Ça aurait pu être pire. [Michaël]

Dès son arrivée à Vegas, Vesta a fait édifier un hôpital extrêmement moderne pour y soigner Nephilim et humains. Tous ceux demandant des soins sont ainsi gracieusement soignés. Mais derrière cette générosité se cachent des expériences sur des plantes inconnues. Est-ce là une raison de craindre Vesta ? Depuis la révélation l'hôpital est entouré d'un grand complexe de plusieurs bâtiments à l'architecture futuriste et écologique. L'endroit est ultra sécurisé et surveillé.
Verrouillé
Nephilim

Dawn Ludlow

Humain

Dawn Ludlow

Messages : 907
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Humain
# RP terminés RP en cours

Dawn Ludlow

» Publié par Harper

» 26 avr. 2017, 07:57

Je vais éviter de prévenir la police et de faire passer mon tête à tête avec Heru Ur pour une agression. Comme pour avec Julie, l’idée de passer pour une victime m’effraye. J’ai peur de ses conséquences. Je me débrouillerai seule. Quand on regarde, j’ai surtout beaucoup d’hématomes. C’est mon bras qui me fait le plus mal, mais je survivrai. Ce gars est une brute et je le savais. S’il fait ce qu’il a dit, les personnes qui ont fait ça à Lindsey auront une mort douloureuse. Mais est-ce qu’il le fera ? De toute évidence, tant qu’il n’aura pas eu toutes les informations qu’il attend, il les laissera continuer leur barbarie. Ça ne me convient pas, mais je ne l’ai pas dit. Des baffes comme ça, on s’en passe et vu qu’il a la main leste… Pourtant, c’est toujours mieux que rien. J’aurai quand même dû préférer Oishi, mais je l’apprécie trop. Je sais que je me sentirai mieux en allant le voir, mais je n’ai pas envie d’aller mieux. Cette douleur est ce qui me fait avancer pour le moment.

Je n’entends pas l’infiltré quitté la maison. Je vais aller à l'hôpital, mais pas maintenant. Pour l’instant, j’ai envie de m’écrouler sur mon lit, de m’enrouler en boule dans mon drap et de fermer les yeux pour aller ailleurs. Bien sûr, mon sommeil n’a pas été de tout repos. Après les révélations d’Heru Ur, je n’ai pas arrêté de faire des cauchemars et quand je me réveille, tout mon corps me fait mal. J’ai l’impression d’être une petite mémé de 90 ans, dont chaque os et muscles semblent vouloir se faire connaître à chaque mouvement.

M’habiller est un calvaire. Je me suis contentée d’une longue robe blanche, d’une chemise en jeans, et une casquette. Derrière des lunettes de soleil, on me prendra pour une vraie touriste. Une fois n’est pas coutume, j’ai pris un taxi. Hors de question d’appeler Lucy. Je sais que mes motivations ne sont pas glorieuse. Lucy a réussi à la sauver avec Kurt et je n’ai tout simplement pas envie de parler de ce moment avec elle. Pas maintenant.

Quand j’arrive à l’Atrium, je ne me présente pas à l’acceuil et je monte directement dans la chambre de Lindsey. Je m’allonge avec elle en face à face. On ne parle pas. De toute façon, Lindsey ne parle plus. Je finis par m’endormir avec elle et cette fois pour de bon. Je suis réveillée par la jeune femme qui lui apporte son repas du soir. Elle s’en va, sans rien demander.

Je suis tellement désolée Lindsey.

Je ne suis pas de taille à la venger de quoique ce soit.

Je reviendrai te voir.

J’embrasse le bout de mes doigts que je pose ensuite sur sa main avec un sourire. Enfin, la tentative d’un sourire. Ma mâchoire me fait mal. Je me dirige ensuite vers le bureau de Michaël Ealer. Il se trouve vers la grande serre. Je me suis perdue plusieurs fois, mais je finis par trouver après avoir demandé mon chemin. Je frappe timidement avant d’entendre l’invitation d’entrer. Timidement, j’ouvre la porte.

Bonjour docteur. J’aurai besoin d’une petite consultation.

J’ai terriblement honte.

Je dois reprendre le travail demain, mais…

Il n’y a pas besoin de lui faire un dessin.

Je n’ai rien de cassé.

Je lui souris pour pas qu’il s’inquiète. Quelque petits tours de magie et je serai comme neuve non ?

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 26 avr. 2017, 08:52

La nuit a commencé à tomber, Michaël est de garde cette nuit, assis derrière son bureau, Ben sur le haut parler du téléphone explique à son père que Judith l’a grondé. En voulant savoir les raisons, il finit par apprendre que Ben l’a frappé au tibia en lui disant un gros mot, il trouve Judith bien gentille sur la punition, et il espère que son fils s’est platement excusé. Benjamin précise qu’il lui a même fait un dessin d’excuse ce qui n’est pas plus mal.
Un bisou de bonne nuit sur le facetime, Michaël reprends ses affaires et vérifie les rapports de la journée sur les potentiels incidents. La garde de Vesta veille à les déjouer avant qu’ils n’arrivent, télépathe et compagnies servent à garder l’hôpital aussi serein et parfait que le clan se doit de l’être à la face du monde, vulgairement, on peut dire qu’il ne doit pas y avoir un pet d travers.

Le bureau de Michaël est méticuleusement rangée, rien, absolument rien ne déroge de sa place, de l’ordinateur extra plat en passant par la tasse de thé fumante sur la gauche. Les livres posées sur des étagères en nombre infime. L’endroit est assez épuré, ou en tous cas, cette pièce où il reçoit certaine personne, celle, dont la porte est fermée, attenante, lui permettant d’aller voir ses frères et sœurs à la serre est un peu plus en désordre.
Un large bureau remplie de feuilles, indiquant les propriétés des plantes, des recherches des livres, tout l’opposé de cet endroit, mais résumant bien toute la dualité à l’intérieur de cet homme.

Quand on frappe à sa porte, l’absence d’aura vient à Michaël, mais il se contente d’un « Entrez » assez neutre, tandis qu’il finit de noter quelques petites choses. Quand il voit le visage d’une jolie blondinette intimidée et plein d’hématome, il s’étonne.

--Mademoiselle Ludlow ?

L’inconnue de l’autre jour ? Non, ses cheveux sont plus longs, et une mortelle ne fait pas pousser ses cheveux d’un claquement de doigt. Son attitude est aussi moins…moins hostile par sa position, et les traces sur son visage lui font froncer les sourcils. Elle est une esclave infiltrée, à ses dernières nouvelles, et il ne s’étonne hélas pas de la voir arriver ainsi. Il y a des séquelles pires faites sur ce genre d’esclave, malheureusement, et cela le contrariera toujours.

D’un mouvement, il se redresse, pour s’avancer vers elle et sourire avec bienveillance. Il la laisse parler et se tient devant elle, posant d’abord délicatement sa main sur le coté de son cou, il appose sa main à quelques centimètres de sa peau, sur le premier coup sur son visage.

--Ne vous en faites pas, vous n’aurez plus rien d’ici quelques instants, et nous ne sommes pas obligé d’en parler. Je ne serais indiscret que si vous le souhaitez Mademoiselle Ludlow.

Il la reconnait, cette petite humaine, cette Dawn, il y a de la peine dans son regard, des souffrances, elle sourit mais son âme est triste, pas de colère, mais une certaine tristesse. Il prends son temps pour la soignée,offrant du silence, passant délicatement ses dons de soin pour effacer les marques qu’elle porte. Il les prends mais elles disparaissent aisément avec son orgone.

--Voilà un long moment que nous ne nous sommes vu Mademoiselle, je suis heureux de vous revoir. Alors avez-vous eu un fils ou une fille ? J’aurais parié à un garçon, mais je me trompe peut-être. Est-il ou est-elle toujours à Zakaï ?

La tristesse vient peut-être de là, les mortelles ont besoin de parler de cela, s’il veut bien se taire sur l’indiscrétion des coups qu’elle porte au visage, il peut peut-être lui apporter un peu de soulagement sur d’autres sujets ? La jeune femme paraissait tant rayonner à l’idée d’avoir un enfant, alors il sait que le sujet la fera probablement sourire. Est-elle une mère à qui l’on a arraché son bébé ? Cela ne l’étonnerait pas venant des infiltrés.
En tous les cas, le petit ou la petite doit être à Zakaï en toutes logiques, mais il ne devrait pas tarder à rentrer, trois ans environ…oui, c’est dans ces eaux là.
Il continue bien entendu pendant ce temps à la soigner.

Nephilim

Dawn Ludlow

Humain

Dawn Ludlow

Messages : 907
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Humain
# RP terminés RP en cours

Dawn Ludlow

» Publié par Harper

» 26 avr. 2017, 09:42

Il se souvient de moi ce qui est assez impressionnant pour un homme qui a dû voir des milliers de personnes en trois ans.

Vous m’impressionnez, vous ne m’avez pas oublié.

Il vient de caresser avec tendresse l’une de mes plus grandes peurs. Mourir ne me fait pas peur en soit. Égoïstement, je préfère partir la première que souffrir de la perte des êtres qui me sont chers. Mais comme beaucoup d’éphémères, j’ai besoin de donner un sens à mon existence. Faire un enfant, perpétuer l’espèce est souvent suffisant. Je n’en demandais pas plus. Je voulais juste une famille, une bulle réconfortante, à mille lieux des réalités du monde. Mais ce n'est plus possible avec des Nephilim. Il n’en est plus question aujourd’hui, alors tout ce qu’il me reste, c’est le souvenir. Je ne veux pas qu’on m’oublie. C’est une phobie comme une autre après tout. Le fait que Michaël se souvienne de moi alors qu’il est immortel est réconfortant. Peut-être que dans mille ans, quand il rencontrera une petite blonde, elle lui fera penser à moi.

Il pose ses mains sur moi et une chaleur réconfortante m’inonde.

Je ne m’en fais pas docteur.

Je lui souris. Je sais que d’ici un instant, plus rien n’y paraîtra. Il ne me demandera pas d’en parler et cela tombe bien, je n’en avais pas l’intention. Je ne vais pas l’embêter. Il doit avoir plein de choses à faire, alors je le laisse me soigner sans gigoter. En plus, c’est un Nephilim qui pose ses mains sur moi, je dois restée concentré. Il parle de la dernière fois où nous nous sommes vu, mais il ajoute autre chose. Une histoire d’enfant. Je n’ai jamais été enceinte et c’est ce que je suis prête à lui dire alors que j’ai une doute. Heru m’a bien fait comprendre à quel point j’étais manipulée et manipulable. Comment ma vérité n'était en réalité qu'un mensonge. Un blanc s’installe quand même entre nous. Je finis par lui sourire.

C’est là où grandissent tous les bébés n’est-ce pas ?

Je n’ai pas menti, pas une seule fois. Je n’ai pas dit que j’avais un fils, ou une fille. J’ai juste affirmé ce que toutes les initiées avec un désir de maternité savent.

Vous avez un enfant si je me souviens ?

Sa femme est même en fauteuil roulant. Je me souviens d’elle. Elle m’a déjà ausculté.

Vous l’avez laissé en Zakaï ?

Je commence à retirer ma robe avant de me rasseoir, pour qu’il puisse continuer. C’est un docteur et me retrouver en sous-vêtements ne me met pas mal à l’aise… je ne suis pas des plus détendue, mais disons que ça va. Comme j’ai dit plus haut, il en voit des milliers de petites humaines.

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 26 avr. 2017, 10:15

Michaël se souvient de toutes les personnes avec qui il a discuté, dans sa vie de mortelle, il estimait que c’était important de ce souvenir de ceux qui avaient partagé sa vie un instant, même fugace. Il se souvient de Dawn Ludlow, de ses craintes, de ses questions, de ses mots.

C’est une manière d’aborder l’éternité, douloureuse peut-être, ne pas oublier une personne, un visage, quelqu’un…cela pousse l’être à grandir, à rester peut-être un peu humain, ne pas simplement finir par se dire : tant pis, je suis immortel, demain je ne saurais plus qui est cet humain et dans vingt ans je l’aurais oublié. Il l’a fait en tant qu’asmodéen, mais ce n’était pas lui, aujourd’hui, il agit ainsi que son cœur et son âme se l’accorde.

--Il est important de se souvenir des autres à mes yeux. Des gens, des rencontres…

Sourit-il, il se souvient encore de la phobie qu’il avait à cette époque, des boutades de May après qu’elle l’ait soigné, voir même de son gilet qu’il portait ce jours-là. Des détails insipides, insignifiants, qui compose pourtant un tableau tout entier.
Elle ne s’en fait pas, il ne toquera pas à la porte de la vérité, elle n’a pas besoin de s’expliquer, si elle n’en a pas le désire mais elle en a l’opportunité si elle le souhaite. Tout est possible en parole en sa compagnie, il peut offrir quelques mots de réconfort, quelques instants de paix, tout est entre les mains de la jeune femme, qu’il tient métaphoriquement en coupole autours des siennes, voilà tout.

--Oui tous les enfants Nephilim effectivement. –Il hoche la tête. –Deux plutôt. –Rectifie-t-il.- Nolan et Benjamin. Nolan est allé en Zakaï avec sa mère, il vient d’en revenir. Benjamin n’y a pas été pas puisqu’il est mortel.

Michaël s’écarte doucement pour la laisser se dévêtir, il ne regarde pas son corps autrement qu’en tant que médecin, même si aujourd’hui, il est le chef de la Garde avant tout, rien qui ne soit dérangeant, elle peut ainsi rester en sous vêtement, il vérifie quelques hématomes, elle n’a pas été raté, il continue de la soigner.

--ça va ? Vous vous sentez mieux, des endroits douloureux que j’ai omis ? –Il la fait se tourner légèrement, délicatement, avec des gestes neutres. – Vous avez déjà vu Zakaï ? L’endroit est plutôt agréable, mais rien ne vaut notre bonne vieille terre. –Sourit-il avec amusement. –

Au vue des réponses de Dawn, il n’insistera pas, peut-être qu’elle ne souhaite pas réellement en parler, il est important de comprendre cela, l’enfant lui a peut-être été retiré de force, cela ne serait pas impossible aussi au vue de son clan.

Nephilim

Dawn Ludlow

Humain

Dawn Ludlow

Messages : 907
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Humain
# RP terminés RP en cours

Dawn Ludlow

» Publié par Harper

» 01 mai 2017, 21:47

Vous avez raison, se souvenir est important. J’avoue qu’avec le temps, j’oublie de plus en plus souvent.

J’avais cette capacité avant, de me souvenir de mes clients et de faire attention aux gens que je croisais. Aujourd’hui, c’est devenu bien différent. Je ne fais plus confiance aux inconnus. Je me protège. Je ne me mélange plus comme avant. J’évite les regards. Ce n’est pas que je ne me souviens pas d’eux, c’est pire, je ne cherche pas à les connaître.

Je ne veux pas que Michaël se rende compte de son erreur. Sans doute que je me monte la tête et qu’il mélange plusieurs patientes. Ce ne serait pas la première fois que cela arrive. Je pourrais être capable d’une telle erreur… mais lui ?

Quand Michael me dit que les bébés Nephilim grandissent tous en Zakaï et que le mien doit y être, alors je comprends que si j’ai vraiment un fils, alors il est Nephilim comme le petit Nolan. Serait-il possible qu’il soit l’enfant de MatVei ? Il est difficile d’en douter, il n’y a que deux hommes pouvant être son père. Les chances d’avoir un bébé sont tellement minces quand tu es Nephilim que je suis certaine qu’il se trompe. Je me fais des films. Avec tout ce qui arrive, j’essaye de m’accrocher à des chimères. Je devrais lui dire la vérité plutôt que de me faire du mal.

Je vais beaucoup mieux, merci.

Je lui souris. Michael semble être un homme gentil.

Malheureusement, toute la magie du monde ne pourra soigner mon mal. Je vais redresser la tête, me relever et survivre. Il faut que je sois forte pour Lindsey. Vous ne croyez pas que c’est mieux pour elle ?

Est-il au courant pour Lindsey ? Je sais qu’il se souvient de moi, mais peut-être n’a-t-il jamais entendu parler d’elle. S’il me demande qui elle est, je lui explique à quel point elle est importante pour moi. Je grimace et j'apprécie le fait que mon visage ne me fasse plus mal.

Vous croyez que je devrai y aller ? Ma nouvelle maîtresse est mariée à une créature qui vit en Kabbale. J’avoue que l’inconnu me fait peur. La dernière fois, Harahel m’a fait fusionner avec une panthère.

Un air mutin s’affiche alors sur mon visage alors que je suis en train de me rhabiller.

J’ai râlé pour la forme et parce que j’ai eu la peur de ma vie, mais une fois que je m’y suis faite, j’ai beaucoup aimé.

J’ai enfin découvert ce que c’était de voir le monde de plus haut, mais surtout ce qu’une paire d’obus peut donner comme sensation. Je devrai le laisser tranquille, alors s’il n’engage pas plus la conversation, je le remercierais et je m’en irai. Je n’oublierai pas ce qu’il vient de me dire. Lidrya est la première que je contacterai, car je n’ai confiance en personne d’autre qu’elle pour voyager dans ces mondes étranges. Si j'ai un fils, je le trouverai en Zakaï.

Humain

Michael Ealer

Nephilim

Michael Ealer

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Michael Ealer

» Publié par Lucy Hale

» 09 mai 2017, 17:59

Quelque chose semble avoir changé chez Dawn Ludlow, une étincelle a disparu dans son regard, il faut s’attarder sur les autres pour le voir, Mike a toujours pris l’habitude de regarder les autres, de faire attention à eux, aujourd’hui encore, il ne s’éloigne pas de ce principe. Il ignore tout de la vie de la jeune femme depuis la dernière fois, il peut y avoir beaucoup de chemin ou de route là-dessus, beaucoup de souffrance ou de bonheur mais l’étincelle de bonheur, cette lumière d’âme, vive et brillante s’est éteinte. Il ne saurait la déterminer précisément, il remarque, c’est comme voir son visage dans le reflet non asymétrique d’un miroir et ne pas comprendre ce qui cloche avec son reflet.

Ils parlent des enfants en Zakaï, elle, elle ne parle guère, alors Mike ne veut pas la troubler plus, il préfère soigner ses blessures, guérir les hématomes. Elle le remercie et il lève son regard sur elle pour lui offrir un sourire bienveillant, son rôle est fait. Les paroles qui suivent l’intrigue, il n’en montre rien qu’un instant l’expression surprise. Rien ne pourra soigner son mal ? Il pense sincèrement que son enfant a été pris, peut-être est-ce autre chose, il ne connait pourtant pas Lindsey et il écoute son explication.

Les amitiés sont précieuses, il comprend pourquoi Dawn Ludlow souhaite s’occuper d’elle, la suite, le laisse perplexe.

--Vous êtes l’esclave de Déphaïne ? –Il n’y a pas dix milles nephilim mariées à une créature de kabbale. Sa surprise passe, un air perplexe sur ses traits, il inspire. –Je ne pensais pas qu’elle serait devenue Infiltrée. –Mais il ne sait rien de Déphaïne depuis quelques années. –L’inconnu est effrayant Mademoiselle Ludlow, mais nous commençons nos existences en ne savant rien. Les enfants n’ont pas peur de l’inconnu, bien ou mal, ils font. Nous sommes un peu plus méfiant par expérience, un peu plus réticent car on apprend. Prenez le temps de connaître votre protectrice, elle est un peu spéciale, mais on peut s’y faire. Et vous saurez si vous êtes bien sur terre ou si vous devez y aller. Pour le moment, votre amie a juste besoin d’un endroit stable et calme.

Ce n’est que son avis, il peut être erroné, Mike ne connait pas les maladies de l’esprit, mais il pense qu’il suffit d’un seul endroit, où l’on se sente chez soi en sécurité, pour pouvoir réapprendre à vivre. Est-ce que cette place existe après tant de malheur ? Lui-même, n’en sait rien.
Son air plus mutin change l’expression de Michaël.

--Je vois. –Un souffle amusé, nullement moqueur vient franchir sa bouche. –Il faut faire attention à vous Mademoiselle Ludlow, si vous avez encore besoin de moi, vous savez où me trouver.

Non Mike n’engage pas plus la conversation, il la raccompagne, il aimerait l’aider plus, mais il ne sait comment et si elle ne lui demande pas, ou n’engage pas la conversation sur ces choses-là il ne se permettra pas d’être intrusif. Parfois la honte ou la fierté, tant de chose, peuvent retenir les gens, c’est délicat.

Quelques secondes après avoir refermé la porte, Michaël se souvient du sosie de Dawn qu’il a croisé, parfois, on oublie de parler de quelque chose à quelqu’un alors qu’il s’agissait probablement de l’élément principal, durant un instant, dans votre esprit. Il hausse les épaules, ce sera une occasion de plaisanter sur le sujet, une prochaine fois.

Verrouillé

Retourner vers « L'Atrium Vestae »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité