Qu'importe que nos chemins s'éloignent... ne m'en veux pas [Lucy]

Nephilim

Capella Baker

Humain

Capella Baker

Messages : 248
Enregistré le : 25 août 2016, 22:56
Humain
# RP terminés RP en cours

Capella Baker

» Publié par Anvesha Devika

» 07 janv. 2019, 22:30

Surtout ne pas croire que l'ouverture d'un portail juste sous mon nez a de quoi me réjouir. Les créatures se comportent un peu bizarrement en ce moment. Tenez le petit copieur/voleur de clé, il a mis bien trop longtemps à m'apporter ce que je voulais. Ce qui m'a amenée à la coïncidence de rencontrer Cyprien. Tout juste de retour. Je commence à me demander ce qui se trame dans les Royaumes. Et puis bien que certains aient été discrets, j'ai entendu parlé d'enlèvement en plein Vegas. Je ne suis pas importante. Et ça n'engage que moi d'être méfiante mais tout de même...

J'ai de la chance que ça ne soit que Deph derrière ce transport instantané vers l'Autre Royaume. Comme toujours la rousse Nephilim est splendide et délicieusement accueillante. Et exigeante. Exubérante. Je le lui démontre d'un baiser appuyé et d'une profonde révérence lorsqu'elle m'informe de ma "mission" auprès d'elle.

"Toujours un plaisir ma Dame."

Je souris alors que déjà l'on m'apporte mes Atours. Dephaïne ne laisse rien au hasard. Et si au premier coup d'oeil la tenue choisie est bariolée, sur ma peau noire elle resplendira. L'exotisme de ma robe tranche avec ses couleurs vives. Au côté de la magnifique guerrière je serais son oiseau de paradis.

Avant de me retirer pour me changer je glisse à la belle Nephilim.

"Ces deux chatons ont plus besoin d'une chambre ou se reposer ensemble que de fol débordement de festivité. Ton palais doit bien receler ce trésor."


Je laisse les deux autres me faire mentir ou non alors que je m'éclipse pour revenir convenablement vêtue de mes vêtements de dame de compagnie.
► Afficher le texte

Nephilim

Severide

Nephilim

Severide

Messages : 938
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Severide

» Publié par Harper

» 10 févr. 2019, 20:55

Comment la situation a-t-elle pu dégénérer aussi vite et surtout, pourquoi cela ne me surprend pas une seule seconde ? Je me mets à rire à gorge déployée alors que je me retrouve nu comme un vers devant ces dames.

Je suis bien rentré à la maison. Aucun doute.

Voilà tout ce que ça produit en moi de me retrouver de nouveau en Kabbale. Un bon vieux fou rire. De toute évidence, je manque de sommeil et mes nerfs ont été mis à rude épreuve. Je ne m’attendais pas à du repos en allant chez Lucy, surtout en y allant chercher la trace de Raven et des autres, mais je ne m’étais pas préparé à cela non plus.

Mesdames, faites vous plaisir.

Je me fiche bien de ma nudité, je ne m’en suis jamais soucié. Seulement, je suis venu voir Lucy avec une idée en tête et elle ne s’est pas évaporée en même temps que le portail de Dephaïne.

Pardonnez-moi de me présenter devant vous sous cette forme déplorable, j’ai rencontré des femelles à l'appétit vorace… mais je semble les avoir quitté pour en rejoindre d’autres.

Un léger sourire en coin, je regarde ces demoiselles avec effronterie, mais rappelez-vous que je ne suis pas venu pour ça. Je finis par redevenir sérieux.

Dephaïne, j’accepte ces vêtements avec plaisir, mais j’aimerai savoir si vous avez des nouvelles de mon clan ?

Ce n’est pas la peine de me dire que je devenu un sans clan, car même elle sait que ce ne sont que des paroles qui ont été prononcées. Je suis et je resterai un Insoumis.

Certains d’entre-nous sont toujours emprisonnés dans le royaume du Prince Noir. Il a envahi Washington et aucune magie n’y a survécu. Ce problème ne concerne pas que les humains. Dephaïne, je souhaite voir le Prince Pourpre.

Puisque je suis là, autant en profiter. Il est temps pour chacun d’entre nous de prendre ses responsabilités.

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 10 févr. 2019, 23:13

Ce palais hante parfois l'esprit de Lucy, un souvenir agréable, des dorures accueillantes et des pierres chaleureuses. Un instant, quand elle réalise connaître ce sol rugueux, ces vitraux colorés et ces reflets ambrées, elle sourit. Un sourire sincère et heureux, qui prend place sur son visage avant de disparaître. Le décor du palais disparaît, elle réalise qu'elle n'est plus chez elle, dérangeant ou pas, son bras, comme vaincu, retombe le long de son corps. Elle aurait peut-être du balancer ses affaires à Séveride, au lieu de garder à sa main, ses vêtements qu'elle lui destinait. Il provoque un sourire stupide, avec sa réplique idiote ; à moins que ce ne soit la faute de son éclat de rire. Son cœur fait un bond quand il éclate ainsi. Elle ne sait pas s'il est fatigué ou simplement amusé, quelque chose de moins agréable ? Lucy n'est pas la plus à même de déterminer une émotion, et sait seulement ce que cela provoque à son cœur.

Et puis cette phrase idiote...peut-être que c'est cela qui l'attache et l'atire chez Séveride, en plus de bien d'autres choses, ce qui n'est clairement pas très saint ? Ce faites vous plaisir, qu'il lance avec charme et désinvolture, elle aurait envie de lui donner un petit coup de poing dans l'épaule en boudant, lui dire d'arrêter les conneries alors que tout en elle préfère qu'il ne s'arrête jamais.

En retenant mal son sourire amusé, déridée d'une mauvaise humeur aussi subite qu'innapréciable, la chemise roulée en boule se retrouve dans la tête de l'insoumis, s'éclatant sur son visage. Elle n'a pas envie de lui dire que ce n'est pas le moment, parce que justement pour un Nephilim qui n'a pas assez de force, c'est l'excellent moment, peut-être qu'elle devrait s'évincer pour laisser Déphaïne ou/et Capella à ce genre de prouesse qui, face à un public, ne l'intéresse pas ce soir. Résolue d'oublier ce moment où elle aurait eu le droit d'être un peu -pas grand chose- avec lui, elle passe une main sur son visage et tombe d'énorme yeux rond vers Capella.

Sa bouche s'ouvre, pas de son n'en sort, que dire. Capella n'a pas tord, mais Capella n'a pas raison. En fait, Lucy aurait aimé juste...quelque chose pour elle. Mais c'est peut-être mieux, de ne pas se retrouver seuls. Elle se rappelle juste d'une chose, d'un truc bien précis.

--Je ne voudrais pas casser l'ambiance, mais...je ne peux pas quitter Vegas et...ne commencez pas à me dire que vous allez veiller sur moi, parce que ça va m'énerver. Mais vous devriez me ramener, Heru Ur...-Elle s'arrête. Elle ne s'inquiète pas pour Elle, mais pour Eux. Capella ne l'a pas tout à fait compris, en même temps, elle n'a pas tout à fait expliquer, pas même à elle-même. -Il va tirer la gueule...

Elle n'a pas oublié les possibilités infinis du guerrier sur ses amis, moins elle les cotoie, mieux ils se portent. Elle soupire et hausse les épaules.

--Remarquez, on peut un peu s'en foutre.

Elle murmure ça, abandonnant avant même avant de commencer, de toutes façons, ce n'est pas comme si elle peut faire à sa volonté. Le palais paraît l'invité à rester, elle se détache de tous, elle observe, se rapprochant de la seule personne avec qui elle se sent, inconsciement, en sécurité, comme un rempart à la magie de cet endroit. La dernière fois, la nuit longue, la conversation avec le Prince Pourpre, le petit matin rapide et Séveride la ramenant vers Vegas pour l'échapper à tout un bordel qui n'a pas finit d'être. Elle était plus enthousiaste la dernière fois, peut-être qu'elle s'est un peu félée avec les aventures...pourtant, le temps n'est pas passé à l'excès. Elle sourit en perdant son regard par ci, par là et comme si elle savait, sa main trouve celle de Séveride, inquiète de se faire happer par le palais, inconsciement. Elle l'entends parler des autres, de sa volonté de voir le Prince et elle reste là, sans savoir si on la ramènerait. Quelle importance en fait ? Elle n'a pas envie d'être ramenée, mais elle s'inquiète aussi pour les autres.

Elle le regarde, son profil découpé dans ce décor, elle a envie de rester avec lui. Mais bon, c'est une chose qui n'arriverait probablement jamais. Elle ne sait pas. Lucy ne sait pas plus que l'instant présent. Et ça ira comme ça.

Nephilim

Dephaïne O' Faïn

Nephilim

Dephaïne O' Faïn

Messages : 385
Enregistré le : 09 oct. 2016, 21:06
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Dephaïne O' Faïn

» Publié par Jimmy Chesly

» 11 févr. 2019, 09:03

Je dévorais des yeux le Nephilim cruellement démuni, que pourrais-je dévorer de ce corps délectable ? Un morceau de chair, un gémissement…un frisson me gagna et je me désintéressais en riant doucement, hum, tout cela était exaltant. Doucement, je me déplaçais, observant et réfléchissant comme une chatte, j’étais féline, j’étais femme, j’étais même luxurieuse, mais le principal, c’était que j’étais maîtresse de ce château…

Capella disait une chose juste, et je lui fis un clin d’œil. La batisse était faites pour séduire, elle pouvait retenir entre ses entrailles les mortels qui n’en avaient pas l’habitude, Capella avait fini par en être presque immunisée, mais pas la délicieuse Lucy…Raven avait veillé sur elle la dernière fois, mais cette fois, pas de vilaine casse pied. Juste l’amoureux qui pouvait tout me faire capoter. Oh, ne pensez pas que je voulais la garder…non en fait, je voulais juste la rajouter à ma collection.

Quoi ? Comment ça quelle collection ? Et bien regardez.
Capella, l’insoumise qui n’en est pas une, devenue dame de compagnie, mortelle, maîtresse de quelques pans de kabbale, allant et venant mais revenant toujours. Amitié de prime abord, plus que détention. Mais partie intégrante de ma « collection », le bon terme serait famille, ici est son havre de protection et d’aucun Nephilim, d’aucun clan, ne pourrait venir la réclamer en ces terres.
Dawn Ludlow, l’esclave infiltrée, pas la peine de dessiner plus, appartenance de force…mais protégée.
Et maintenant Lucy Hale…je voulais la séduire et la garder, lui faire oublier tout le reste. Je voulais qu’ici soit chez elle. Je voulais lui donner la place de captive volontaire. Et j’espérais réellement y parvenir.

-Je n’ai pas été énormément sur terre pour en avoir, mais Raven a fait des échos, Le Barge et l’autre délicieux Démon. Nous ne les avons pas vu ici si c’est là ta question. Des vas et viens d’autres moins célèbres sur nos terres…

Rien de bien intéressant. Je regardais Lucy, peut-être que je la convoitais trop…mais bon. Je souriais et je me rapprochais pour venir caresser sa joue du bout du doigt, ma jolie petite poupée de porcelaine.

-Ne pense pas à celui-là, tu es beaucoup mieux avec nous !

Clin d’œil, et ma main glissa pour frôler sa taille alors que je me rapprochais maintenant de Severide, doux sulfure, je frôlais le corps de l’insoumis et je l’observais. Sa requête plairait au Prince, il adorait conversait, mais le Monarque allait-il réellement s’intéresser à cela ? ma main quitta le corps de Lou et je me détournais brusquement d’eux.

-Emmenez Lucy se faire vêtir et offrez à Séveride le nécessaire pour qu’il puisse se présenter devant le Monarque, je vais prévenir mon époux pour le reste !

Les choses étaient indiscutables, maintenant les serviteurs les conviaient et moi je m’éloignais, un rire glissa sur mes lèvres, alors que je leur tournais le dos. Un sourire invisible pour eux et je regardais Capella, c’était nos petites malices maintenant. J’attendais qu’ils soient embarqués, pressés par la foule de créature décidées à m’écouter et une fois seule avec Capella je lui soufflais.

-Nous avons le temps pour un petit pari. Tu veux ? Oh elle n’allait pas me refuser cela. La destination est la chambre bleue, va-t-il aller avec elle, ou bien la laisser seule ?Hum ?

Oh leur destination n’était pas identique. Au final l’une allait se faire habiller, l’autre rencontrer l’orgone nécessaire pour resplendir. Mais un seul se ferait piéger par le château et Capella pouvait déjà savoir qui…vous aussi d’ailleurs si vous avez tout lu !

-Mais avant embrasses-moi encore...

Je demandais ses lèvres pour le frisson de son orgone, mains sur sa taille, emprise saphique de nos deux corps, elle était si belle dans cette vêture....que je pourrais presque m'en damner.
Image

Nephilim

Severide

Nephilim

Severide

Messages : 938
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Severide

» Publié par Harper

» 26 févr. 2019, 11:02

Quelque chose me frappe dans cette pièce. Lucy a changé. Oui, il n’y a qu’elle qui capte réellement mon attention, même si je n’ignore pas les charmantes créatures qui me font face. Déphaïne a la beauté des démons, mais Capella dans cette tenue est ensorcelante et laisse quelques images se dessiner dans mon esprit. Mes fantasmes ne seront pas assouvis aujourd’hui, j’en suis conscient. Heureusement, il nous reste du temps avant la fin du monde.

Lucy a beau essayé de rester celle qu’elle était, ses paroles, ses gestes, tout me montre une Lucy différente. Ce n’est pas en totalité, Lucy a gardé, semble-t-il, les qualités que j’aime chez elle, mais elle a perdu un peu de son insouciance. Elle a mûri et ce n’est pas pour me déplaire. Je ne sais pas si c’est cette maturité, sa nouvelle coupe de cheveux, le temps que nous avons passé loin l’un de l’autre, ou un tous ces changements réunis, mais ça faisait longtemps que je n’avais pas eu envie d’elle à ce point. Elle est toujours vive d’esprit et la chemise que je me prends en pleine tête me fait sourire et je ne peux m’empêcher de lui envoyer un clin d’oeil en la dévorant du regard. J’ai envie de la rassurer, de lui dire que je suis présent pour elle, mais on sait tous les deux que ce n’est pas ce qu’elle veut. Elle est indépendante et maîtresse de ses propres choix, elle me l’a bien fait comprendre à maintes reprises.

L’entendre évoquer Heru Ur ne m’enchante pas, mais au moins elle est consciente de la façon dont fonctionne le Nephilim. Si elle pouvait ouvrir les yeux sur son clan… Il est évident que me prendre en pleine face à nouveau, qu’elle préfère être sienne que mienne, est toujours aussi douloureux pour mon égo. Quoi ? Ce n’est pas vraiment ce qu’elle a dit ? C’est le résultat final qui compte non ? Je n’arrive pas à comprendre ses choix et cela me tue. Pourquoi les femmes sont-elles si compliquées ? Il y en a t’il une seule dont je comprends le fonctionnement ? Pourquoi n’en font-elles qu’à leur tête alors qu’on est nés pour les aimer et les protéger ? Je préfère ne rien dire en présence de ses amies, mais il n’en sera pas de même une fois seul avec Lucy.

Je la regarde et je n’aime pas la façon qu’a Dephaïne de la toucher, comme je ne crois pas un seul instant qu’elle puisse avoir commis l’erreur de nous avoir attiré à elle par accident. Dephaïne est une calculatrice qui a toujours une longueur d’avance. Elle a une idée derrière la tête, comme toujours. Seulement, je n’ai pas le temps de jouer. Qui sait ce que mes amis sont en train de vivre. Lidrya ne quitte pas mon esprit… Princesse non plus. Je m’inquiète moins pour Raven, mais c’est vite dit. Comment vit-elle notre disparition ? Cela doit être une torture pour elle. Vraiment, je n’ai pas le temps de me pavaner dans ce château, aussi magnifique soit-il.

Nous sommes finalement accompagné jusqu’à nos chambres et Lucy peut avoir remarqué que mes traits se sont assombris soudain.

Je n’ai pas le temps pour tout ça.

Je ne compte pas perdre mon temps à me recharger en orgone ou encore à profiter de tout ce que cet endroit a à m’offrir. Je veux retrouver les miens au plus vite, voilà ma seule motivation depuis que j’ai quitté Washington.

J’attrape la main de Lucy.

J’ai besoin de toi.

Une fois qu’on me montre ma chambre, je remercie les gardes et j’attire Lucy avec moi et je l’embrasse avec passion. Je la désire et je ne la veux que pour moi. Je fais sortir toute personne que Dephaïne aurait pu jugé utile de m’accueillir vu mon état et je l’en remercierai pour ça, mais je veux être seul avec ma rousse.

Nous sommes enfin seuls et me retenir de lui faire l’amour est douloureux. Mes mains recherchent le souvenir de ses courbes, la douceur de sa peau. Je veux m'enivrer de son orgone. Nu dans ses bras, je ne peux lui cacher mon désir et je m’en veux. Je me déteste et m'arrêter est une vraie bataille intérieure, mais je me rappelle pourquoi on en est là tous les deux et je me calme. J’ai été égoïste et possessif durant un instant. Je sais que tout ça est une mauvaise idée. J’aurai pu m’y prendre autrement. Je n’étais pas obligé de la toucher et j’aurai dû. Je n’ai fait que compliquer une situation qui l’était déjà.

Je te demande pardon.

Mon front posé sur le sien, le souffle rapide, je reprends mes esprits. Je m’en veux car j’aurai dû faire ce que je m’apprête à l’instant même où j’ai revu Lucy, nous ne serions pas dans cette situation. Je m’éloigne d’elle et mes vêtements sont enfilés rapidement. Je lui tends la main en espérant qu’elle la saisisse et qu'elle n'a pas déjà passé la porte de colère. Je mérite de bonnes baffes, j’en suis conscient.

Il faut que tu invites Raven. Fais-la venir à toi. Tu l’as déjà fait. C’est une question de vie ou de mort Lucy.

Mon air est grave, Lucy doit comprendre que nous n’avons pas vraiment le choix. Je m’approche d’elle doucement.

Pardonne-moi, je n’aurai pas dû réveiller de vieilles blessures. Tu m’as manqué, c’est tout.

Je lui embrasse la joue et lui chuchote quelques mots à l’oreille.

Je n’ai aucune confiance en Dephaïne. Depuis qu’Harahel lui a donné les clés de ce royaume tout part en vrille. Étrangement il disparaît, maintenant c’est le Prince Noir qui quitte ses terres pour s’installer chez nous. Ils s’emparent de Meborack. Notre clan n’existe plus, il n’y a plus rien pour les arrêter. Lucy, tu dois nous aider.

Sa main dans la mienne, je lui embrasse la paume.

Tu veux bien ?

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 26 févr. 2019, 15:39

Le palais est ensorcelant, à une autre époque, quelques temps à peine en arrière, elle ne se serait pas privée de s’y perdre, mais elle n’a pas envie. L’humeur de Lou est moins légère qu’auparavant, elle pense aux autres, elle pense au potentiel danger, elle pense à ce qui pourrait arriver à ses amis et elle a l’impression de stagner sans savoir ce qu’elle pourrait faire. Elle avait autrefois la sensation d’être importante, mais ce n’était que de la vanité. Vanité soufflée par l’idée que Hope avait besoin d’elle pour grandir, par exemple, mais aujourd’hui cette sensation s’est évaporée et elle a simplement pris conscience que tout cela n’était que des illusions. Lou sait qu’on n’a fait que la flatter dans le sens du poil, c’est sa seule façon de penser au fond qui lui a fait croire des choses. Quoi qu’il en soit, Lou fait ce qu’on attend d’elle, à moindres mesure, elle passe le temps, préserve-les siens, s’ennuient…mais l’espace d’un clin d’œil, elle retrouve une envie trop facile de sourire.

Evoquer Heru Ur ne le fera pas apparaître, s’en foutre, c’est un peu compliqué, mais autant faire comme si. Elle se recule plutôt quand les mains de Déphaïne approchent son visage. Lou fronce les sourcils, son consentement, la rousse s’en fiche autant que de sa première chemise, mais par principe, Lucy est un petit peu saoulée de voir que l’on peut décider à sa place.

--J'ai le choix où c’est superflu ? –Elle se recule d’un pas, elle n’est pas jalouse de la voir rouler ses hanches vers Séveride, mais ça l’agace de la voir utiliser son cheat Nephilim pour la convaincre qu’elle a envie d’être là. -Bon bah visiblement c’est superflu.

Elle bougonne par principe, il semble que Lucy ne soit pas de meilleure humeur que cela, il se peut qu’elle ait envie d’avoir le choix, chose que Séveride est seul à lui avoir laissé, décider pour elle, et ne pas comprendre qu’elle n’a pas forcément envie…mais bon, elle en demande peut-être trop ? Lou ne veut pas s’éloigner de Séveride, emmenés, éloignés, elle jette parfois un regard sur le décor du palais et tout ce qui de meilleur humeur lui attirerait l’esprit, elle soupire. Trop tendue, elle se dit qu’elle devrait juste se laisser aller, mais le cumul la lasse. Prise dans ses pensées agitées entre l’envie de se calmer, d’être Lucy la gentille qui va toujours bien et qui profite, elle veut juste montrer que non, elle n’était peut-être pas forcément partante ! Lou a toujours éprouvé ce besoin d’indépendance et de choix, cru l’avoir encore jusqu’à ce qu’on lui laisse comprendre que non !

--Parce que tu crois que j’ai envie de suivre les délires de Princesse Déphaïne qui a décidé qu’on ferait comme ça ! Tu sais que j’aime pas ça !

Son esprit s’apaise, moins ballotée par l’envie de rester, il la raccroche à la réalité. Son pouce effleure la paume de sa main, alors qu’il a pris la sienne. Le bout de son pied butte contre la dalle d’un couloir, un hoquet de surprise franchit ses lèvres quand son corps part en avant, il la eu par surprise.

--Tu es bien le seul qui ait vraiment besoin de moi ! –Plaisante-t-elle, une petite douleur dans le bas du dos à cause de son mouvement brusque. –Tu veux que je leur fasse une prise vulcaine pour qu’on s’échappe ?

Elle dit des bêtises, mais qu’il lui dise qu’elle ait besoin d’elle, un instant, elle a pris ses paroles au sens littéral, mais elle sait qu’il ne s’agit que d’une nécessité et elle le comprends après. Lucy s’est rattrapée, histoire de ne pas avoir l’air d’une imbécile, des fois qu’elle ait laissé comprendre à une phrase plus forte que de raison. Il a pas besoin d’elle autrement que pour un truc ! Dans la chambre, elle se retrouve avec lui et elle soupire de soulagement, instinctivement ses mains trouvent le cou de Séveride, elle l’enlace.
Un frisson, un instant, elle ne sait pas du tout ce qu’elle doit faire, elle n’a pas envie de s’éloigner de Séveride et laisse son corps épouser le sien, enfouis son visage dans son cou, perds son souffle, une chair de poule qui relève toute sa chair, il veut ? C’est pour son orgone qu’il a besoin d’elle ? Elle se sent complètement dévastée par une envie, mais il s’arrête et lui demande pardon. Elle secoue la tête, ferme les yeux, sourit, non, ce n’est pas ça. Lucy tortille ses lèvres, de droite, à gauche, ne sachant pas trop ce qu’il se passe si ce n’est qu’elle se sent électrisée.

--Hein? –Eloquence quand tu nous tiens. Il s’éloigne, s’habille rapidement. –Tu as eu assez d’orgone ?

Lucy secoue la tête, les joues rouges, elle a tellement envie de se retrouver avant son idée idiote de se confier à lui sur ses sentiments. Ses paroles ne sont pas méchantes, elle déglutit, il a peut-être eu assez d’orgone et par manque de temps. Oh c’est un peu gênant, totalement en fait, c’est même difficile à encaisse, mais elle passe une main sur son visage et inspire, ses yeux piquent un peu et sa main tendue est saisis, elle tente de reprendre ses esprits. Elle le regarde et hoche la tête. Raven revenue sur le plancher, elle se souvient brutalement de … du moment génial de ce je t’aime et elle hoche la tête. Elle est prise au dépourvu quand il se rapproche et elle le regarde. Pourquoi elle a encore cette sensation d’être minuscule quand il se tient si près d’elle. Elle sourit, maladroite.

--Tu me manques tout le temps…-Sourit-elle. Elle ne pige plus rien et incapable de faire le point maintenant, elle tend l’oreille pour écouter. Elle entend, mesure, tiens ses mains et elle souffle, le coeur battant vite d'inquiétude. Dephaïne serait-elle une traitresse? –On est un groupe, non ? On peut dire qu’on est un clan si on considère Raven comme notre Seirim, mais ne lui dit pas que j’ai dis ça, j’ai pas envie d’en discuter avec elle. Quoi qu'il se passe, on reste un clan!

Elle le regarde et sourit. Lucy se hissant sur la pointe des pieds, elle prend un baiser à ses lèvres en silence. Doucement et délicatement.

--Je vais essayer. –Elle quitte ses mains, se repose sur ses pieds et inspire. – Mais…ne me renvoie pas à Vegas directement après ! Je veux rester dans Mon groupe ! –Elle sourit et inspire. –Raven…

Elle ne sait pas comment ça marche. Elle appelle Raven tout simplement et de toutes ses forces. Ce qu'il vient de lui dire l'inquiète, elle a besoin que Raven vienne maintenant! Le monde est en train de partir en live et ça lui fait peur.

Peur de réfléchir à tout ça. De se confronter à l’idée qu’elle a des envies qui lui vienne. Peur de se demander si Séveride l’aime un peu, comme elle le croit, peur de se demander si pas du tout. Si elle n’est qu’une utilité, pour lui, ou bien plus. Elle aimerait ne pas avoir peur de se dire que c’est le plus, au risque de se ridiculiser. Elle a peur pour lui et tout le groupe…
Déphaïne est une infiltrée traîtresse peut-être, et si elle était parvenue à ses fins ? Après tout où est Harahel, rien ne serait étonnant de le voir dissimuler à œuvrer quelque part, mais les Originels disparaissent…est-ce que l’on se rapproche de la fin ? De cette période où Hope a été enlevé ? Les vaisseaux sont-ils prêts ? Elle pensait qu’il avait au moins 6/7 ans quand cela arriverait, mais du coup, est-ce que tout n’est pas en train d’arriver plus tôt et plus vite ? Si c’est le cas, elle a envie de passer ce temps avec Séveride, de faire des choses avec lui. Au lieu de croire qu’elle est capable de plus autrement. Elle a peur de se dire que c’est bientôt la spirale vers la fin.

Mais ce qui fait peur à Lucy, c’est que les royaumes ne soient plus un refuge, après tout, la venue des humains et ce qu’ils subissent, peut-être est-ce par ici que la fin va débuter, sa peur n’est pas inutile, elle cherche à emboiter les choses qu’elle connait et qu’elle ne connait pas ensembles, pour sauver … sauver qui ? Le monde ? Son envergure n’est pas si grande, mais essayer en tous cas. Essayer d’aider, elle ne sait faire que ça. Peut-être qu’elle se concentre trop sur les détails de l’avenir de Hope et qu’elle n’appréhende pas assez ce qui se passe ici, qu’elle essaye trop de les mélanger, peu importe. Lucy a peur, mais elle sait qu’avoir peur n’est pas la seule chose à faire. Il y aussi la volonté d’y arriver, et de croire jusqu’au bout à sa propre victoire. Déjà la présence de Raven permettrait de la faire positiver de nouveau.

► Afficher le texte

Nephilim

Severide

Nephilim

Severide

Messages : 938
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Severide

» Publié par Harper

» 26 févr. 2019, 20:50

La réaction de Lucy envers Dephaïne est légitime, mais cela ne lui ressemble pas. Ce n’est pas la Lucy que j’ai rencontré. Ce n’est pas pour me déplaire qu’elle s’affirme enfin, mais je me pose la question; serait-elle devenue ainsi sans avoir rencontré les Nephilim ? Il est probable que non. Il faut tout de même qu’elle fasse attention à qui elle s’adresse. Après tout, elle est l’esclave d’Heru Ur, elle doit l’avoir découvert à ses dépends. Cette idée fait monter la rage et je me concentre sur la raison de ma présence chez Lucy.

Je veux être seul avec elle pour qu’elle m’aide à invoquer Raven. Étrangement, je préfère la brune près de moi qu’en vadrouille je ne sais où à Vegas. Elle est loin d’être facile à vivre, mais je ne l’imagine plus ailleurs que dans mon paysage. J’ai besoin de lui dire où sont sa mère et sa soeur. Je lui dois bien cela.

Je n’avais seulement pas prévu de me jeter sur Lucy de la sorte. Ces quelques instants intimes ont réveillé des souvenirs agréables, mais nous savons tous comment cela s’est terminé. Alors je reprends mes esprits et me rhabille. Lucy pourrait me crier dessus, surtout après la réflexion faite à Dephaïne juste avant. Je ne vaux pas mieux qu’elle, mais sa réaction est bien différente.

Quoi ?

Je remonte mon pantalon avant de me repasser sa question dans la tête. Je suis surpris, car je ne m’attendais pas à ce qu’une telle idée lui vienne. Je remonte ma braguette en lui faisant face.

Non, bien sûr que non, tu te trompes. Ce n’est pas ce que tu crois.

Je lui tends la main en espérant qu’elle la saisisse et qu'elle n'a pas déjà passé la porte de colère. Je mérite de bonnes baffes, j’en suis conscient.

Il faut que tu invites Raven. Fais-la venir à toi. Tu l’as déjà fait. C’est une question de vie ou de mort Lucy.

Mon air est grave, Lucy doit comprendre que nous n’avons pas vraiment le choix. Je m’approche d’elle doucement.

Pardonne-moi, je n’aurai pas dû réveiller de vieilles blessures. Tu m’as manqué, c’est tout.

Tu me manques tout le temps…-Sourit-elle.

Je ne peux faire autrement que de répondre à son sourire. Je lui embrasse la joue et lui fais part de mes craintes.

Bien sûr qu’on est un clan.

La vérité, c’est que selon la loi des Originels nous n’étions rien que des fugitifs désormais. Sans Harahel à notre tête, nous n’étions pas réellement un clan. Je n’ai pas envie de dire ces paroles à Lucy, car je n’ai pas envie de l’effrayer.

Elle appelle Raven et pour le moment, rien ne se passe. Et si tout venait de moi ? Et si tout se passait dans ma tête ? Le Prince Pourpre n’y est sans doute pour rien, tout comme Dephaïne. Je ne sais plus quoi ou qui croire, ce qui est juste ou ce qui est faux. Qui sont nos alliés ou nos ennemis ? Je suis tout simplement fatigué.

Tu es sûre que tu le fais bien ?

Question énervante et inutile, je le sais. Pas taper !

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 27 févr. 2019, 12:50

Lou est désormais seul avec Séveride, elle n’a aucune envie de partir comme dame de compagnie d’une reine/princesse de kabbale. Elle pense à ceux sur Vegas, elle pense un peu à elle, quoi qu’il se passe, elle suivrait Séveride parce qu’il est le seul en qui elle a confiance. Perdue et déboussolée par le corps du Nephilim qui cherche un instant le sien, elle essaye de se ressaisir comme elle peut. Imagine qu’il avait besoin d’orgone, le dit et il dément. Cela ne la dérangerait pas mais elle le croit et en reprenant son souffle, elle sourit, les pommettes rouges. Lucy n’a soudainement pas envie de réfléchir à la situation entre eux, elle s’en « fiche ». Parce que pour elle, être près de Séveride c’est potentiellement retrouvé ce petit rien qui a met un pep’s particulier dans sa vie et signer quelque chose d’unique entre Séveride et elle. Du coup, elle arrête de réfléchir, pour quelques secondes probablement et préfère se laisser vivre et porter, elle prend sa main.

Elle prend conscience des inquiétudes du Nephilim, tout un tas de chose est en train d’arriver et elle craint de voir une dégringolade survenir. Au fond, tout ça, c’est un peu regarder Bird Box, l’ennui en moins et les explications en plus. Elle sait qu’à partir d’un moment, elle ignore quand, le monde va partir en sucette. Sauf qu’elle ne sait pas quand, elle sait déjà comment cela va finir et elle doit attendre de voir comment ça va évoluer. En bref, Lucy ne peut que s’imaginer qu’est-ce qui va se passer pour parvenir au point du départ des vaisseaux, et donc extrapoler…

Est-ce par crainte de ce qui va arriver qu’elle avoue qu’il lui manque ? Non, Lou n’est pas compliqué, elle en a envie. Elle n’a même pas honte de céder à cet aveu. Lucy a changé mais ce qui est vrai, c’est qu’elle ne place pas n’importe qui dans son univers, elle n’aurait probablement jamais pensé installé Séveride si proche, si intimement et la vérité, c’est qu’il peut y avoir des tas et des tas de détails qui font que…tout n’est pas parfait et bien peu importe. Elle, elle sait. Elle sait où et qui elle garde près d’elle.
Sa nouvelle inspiration se rempli d’assurance, oui, Lucy est sûre qu’ils sont un clan, pas un clan qui répond à tous les critères fermés et réglementés de la nation Nephilim, mais quand même ! Il faudrait un peu évoluer les lois pour que ce soit meilleur tout cela, non ? Enfin si la nation nephilim était une démocratie ça se ferait, mais ils en étaient loin. Tout comme Lucy qui partait dans diverses réflexions et questionnement pour aboutir à un sentiment de panique et de crainte visant à appeler Raven.

Elle ouvre les yeux après la réflexion de Séveride.

- -Bah je sais pas, la dernière fois j’avais quand même un Archange qui me balançait un skill de purification et plusieurs amis au milieu…Peut-être que j’ai peut-être pas assez la frousse ou que je panique pas assez ? Ou alors, elle a décidé de résister parce que la dernière fois, elle n’était pas tout à fait ravie de débarquer. Où c’était fait pour marcher qu’une fois !

La rousse énumère diverse possibilité, pourtant Raven lui a dit qu’elle serait là, au cas où toujours, même face à Heru. Lucy inspire, visiblement contrariée que cela ne fonctionne pas. Elle ne sait pas du tout comment faire pour invoquer le Prince des Ombres qui lui a fauché son pendentif, mais sincèrement, si ce n’était que pour un coup, la valeur du bijou et de sa symbolique n’était pas assez rentabilisé. Pas du tout même.

--Peut-être en retournant à Vegas ce sera mieux ! -Lucy soupire. Ses bras tombent le long de son corps elle tord sa bouche, réfléchissant un chouillat, elle retente de l’appeler, insistant sur les syllabes de son prénom.

Pourquoi cela ne fonctionnait pas? C'était l'arnaque, mais elle eut un éclair de génie d'un coup!

--oh peut-être que Hope peut l'appeler, si ça marche qu'une fois, il était dans le pentagrame, il a été couvert d'ombre aussi? Bon je dis peut-être une connerie, on peut juste retourner à Vegas et je lance une recherche sur Vegas, c'est moins époustouflant, mais ça marche très bien!

Si le magique ne fonctionnait pas, autant faire dans le classique!

Nephilim

Raven

Nephilim

Raven

Messages : 524
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Raven

» Publié par Hope

» 06 mars 2019, 11:35

Il s'est passé du temps, beaucoup de temps, depuis le temps que je voulais écrire ...

Vous vous souvenez sans doute que je cherchais mon groupe. Cette pensée ne m'a pas lâché et quand j'étais entrain d'escorter une fille pour le Berserk, l'un des hommes a reçu un coup de fil. Surpris, il a décroché et encore plus surpris, il me l'a tendu. Quand j'ai entendu la voix au bout du fil, j'ai failli ... En pleurer ? Exploser ? Tout à la fois ? Je me suis levée d'un bond dans cette fourgonnette et j'avais du mal à tenir en place voir même à me la fermer. Mais quand le Drayoir parle, on se la ferme. En tout les cas, là, j'étais bien trop abasourdi pour parler. Il était toujours à Washignton, entrain de se faire soigner. Mais son premier réflexe fut de m'appeler. Il me connaissait assez pour savoir que j'étais entrain de faire mille conneries. Alors j'ai fini ma mission, aussi sagement que j'ai pu ... et je les ai attendu dans notre appartement. Les retrouvailles furent assez intense pour refaire quelques trous au passage dans les murs. Mais la chute fut assez rude ...

Le Drayoir fait en sorte que je n'ai pas assez d'orgone pour faire ma conne. Il ne veut pas que j'aille à Washington. Je suis d'une humeur de chien et je ne fais que mordre ou aboyer. Ma mère. Ma soeur. Le Lynx. Séveride. Kaylee. Julie ... Tout se bouscule. Je n'ai jamais passé autant mon temps à frapper. Frapper tout ce qui bouge. Frapper des sacs. Frapper des Skjaldmeyjar. Boire. Boire jusqu'à plus soif. Tomber dans l'inconscience du manque d'orgone. Et finalement, je me suis renfermée. Je ne parle plus. Je ne baise plus. Je ne ris plus au plaisanteries du Barge. J'ignore le Drayoir que je commence à haïr. Oh on ne peut haïr que ce que l'on n'aime. Et je le hais au centuple.

Alors me voilà devant l'aéroport. J'ai bien tenté de joindre Lucy mais pas de nouvelles. Je ne peux pas contacter le Berserk, car je me doute de ce qu'il me dira. Et puis je me sais sous surveillance. Par mon groupe, mais aussi sans doute par des Skjaldmeys, des infiltrés et des Vestales. Tout ce beau monde pour moi vous vous dites ? C'est pas un peu trop ? Quand on sait que je peux péter les plombs n'importe quand, non, franchement, je pense que j'ai au moins une personne de chaque au trousse. Mais je suis tellement hanter par mon groupe que je n'arrive plus à voir. Plus à agir. Plus à respirer. C'était affreux de ne pas savoir. C'est encore pire de savoir ! Alors je suis devant cet immense structure. Sans fric. Et ne comprenant rien sur comment prendre un avion. Alors, il n'y a plus qu'une seule solution. Ouvrir mes ailes et m'envoler avec le peu d'orgone qu'il me reste. Les badauds présents ? Comme si c'était mon problème !

Raven

? Je relève la tête d'un coup et je me tourne. Je ne vois rien. Je deviens dingue je le sais. Est-ce que la maladie mentale se soigne chez les Nephilim ? Je connais déjà cette réponse.

Raven

Je regarde mes pieds et je les vois disparaître lentement dans mon ombre. Je ne sais pas si je dois fuir, courir ou ? En fait, je ne réagis même pas.

Raven

Les personnes autour de moi commence à réagir et quelqu'un m'attrape par le bras. Je n'ai pas la force de l'arrêter mais cette personne à la force d'un Nephilim. Il me casse le bras car malheureusement pour lui l'ombre est puissante. Elle a beau y mettre de la force irrémédiablement je disparais et quand elle touche sa main, elle voit son corps se sectionnait petit bout par petit bout. Aucun intrus ne peut venir avec moi.

C'est ainsi que j'apparais derrière Lucy en me tenant le bras meurtri. C'est ainsi qu'à mes pieds se trouvent des morceaux d'humains éparpillés. Et c'est ainsi que je découvre Séveride, Lucy entre nous deux. J'écarquille les yeux alors que mes cheveux sont sales et graisseux. Je ne me suis pas lavée depuis ... Depuis quand ? J'en sais rien. Le Drayoir m'y force, mais je fuis l'appartement. Je fuis les gens que j'aime. Toujours. Alors je regarde cette chevelure rousse. Je regarde ses yeux bleus. Mais je ne dis rien car mes yeux clignotent. Du liquide s'y échappe. Mon coeur cogne. Et si tout ceci n'était qu'un rêve ? Et si tout ceci n'était qu'un de mes nouveaux rêves qui se terminent toujours de la même manière. En cauchemar !
Image

Nephilim

Severide

Nephilim

Severide

Messages : 938
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Severide

» Publié par Harper

» 17 mars 2019, 17:44

Je n’en veux pas à Lucy, mais pourquoi ça ne fonctionne pas pour l’instant ? Il y a bien quelque chose qu’elle fait différemment. Lucy a dû avoir la même pensée que moi, car très vite le prénom de Hope réapparaît, sans que cela m’enchante.

Ça faisait longtemps.

Je fais ma tête de Klingon. Sérieusement Lucy ? Tu n’aurais pas pu juste le penser ?

Vous êtes liés à ce point ?

Je m’éloigne d’elle, mais pas assez pour qu’elle ne puisse pas me répondre. En fait, je ne veux pas vraiment connaître la réponse. Si elle a raison, j’irai le chercher, mais je ne sais même pas où il peut être. À vrai dire, trouver Raven sans utiliser ce lien qui l’unit à Lucy aurait dû être ma première réaction. Sans me l’avouer, j’avais envie de la revoir et m’assurer qu’elle allait bien.

Je doute de moi et je doute de Lucy, quand enfin une réaction se produit. Une ombre s’agrandit peu à peu dans le pentacle et je comprends immédiatement qu’elle a réussi. Je retiens mon souffle, car je suis terrifié à l’idée de la revoir. Comment je vais pouvoir lui expliquer ce qu’il s’est passé ? J’ai échoué et je me sens coupable de la situation. C’est encore plus difficile quand je vois l’état dans lequel elle se trouve. Elle semble brisée. Les larmes qui coulent sur ses joues me fendent le coeur et je ne réfléchis plus. La distance qui nous éloigne, disparaît et je la tiens déjà dans mes bras et je la serre contre moi. Mes lèvres trouvent les siennes et je l’embrasse. Un doux baiser de retrouvailles. Tout ce que j'imagine qu'elle déteste. Qu’elle me frappe, qu’elle me déteste, qu’elle m’insulte, tout, mais pas ça. Je ne veux plus la voir pleurer.

Je suis désolé que Lucy assiste à nouveau à cette scène, mais elle va très vite comprendre qu’il n’y a rien entre nous. Pas ce qu’elle imagine en tout cas, c’est bien plus fort, mais pas sexuel… Ok, peut-être que ce n’est pas l’impression que ça donne sur l’instant, mais je compte sur les réactions vives de Raven pour le prouver. Voyez ça comme un bouche à bouche beaucoup plus agréable. Après tout, c’est moi qui l’embrasse.

Répondre

Retourner vers « L'Area 51 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités