Rencard [Lucy]

Les plus anciens casinos de Vegas se situent à Downtown au niveau de la célèbre Fremont Street. Face à la concurrence du Strip, le district s'est reconverti en un quartier d'affaires. Pari réussi puisqu'il regroupe les habitations des «hauts-salaires» de la ville ! De nombreux Nephilim y ont élu domicile.
Nephilim

William Tannen

Humain

William Tannen

Messages : 361
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Humain
# RP terminés RP en cours

William Tannen

» Publié par Jimmy Chesly

» 26 juin 2017, 18:56

Femme qui rit…vous l’avez hein ?

Tin, je me suis fais mal et elle se marre ! Mais j’adore son rire, sérieusement, il m’rends tout dingue, j’commence a avoir super envie de Lucy alors je vais pas vous faire un dessin, j’reviens sur elle et j’parviens à la désaper ce qui faut, mais j’vais me la jouer gros goujat, parait que les gonzesses de maintenant ça se contente plus d’un missionnaire. Hé ho, j’suis peut être de la génération de la révolution sexuelle, mais j’suis pas trop dans l’machin.

J’ai jamais fait toutes les positions du kama sutra avec ma femme et trois positions c’est déjà un grand truc. D’puis que j’suis plus coincé par l’ange, j’ai quand même performé mes compétences, fallait bien !!

Bon alors, je vais me laisser aller à des classiques que je maîtrise, le film je m’en tape, je suis pas super performant sur la longueur, je suis un mec normal, alors j’vais pas vous faire croire l’inverse, je mise sur les à coté, forcément hein !
Du coup, ce sera petit plaisir de bouche entre ses cuisses, et ardeurs à la tâche pour l’amener à des nirvanas physiques qui devrait me faire pardonner un éventuel manque de temps sur la longueur.

D’ailleurs en parlant de manque de temps, Lucy sur mes genoux, cette fille est probablement un de mes meilleurs coups, j’ai super du mal à faire durer, j’essaye de penser à des trucs, de la calmer, de lui dire de ralentir, mais c’est trop tard. Tout ça c’est pas glorieux !

-Je suis désolé…

Le dos en arrière, essoufflé, je regarde son corps, ses seins lourds, sa masse de cheveux rousse et je souris. Ça fait du bien, juste, de coucher avec une femme. Je glisse mes doigts désormais entre ses cuisses, va m’falloir un peu d’temps avant que je ne reçois d’aplomb, mais j’ai pas envie qu’elle soit frustrée, j’embrasse sa gorge et je m’emploie à se sentir plus transportée.
Image

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 862
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 07 juil. 2017, 23:18

Coucher avec un mortel devient de moins en moins…attrayant, il ne faut pas se leurrer, Lucy se demande comment les créatures Nephilim peuvent apprécier, leurs erreurs, leurs maladresses, leurs rapidités ou encore leurs manques d’endurances. Est-ce que l’Orgone compense ces choses ou bien, pas du tout ? Que ce soit homme ou femme ? Mais il y a d’autre chose…plus précieuse. La complicité et l’envie, le désir, l’autre, des tas et des tas de petites choses infimes dont elle ne retrouve plus le gout ou la saveur depuis quelques temps.

Elle se plait à ses échanges, elle en apprécie la cadence, la saveur, l’intimité, mais au fond, un manque n’est pas comblé. Il n’est pas question d’Originel ou de Nephilim, peu importe. Elle apprécie William et leur échange et quand il parvient à la conclusion.

--Ce … ce n’est pas grave, ça arrive à tout le monde.

Elle lui sourit avec bienveillance, il ne doit pas se faire de souci pour cela, si elle avait su, elle lui aurait fait glisser une protection ralentissant ce genre de chose, la petite boite métallique sur la table basse est remplie de capuchon d’amour, avec les mortels, elle ne s’en passe jamais, génération de l’amour sous cape de latex. Il n’aurait pas été permis de faire sans.

Pourtant, il n’abandonne pas et elle est surprise de cette attention.

Le film est presque terminé quand Lucy abandonne William sur le canapé, elle se relève nue, le laissant faire ce qu’il souhaite devant l’écran allumé. Ses cheveux lâchés autours de ses épaules, elle griffe les mèches rebelles pour les repousser en arrière et abandonne le mortel. Elle ignore si la nuit va durer, ou s’il va s’en aller, à vrai dire, il peut choisir. Elle préférerait qu’il reste en fait, il pourrait s’en aller au matin.

Dans sa salle de bain, elle attache ses cheveux avec une pince, roule en boule ses vêtements et les mets dans la panière, son regard s’arrête sur une chemise blanche accrochée à l’arrière de la porte, une chemise d’homme qu’elle aurait du enfourner dans le sac dans son dressing, elle préfère ne pas la regarder et se glisse dans sa douche.

Les cheveux mouillés et une serviette sur le corps, Lucy rejoint William, à moins qu’il n’ait choisis de la suivre, au salon. Le film est terminé, elle l’attrape par la main en silence et l’entraîne se coucher, la nuit n’a plus qu’à se terminer.

Verrouillé

Retourner vers « Downtown »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité