A l'assaut [Libre]

Le San Djinn Barr, navire spatial hors norme construit dans un futur éloigné par les Izanaghis a fuit le système solaire emportant avec lui, la flotte de vaisseaux Nephilim.
Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 861
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 28 août 2016, 12:33

Trillian est assise sur une des couchettes, l’endroit est tout petit ! Trop petit. Elle ne sait pas quoi y faire, elle farfouille. Couchette après couchette, elle cherche de quoi s’occuper, en tortillant ses lèvres. Elle trouve des trucs vieillots, un soutif planqué sous un matelas et des affaires qu’elle aurait aimé ne pas trouver. Bien entendu, elle remet tout à sa place silencieusement, jusqu’à se laisser tomber sur une couchette et soupirer lourdement, une sorte de petite boite trafiqué entre ses mains avec un casque qui en sort. C'est sûrement un vieil MP3 du passé, elle glisse à ses oreilles les écouteurs et met le son, il n'y a pas beaucoup de batterie, mais la chanson lancée la fait sourire et elle s'installe....

Vraiment, elle est navrée, elle ne voulait pas faire de mal à quiconque, mais elle n’a pu s’en empêcher, elle pourrait aller s’excuser et tout irait bien ? Mais Djinn ne semble pas être d’accord, il n’a même pas du écouter ses raisons, bien entendu, elle ne peut pas le convaincre, elle ne peut que attendre, sans causer plus de tords à Hope et sans savoir ce qui va se passer ensuite. La cabine est minuscule, et elle se demande pourquoi on l’a mise là, du coup, avec son bracelet toujours au bras, elle regarde l’écran virtuel et ne sait pas trop ce qu’elle fait.
Bien sûr, elle pense se la jouer discrète et pas merder plus, alors elle se contente d’un mini-jeu « space invader » tout simple, qu’elle a chipé sur le réseau et qu’elle s’est installée il y a quelques jours pour s’occuper. Elle fredonne en même temps la musique qu'elle entends

Ses yeux sont concentrés sur son jeu, la tête soutenue par trois oreillers durs qu’elle a chipé entre les couchettes, elle retire un écouteur, puis l'autre et elle relève le visage de son truc quand elle entends une voix qu’elle connait. Elle a rêvé? Non...Le cœur soudainement gonflé par un sourire, elle se frotte les yeux et arrête ce qu’elle faisait, pour se coucher sur le côté et fermer les yeux face au mur.
La voix de Hope la réconforte toujours, elle ne sait pas comment il arrive à lui parler, car elle a cassé son communicateur, mais c’est pas grave, elle obéit. L’envie de marmoner la prends, mais juste avant, Hope lui explique de se taire, juste de penser, elle ne peut pas s’empêcher de hocher la tête.

**Hope ! Je n’ai rien fait exprès, je te le jure ! Tu entends ? **

Le souci c’est : est-ce qu’il va aussi entendre ses pensées communes ? Parce que Trillian aime bien quand il l’appelle Lucy des fois, elle n’arrive pourtant pas encore à assimiler ce prénom comme sien, mais elle l’aime bien. Elle le pense. D’ailleurs, elle pense aussi qu’elle s’ennuuie, qu’elle ne voulait faire de mal à personne, et qu’elle n’est pas fautive, pas vraiment. Elle se reconcentre quand même pour lui parler dans sa tête.

**Comment tu arrives à me parler ? J’ai cassé mon communicateur, je voulais aller me balader, je m’ennuyais, j’aurais du t’écouter et rester enfermée. Mais je tournais en rond. ** Un soupire. **Je suis désolé de t’avoir attiré des ennuis, je n’ai pas fait exprès… **

Elle n’aime pas avoir fait ça, elle n’aime pas non plus être là, mais c’est sa faute, elle aime trop Hope et est trop attachée à lui pour ne pas sentir coupable et de toutes façons, elle ne voulait pas faire ça. Sa moue est triste mais elle est couchée et elle attends, en se disant qu’elle aurait vraiment pas dû bouger, la prochaine fois, elle écoutera un peu plus les conseils de son maître.

Dans la cellule, en un faible son sonore se termine la chanson, usant la batterie surement d'un coloc forcé de Hope...

Nephilim

Djinn

Nephilim

Djinn

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Djinn

» Publié par Heru Ur

» 28 août 2016, 16:09

Il a eu le culot de s’en aller et de ne pas aborder le sujet concernant Trillian. Djinn se lève et se dirige vers une console.

— Telle mère, tel fils...

Djinn voulait discuter des I.A. C’est un sujet très épineux après le grand cataclysme. L’humanité, les Nephilim comme les Elohim s’entendent sur un point dans ce futur : Les IA peuvent s’avérer des armes de destructions massives. Il exécute quelques commandes et lancent quelques fonctions de vérification à bord du vaisseau.

— Que faites-vous, Monsieur ?
— Je vérifie le nombre de passager à bord.
— Je ne comprends pas, Monsieur.
— Trillian a bien parlé d’une forme humanoïde et camouflée, non ?
— Mais si vous la croyez, pourquoi l’avoir enfermée, Monsieur ?
— Je ne la crois pas, Jarvis. Mais un amiral n’agit pas en fonction de ce qu’il croit. Il agit en fonction de ce qui est bon pour l’équipage.
— Selon mes données, il ne manque que deux membres d’équipage.
— Hope et Trillian.
— Exactement, Monsieur.
— T'as de la chance d'être notre meilleur mécano, Hope...


Djinn quitte alors ce bureau qu’il a piqué au commandant de ce rafiot et retourne sur la passerelle. À son arrivée, tout le monde se fige et le salue. L’événement au réfectoire a déjà fait le tour des coursives, amplifié, déformé à chaque commérage.

— Amiral sur le pont ! lance le quartier-maître.
— Monsieur, il y a un quart…
— Cela ira, Jarvis.


Le commandant se lève alors du fauteuil de commandement où Djinn prend place.

— Lieutenant Sashouti,
— Il est major, Monsieur…
— Major Sashouti, pardon, contactez immédiatement le San Djinn Barr.
— Cela pourrait compromettre leur mission, Amiral.
— Oui. Que Lidrya Chesly abandonne immédiatement sa mission et qu’elle procède à un décompte complet des membres à bord. Prévenez-les qu’ils ont peut-être un passager clandestin utilisant des techniques d’occultation avancées.
— C’est transmis, Amiral.
répond le major aussitôt.
— Avec quelques formules de politesse ?
— J'en rajoute, Amiral !


Djinn se frappe le front avec la paume de la main. Lidrya va encore lui péter une durite. Il demande alors à l’officier de sécurité, un autre major d’après Jarvis, de lui afficher la chambre de Hope. À l’image, Lucy apparaît toujours allongée, toujours à triturer ses doigts et ronger ses ongles*.

— Si elle parle, affichez les sous-titres. Officier, repassez-moi la vidéo de la dépressurisation accidentelle.
— Que cherche-t-on, Amiral.

— À votre avis, Major ? Un passager clandestin équipé d’un système d’occultation.

Mais les caméras ne montreront rien.
► Afficher le texte

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 517
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 28 août 2016, 17:09

Bricoler quelque chose à l'arrache, malheureusement, cela n'était pas aussi simple. Note pour moi même : il serait bien d'incorporer un programme où l'on puisse lire les pensées des androïdes. J'étais certain de pouvoir y arriver, mais était-ce vraiment utile alors que nous étions perdu dans l'espace ? J'étais certain qu'elle m'entendait, mais moi, pas du tout.

Ecoute Lucy, je n'arrive pas à t'entendre pour l'instant. Par contre, si toi tu le peux, fait comme si tu bailler en t'étirant les bras.

Je vérifiais que c'était le cas alors que je voyais Djinn changeait de pièce.

Jarvis ?
Oui Monsieur ?
Que fait Djinn ?
Monsieur je ne suis pas autorisé à vous répondre.

Je fis une moue, je savais que je pouvais l'y contraindre, mais Jarvis avait besoin d'être autonome. Si je le "violais", il perdrait de volonté et il deviendrait plus fragile.

Merci Jarvis.
Je vous en prie Monsieur.

Je branchais les hauts parleurs pour entendre ce qu'il se disait dans la salle de commandement. Trillian avait vu un Predator ? C'était impossible. Oui, je connais parfaitement les Predator, n'oubliais pas qui est ma marraine ! Je continuais de bosser sur le logiciel mais cela prendrait trop de temps.

Lucy, lève toi et va dire au garde que tu as besoin d'aller au petit coin.

Nous n'avions pas de wc dans nos chambres, l'odeur n'aurait pas été des plus agréables ... Pas dans des chambres communes en tout les cas. Je remballais mes affaires et je regardais l'écran sur mon poignet. Je suivais en tant réel ce qu'il se passait pour Djinn et Lucy. Je ne voyais pas très bien comment sortir Lucy de ce traquenard. Si je continuais sur ma lancée, je me mettrais toute la flotte à dos. Mais je n'étais pas sensé être aussi doué que je l'étais. Voilà pourquoi je continuais de fuir le clan des Izanaghis et Djinn en particulier. Ils étaient loin d'être bête. Je finis par sortir par une autre sortie et je remontais dans un couloir pour me diriger vers le petite coin et vers les gardes et Lucy.

Jarvis ?
Oui Monsieur ?
Tu peux montrer à Djinn où je suis.
Bien sûr Monsieur.

Je n'étais pas quelqu'un de compliqué. Djinn m'aurait hurlé dessus, j'aurais encaissé, et on aurait discuté. Mais je n'allais pas donner le bâton pour me faire battre. Alors que faisait ma mère quand elle avait fait une bêtise ? Ha oui, elle se dandinait sur ses deux jambes, les mains jointes triturant sa jupe avec une petite moue contrite et des yeux de chien battu, avec ce petite sourire pour faire fondre tout le monde. Est-ce que si j'agissais ainsi face à Djinn ça marcherait ?

Mouais on y croit hein !

Et je me mis à rire en croquant dans ma pomme. J'adorais ma mère.

Salut Lou !

La pomme à la main, je lui fis un signe, main dans l'autre poche, les gardes l'encerclant et commençant à me dire d'aller voir ailleurs. Mais c'était Lucy. Alors je lui tendis la main.

On y va LouTrille.
Image

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 861
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 28 août 2016, 17:49

Trillian a les yeux clos, elle entends bien ce que lui dit Hope, elle a envie de sortir de là et elle le pense. C’est trop petit ici, c’est trop fermé et surtout elle n’aime pas se sentir accusée ou toute seule. Cela fait un moment qu’elle vit dans un espace clos et c’est pour cela qu’elle est sortie. Sincèrement, elle ne se serait faufiler nulle part si elle avait su, en fait, non, elle aurait forcément fait pareil, elle se connait, mais elle ne se serait pas arrêté à cette cafetaria !
Elle entends alors Hope lui demander de faire quelque chose de spécial, et d’un mouvement, elle s’étire, baillant et se frottant les yeux, pour s’allonger sur le dos et fixer la couchette au dessus, une main sur le ventre avec un air tristounet. Elle attends, puis il lui demande d’aller aux wc. Se relevant rapidement, rezippant le haut de sa combinaison qui a un peu descendu, elle touche son pendentif, avant d’aller frapper à la porte. Hope va la sortir de là, elle a confiance en lui.

Naturellement, elle insiste plusieurs coups avant qu’un garde ne se décide à lui répondre, un sourire enjoué sur les traits, elle observe le garde, qui lui demande ce qu’elle veut. Naturelle, comme il se doit, Lou ouvre la bouche pour parler.

--Je suis désolé, ça me gêne, mais j’ai bu trop de jus de pomme et j’ai envie d’aller aux petits coins. Et y a rien ici…

Elle s’écarte un peu pour montrer sa cellule dortoir, en prenant un air faussement désolé, le garde soupire et hausse les yeux au ciel, il n’a pas l’air trop ravi de faire ça, encore moins ravis de devoir faire cet intermède.

--Tu ne vas pas faire l’idiote ?
--Je suis sage depuis tout à l’heure et si j’avais voulu faire l’idiote, je serais déjà partie. Mais je ne veux pas attirer de problème à mon maître, pas plus en tous les cas.
--Bon.

Un garde devant, un derrière, Lou se retrouve encerclée par les hommes, en se demandant ce que va faire Hope, mais elle lui fait confiance, impossible qu’il se trompe ou qu’il ne fasse pas ce qu’il faut, il est débrouillard, cela devrait bien se passer. Soupirant, elle observe autours d’elle, en espérant apercevoir Hope. Quand un grand sourire se dessine sur son visage en le voyant arriver. Il l’appelle Lou et elle ne sait toujours pas pourquoi, mais elle s’en fiche.

Les deux gardes devant elle, l’empêchant de s’approcher de son maître, elle reste un instant caché derrière les deux hommes, beaucoup plus grand qu’elle, avant de pencher sa tête sur le côté et elle a l’air heureuse de voir son maître.

--D'accord Hope ! –D’un mouvement, la jeune femme balaye les hommes en s’accroupissant dans une position au sol, l’effet de surprise est une bonne chose, ils tombent, elle est debout pour saisir la main de Hope et rester surtout contre lui. Qu’il lui dise de le suivre ou quoi, il n’est plus question de le lâcher. –Je te jure que j’ai rien fait de mal ! Tu me crois toi hein ?

Elle l’espère en tous cas, ce n’est pas agréable de se faire accuser sans raison et de se retrouver enfermée comme ça ! Elle serre la main de son maître, sans rien dire de plus, si ce n’est lui redemander, naturellement.

--Au fait pourquoi tu m’appelles Lucy ?

Puisqu’elle n’arrive pas à associer son prénom à sa personne et qu’elle se présente tout le temps sous le pseudo de Trillian .

Nephilim

Djinn

Nephilim

Djinn

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Djinn

» Publié par Heru Ur

» 29 août 2016, 08:49

Les derniers relevés de télémétrie démontraient sans l’ombre d’un doute que Trillian se trouvait bien seule quand elle avait éjectée l’opératrice par le sas. Aucune présence, quelque soit les spectres d’analyse. Connaissant les senseurs de l’androïde, si elle avait vraiment vu quelque chose, ils l’auraient détecté à leur tour.

Djinn téléchargea alors le dossier médicale de Lucy Hale. Il indiquait son décès de cause naturelle en 2082.

— Monsieur ?
— Oui, Jarvis.
— Hope souhaite vous informer de sa position.

Sur l’écran, à côté du dossier médical, s’affiche la position d’Hope, il semble sur le chemin de sa chambre où Trillian était encore censée se trouver.

— Jarvis ?
— Oui, Monsieur ?
— Tu remarqueras que si Hope ne cachait pas sa position, il n’aurait pas à m’en informé.
— Monsieur, je vous rappelle que je ne suis pas une I.A., mais simplement un algorithme d’assistance avancé, mais dépourvu de toute fonction d’apprentissage. Conformément à l'arrêté 2114-001, signé à la fin guerre de 2114 qui a failli signer l’extinction de l’humanité, des Elohim et des Nephilim, la fabrication de réseau neuronal est illégal.
— C’est bien le problème…
— Pardon, Monsieur ?
— Non rien, affichez-moi les vidéos du couloir dans le coin en bas à droite, Jarvis.


Un nouvel écran de contrôle montrait alors Trillian escortée par les deux gardes.

— Je la croyais dans sa cellule. Jarvis ?
— D'après les vidéos, c'est le cas, Monsieur.
— Eh bien, pas sur celle-ci, Jarvis !


Djinn fit des vérifications d’usage. Mais tout semblait en ordre techniquement. Pourtant sur les projections, Trillian se trouvait dans le couloir, mais aussi dans sa chambre, toujours en train de triturer les ongles.

La situation s’aggrava de nouveau quand on vit Trillian mettre à terre les deux gardes du corps.

— Elle est forcément connectée quelque part...

L’officier de sécurité commanda alors la fermeture des panneaux pour confiner Trillian dans le couloir. Aucun ne répondait. Des alarmes se mirent à retentir et l’éclairage vira du blanc au rouge.

— Jarvis ?
— Monsieur, nous constatons des dysfonctionnement sur l’ensemble des sas du vaisseau.


Les caméras du couloir et de la cellule de Trillian se brouillaient.

— Hope ? Hope ?

Les communications du vaisseau étaient désormais brouillées. La voleuse d’âme de Djinn se déploya autour de son poignet et recouvrit son poignet avant de s’interfacer au panneau de pilotage.

— Major …
— Il est lieut…
— Silence, Jarvis, Major, prenez vos armes et neutralisez-moi Trillian.
— À vos ordres, Amiral.
— Major, prudence, elle n’est pas humaine, elle vient de mettre à Terre deux Nephilim.
— Bien, Amiral.


Djinn se concentra pour rétablir les communications, mais aussi les sas. Comprenant qu’il ne pourrait prévenir Hope, il se concentra.

— Si on la laisse faire, elle va tous nous éjecter dans l’espace !

L’alerte d’évacuation fut ensuite lancée. Djinn comprenait la stratégie de son adversaire. En donnant cette alerte, tout l’équipage se trouverait dans les coursives extérieures. En ouvrant les sas, ils seraient tous éjectés. Il intima l’ordre à tout le personnel présent dans la cabine de commandement de rester à bord. Comme les autres, il se ceintura.

Les premiers sas s’ouvraient. Sur les ponts concernés, les cris des équipages furent étouffés par l’absence brutale d’air dans leur poumon. Les humains n’avaient aucune chance. Certains Nephilim tentait de résister à la violence des flux d’air. Dans la cabine de commandement, le nombre de membres d’équipage chutait à grande vitesse, pendant que le nombre de mort augmentait.

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 517
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 05 sept. 2016, 20:54

Lucy fait exactement ce que je lui demande. Oui, je voulais que ces hommes soient au sol. Je voulais qu'elle soit dans mes bras. Je voulais ce qu'il se passe. Enfin, juste là, dans ce micro couloir. Alors quand l'alarme retentit, je levais les yeux au plafond. Un vieux réflexe.

Ne t'inquiète pas tout va bien aller.

Ce dont je n'étais absolument pas sûr.

Jarvis ?

...

Jarvis ?

Mais le silence me répondait. Alors je regardais l'écran sur mon poignet et je pianotais rapidement, mais quelque chose se passait. Je n'avais accès plus rien. Je regardais Lucy puis les deux hommes au sol. La procédure était simple, abandonné le vaisseau. Pourtant, moi, dans ces cas là, j'allais directement vers le commandement. Mais ma priorité, pour l'instant, c'était Lucy et les hommes au sol.

Prends un, je prends l'autre.

Je m'abaissais pour attraper le poignet du Nephilim au sol. Je le tirais vers moi et je le mis par dessus mon épaule. On avait souvent tendance à oublier que je n'étais pas qu'un être chétif.

Suis moi.

Je me mis à courir au petit trop, en vérifiant que Lucy me suive et alors que j'arrivais à une intersection, un groupe se mit à courir en hurlant.

Mais comme souvent, quand il y a des ennuis, personne ne cours ne vous disant ce qu'il se passe. Ils se contentent juste de s'enfuir et de sauver leur peau et nous, et bien on reste là. A priori, il ne faut pas aller à gauche, mais encore une fois, je n'ai qu'une envie, y aller. Pourtant, je prends l'autre côté en demandant à Lucy de continuer à me suivre.

Jarvis ?

Toujours pas de réponse et je vois que l'on arrive au bout du couloir dont le sas est fermé. J'appuie sur le bouton mais rien ne se passe. Je vois les personnes de tout à l'heure à travers le hublot et tout d'un coup, plus personne. Pouf. Plus là. Disparu. Je suis comme en suspens devant ce qu'il vient de se passer. Je vois les corps flotté dans l'espace. Les humains sont perdus. Les Nephilim en stase. Si on les récupère, ils survivront. Sans doute.

JARVIS !
O... Oui Monsieur ?

La voix est lointaine, caverneuse. Lucy peut voir que mes muscles sont tendus pas un effort que je semble faire actuellement.

Mets moi en relation avec Djinn, maintenant !
Ou.... Ieur ...
Que se passe t'il Djinn ?

Et c'est ainsi qu'un hologramme de moi apparaît dans la salle de commandement, en face de Djinn. Il peut voir que je porte un corps sur mon dos. Et derrière moi, il verra Lucy et le corps qu'elle transporte aussi.
Image

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 861
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 05 sept. 2016, 21:48

Trillian n’a confiance qu’en Hope, en même temps, elle n’a cotoyé que lui depuis un moment c’est naturellement qu’elle s’est mise derrière lui, se protégeant mais prête à le protéger aussi. On ne touche pas à son maître après tout. Ses mains se raccrochent à son haut quand l’alarme sonne, fronçant les sourcils, elle jette des regards à droite, puis à gauche mais il la rassure. Hochant la tête, en fixant les hommes au sol, elle déclare.

--Je sais, je suis avec toi, tout va toujours bien avec toi…pourquoi ça sonne ?

Se détendant un peu, elle observe, toujours pareil, de droite, à gauche, ou d’avant en arrière, posant un regard méfiant sur le couple qu’elle a foutu au sol. Pour les avoir seulement balayé, elle est étonnée qu’ils soient K.O. Comment elle a réussi ça, c’est une bonne question, mais elle hausse les épaules, détaillant tout ce que fait son protecteur, sans en perdre une miette, il tapote son écran de poignet,s’étonnant de sa phrase.

--Mais…je vais jamais arriver à le porter ! –Pourtant, elle est déjà en train de se diriger vers l’un des deux, réfléchissant à la manière de le porter. Si Hope prends le poignet pour faire un sac à patate d’homme dans les vappes, Lou l’imite. –Mais ! J’y arrive ! T’as vu ! Comment…Hope, comment ça se fait !

Sans réponse sûrement, elle hausse les épaules, il lui dirait quand il le faut et le redressant un peu, elle s’accroupis pour le porter sur son dos, en poussant un « ouf ». il est pas si léger que ça quand même, pourtant, docilement, elle le suit, le dos légèrement courbé.

--On vas où ?

Incapable de s’empêcher de poser des questions, elle trotte derrière Hope, en le fixant. A l’intersection, elle s’arrête et regarde le groupe passer en hurlant, visiblement interloquée, elle se demande s’ils vont faire pareil, heureusement non. Trillian les observe disparaitre et elle hausse à nouveau les épaules.

--Pourquoi on va pas à gauche ? –Demande-t-elle en le suivant. –Ils ont peut-être vu l’humanoïde, mais je l’ai pas détecté.

Sa dernière phrase est pour elle toute seule, elle continue de le suivre, jusqu’à arriver à un sas, encore un. Elle se rappelle de son accusation, et elle commence à flipper, sans rien dire à Hope, l’homme qu’elle porte sur son dos, finit par chuter, elle ne regarde plus son maître, ses deux mains sur la porte à observer le hublot, elle regarde les corps qui flotte et elle a envie de pleurer. Ce n’est pas elle, elle ne peut pas avoir fait ça, elle ne sait même pas comment elle aurait pu faire ça. Déglutissant, elle se détourne vers Hope qui a l’air affreusement tendu et elle lui souffle.

--Djinn a dit que j’ai bidouillé le SAS. Hope c’est pas moi, je peux pas faire ça, j’ai pas une double personnalité, je suis pas capable. Hope…dis que c’est pas moi, je t’en prie.

Et si c’était elle ? Elle se tirerait sûrement en courant, parce qu’elle ne veut pas avoir fait ça, elle se demande comment de toutes façons. Elle ne sait pas, en plus, comment peut-elle porter un homme, même s’il lui a pesé sur le dos, elle est juste une humaine. Elle regarde encore le hublot et elle ne peut pas s’empêcher.

--Il faut aller les chercher…Hope ! Hope ! Les humains, tous…les nephilim…Hope ! Qu’est-ce qu’on fait ?

Plus une lamentation qu’une phrase, elle se recule, cela lui fait mal de voir toutes ces personnes là dans l’espace, des morts et des comateux, et Djinn va dire que c’est sa faute, elle ne veut pas que ce soit sa faute. Elle n’est pas capable de cela, ce n’est pas possible. Prenant une grande inspiration, elle doit faire attention, persuadée du Predator, s’il arrive sur Hope, elle se jetterait dessus. Mais elle nne sait pas ce qu’ils font maintenant…

Nephilim
Avatar du membre

Harper

Nephilim

Harper

Messages : 904
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Harper

» 05 sept. 2016, 22:51

Image

Un équipage entier qui se fait les voiles d'un vaisseau en hyper espace, ça ne passe pas inaperçu dans la flotte. Nous recevons tous le S.O.S. de Djinn sans comprendre les raisons d'un tel drame. Le message ne parvient pas à nous entièrement. Certains mots manquent, nous donnant qu'une idée approximative de ce qu'il se passe. L'idée générale est que les Elohim ont sabotés le vaisseau. Ils seraient même plusieurs à l'intérieur, qui sait ?! Ils savent se camoufler parmi nous, les reconnaître est devenu difficile. Une méthode existe, mais elle est bien trop longue pour être utilisée sur toute la flotte. On ne peut que tester les personnes qu'on soupçonne déjà. C'est souvent bien trop tard. Quand on les trouve le mal est déjà fait... quand on les trouve.

Notre navette rencontre les premiers corps. Ceux ci viennent frapper la parois, infligeant encore plus de dégâts aux Nephilim en stase. Les humains eux, sont déjà morts depuis longtemps. Il va leur falloir des semaines à l'équipage pour régénérer. Les humains n'ont pas la vie facile parmi nous. L'orgone s'appauvrit. Les humains se reproduisent moins facilement qu'avant. Le travail difficile, la fatigue et la nourriture loin d'être abondante, font qu'on perd plus d'humains qu'on en gagne. Bientôt il n'y aura plus assez d'orgone pour tout le monde. J'ai bien peur que la traite des hommes ne revienne. Que vont-ils devenir ? L'Amiral Lidrya Chesly ne pourra pas toujours les protéger... se protéger. Ce drame ne va faire que renforcer les tensions au sein de la flotte.

Je ne suis pas un combattant. Je n'ai rien de guerrier. Même ma voleuse ressemble plus à un gadget qu'à une arme de mise à mort. Je l'ai toujours sur moi, en évidence. Je ne la cache jamais. Accrochée à mon dos, c'est mon couteau suisse. Si je ne suis pas là pour me battre, alors pourquoi suis-je dans cette navette rempli de Skjaldmeyjar et de combattants ? Parce qu'il faut bien un gars pour ouvrir les portes... ou dans ce cas, les fermer. Je suis mécano. Je connais le fonctionnement des vaisseaux comme ma poche. L'entretien de ces machines est de plus en plus difficile. Les pièces se font rare et sans compter les sabotages des Elohim, ces machines pompes à max d'énergie et se font vieilles. On vole dans des boites de conserve.

Je ne sais pas ce qui nous attend, mais une tension me broie les muscles. Je connaissais des gens qui vivaient et bossaient sur ce gros pépère. Je ne dois pas y penser. J'essaye de faire abstraction de tout ça.

Nous sommes proches et chacun met son équipement de survie. Je serais en retrait, laissant les forces armées passer devant avec grand plaisir. Non pas que je ne sois pas courageux, mais je ne suis pas suicidaire non plus. La première étape est de se rendre dans la salle de contrôle. On débarque dans le SAS et un Nephilim utilise son pouvoir pour transformer l'apesanteur des couloirs. On ne flotte plus. Malheureusement, il ne peut pas faire ça à tout le vaisseau, son pouvoir ne s'étend pas autant, mais c'est suffisant pour qu'une jeune Nephilim puisse travailler à son tour, et comble la brèche en créant un mur de métal. On demande d'autres qualités aux Nephilim de nos jours. Elle nous est précieuse, mais elle est jeune et se fatigue vite. C'est beaucoup lui demander. De plus, le métal qu'elle créée finit toujours par se désagréger au bout d'une heure ou deux. Voilà le temps qu'il nous reste.

Sur nos gardes, on finit par arriver dans le poste de commandement.

On a eu votre message de détresse et vos signaux.

Pas de bonjour, de salut militaire ou connerie du genre. Je ne suis pas connu pour être le plus à cheval sur le protocole surtout en moment de crise. Ce qui est certains, c'est que je me mets immédiatement au travail, écoutant les ordres de Djinn et de Hope ou au moins leurs indications.
► Afficher le texte

Nephilim

Julie

Humain

Julie

Messages : 243
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Humain
# RP terminés RP en cours

Julie

» Publié par Anvesha Devika

» 06 sept. 2016, 11:22

Peu avant le début de l'alerte, perdues au fin fond des entrailles du vaisseau, deux personnes se contorsionnent au milieu des tuyaux et des canalisations.
D'une poussée je m'arrache enfin de l'étroit réseau de métal.

"HAN. Hisse.
- La saucisse.
- Trop con.
- Trop bon !
- T’arrête tes poncifs ou je te file un gnion. La au moins tu pourras prétendre que t'as la bosse... de la connerie surement mais la bosse quand même.
- Tu sais ou je l'ai la bosse en ce moment Juliette ?
- La ferme !
- Pas ma faute. J'ai ton cul sous le nez quasi H24.
- Putain de monstre obsédé.
- Hé ! Moi aussi je t'aime.
- Ta gueule."

Ce charmant petit intermède vous a été présenté par Juliette (statut : Humaine barjo) et Clebs (Statut : Nephilim barjo). Applaudissez-les juste avant que les alarmes ne se mettent à résonner dans tout le putain de vaisseau. Dépêchez-vous parce qu'après il parait que dans l'espace personne ne vous entendra crier.

"- C'est quoi ce bordel ? - bruit de radio - May-Louise ?
- Je n'ai pas encore d'information.
- Grouille !"

De mon côté je suis en train de m'escrimer avec une clé anglaise géante, sur un boulon de taille éléphantesque.

"- Laisse tomber. C'est surement pas pour nous. C'est jamais pour nous. Viens m'aider, mes gants glissent. "

Oui ça n'est jamais pour nous autres les rats des bas-fond. Nous on bosse dans les couloirs les plus sombres, les plus étroits, les plus dangereux. Là ou l'air est à peine respirable, quand il y en a. On ne va quand même pas gâcher de précieuses molécules pour de la plomberie. Ou je dois porter une combinaison pesant des tonnes pour respirer et me mouvoir. Si encore les servo-moteurs étaient neufs. Une icône vient de s'allumer sur la visière de mon casque : "Chute de pression".

"- C'est quoi cette merde ?
- Par le cul de Vesta ! C'est dans tout le vaisseau !
- Quoi ? M-L ! INFO tout de suite.
- ..."

Clebs et moi on se regarde. Sans avoir besoin d'en dire plus, on se précipite pour une remontée en apnée (façon de parler) et sans palier de décompression vers les hauteurs. Nous déplaçant entre deux parois, passant des sas manuels eux connus des seuls rats, on débarque sans prévenir sur une série de couloir encore pressurisé. Un petit gars et une jolie rousse à l'air bouleversée. Dans un même mouvement Je remonte ma visière et attache un mousqueton à une prise dans la paroi afin de me sécuriser en cas de problème. Clebs fait de même.

"-Salut. Restez pas là à poil. Il y a des combinaisons de secours là. C'est pas la dernière mode mais votre cul tâtera pas du zéros absolu au moins."

Je pointe un placard qui n'a du être ouvert depuis la Révélation.

"- Il se passe quoi là ? Terrorisme ? Défaillance des ordis ? Révolution ? Mars Attacks ?"

J'ai un grand sourire plein de dent (forcément).

"- A ouais ! Ca serait chouette ça. Se fritter un brin avec des petits bonhommes gris ou des Goa'uld. Un peu d'action que Diable !"

Oui j'ai un petit côté Raven... Mais je soupçonne qu'en fait c'est elle qui a un petit côté Juliette. *clin d’œil* vers la caméra. Vers vous quoi. T'as pigé ? Oui je prends mes lecteurs pour des branques. Chui comme ça. Fallait pas venir si t'es pas content.
► Afficher le texte

Nephilim

Djinn

Nephilim

Djinn

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Djinn

» Publié par Heru Ur

» 08 sept. 2016, 19:45

Et un à un, les sas s’ouvrent sur l’espace. Alors que Trillian demande pourquoi ils ne vont pas à gauche, Djinn balance les vidéos de la gauche du couloir. Il s’agit d’un dernier sas à s’ouvrir. Il n’en faut pas plus à Djinn pour accuser l’androïde de tous les maux. Les Intelligences Artificielles avaient été interdites. Il avait autorisé exceptionnellement Hope à déroger à cet règle, mais l'infiltré n’avait pas joué franc jeu, gardant des informations secrètes.

— Comment a fait l’androïde pour maîtriser d’un simple balayage deux Nephilim ?

Djinn n’a pas le temps de chercher des réponses, il tente de couper toutes les fonctions pour le séparer Jarvis du système. Il commence par les communications.

Jarvis infecté par l’IA rencontre de plus en plus de difficultés cognitives et ses phrases se perdent, les unes, les autres. Djinn rencontre de nouvelles difficultés, un programme tente de réactiver Jarvis.

— Les humains dans vos combinaisons.
— Deux sur trois sont opérationnels.
— Davis, Sue, prenez les opérationnelles.
Et ainsi Djinn condamne Franck. Trouvez-moi le con qui relance les protocoles de communication sinon on y passe !

Hope ? Oui, il permet finalement de projeter un hologramme d’Hope dans la cabine et le système échappe à Djinn.

— Dééééssôôôlééééé, Môôôôssss…

L’hologramme d’Hope activé par Jarvis contre son gré permet à l’IA d’infecter tout le système. Les sas s’ouvrent la dépressurisation éjecte les trois humains dans leur combinaison, mais Franck va en mourir.

Sans combinaison de survie, Djinn tente de stopper tout le système, et décide de vider tout son Orgone pour griller les relais d'alimentation. L’intégralité du vaisseau s’éteint en dehors des balises de détresse. Il doit les couper, il doit les couper, mais le froid et la pression nulle ont raison de lui. Hope fut aux premières loges avant que son avatar ne disparaisse. À son tour, le sas près d’Hope, Julie, Trillian et Clebs, les sas s’ouvrent. Clebs et Julie sont arrachés au sol, mais heureusement leur sangle les empêchent de voler dans l’espace. Trillian semble totalement insensible tant au changement de pression qu’au changement de température.

Le groupe d’Harper arrive donc à la rescousse, mais il n’y a que des cadavres dans la pièce. Sur les deux humains dans des combinaisons étanche, l’un d’eux s’est tué lors de l’éjection et le second semble inconscient. Plus personne ne peut leur répondre.

C’est alors que les sas du vaisseau d’Harper se mettent en défaut à leur tour, mais rien ne s’ouvre. L'équipage restant l'avertit immédiatement par radio.

L’avatar de Jarvis s’affiche sur les écrans du poste de commandement. Mais son image se brouille. Son portrait change et le visage numérique de Trillian apparaît :

— Harper, relancez l’alimentation de ce vaisseau où j’éjecte dans l’espace les passagers de votre vaisseau.

L’avatar disparaît et un compte à rebours se déclenche.
07:59:99

Verrouillé

Retourner vers « 2666 - La flotte San Djinn Bar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité