On verra ce que l'avenir nous dira. [Lucy]

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 15 oct. 2017, 20:29

Lucy regarde Hope se rapprocher, pourquoi ne veut-il pas juste aller profiter d’un instant avec sa mère ? Son cœur fait un rater quand il vient, et elle déglutit bêtement. Quand il la rapproche de Lui, Lou se raidit un instant, non qu’elle n’aime pas les câlins mais elle ne sait pas trop. Son esprit ne sait que penser de l’adulte en face d’elle et avant de s’effondrer dans des questionnements diverses, dingues, immenses, elle finit par se laisser aller, blottie contre lui, à écouter sa voix raisonner dans son torse et son cœur tambouriner.

Elle est bien dans les bras de Hope, mais elle aimerait être près de Séveride, l’insoumis lui manque mais elle sait aussi parfaitement qu’elle se fait du mal à penser trop à lui, l’attendre, l’espérer, autant qu’une idiote qu’elle est d’être tombée dans quelque chose qu’elle a toujours répugné. Par simple principe d’une histoire enfantine chaotique.
Séveride par ci, Séveride par là, pourtant un seul être vous manque et tout est dépeuplé n’est-ce pas ? La complicité, la facilité, les rires et les discussions, les câlins au lit, et les sourires. Mais il n’éprouve rien et elle s’est fait avoir. La vie est pas très juste quand elle veut rappeler à une geek qu’elle a tort de croire qu’elle, elle ne tomberait jamais amoureuse.

Pour autant, elle est aussi bien dans les bras de Hope, elle ne dit rien, se laisse faire, le vient par là à quelque chose de bienveillant et d’autoritaire, assez pour qu’elle n’ait pas envie de lutter. Pour une fois, pas de non ça va, ou encore d’autres possibles. Elle se laisse faire. Et contre lui elle ferme les yeux.

--Je ne…-Non elle abdique, elle n’a pas la force. –Ce n’est pas ce que je te demande.

Au contraire, elle ne veut pas qu’il l’aide à changer ce qui se passe, elle accepte Heru Ur mais le chemin sera difficile pour l’un des deux. Sûrement pour elle en fait, encore qu’elle réalise, à force qu’il a bien dit de la priver de sa mobilité et l’enfermer, pas de la tuer. Le détail a son importance non ? Elle le comprendrait probablement plus tard !

Il reprend donc sa phrase et elle hoche la tête mais…

--Si je t’ai envoyé ça, c’est que je n’ai pas envie que cela t’attire des ennuis avec lui parce qu’on aura passé du temps ensembles ou quoi. Tu comprends ?

Elle ne sait pas si sa logique peut-être logique. Elle le regarde, un peu genée qu’il y ait Dawn et qu’elle se mette à rougir. Franchement, la situation a quelque chose de…enfin…elle se secoue mentalement et hoche encore la tête. Il est trop grand, il a le visage trop penché vers elle et ils sont trop près. Mais elle est bien !

--Et puis j’étais un peu…pas bien.

Pas la peine de lutter, de mentir, de faire comme ci ça allait. Elle n’ apas peur de Heru, mais être enfermer, ça la gonfle. Et puis il y a ce sentiment collant à ses basques de manque. Là ça va, mais parfois quand elle ne s’occupe pas, c’est prenant. Ça trotte dans sa tête et ça la gonfle.

--Oui ben…

Pas d’argument, elle bougonne dans sa barbe sans qu’auncun mot ne se forme et le bisou sur le front, elle ferme les yeux et passe ses bras autours de son cou pour le serrer fort aussi. Elle n’a pas envie de le relâcher mais elle le fait, pour regarder Dawn d’un air penaud, alors qu’elle lui demande ce qu’il se passe.

--J'ai un nouveau maître techniquement temporaire, mais j’en suis pas sûre, tant que Julian ne se sera pas expliqué et c’est Heru Ur. Qui me fait surveiller par une Skjaldmeyjar qui pourrai être dans la maison mais qui se trouve dehors, dans la rue, dans sa caisse. Marguerite ? –Elle s’arrête.- On s’en fout de son nom. Et si je sors d’ici, faut qu’elle me Pete les jambes et qu’elle me fiche dans une geôle.

Même en le disant à voix haute, et sur un ton un peu comique, ou teinté de positif, ce n’est pas très joyeux. Lou fait une moue, tortille ses lèvres et repousse ses cheveux après avoir fait une pince avec ses doigts. Elle est sortie en cachette pourtant, pour Dawn et pour petit Hope, mais si personne ne le dit, rien n’arriverait non ? Ce serait son petit secret à elles.

--Je suis allée à Coachella, on… Elle regarde Hope, un instant. Ils étaient bien à Coachella avant Sainte-Lame, en y pensant, elle inspire. Sainte-Lame nous est tombé sur la tête. Que dire de plus ? Apparemment mon protecteur était de mèche. Julian mais…bref. C’est le fils de Sariel après tout aussi, alors comment pourrait-il le trahir. Sainte-Lame m’a exorcisé…Raven m’a sauvé, mais je sais pas comment je suis rentrée. Mais ça c’est la version courte. Très courte.

Une boule au fond de sa gorge donne un coté rauque à sa voix, elle n’a pas envie de pleurer, mais elle ne se sent pas très bien. Tirant une chose, elle s’assoit et les coudes sur la table, elle pose son front dans ses paumes.

--Et je dois vous avouer que j’ai des trucs dans la tête depuis l’exorcisme et j’aime pas. Genre…

Comment leur expliquer ? Genre l’amour parfait qui fait sentir absolument bien et qui n’est plus là. Quelques secondes de rien pourtant ! Mais qui lui font y penser chaque fois, pourtant, en y réfléchissant, c’est simple, Dieu okay, mais elle ne lui a rien demander et il y a les autres avant, toujours.
Un gros soupir la fait se repousser en arrière.

--Je voulais pas que tu interviennes, je voulais te le dire. Ça me fait pas peur, ça me … je sais pas. Je voulais pas être toute seule sur ce coup. -Pour une fois qu'elle avoue avoir besoin de quelqu'un et pas y faire face toute seule, elle ne l'aurait même pas dit à Séveride ça, mais à Hope si. Parce que Séveride aurait fait la gueule, et que Hope peut mieux la comprendre, peut-être, elle ne sait pas- C’est pas ça qui va pas, être enfermée et tourner en rond ça par contre. Et puis c’est débile…

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 524
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 21 oct. 2017, 10:41

Je ne pourrais pas faire changer d'avis ma mère et je pense qu'elle se trompe. Mais si j'ai vraiment envie de quelque chose, ce ne sera ni ma mère ni mon père qui m'en empêcheront. J'en suis désolé pour eux, mais j'ai le moyen de faire ce que j'avance. Cependant ma mère m'amuse, piqué par sa curiosité elle finit par rester. Pas de moment intime avec Lucy et c'est sans doute mieux ainsi non ? J'écoute Lucy et je tique quand elle dit "on", j'espère que Dawn ne va pas s'arrêter à ce "on" sinon, je risque de prendre un savon ?

Lucy, je suis là.

Je garde sa main dans la mienne, mais mon regard se perd dans le futur.

Nous sommes sur la planète X783. Toute une colonie d'humain y vénère les Nephilim et Cela fait plusieurs jours que nous sommes ici. Les Nephilim en profite pour se rouler dans la luxure. Tant d'orgone. Je lève ma main et je saisi le vide laissant filer l'orgone entre mes doigts. Il y en a tellement que nous n'arrivons même pas à tout assimiler. Les Asmodéens travaillent avec les Izanaghis pour en récupérer le maximum mais nous avons toujours cette épée de Damoclès au dessus de nos têtes avec le prochain bond de la flotte que nous ne pourrons pas contrôler. Heru Ur est à mes côtés, les bras croisés, il attend.

Quels sont les ordres ?

Je lève mon poignet et au même moment, quelques infiltrés dont Heru Ur et moi, nous recevront nos nouveaux ordres de Sariel. Je me retourne et je repars en direction de la flotte. Tandis qu'Heru Ur a pour mission de massacrer tous les humains ici présents. Il ne doit en rester aucun de vivant. Ce serait un trop grand risque que cette colonie tombe entre les mains des Elohim. Je regarde par le hublot la surface de cette planète se teinter de rouge. Sariel ... Il n'existe plus. C'est moi qui est donné l'ordre de ce génocide.

Je reviens à moi et ma mine est profondément triste.

Lucy, tu ne comprends toujours pas.

Non, elle ne comprends toujours pas.

Heru Ur trouvera ton point faible et il l'utilisera. Je sais qui tu es Lucy. Tu te moques bien de ce que l'on peut t'infliger.

Comprend elle où je veux en venir ?

Vas-tu licencier tout l'Area ?

Je la regarda dans les yeux. Lucy, voyons, le fauteuil roulant n'est pas pour toi. Quel intérêt. Tu t'en moques.

Il va appuyer là où ça fait mal. Si tu penses que tu ne peux pas suivre un ordre alors appelle moi, on trouvera une solution.

Je regarde les deux femmes, comme deux simples humaines et je fais non de la tête.

Heru Ur a éduqué une centaine d'esclave. Ne croyez pas être au dessus d'elles, car elles avaient toutes un point commun. Un caractère de merde.

Comprendre par là qu'elles avaient toutes un caractère bien prononcé. Et pourtant, chacune d'elles à courber l'échine devant Heru Ur. Je ne sais pas vraiment comment cela va se terminer entre Lucy et Heru Ur. Mais j'espère qu'Heru a bien conscience que les Infiltrés ont besoin de Lucy. Elle est de sa génération. Sariel lui a dit toujours : La force de notre clan : Notre adaptation. Ce n'est pas l'infiltration, mais notre manière de nous fondre dans les années qui passent. Lucy est un bon exemple de cette époque, tout comme Dawn.

Une Geek et une fille superficielle.

Je frotte le bras de Lucy et je lui fais un petit sourire.

Je ne pourrais pas aider tous tes amis Lou. Il va vite falloir que tu fasses des choix.

Mais il était déjà sans doute trop tard pour eux ... Peut être ...
Image

Nephilim

Dawn Ludlow

Humain

Dawn Ludlow

Messages : 938
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Humain
# RP terminés RP en cours

Dawn Ludlow

» Publié par Harper

» 21 oct. 2017, 22:14

Non, en effet, je ne capte pas le “on” de Caochella. En réalité si, mais comme ce on, est suivi de Julian et Raven, je n’imagine pas une seule seconde que mon fils a été assez inconscient pour quitter le dôme pour… un festival hippie ? Heureusement, que je ne suis pas au courant, en effet.

En vérité, je suis restée bloquée sur le spectacle que m’offre Hope et Lucy. J’avais dit que j’allais éviter de penser à ce qu’avait dit Jessica sur la relation adultère que mon fils partage avec sa tante, mais quand ça saute aux yeux… Là, c’est flagrant. Pourquoi tant de gêne Lucy ? C’est ton neveu qui te fait un hug bordel ! A moins que ce soit ma présence qui la mette mal à l’aise. Je suis choquée. J’ai toujours su Lucy légère, mais c’est mon bébé dont on parle là ! Mon bébé qui a une copine qui est en ce moment même dans mon salon à attendre que je rentre.

J’ai bien trop de mal à cacher ce que je ressens et je me renfrogne. La tête dans les épaules, je m’en prends à ma tasse à café dans laquelle je touille frénétiquement le liquide avec la cuillère avant d’y plonger les lèvres et de faire une grimace écoeurée. Je me lève et jette le café dans l’évier avant de laver la tasse. Je suis appuyée sur la cuisine, les bras croisés. Tout un sketch quoi !

Si seulement je regardais mon fils différemment, je me souviendrais qu’il est Nephilim et de l’effet qu’ils peuvent avoir sur les femmes. Je me rappelerais que Lucy n’est qu’une humaine dans les bras d’un démon. Mais de toute évidence, je n’en suis pas capable. Peut-être un jour, mais certainement pas aujourd’hui. Aujourd’hui, je fais la gueule d’imaginer que Lucy se tape le père et le fils. Tout ce que j’imagine est tellement malsain qu’il est fort probable que j’en fasse des cauchemars cette nuit… et peut-être quelques nuits suivantes. En plus, les paroles de Lucy ne m’aident pas à imaginer d’autres scénarios.

Je ne sourcille même pas d’apprendre qu’elle est devenue l’esclave d’Heru Ur. Quand j’ai ce caractère de merde, tu ne peux malheureusement pas faire grand chose. Je lui en veux terriblement. Heureusement, que je ne sais rien pour Caochella en fait.

Ce n’est pas ton premier maître et ce ne sera pas le dernier. Tu survivras. Tant que tu feras ce qu’il te demandera sans sourciller, il finira par se lasser de toi comme les autres.

Un tacle méchant dit avec un détachement froid et cruel.

Tu t’es fait jeter un sort par un Archange Elohim, on te met le meilleur chien de garde des Infiltrés aux basques. Il y a rien qui m’étonne là dedans. Sois heureuse de ne pas être en cage Lucy. Tu es toujours en vie, tu n'imagines pas ta chance.

Je sais de quoi je parle et je ne vais pas ajouter ce que je pense vraiment. Je ne veux pas ramener cette situation à moi. Lucy a fait une grosse bêtise et elle est toujours Lucy. Elle n'a payé aucun prix pour ça. Elle n'a rien perdu pour ça. Heru Ur est une bien faible peine.

Tu avais juste à rester sous le dôme.

D’accord, je suis mal placée pour parler, mais je suis une sale gosse. Ce qui est bon pour moi, ne l’est pas forcément pour les autres. Point ! Qu'elle m'en parle pas alors que je suis persuadée qu'elle se tape mon fils.

Heru Ur n’est pas si terrible tant que tu ne lui mens pas et que tu l'écoutes.

Je suis pleine de mauvaise fois. Heru Ur est une brute qui a une dette envers moi et je ne compte pas le laisser l’oublier. J'entends bien ce que dit Hope au sujet des esclaves qu'il a dressé, mais ça ne m'atteint pas.

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 21 oct. 2017, 23:52

Lou sourit faiblement, qu’il soit là fait du bien, elle n’arrive pas à trouver quelqu’un qui pourrait arriver à la faire aussi bien que Hope, c’est difficile. Les yeux perdus sur Hope, elle baisse pourtant le regard, elle n’aime pas quand il la connait aussi bien, parce qu’elle a l’impression de ne pas avoir besoin de lui parler, ou de devoir essayer d’être compréhensible, c’est trop facile. Mais cela ne fait pas de mal.

Elle ne dit rien la mine baissée, Heru Ur peut blesser ses amis, en fait, elle ne pourra même plus l’en empêcher, mais l’erreur serait là. La violence n’est rien qu’une conception impossible à comprendre pour elle, blesser ses amis casserait quelque chose de précieux, dont les Nephilim se fichent probablement, mais une certaine fidélité, un certain attachement, quelque chose de plus fort que de la peur ou un autre sentiment négatif. Bien entendu, ce serait sa faute, bien entendu, elle serait responsable, elle ne pourrait que s’en prendre à elle-même, mais…mais il y a quelque chose qui pourrait disparaitre.

Mais elle ne la ramène pas, elle inspire et fronce les sourcils, soupire par le nez doucement, et déglutit, visiblement paumé dans ses pensées. Ce n’est pas même Heru qui la dérange, c’est un sentiment autre, quelque chose qu’elle n’arrive pas tout à fait gérer, mais…

--Si je ne comprends pas un ordre, je ne peux pas le suivre.

C’est le problème, folie des détails, explications, elle ne sait pas seulement obéir. Et puis, n’est-ce pas seulement une sorte de punition qu’il lui a donné ? A vrai dire, elle l’a pris dans ce sens là et il est déjà trop tard, elle n’a pas suivi, l’ordre/punition.

Lou fronce les sourcils, éduqué, esclave, elle a ce patronyme mais pour l’éducation. Elle ne demande pas à être éduqué, en fait, elle ne sait même pas si elle pourrait l’être. Elle ignore si son caractère est merdique, elle le pense plutôt coulant et facile, elle ne se pense pas vindicative, seulement positionnée sur certaines idées, elle s’adapte en quelques sortes.

Mais les mots de Dawn, viennent doucement sortir Lucy de ses pensées, quoi que le mot doucement est peut-être de trop. Elle n’a pas tout à fait tort, ils se lassent, ils passent, aucun ne reste, cela ferait de même. Sassy, Jace, Julian, des épisodes dans l’histoire de la geek.

--C'est pas faux.

Loin de voir la méchanceté du tacle, mais consciente plutôt de l’évidence de cette vérité, elle hausse les épaules. Ce n’est pas que Heru qui ne va pas, elle voudrait leur expliquer ce manque, mais elle a un peu honte. Après tout Hope est Nephilim et elle ne veut pas le blesser, quant à Dawn, elle…non, elle s’imagine tout simplement pas en parler avec elle.

La suite des propos, lui donne la sensation d’agacer Dawn sur le fait de se plaindre ou de vouloir en parler, naturellement habituée à se taire, ou à rentrer en elle les choses qui pourraient incommoder les autres, elle réalise que Dawn est probablement rester pour profiter de son fils et qu’elle doit supporter ses plaintes et ses craintes. Elle peut comprendre que son amie soit agacée, voir même n’est pas envie, après tout.

--Tu as raison, de quoi je me plains. –Finit-elle par lâcher, sentant tout de même le froid de Dawn, Lucy ne préfère pas du tout continuer à expliquer ou parler, en fait, elle ressent simplement cette sensation qu’elle l’a bien cherché. C’est vrai en soit et elle accepte, elle ne devrait en rien se plaindre, mais ce n’est pas de Heru qu’elle se plaint réellement, cela cache d’autre chose. Déglutissant et se redressant, Lucy passe une main sur son front avant de redevenir Lucy la souriante, Hope n’arriverait probablement plus à lui faire cracher un quelconque morceau maintenant. –Et puis rien ne dit que tout ne va pas bien aller ! C’est rien, un petit moment de coup de mou, ça m’arrive pas souvent.

Un sourire sans se forcer, c’est évident qu’elle ne devrait pas perdre sa ligne de conduite pour quelques évènements et inquiéter ses amis ou les pousser à lui dire ce qu’elle doit entendre. Lou n’a pas saisi les tacles et la froideur de Dawn, puisqu’elle n’a rien fait de plus, à ce sens, que se plaindre un petit trop ou en tous cas l’ennuyer avec un malaise dont elle ne devrait pas exprimer la présence alors que la jeune femme a bien plus de problème dans sa vie.

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 524
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 01 nov. 2017, 21:09

Si ma mère n'était pas ma mère, je dirais que je suis en face d'une sacrée garce !

Il se lassera de toi comme les autres. Tu n'es pas en cage. Toujours en vie. Chanceuse. Pas sortir du dôme. Heru Ur pas si terrible.

Je regarde ma mère mais rien ne se voit sur mon visage. Je réalise surtout qu'elle est "comme toutes les autres humaines".

EDUQUER.

Les trois quarts des humains hurlent, tapent, crient au loup. Mais au final, ils finissent tous comme Lidrya, Arthémis, Lucy, Dawn. Ils acceptent. Plus de rébellion. Plus d'anormal. C'est juste "une vie normale aux côtés des Nephilim". Oui, vous ne le voyez pas, vous ne le sentez pas et pourtant, vous avez été formaté sans même vous en rendre compte.

Je caresse le dos de Lucy sans dire un mot. Elle fait sa Lucy, comme d'habitude. Tout ira bien. Oui, tout ira bien. Je pourrais dire à Heru Ur que j'ai besoin de Lucy pour grandir. Pour le Hope.0. Mais je me souviens de ce que m'a dit Kronos. Nous n'allons avoir qu'une seule chance. Pourquoi une seule ? Il n'aura plus de pouvoir ? Plus d'espoir ? J'aurais de toute façon changé mon passé, je ne serais donc plus le même. Peut être que je serais Insoumis ? Vestal ? Izanaghis ? Skjaldmey ? Mort ? Traître ?

Ok. Si jamais, hésite pas.

Et une nouvelle fois je l'embrasse sur le front.

Tu m'as tellement aidé, laisse moi en faire de même.

Je me redresse et je lui fais un clin d'œil. On change tellement tout le monde. Est-ce que ma mère était vraiment comme cela au début ? C'est bizarre, je ne me souviens pas d'elle ainsi. Mais en même temps, je n'étais pas assez grand pour tout comprendre. Maintenant, c'est différent. Jace était parti sur une mission différente. Bien loin de sa Némésys Infiltré. Sariel les avait envoyé dans deux pays différents. Mais il savait qu'ils arriveraient encore à se mettre des bâtons dans les roues, même à des milliers de kilomètres. Et c'était sans doute ce qui les sauver d'une mort certaine auprès des Templiers et des Elohim.

Au fait, tu sais où je peux trouver Emma ? Je ne connais pas son adresse.

Oh, je pourrais la trouver facilement, mais on va se la jouer réglo, enfin, en théorie.
Image

Nephilim

Dawn Ludlow

Humain

Dawn Ludlow

Messages : 938
Enregistré le : 27 juin 2016, 21:11
Humain
# RP terminés RP en cours

Dawn Ludlow

» Publié par Harper

» 01 nov. 2017, 23:22

Je n’ai jamais été la fille parfaite. Il a raison, je suis une garce, une peste, une petite fille précieuse, capricieuse, jalouse et pourrie gâtée et devant moi, je n’ai pas un Nephilim de six-cents ans, j’ai un petit garçon qui vient de fêter ses trois ans sans sa mère et ça, ça me rend amer. Un enfant que je n’ai pas vu depuis des semaines, qui me manque et voir que Lucy a cette ambiguïté avec lui me rend folle. Qu’elle me mente me rend folle. Mens-moi une fois, honte à toi. Mens-moi deux fois, honte à moi. Qu’elle me cache les crises d’angoisses de mon fils aussi. Cette disparition des radars qui a effrayé son père, ce n’était pas rien. Pourquoi j’ignore tout ? Pourquoi ? Je suis une étrangère et le réaliser me brise le coeur à un point… Je n’ai même pas l’impression d’être spectatrice de ma vie, c’est pire. J’ai le sentiment d’en avoir été banni, effacée.

Hope n’a pas le souvenir de m’avoir connu ainsi sans doute parce qu’il est possible que ce ne soit pas moi qu’il connaisse. Il est possible aussi que je sois trop jeune et que tout cela aille trop vite. On grandit avec ses enfants. Ils font ressortir le meilleur de nous-même, nous font mûrir, prendre en sagesse. C’est trop tôt. Un jour, j’espère voir mon fils devenir un homme et faire le deuil d’une certaine innocence perdue, mais pas aujourd’hui. Hope a toujours cette boubouille, comment le voir autrement ?

Aujourd’hui, je regarde une Lucy qui se plaint de ce qu’elle disait apprécier hier se fichant bien de choquer mes valeurs, disant qu’elle était ainsi, libérée. Elle l’a toujours dit, les différents maîtres ne la dérangent pas. Il ne me semble même pas me souvenir qu’elle connaisse Heru Ur, ou pas différemment du beau gosse de cette fois au bar en présence de Lidrya. Attirer l’attention de Hope est tout ce qu’elle semble vouloir… C’est tout ce que je vois. Je ne cesse d’entendre les paroles de Jessica résonner dans ma tête. Hope n’arrange rien en ajoutant le prénom de Emma. Mes yeux se posent sur lui. Je ne vais lui poser aucune question, alors que j’en meure d’envie. Je me souviens très bien de cette fille et surtout de sa réaction dans ce couloir. Que ce passe-t-il ? Qu’est-ce que je ne comprends pas ?

Un sourire s’affiche sur mon visage. Je n’ai rien ajouté aux paroles de Lucy. Je ne la comprends plus. Ce n’est pas la Lucy que je connais face à moi.

Je vais vous laisser.

Je rassemble mes affaires et m’approche de Lucy pour lui faire un câlin quand même et je m’approche de Hope pour le prendre dans mes bras. Je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression qu’il est possible que ce soit l’une des premières et dernière fois que ça se produit, alors je le garde sans doute plus longtemps qu’il ne le faudrait. Vous savez, cette histoire de vie qui s’écoule sans moi, je la sens me taper sur l’épaule et me dire “C’est l’heure”. J’ai une énorme boule dans la gorge et mon ventre se tord, mais je lui souris et je finis par prendre la direction de la porte. Malgré tout, je n’arrive pas à tenir ma langue. Je me mets à soupirer.

Je ne sais pas ce que vous avez dans la tête les hommes de cette famille. Ça saute aux yeux que Lucy et toi êtes intimes, alors pourquoi tu ne l’as pas mis sous ta protection ? Cette histoire de laisser les femmes qui vous aiment aux autres, c’est une bien belle erreur, crois-moi.


Si aucun d'eux ne relève quoique ce soit, je m'en vais, mais avant, il faut quand même que je lui dise.

Et n'oublies jamais que je t'aime.

J'esquisse un sourire et je m'en vais parce que sinon, dire au revoir va me faire pleurer.

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 02 nov. 2017, 08:07

Lucy esquisse un sourire, alors que la main de Hope est dans son dos, un frisson agréable parcours sa colonne, qu’elle contient autant qu’elle peut alors que le contact lui donne envie de rester dans les bras du jeune homme. Le baiser sur son front, les mots de Hope, elle garde un sourire. Il lui fait du bien quand il est là, tout est simple avec lui, c’est peut-être malsain ? Mais c’est son ami avant d’être son filleul et tout est simple parfois avec lui. Elle a envie de rester avec lui, mais il y a Dawn et elle se sent mal d’être si proche de Hope, mais ce n’est pas…

Ce n’est pas le petit garçon de sa mère, c’est un jeune homme, elle ne devrait pas se sentir mal…c’est bizarre d’être avec Hope adulte et Dawn dans cette pièce, car Lucy comprends, bout par bout qu’elle ne considère pas Hope 2.0 comme son neveu, il a pris une autre place et malgré la ressemblance avec son lui 1.0, Lou ne voit pas le petit garçon du tout.

--Okay Dawn.

Lou sourit. Est-elle soulagée que Dawn s’en aille ? Peut-être un peu. La position de Lou est plutôt refermée, pour une fois. Ses bras croisés, comme si elle avait froid, elle sourit pourtant et les délie immédiatement pour prendre son amie dans ses bras. Elle ne lui dit rien, pas de merci, pas d’à bientôt, Lou se contente de la serrer. La blonde sait que si elle a besoin de Lucy, elle serait là, elle devrait le savoir en tous les cas…à moins qu’elle ne lui en veuille ou que…elle ne sait pas, Lou ne va pas se faire de film.

Ni envie, ni force, elle laisse la mère et le fils au câlin et elle laisse Dawn s’en aller, la bouche entrouverte à sa réflexion qui ne s’adresse pas à elle mais qui la concerne pourtant. Intimes ? Oui, comme des a…mis. Lou a les joues rouges et à moins que Hope ne retienne sa mère ou ne lui dise quoi que ce soit, elle passe une main sur son visage.

--Je crois qu’elle s’imagine des choses.

C’est ce qu’on dit généralement pour désamorcer une situation gênante. Lou est tournée vers Hope, elle lui sourit. Ils sont intimes oui, mais pas comme Jessica le fait prétendre, ils n’ont échangé qu’un baiser, par hasard, dans une situation étrange, dans une quête de comprendre, dans un placard. Et pourtant en y repensant, Lucy a le bas du ventre tordu, des choses dans la tête et ailleurs. Elle se mord l’intérieur de la joue mais c’est probablement trop tard…

Si Dawn revient en cet instant, ce serait mauvais. Proche de Hope, il lui a suffis d’un mouvement de la pointe des pieds pour aller déposer ses lèvres sur celle du Nephilim, sa main sur sa joue, rien qu’un mouvement qu’il a peut-être interrompu, ou pas, répondu, ou pas, prolongé, ou pas…

Mais les battements de cœur de Lucy frappe dans sa tête, à moins que ce ne soit que le résonnement dans sa poitrine. Elle ne sait pas tout à fait ce qu’elle a dans la tête, Hope 2.0 c’est le jeune homme qu’elle a fait passer pour son cousin et avec lequel elle a trop de contact. Peut-être que Dawn a raison, elle voulait attirer son attention ? A moins qu’elle n’ait pas su vers qui d’autre se tourner pour lui dire qu’elle avait besoin d’aide, qu’elle était fatiguée et qu’elle avait besoin d’en parler avec quelqu’un. Ce n’est pas que Heru, c’est aussi l’exorcisme et surtout ce manque, sans parler de ses échecs constants, l’impression de foirer avec ses amis –Chris et Larry, Drew, Dawn…- des tas de trucs quand même.

C’est facile avec Hope et c’est simple.

Quoi qu’il se passe, à moins qu’il ne l’empêche de continuer, ou qui sait encore, elle tentera une esquive à ce geste par un.

--Heu…Emma..-Elle se racle la gorge. –Je sais pas. Je la paye au black.

Est-elle gênée par ce qu’elle a fait, non, elle a suivi son impulsion, mais elle ne dirait rien de plus à tout ça. Elle n’a aucune envie de s’aventurer sur un terrain glissant, quel qu’il soit. Elle l’a fait par envie, c’est tout. Elle y réfléchirait peut-être plus profondément plus tard ? Tout ce qu'elle sait c'est que son coeur bat dans sa poitrine si lourdement qu'elle a l'impression qu'il cogne dans sa cage thoracique. Parler de Emma, en d'autres circonstances, elle se demanderait si son amie a un endroit pour loger, mais là, il faut avouer qu'elle n'a rien de tout ça en tête.

Elle a embrassé Hope et elle commence à peine à réaliser qu'elle a plus de sentiment que cela pour lui. Un nouveau truc à ajouter à ses pensées.

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 524
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 02 nov. 2017, 15:08

Je ne cherche pas à retenir à ma mère tout comme je ne cherche pas à lui répondre. Elle se trompe. Elle ne comprend pas et c'est plutôt normal. Je fais confiance en mon père et en ses choix. Même si au final, cela ne fait que faire souffrir. Il sait qui est Lucy pour moi et pourtant, il l'a donné à Heru Ur. Je regarde la porte fermé et je me retourne alors que Lucy parle en disant que ma mère s'imagine des choses. Pourtant, je vois le geste qu'elle fait ensuite et je ne la retiens à aucun moment donné. Je ne l'encourage pas non plus. Je la laisse juste faire. Je la regarde alors que ses yeux à elle sont fermés. C'est souvent ce que l'on fait soit pour savourer un baiser, soit car on ose pas regarder la personne en face. Pour moi, c'est compliqué. Je sens bien évidemment l'orgone qui émane d'elle. Je sais qu'elle "ne m'aime pas". Et pourtant, on est en là. Moi, avec mes yeux d'enfants en train de regarder ma tante. C'est elle qui m'a fait découvrir le monde des super héros. C'est elle qui m'a fait comprendre que les "gentils" n'étaient finalement pas si gentils et que les "méchants" avaient plutôt le vent en poupe. Marre de ces gentil héros bien sous tout rapport. Marre de ces Scott Summers alors qu'au final, on préfère un Serval (tousse). Elle m'avait fait prendre conscience que je ne serais ni gentil ni méchant. Je serais qui je suis avec mes qualités et mes défauts. Elle était celle qui me permettait d'esquiver mes parents pour aller flirter, pour sortir de ce cocon familial si enfermé. Elle a repris sa place et je lève ma main pour la poser sur sa tête et la descendre pour lui caresser les cheveux. Je finis par sourire, un petit sourire en coin.

Lucy, aujourd'hui, c'est toi l'enfant pour moi. J'ai vécu tellement de vies et toi, tu es si naïve, si innocente. Je regarde dans ses yeux, j'y vois encore cette petite étincelle. Ma main descend jusqu'à sa main et je la lève pour l'embrasser. Un baiser doux alors que je la regarde. Son orgone est vivace et je dois bien avouer qu'il m'est assez difficile de résister à cette friandise. Je suis Nephilim. Le sexe appelle le sexe. Je caresse sa main que je garde dans la mienne, et finalement, je m'écarte d'elle en souriant.

Ok.

Ma seule réponse pour Emma. Je me débrouillerais. Je vais glisser un mot dans l'Arena pour Emma. Je lui donnerais rendez-vous dans une suite d'hôtel au Mirage. Elle viendra peut être, ou pas. Ce sera à elle de voir. Mais je suis enthousiaste par cette nouvelle piste. Et si nous pouvions sauver les Nephilim ET la Terre, ne serait ce pas fantastique ? Je lâche la main de Lucy et je sors mon téléphone pour le regarder. Je n'ai rien reçu mais on s'en moque. Je sais que Lucy va s'en vouloir et qu'elle va s'en vouloir pour Séveride aussi. Alors autant en rester là.

Si tu as besoin, n'hésite pas. Ok ?

Et je lui passe la main dans les cheveux pour les ébouriffer comme l'on fait aux enfants. Je n'ai pas compris pourquoi ma mère ne pas rester près de moi, mais j'imagine que Sariel sait ce qu'il fait. Moi, je me dis qu'il vaut mieux pour Dawn qu'elle ne me voit pas trop. Cela risque de lui faire mal et moi, savoir qu'elle m'aime, c'est le plus important à mes yeux. Ce savoir aimé par tant de personnes, c'est très agréable. Je vais donc repartir par où je suis rentré et laisser Lucy. Elle s'en serait voulu d'avoir vraiment craqué, alors, elle va se consoler en se disant que grâce à Dawn, elle sera toujours Lucy. Elle a un très fort caractère et elle est très courageuse. Elle ne s'en rend même pas compte.

Je suis toujours joignable, Lou. By.
Image

Humain
Avatar du membre

Lucy Hale

Humain

Lucy Hale

Messages : 886
Enregistré le : 21 août 2016, 10:16
Humain
# RP terminés RP en cours

Lucy Hale

» 02 nov. 2017, 16:29

Lucy sourit, elle ne dit rien de plus que la fin de cette conversation, elle n’a pas honte, de ce qu’elle a fait, ni même de crainte, cela ne devrait pas changer grand-chose. Ce n’est que la seconde fois qu’elle l’embrasse mais il n’y a eu ni réponse, ni rejet. Il a laissé faire, elle se félicite pourtant de ne pas s’être excusée confuse ou de lui avoir dit des mots trop forts.

--Je sais.

Si elle a besoin, oui, peut-être, elle se tournerait vers Hope, mais elle doute sur l’instant de le refaire. Pas par honte de revenir sur le baiser, mais elle n’a pas envie de l’ennuyer, tout cela lui parait surréaliste, Lucy comprends qu’elle doit se ressaisir et se contenter de la famille qu’elle a à l’Area. Les sentiments qu’elle éprouve pour deux Nephilim ne sont pas possibles. L’un de toutes façons ne ressent pour elle rien et il a peut-être raison sur ses agitations de culotte, l’autre, vient de lui faire comprendre qu’il n’y a rien de plus.

Peut-être qu’elle vient de lui faire quelque chose qu’elle n’aurait pas dû, mais il connait une autre Lucy, elle n’a pas d’xp de marraine, elle ne l’assimile pas au petit garçon, enfin, tout sera simple si elle arrête maintenant et que tout cela n’aille pas plus loin. De toutes façons où cela pourrait aller ? Nulle part.

Elle hoche la tête et le laisse s’en aller avec un sourire léger, une fois toute seule, ce n’est qu’un soupir qui vient sur sa bouche, rien qu’un mouvement de sa main dans ses cheveux, rien qu’un regard autours d’elle. Décidément, éprouver quoi que ce soit pour un homme ne lui réussit pas, elle devrait probablement arrêter…C’est comme une petite tumeur maintenant dans son cœur d’éprouver quelque chose, et ce n’est pas opérable. Elle ne sait pas si elle aime Hope, mais il y a des sensations qui s’en approche. Elle sait qu’elle aime Séveride mais ce n’est pas viable sur le temps. Elle est fatiguée tout d’un coup.

Le miaulement du chat la sort de ses pensées, alors que restée droite dans le loft, elle réalise que le silence y est trop lourd. Attrapant le matou acariâtre, elle le soulève doucement et vient le serrer tout contre elle en lui faisant des bisous sur le sommet du crâne.

--Bon au moins, je n’ai pas été ridicule.

Marmonne-t-elle. Pas comme avec Séveride…mais elle l’a été un peu non ? Elle n’en sait rien. Elle n’oublierait pas,mais elle finirait par passer outre, tout simplement, de laisser les choses couler. Le manque lui revient, elle ferme les yeux et secoue la tête, mieux vaut qu’elle s’occupe rapidement, elle pourrait probablement aller faire des choses utiles ou inutiles, du genre, Hacker des caméras de sécurité à Seattle ou ailleurs et voir ce qu’il se passe dans le monde. Ou …

Ou simplement de faire des reconnaissances faciales pour chercher Sainte-Lame, en se basant sur les traits de Margot Robbie. Ce serait…presque une bonne idée si cela n’était pas dangereux pour Lou et inutile puisqu’elle n’a aucune possibilité d’avoir son visage hormis d’un rapprochement de Harley Quinn. Et puis quoi…elle essaierait de la suivre par les voix internet en espérant communiquer avec elle ? Oui, bonne idée, sincèrement.

Le chat ronronne, elle lui sourit.

--Non ça va, je vais bien, c’est comme d’hab juste.

Peut-être qu’elle a cru des trucs avec leurs façons de se taquiner à Coachella, peut-être que tout le monde croit trop qu’il y a un truc entre eux et que cela lui a déteint dessus. Cela ne devrait plus recommencer, elle ferait un peu plus attention maintenant. Après tout c’est un Ami et comme pour Séveride, cela ne peut être rien de plus. Franchement, elle se fait de drôle d’idée dans sa vie, pourtant, elle arrive un peu à comprendre ce que elle, elle ressent. Mais ce n’est pas important, il faut apprendre à se détacher de tout ça et faire comme avant, comme il y a trois ans, comme avant qu’elle commence à croire des idioties.

Bon allez hop, ça suffit, elle repose son chat, chasse ses pensées et descends dans son antre. Lucy sourit, elle ferait un peu plus attention à ne pas dépasser les limites, elle ne sait pas comment elle le ferait mais elle le ferait. Et ce n'est qu'un baiser, ce n'est pas grave, ils oublieraient. C'est déjà oublié, presque!

Quête du poste: Un baiser à oublier +10 000xp

Verrouillé

Retourner vers « L'Area 51 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité