souffrez qu'une Autre en moi se glisse.

As-tu seulement un Nom ?
« Imamiah. »

Image

*** D'étranges rêveries comptent mes nuits
D'un long voyage où rien ne vit
D'étranges visions couvrent mon front
Tout semble revêtu d'une ombre
L'étrange goût de mort
S'offre mon corps
Saoule mon âme jusqu'à l'aurore
L'étrange Imamiah renaît en moi
De tout mon être je viens vers toi !
***
_Pauvre poupée d'une marionnettiste redoutable. Je ne peux dire un mot ou bien cligner des yeux. J'offre mon enveloppe au Céleste. Mon âme est sale. Il est étrange d'être deux. Malgré tout, je ressens sa douceur et fini par me plaire dans cette Autre Moi. La naissance d'une complicité est étonnante. Moi diffuse, je fais ce que je peux pour lui apporter mon aide. As-tu seulement conscience que je t'appelle ?
Nos univers saignent. Je vois des corps tombés, mutilés. J'entends des supplications mais les coups pleuvent. J'ai froid. Tout ce rouge sur Nous. Sur nos mains. Pourrons-nous oublier ? Je respire ta souffrance lorsque tu ôtes la Vie. Comme ses larmes qui roulent sur nos joues. Est-ce ça souffrir ? J'entends ton chant monotone et ton cœur fatigué d'avoir autant tué... Si seulement je pouvais te murmurer...

***
Puis tout prend fin. Lente agonie.

***
Et le lien est arraché par un Dôme imposé.
C'est brutale. C'est froid.
La danse a cessé. Tout à un goût de cendre.
La déchirure a fêlé un bout de mon âme.
Tu me manques déjà... Tes flocons de neige, de poésie.
Il y a cette chute.
Tu m'abandonnes à même le sol telle une poupée désarticulée.
C'est violent. C'est fulgurant.
Le liquide âpre et métallique se répands dans ma bouche et souille mon crâne...
Il me semble te voir, toi et tes yeux océan. Une dernière fois.
Ne me laisse pas... ne me quitte pas...
Mes doigts se referment sur du vide. Le même vide qui grignote mon cœur et l'esprit.
Je crois que je t'ai aimé.
Las, je m'efface... et sombre dans l'abîme sans souvenirs.

***
Une part de moi qui s'en va.

_Les murs sont blancs. Comme les blouses de tous ces gens qui gravitent autours d'elle. Helle entends des mots, déchiffre des syllabes. Les siennes sont encore vagues. Elle ne parle pas Anglais. C'est la langue maternelle qui a prit la dominance. Ephémère. La belle perd la notion du temps. Elle ne sait pas ce qu'elle fait ici. Elle ne sait pas qui elle est. Pieds et poings liés à son lit. L'angoisse est là. Aussi amer qu'une réalité qu'Helle ignore. Les rêves sont violents. Ses nuits piquées de pluie et de pas somnanbules. Il y a bien cette femme qui la visite dans l'abysse de ses souvenirs et la mort porte son nom. Silje.
Helle a peur. Helle fait la grimace. Elle n'est pas à sa place. L'absence et l'oubli ont effacés sa mémoire. L'amnésie, véritable fléau, a fait son trou et veille jalousement sur ses souvenirs, un trésor. Elle garde cependant l'espoir de retrouver un jour au l'autre sa conscience endormie.

***
Le libérateur a percé ma bulle de solitude.

_Comme un Ange sans ailes, tu es venu et m'a arraché à cet enfer. Je te demande asile (un peu plus de Toi) et ne peut me séparer de tes bras. Je nous vois recoudre l'air avec tes propres mots. Recoudre nos souvenirs. Tu me fascines et façonne des images qui me suspendent à ta bouche. Toi. Ton visage familier qui semble figé dans le temps. Les apophtegmes au bout des lèvres, je devine ce qui nous lie et j'en rougis à présent. C'est étrange cette valse des émotions qui me compressent. Je crois que tu es mon étoile. L'unique aimé.
Vois-tu la naissance de ce sourire ?


J'ai ce feeling qu'il y a bien plus de chose à dire.



Δ POUVOIRS ET VOLEUSE D’ÂME Δ Δ POUVOIR HERITE: Don 'Klarsyn' (voyance) Prémonition (en rêve): Imamiah a laissé un cadeau à son amie de chair. Helle est sujette à faire des rêves prémonitoires. Ils ne sont alors pas contrôlés et puisqu'il s'agit bien de rêve, son don s'anime que certaines nuits (les soirs de pleine lune sont beaucoup plus virulents). Elle est alors prise de frissons incontrôlés jusqu'à sentir ses membres trembler. Des images se bousculent dans son esprit, la livrant à des révélations qu'elle ne comprend pas toujours. C'est assez complexe de dénouer les symbolismes que représentent des situations, ou des images. Helle a prit l'habitude de répertorier ses rêves dans un petit carnet en cuir noir afin de garder une trace. Elle a également acquit un dictionnaire sur les rêves prémonitoires afin de s'aider dans les interprétations parfois complètement floues.
Cependant, ce genre de phénomène n'est pas sans conséquence. Le réveil se solde par une migraine qui s'estompe en quelques heures, lui laissant une sensation d'épuisement physique et psychique. Lorsqu'il s'agit de rêve plus violent, elle saigne des narines et la migraine est plus importante.


Δ AMIS ∞ ENNEMIS Δ Δ LIENS AVEC D'AUTRES PERSONNAGES :
Silje: Mère biologique pour laquelle Helle a un très grand respect. Malheureusement, Helle s'est faite possédée alors qu'elles étaient fâchées depuis quelques temps. En apprenant sa mort, c'est son monde tout entier qui s'écroule.
EnKi: Père adoptif pour lequel elle ressent des sentiments insondables et déstabilisants.
Lucy: Amie
Imamiah : Ange qui l'a possédé. Elles ont tissées un lien muet et puissant pendant presque quatre ans. Helle ne l'avouera pas, mais Imamiah lui manque énormément.(PNJ)
Image
S'élever. Recoudre l'air. Aimer.

Répondre

Retourner vers « Fiches validées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité