Toute la smala [Raven et ses boys + Lucy + Jo + Princesse]

Tout est magnifique, harmonieux dans le royaume de Meborack. D'immenses mines à flanc de falaise, des châteaux merveilleux suscitent bien des convoitises. Mais les créatures qui gardent ces trésors sont toutes aussi grandioses et donc dangereuses. Des Arpenteurs partant en quête de puissants artefacts n'y trouvent souvent que leur perte.
Verrouillé
Nephilim

Dephaïne O' Faïn

Nephilim

Dephaïne O' Faïn

Messages : 356
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Dephaïne O' Faïn

» Publié par Jimmy Chesly

» 15 janv. 2017, 00:00

Toute la smala

Avant

https://www.youtube.com/watch?v=JGCsyshUU-A

-Non, non ! Monarque ! Tu triches !

J’éclate de rire, l’empêchant de damer les pions de mon jeu alors qu’il fait n’importe quoi ! Je saisis ses mains, dans un grand sourire, le bras de fer dure un instant avant que je ne tombe à ses lèvres, nous emportant à la renverse, ce qui le fait aussi éclater de rire.

Il est bon de faire l’amour, pour toute sorte de raison, l’envie, le plaisir, l’amour, se détendre, parce qu’on a rien de mieux à faire, que sais-je ! Peut-être qu’il serait mieux vu de ne pas le faire en pleine terrasse sous les yeux des serviteurs, mais ils ont l’habitude et ils disparaissent bien vite ! Si je devais m’ennuyer de cela…

Je suis Dephaïne O’Faïn, épouse du Monarque, Le Prince Pourpre. J’aime la vie, je suis gourmande et après les plaisirs de la chair qui restent hanter le cuir de mon être, je porte à mes lippes pourpres un verre de vin et quelques friandises sucrées que l’on nous a apporté.
Nus et au soleil, il est immense comparé à moi, mais son torse est épais, c’est mieux pour reposer son visage. Nous parlons jusqu’à l’arrivée rapide d’un page, un tout petit être, un peu trapu, essoufflé.

Un groupe d’humain et de Nephilim est arrivé non loin du château, l’on y a vu les princesses de kabbale. Je fais une petite moue, espérant que le petit prince ne soit pas de la partie, mais c’est vrai qu’il n’est plus dans le coin celui-là. Tant mieux !

-Je vais à leur encontre !

Je me relève, nue comme aux premiers jours, la poitrine offensante aux cieux, les mains sur les hanches.

-Nue ?

-Non, je me rhabille!

J’attrape ma robe et une de mes servantes s’empressent d’arriver pour m’aider à me vêtir, non, non, pas besoin, je peux le faire seule, comment fais-je sur terre, mais il faut croire que je ne pourrais pas la convaincre ! Je souris et file une fois vêtue, envoyant un baiser de la main à mon époux.

-Rhabilles-toi toi aussi !

Je ne voudrais pas faire des envieuses!

Quelques instants plus tard, rhabillée et présentable, je m’élance sur ma monture à la rencontre de ce groupe apparemment hétéroclite et je dois vous avouer que vu le nombre, il ne me faut pas longtemps longtemps pour les trouver !
Arrêtant mon destrier à quelques centimètres d’eux, le laissant se cabrer avant de le calmer, je leur fait un immense sourire.

-Bonjour à vous ! Je suis heureuse de vous voir par ici !

Hum…les hommes sont bien mignon, un délice aux regards, je souris et descends de ma monture, en appréciant de me faire récupérer par des mains viriles autours de ma taille. Un léger et imperceptible mouvement du dos de mon corps contre lui, quand je touche terre, dans un élégant mouvement, tout à fait charmante, ainsi que ma main courant ses doigts sur sa chair.

-C’est un plaisir même !

Je m’éloigne non sans une œillade complice, me retournant vers le groupe.

-Je me nommes Dephaïne….

Une main sur les hanches, je regarde les mortelles. Elle me plaise, immédiatement. Elles portent des tatouages et j’ai envie de les toucher, mais la brune…oh, pas que ça. Mon œil s’éclaire, ma concupiscence aussi, j’espère que c’est une terrestre.

-Pour ceux qui ne me connaisse pas…

Je me rapproche des deux mortels et glisse mes mains à leur taille pour qu’elles m’entourent.

-A qui appartenez-vous que je sache quelle limite me permettre ? Je vous trouve ravissantes. Ces tatouages…

Je les effleure, ceux de Joséphine d’abord, puis celui de Lucy.

-Un ange ? Comme c’est étrange !

Je plonge mon regard dans le sien, qu’elle ne réponde pas, envoutante, avant de me détacher brusquement et de rejoindre les sœurs Chesly.

-Le cuir moulant te va toujours si bien Raven. Et toi, Princesse, toujours aussi charmante.

Ce sont des compliments, je ne vanne personne.

-Le Prince Pourpre est impatient de vous voir !

Toujours charmante, j’attrape le bras de Severide.

► Afficher le texte
Modifié en dernier par Jimmy Chesly le 06 mai 2017, 22:59, modifié 1 fois.
Image

Nephilim

Severide

Nephilim

Severide

Messages : 905
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Severide

» Publié par Harper

» 15 janv. 2017, 13:42

Comment on en est arrivé là, n’a pas vraiment d’importance. Raven l’a désiré, on l’a fait. C’est ainsi que les choses fonctionnent. Ils ont tous confiance en elle. J’ai fini par comprendre qu’elle ne faisait rien sans raison. Elle ressemble énormément à son père et j’ai parfois l’impression que chacune des épreuves qu’elle nous impose sont des tests. Je n’ai jamais répondu à ses sms quand Harahel est venu lui parler. Je ne sais pas ce qu’ils se sont dit, mais vu l’énervement que j’ai pu sentir dans ses mots, ils ont parlé de moi et ça ne lui a pas plu. Je ne veux pa m’interposer entre ces deux là. Je préfère faire l’autruche pour le coup, et oublier ces sms.

Voir Lucy dans le groupe est bizarre. Savoir que d’autres filles sont prévues au programme, encore plus. Raven s’est toujours entourée d’hommes. Je ne compte pas sa soeur, le lien qu’elles ont ensembles est particulier. Mais d’autres filles dans le groupe ? Vraiment ? elle veut vraiment d’une Skjaldmeyjar dans la bande ? Pas n’importe quelle Skjaldmey. Kaylee a son lot de casseroles. Pour ce qui est de Lucy, on connaît déjà tous la réponse. Elle n’est pas venue pour moi, pourquoi elle viendrait pour Raven ? Je risque d’être douloureusement frappé dans mon égo, car il n’y a nul doute que si Hope rejoint la bande, Lucy en fera autant. Alors la situation risque d’être difficile à gérer lorsque je me rendrais compte de ce que je soupçonne déjà.

Mais pour le moment, c’est la ravissante Dephaïne qui a toute mon attention. Plus rapide que le barge, je viens à son secours en parfait gentleman. Mon souffle dans son cou, son rapprochement ne m’est pas passé inaperçu. Parfaitement charmant, je dépose un baiser sur sa main.

Ravissante.

Je la laisse se présenter aux filles. Sa question me fait rire. Je me demande bien ce qu’elles vont répondre aussi bien l’une que l’autre. Mon bras est tout à elle, même si je ne suis pas impatient de rencontrer son mari. Je me fiche bien du prince pourpre. Pour moi, il n’y a qu’un seul Monarque et c’est Harahel. Raven et Princesse sont ses filles. S’il vient à mal se comporter avec elles, je ne réponds pas de mes réactions.

Dephaïne fait remonter de la nostalgie. Elle me rappelle un temps qui n’existe plus. J'ai envie de passer du temps avec elle.

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 861
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 15 janv. 2017, 15:43

Meborack, Lucy a l’impression que cela fait une éternité qu’elle n’est pas venue ici, en tous les cas, la dernière fois, les choses ne se sont pas passées de la même manière, Lou se souvient du dragon et de Princesse, de la sueur aussi, de plein de chose, ce voyage reste clair dans sa tête. En traversant le portail, elle a regardé tous les visages, faire partie du groupe…elle veut aider les Nephilim, ils crèvent tous justement, peut-être qu’elle pourrait aider Hope ainsi, aussi. Il ne serait pas tout seul, mais est-ce qu’il viendrait vraiment ? Elle ne sait pas.

Séveride s’est levé durant le repas quand Raven à parler des nouveaux, sur le coup, elle a interprété d’une façon, maintenant, elle se demande s’il n’est pas mécontent que Raven ait choisis sa personne. C’est surement présomptueux de penser cela et faux, il l’a invité à venir, même s’il n’éprouve pas de sentiment amoureux à son encontre, il ne doit pas avoir rien contre elle.

Lucy aimerait lui parler, mais seul à seul et ça parait impossible, elle aimerait s’excuser de l’avoir…elle ne dira pas castrer, mais de l’avoir affiché devant tout le monde. D’avoir été désagréable par la suite et elle voudrait aussi lui expliquer, sans méchanceté, qu’elle a été blessé du fait qu’il se moque de ses sentiments. Mais elle n’est pas sûre de tout ça et si elle empirait la situation ? Elle devrait certainement se tenir loin du groupe, exit le projet de Raven, pour la simple et bonne raison que Lou ne s’imposerait pas si tout ne va pas bien avec Séveride. Il était là avant elle et il sera là après elle. Non ?
Elle a peut-être blessé son égo, mais elle ne s’en rend pas compte, à vrai dire, elle pense au final n’être qu’une fille de plus, et qu’elle a eu totalement tords de tout lui dire.

Souriante, Lou pose sa main au dessus de son front pour faire comme une casquette, elle regarde le ciel, le temps clair, indéniablement ses traits sont sereins, c’est beau ici. Et elle ne sort de cette contemplation que pour se retourner sur le bruit du cheval et l’arrivée d’une magnifique jeune femme à la chevelure de feu, bien plus disciplinée qu’elle.

Elle détourne le regard quand Séveride se précipite et regarde ailleurs, elle attrape une mèche de ses cheveux qui se colle à ses lèvres et la tortille du bout des doigts, se reconcentrant sur cette Dephaïne qui se présente, Lou sourit, un peu curieuse de se faire observer, elle la salut.

--Bonjour moi je suis…-La main de la Nephilim/créature de kabbale se glisse à sa taille, la coupant dans son élan de présentation. –Lucy…-Sa question la surprends. –A qui j’appartiens ? –Une moue plisse ses lèvres, elle ne peut pas jouer l’idiote sur le terme, elle a envie, mais non. –Aux infiltrés…

Les gestes fluides de Dephaïne font rougir Lou, prête à répondre quelque chose alors que d’un regard, la démone la stoppe. Observant un instant les yeux de la jeune femme, elle est un peu perdue mais elle finit par sourire avec amusement.
Défaite de l’emprise de son regard, Lou admire la silhouette de la jeune femme, sa robe, ses yeux finissent par se détourner alors qu’elle entend les compliments pour observer la monture. La créature est calme, Lucy se rapproche pour la toucher, discrètement, laissant le reste de la troupe pendant quelques secondes.

Ses doigts se rapprochent de l’encolure de la bête, pour l’effleurer, elle est ailleurs un instant, dans ses pensées et elle effleure la créature, pour la caresser doucement. Est-ce qu’elle fait une connerie ? Elle n’en sait rien, tout n’est pas que danger ici, elle a l’air d’avoir une bien belle tenue cette Dephaïne pour confirmer cela.

Lucy se retourne pour voir ce qu’il se passe, continuant de passer sa main sur l’encolure de l’animal.

--Qui est le Prince Pourpre ?

Lance-t-elle curieuse.

Nephilim

Princesse

Nephilim

Princesse

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Princesse

» Publié par Heru Ur

» 20 janv. 2017, 19:21

Quand Séveride accourt, je tends imperceptiblement la main vers lui, comme pour le retenir. Mais je me ravise. Du groupe, je suis la moins rassurée. Je n’ai pas décroché un mot depuis notre arrivée en Meborack. Un mauvais pressentiment me hante. J’inspire et chasse lentement l’air de mes poumons, le plus silencieusement possible. Mon angoisse m’a caché la gêne de Lucy. Si je l’avais vue, aurais-je eu la force de me retenir. J'ai bien peur que non, Mes intestins se nouent.

Après une seconde de distraction, je souris au compliment de Dephaïne, je recule d’un pas et je m’incline légèrement, mon trouble est perceptible. J’aurais aimé que sa gentillesse chasse mes craintes. Il n’en ait rien. Au contraire, elles ne cessent de croître à chaque seconde qui s’écoulent. Même Severide ne me fait pas rire, alors que son attitude décontractée m’amuse toujours. Tout est si simple pour lui. … … en apparence.

Elle salue tout le groupe et nous marchons en direction du château. Je traîne le pas légèrement pour être la dernière du groupe. Je me retourne pour observer l’horizon. Le danger s’éloigne, mais il s’amplifie.

Je fais quelques pas vers Severide pour attraper son bras. Une femme jalouse pourrait confondre mon geste avec un mouvement possessif.

— Tu veux bien rester à mes côtés ? Je lui offre un sourire fragile.

Je connais bien Severide. Je le devine partagé entre deux pensées, l’une très érotique, l’autre plus protectrice. Il remarquera peut-être ma chair de poule. Je le serre très fort contre moi. Je nous stoppe encore, je regarde encore derrière nous. Je ne sens pas la présence d’Harahel. Je ne sens plus du tout la présence d’Harahel. Mon coeur se serre si fort.

— Je suis terrorisée, Séveride. Pitié… Ne t’éloigne pas.

J’accélère le pas pour rattraper le groupe et être rapidement à l’abri des murs du Prince Pourpre. Un abri tout relatif, car mes craintes ne faiblissent pas. Si nous passons la nuit ici, je dormirai avec Séveride ce soir.

— Même cette nuit. Tu dors avec moi, d'accord… ajoutai-je à son oreille.

J’avais trop peur qu’il ne me comprenne pas parfaitement. Mais je ne dirais rien à Raven. Elle dirige et je l’aime.

Nephilim

Raven

Nephilim

Raven

Messages : 517
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Raven

» Publié par Hope

» 20 janv. 2017, 21:12

► Afficher le texte
Tout ne se passe pas comme prévu. Si si je vous jure. On est là, c'est cool. Lucy est déjà dans son tripe genre overdose de Kabbale. Les yeux qui pétillent et qui vrillent tellement elle ne sait pas où regarder et "heureusement" qu'une "connaissance" arrive car du coup, Lucy se la ferme ... Un peu. Non, ce qui ne me va pas du tout c'est ma soeur. Vous savez on a tous un rôle à jouer dans le groupe. Si Séveride veut se la jouer Princesse qui sauve la veuve et l'orpheline du groupe, pas de problème. C'est son choix. Mais Princesse, c'est la navigatrice, celle que l'on suit. Oui, elle n'en a pas conscience, mais c'est sur elle que je vais m'appuyer. Et surtout, c'est elle la diplomate ! Mais là que dalle. Rien, Nada. Je fronce un instant les sourcils et avec ma "gentillesse" légendaire, je tape dans l'épaule de Déphaïne pour la pousser et passer devant elle.

Aucun ne sont dispos sans notre accord. En route.

Mode grincheux on. (Oui parfois je n'y suis pas), c'est moi qui prend les devants. Inutile de préciser que ceux sont les humains que l'on ne touche pas. Les autres sont grands, ils se démerdent. Le Drayoir voit bien mon manège et celui de ma soeur, ce qui fait que si il n'était pas déjà en alerte, il l'est encore plus. Il se décale non sur notre droite pour ne pas être dernier (vu que c'est Princesse), mais il a une vue sur le groupe. Je ne doute pas que le Lynx aura sans doute la même stratégie sur le côté opposé, même s'il doit veiller sur Joséphine si elle est dans le coin.

Il va comment ton gars ?

Putain, moi ? Faire la causette ... Et quand je sens qu'elle regarde vers Princesse je suis déjà vers elle à lui tourner son menton avec mes deux doigts.

Oh, je suis ici, pas derrière. Pourquoi il voudrait nous voir ton mec ?

Comme si j'avais le temps de papoter. Mais je sais parfaitement que le Prince Pourpre peut nous donner pas mal d'info. Alors je fais genre que j'en ai rien à foutre, mais peut être que cela sera un début. Sauf que je ne fais aucunement confiance à cette nana. Cependant, je sens que Lucy intéresse pas mal Déphaïne, sans doute le mot infiltrés ... Le mot de trop. Quel crétine ! Alors un moment donné je pousse Lucy dans les bras du Barge. Il est déjà ravi de s'amuser et moi, je fais toujours ma mauvaise tête. J'aurais préféré que l'on reste juste le groupe sans une emmerdeuse avec nous. Et bientôt tout un tas de protocole à respecter dont je ne connais même pas le quart car cela me gonfle prodigieusement.
Image

Nephilim

Harahel

Originel

Harahel

Messages : 498
Enregistré le : 08 juin 2016, 13:37
Originel
# RP terminés RP en cours

Harahel

» Publié par Heru Ur

» 22 janv. 2017, 14:16

► Afficher le texte
Cette fois, il s’est trop enfoncé dans les profondeurs de la Kabbale et a bien failli trouvé plus fort que lui.

Au centre d’un profond cratère, il se redresse en se tenant les côtes. Il grimace en arrachant un immense pieu qui le traversait de part en part. Il sert les dents mais retrouve son sourire arrogant en contemplant ce que son poing renferme. La sphère noire s’irrise d’un rouge de lave. La chaleur grimpe au poing d'enflammer la main de l'Originel. Mais d'un geste, il étouffe les flammes au creux de sa main. Il dégage alors ses pieds. Il se dresse, s'étire.

— Tu croyais t’échapper ? Laisse-moi rire.

Du corps de l’Originel, tombe des morceaux de roches assez gros pour écraser un humain. Le regard du gardien se pose sur les falaises entourant le cratère. Il déploie ses ailes. Déchirées, brûlées, elles ne le porteront plus. Il grimace.

— Raven a raison, j’ai besoin de vacances.

Toujours sous sa forme originelle, il gravit la falaise. Ses griffes s’enfoncent, arrachant des pans entier de roches. Au sommet, il se dresse de toute son imposante stature pour observer les ravages. Leur combat a tout détruit sur des kilomètres à la ronde. Leur puissance aurait détruit une ville aussi large que Los Angeles. Heureusement, elle n’a pas réussi à s’échapper, le gardien soupire de soulagement.

Le Prince Noir a bien manoeuvré en tentant de la libérer, désormais il a cartes blanches. Trop loin, Harahel ne peut pas lui imposer son influence. Au cours d'un rituel, une faille s'est formée entre le royaume des Ombres et celui de Meborack, son épicentre se trouve au coeur même du château du Prince Noir. Parviendra-t-il à s’échapper ? Les prochains combats auront-ils lieu sur Terre ? Un vent froid balaie le royaume et vient étreindre le cœur de Princesse.

Nephilim

Dephaïne O' Faïn

Nephilim

Dephaïne O' Faïn

Messages : 356
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Dephaïne O' Faïn

» Publié par Jimmy Chesly

» 23 janv. 2017, 22:07

Ils sont tous si charmants, si délicieux. Que ce soit la petite infiltrée, le beau blond ou l’oiseau de mauvaise augure. Raven…oui, corbeau oiseau, oiseau de mauvaise augure…enfin bref ! Je sens que je vais m’amuser. Ma monture se laisse faire par la petite Lucy et je lui confie les rennes d’un geste de la main, je ne vais pas la mettre dessus, elle risque de croire que je l’infantilise en lui faisant faire du grand poney.
Piochant dans ma besace à la taille, je ressors une pépite toute ronde et luisante d’une couleur grise. C’est de l’argent de Meborak, j’en donne un morceau à ma monture.

-C’est Lucy qui s’occupe de toi. Elle a l’air de bien t’aimer. Mais tu ne la mangeras pas après.

Je regarde sa tête et éclate de rire.

-Je plaisante, il ne mange pas d’être vivant !

Allons, personne n’a le sens de l’humour ? Elle ne va pas s’effrayer de si peu. Je lui fais un clin d’œil, mais voila que Raven me rappelle si brutalement à l’ordre, arrondissant mes lèvres, je ne peux pas m’empêcher…

-Votre accord ? Elles ne sont pas assez grandes pour me dire oui ou non toutes seules?

Je souris à la rouquine et lui fait un clin d’œil, j’aime les roux, c’est du pur narcissisme bien entendu. J’aime bien les bruns aussi, du pur plaisir, et les blonds…c’est tout à fait dommage que Séveride se soit fait attraper par Princesse. Mais je m’en fiche éperdument, si elle ne veut pas prêter, quoi que, elle a l'air d'avoir vu un fantôme. Au passage, si la rouquine est infiltrée, il faudra que je la retrouve sur terre…mais pas ici.

Saisie par le menton, une œillade moins légère sur Raven, je la regarde avec un peu de lassitude, mais un sourire vient sur mes lèvres. Oui, je suis moins séductrice dans ce regard, moins complaisante, je chasse sa main du revers de la mienne.

- Et pourquoi ta sœur a l’air aussi mal ?

Revenons à mon aisance naturelle à vouloir plaire, je change de sujet comme de chemise.

-Parce qu’il t’adore voyons !

Et je prends son bras, comme si c’était ma grande copine, ma douce meilleur amie, mon adorable best friend.

-Tu n’oublies pas devant le Monarque il faut présenter son arme en accompagnant un mouvement de politesse, genou à terre, tête baissée, peu importe. Et non pas comme la dernière fois, lui envoyer Fay dans la gueule !

Je ris soudainement en lançant aux humaines derrière.

-La dernière fois, Raven lui a balancé son chakram à travers de la tête, le Monarque est souple, heureusement. En vérité, je ne devrais pas le dire, il adore ! Il a pu se battre un peu, mais bon…elle pourrait me le casser et j’y tiens à mon Monarque.

Je tapote le bras de la brune en souriant et il ne faut pas longtemps pour nous étrangler pour parvenir au château. Je délaisse le bras de la peste d’ailleurs, très vite, laissant les serviteurs accourir, et j’attrape Lou par le bras et Jo. Les entourant.

-Je ne peux pas convaincre les princesses de porter des choses plus adéquat, mais vous ?

J’adore ces humaines, la brune a une créature liée à elle, ça me rend toute…l’autre…je ne sais pas, elle a quelque chose aussi. Mais j’arrive pas à savoir quoi. Un kabbaliste lui a peut-être fait quelque chose, je n’arrive pas à définir mais ça me chatouille la colonne…je regarde le drayoir.

-Je ne vais pas les bouffer…oh pauvre de nous.

Je fais signe aux servantes qui ont ramené de belles étoffes, je choisis la verte pour Lucy et la rouge pour Jo. Je ne joue pas à la poupée, mon Dieu, mais je leur demande si elles veulent porter ça par-dessus leur vêtement ! Leur parure de mortel sont moches, comparées à nos habits. Bien entendu si Raven ou Princesse veulent se prêter au jeu…ce sera noire pour la première ou un bleu nuit presque noir et un blanc écru pour la seconde.
Les hommes peuvent aussi, mais pas de robe pour eux.

On va dire qu’au moins une des mortelles me dit oui. Et ça me ravit. Je passe donc une robe à ses épaules, comme on enfile un manteau, laissant une servante la natter, pendant que je referme le laçage sur le devant, la taille est légèrement corsetée, idéal pour que ça donne à la silhouette plus de forme.
Le Monarque aime bien qu’on respecte quelques règles, même si c’est un bon vivant il va fortement apprécier ce respect. Après, il adore quand Raven est Raven, mais ça doit être parce qu’il apprécie son père, mon époux est parfois si incompréhensible.

-Parfait, allons-y !

Je souris et me détourne dans un mouvement léger, me dirigeant vers les portes du trône, que j’ouvre en grand, en pénétrant à la cour. Installé sur son trône, le Prince Pourpre siège avec son air félin et ses traits, il a posé sa cuirasse sur son corps, et cela me fait sourire de gourmandise. La peau de son visage parcheminé et ses stries pourpres sur une seule partie de son visage le qualifie de laid, mais je le trouve si beau...
Il est si grand…je presse le pas pour aller prendre place à sa droite et m’installer, son oreille se penche vers moi pour entendre le prénom des deux inconnues que je lui murmure.
Image

Humain

Le Lynx

Nephilim

Le Lynx

Messages : 861
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Le Lynx

» Publié par Lucy Hale

» 25 janv. 2017, 15:25

A peine pose-t-il son pied sur les terres de Meborack, que l’Insoumis scrute les alentours. Son regard balaie les environs, alors qu’il rajuste la lanière de son carquois, son arc à l’épaule. Dans les mondes de kabbale il aime cette arme primitive, parfois sur terre, les flèches peuvent paraître rustiques, mais elles ne sont pas désagréables, de plus, il est plutôt bon avec.

Jetant un coup d’œil sur les membres du groupe, il regarde les mortelles, Jo devrait se débrouiller, ou en tous cas, il pense qu’elle ne sera pas difficile à gérer en cas de souci, Lucy, par contre, il émet un sérieux doute, quelque chose comme le symptôme de l’aide excessive ou la mauvaise idée de génie. De toutes façons, même si elle fait partie du groupe, elle reste une infiltrée et il garde un œil sur elle, il se fiche qu’elle soit humaine ou Nephilim, il ne la traite pas en fonction de sa nature, mais plutôt, en fonction de son clan.

C’est plus fort que lui, Raven la veut dans le groupe, pas de souci. Il fait totalement confiance aux choix de la brune, il soutient même ceux-ci, mais il ne va pas pour autant lui donner… « le bon dieu sans confession » comme on peut dire. Ça le fait chier, sincèrement, c’est une chic fille, mais l’ombre de son clan plane.

Ça ne peut pas être changé ça.

Il détourne son attention des humaines pour tourner la tête à la voix claire et chantante d’une demoiselle du coin. La Nephilim ne tarde d’ailleurs pas à faire des émules, entre Séveride et Le Barge il n’y a que quelques secondes d’avance. Athan ne bouge pas, préférant lever les yeux au ciel. Elle se présente mais il la connait, et il croise les bras en regardant en direction de Princesse.

Ses yeux se froncent, il ignore pourquoi ses traits sont ainsi déformé, la guide du groupe ne semble pas un instant à son aise et si le nouveau joli cœur pavane, il préfère que Princesse trouve refuge en le prenant par le bras. D’un signe de tête entendu au Barge, il se place sur le côté gauche, les humaines au centre du groupe, avec la monture forcément, il ne fait guère attention à Déphaïne préférant s’attarder sur les potentiels dangers qu’annonce l’expression de Princesse.

Lui et Le Drayoir installés, l’air de rien, il fait signe à Jo de rester pas trop loin, il ne se fiche pas de la demande de Déphaïne, mais Jo a bien répondu ce qu’elle voulait, il retient son air amusé de l'échange, la rousse Nephilim a quelque chose qui donne envie de sourire à l'Insoumis, mais il a déjà sourit en sa compagnie...
Suivant la marche, ils parviennent tous entre les murs d’enceinte du château/palais, cela ne l’empêche pas de garder un œil sûr. Il refuse poliment d’abord les vêtements de protocole, pas du tout étonné de voir Lou se prêter au jeu.

A la place, il range son arc sur son dos, et tends sa main.

Laura se déplie subitement, le marteau parle à son propriétaire avec une tendresse infinie, d’une voix douce et bienveillance, teintée d’amour, la tonalité rappelle toujours le phrasé de sa première amante, cette façon de détacher les mots, il l’a nommé à l’identique, il l’a abandonné pour trouver ce qu’il était, mais elle avait plus de 40 ans alors qu’il n’en avait que 16, le temps de trouver ce qu’il était, elle a dû vieillir et mourir, en compagnie de son époux et de ses enfants alors qu'il apprenait la kabbale...
Mais jamais il ne l’a oublié. Sa voleuse la lui rappelle.

La lourde arme est un marteau d’environ 1m, avec un air un peu crâneur pour certain, il redresse l’arme et la porte sur son épaule, faisant un clin d’œil à Jo comme pour l’émoustiller, ce qui ne devrait pas être faux. Il bande ses muscles sous l’effort, nullement mécontent d’avoir sa voleuse à portée et dépliée au vue de la tête de Princesse.

--ça va ?

Demande-t-il à celle-ci au passage en lui souriant, il est inquiet pour elle, il déteste la voir mal, il ne peut pas faire grand-chose si ce n’est surveiller et prévenir.

Puis Il s’avance avec le groupe en direction de la cour.

Nephilim

Capella Baker

Humain

Capella Baker

Messages : 243
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Humain
# RP terminés RP en cours

Capella Baker

» Publié par Anvesha Devika

» 28 janv. 2017, 13:27

Le palais du Prince Pourpre possède l'une des plus merveilleuse salle de bain que je connaisse. Immense, avec de grands miroirs, un bassin pouvant rivaliser avec une piscine olympique, divers robinets amenant diverses eaux... et certains divers liquides qui ne sont pas du tout de l'eau. Le Prince doit aimer boire un excellent cognac dans son bain. La série de tritons et de sirènes en mosaïque sur les murs connaissent une variété impressionnante de chansons et de compositions de tous les Royaumes et de la Terre. Maïsha transformée en énorme loutre au pelage d'un rouge carmin stupéfiant adore y barboter. Tout en y prenant toute la place. Ce qui ne me laisse que quelques mètres carrés pour profiter honteusement du luxe des lieux. J'adore ce type de honte.

Un petit lutin à face de cookies mal cuit vient me prévenir de l'arrivée de nouveaux visiteurs. Dephaïne requière la présence de sa "dame de compagnie". Une lubie que je lui passe bien volontiers. J'aurais bien mauvaise presse à le lui refuser face à tout ce luxe et à son accueil toujours chaleureux et on ne peut plus charnel. Et puis j'aime bien le Prince aussi.

J'enfile sans difficulté ma tenue. Dephaïne n'a pas encore réussit à me faire porter une robe - cela jure absolument avec mon épée - mais au moins les étoffes sont de la plus belle eau et leurs couleurs absolument et scandaleusement magnifiques. Puis je laisse Maïsha a son bain.

Arrivée dans la salle du trône par une porte transversale j'observe le petit groupe. Je ne suis pas vraiment impressionnée par Raven et Princesse. Mais je ne le suis pas spécialement non plus par Harahel. Même s'il a longtemps hanté mes fantasmes d'adolescente. Ça doit pas être facile d'avoir un papa aussi beau gosse.

"Salut tout le monde."

D'un regard je jauge les hommes - souris en voyant la façon ostensible dont le Lunx porte son marteau - , passe rapidement sur les femmes et me dirige vers le bas des marches (il y a toujours des marches dans une salle du trône) un peu à l'écart sur la droite de Dephaïne. La main légère sur la poignée de ma propre épée j’arbore un grand sourire plein d'entrain.

"C'est quoi le programme des réjouissances ?"
► Afficher le texte

Nephilim

Severide

Nephilim

Severide

Messages : 905
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Severide

» Publié par Harper

» 28 janv. 2017, 14:15

https://www.youtube.com/watch?v=5LUF6nPmw2c

Il y a encore quelques semaines, je vivais en ermite, coupé du monde, errant dans la Kabbale à la recherche de… je ne sais pas vraiment ce que je cherchais. Sans doute à me punir, me cachant derrière des quêtes toutes plus dangereuses les unes que les autres. Tenter de protéger Raven d’elle-même est sans doute la quête la plus folle que j’ai trouvé. Une torture de chaque instant. Je vous le dis !

Je ne ressens pas immédiatement la crainte de Princesse. Elle est chez elle ici, entourée de sa famille. Mon instinct me pousse plus à faire attention à ces deux humaines et plus particulièrement à Lucy. Cela n’a rien à voir avec la liaison que nous avons entretenu il y a trois ans - pour elle et beaucoup plus pour moi-, mais Jo est une habituée. Elle est elle-même marquée par une sangsue de ces mondes. Je ne suis pas idiot. Je suis Insoumis, mais je me plais sur Terre, car je connais leurs démons. Si le Lynx ne s’inquiète pas de cette liaison entre elle et Hoed, ce n’est pas mon cas. Cependant, Lucy est en sécurité tant qu’elle est avec nous et je suis bien plus attiré par la ravissante Dephaïne, qui ne doit pas voir beaucoup de vrais Nephilim dans le coin. Comme dirait Princesse, j’ai une vision très érotique de l’épouse du Prince Pourpre. Seule dans son château… je sais déjà comment l’aider à passer le temps.

Mais Princesse me saisit et se glisse contre moi. Sa voix est toujours si douce et ses gestes si gracieux. Je la regarde, un grand sourire aux lèvres. Je vois très bien la peur dans son regard et comme j’ai confiance en l’instinct de Princesse, je ne prends pas ses inquiétudes à la légère. Cependant, je ne perds pas mon sourire, il se fait sans doute moins charmeur que pour Dephaïne, mais ce qu’il perd en séduction, il le gagne en affection et en assurance. Elle ne sait pas ce qu'elle vient de faire. A quel point ce geste peut signifier pour moi. Malgré tout ce que je peux dire au sujet des Chesly, de la douleur que j’ai à rester près de cette famille, je serai toujours là pour eux. Je la rapproche de moi pour lui montrer que je suis là pour elle, sans que je n’ai besoin de le dire. Ma réaction serait sans doute toute différente s’il n’y avait pas des humaines parmi nous, ni même la cours du Prince Pourpre. Pour le moment, je ne veux pas que Lucy et Jo ne s’inquiètent, ou que le Prince Pourpre puisse mal prendre la réaction de la fille d’Harahel.

Je ne vais nul part.

Et je ne la quitterai plus. Quand elle presse le pas, je comprends que le danger qu’elle redoute est derrière nous et n'a rien à voir avec le château. C’est alors que je regarde derrière moi et que mes yeux se transforment pour devenir complètement noirs. Pourtant, je ne vois rien, alors je me contente de regarder à nouveau devant moi, ne sachant pas encore ce qui inquiète tellement Princesse.

Elle a raison de chuchoter ses attentes à mon oreille, car elle a raison, je ne l’avais pas compris. Je me contente d’un simple hochement de tête pour lui dire que j’ai compris.

Dans le château, je sais déjà que Lucy va se prêter au jeu des essayages, que Raven va encore mal se comporter, mais aussi que nous sommes tous conscients qu’un danger rôde et que nous sommes sur nos gardes. Le Barge s’occupe de Lucy, Le lynx de Jo, et le Drayoir ne quitte jamais Raven. Tout comme je garde toujours Princesse près de moi.

On se retrouve dans la salle du trône. Nous n’avons pas encore eu un seul instant à nous, pour parler de ce qu’il se passe. Je suis impatient, mais je me contente de satisfaire les désires de cette créature qui me fait bien rire. Il serait si facile de retourner son royaume, mais s’il est là, c’est qu’il a son rôle à jouer. Harahel se serait déjà débarrassé de lui autrement. Je respecte donc les choix de mon Seirim en jouant le jeu du convive poli et discipliné, mais pas idiot. Le moment, venu, je saluerai poliment Capella, mais je n'oublierai pas Princesse.

Verrouillé

Retourner vers « Meborack - Le royaume de l'Équilibre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité