The Neon Museum (Libre)

Pour attirer le touriste, le Strip de Vegas regorge de casinos, de boutiques de luxe et de centres commerciaux, tous à la démesure de la ville. Chaque balade réserve son lot de surprises.
Répondre
Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 18 déc. 2016, 10:52

https://www.youtube.com/watch?v=LAYgZEMMWxo&index=7&list=PL0-fSrtEXVm86w05hKFM1q7RJg-sxKJ5p
► Afficher le texte
Les mains dans les poches, je déambule dans ce musée qui prend toute sa saveur la nuit. Des lumières, qui vu du ciel, doivent former un ensemble très agréable à regarder.

La vie, ma vie suit son cours. Mais quelle vie ?

Je suis toujours sans clan. Mieux vu et mieux intégrer par les Izanaghis, les Nephilim des autres clans ne se posent plus vraiment de questions sur mon appartenance. Moi, je ne dis rien. Djinn ne me l'a pas proposé et j'ai sans doute du mal à franchir ce cap quand je sais qui je suis réellement. Un Infiltré.

Plus de Jessica dans ma vie, mais une Kaylee. Cela me surprend, mais je remplis mon frigo pour deux maintenant. Et quand je la croise, j'en souris. Elle ne m'a pas reparler de son idée de Sjkaldmeyjar. Et c'est tant mieux. Car si elle savait qui avait été l'un de mes professeurs, elle aurait sans doute compris que je n'étais pas si fragile.

J'apprends des choses, des choses qui me plaisent moins. J'ai des oreilles partout et même si mon père est doué pour me cacher des choses, je sais pour Dawn Ludlow. Je regarde un néon me perdant dans mes souvenirs. Est-ce que mes souvenirs sont tronqués ? Manipulés ? Ou bien ai-je changer mon futur ? Je ne connais rien de ces différents futurs. Enfin si, Djinn en a parlé, mais pour moi, je fais partie de cette réalité ci, pas d'une autre. Ces histoires de futurs sont très compliqués à appréhender. Mais je reste loin de ma mère. C'est sans doute mieux pour elle ? Non, cela ne l'est pas. Que fait Sariel ? Je souris devant cette lumière bleue. J'ai confiance en mon père. Quoi qu'il se soit passé, il continuera de la protéger. Parce que c'est ma mère.

Je continue de marcher et je pense à Archess ET Arthemis. Oui, les deux en même temps, n'en déplaise à Archess. Ces femmes sont sublimes. Mais pourquoi Archess est devenu ce qu'elle est devenue dans le futur ? Que s'est il passé pour elle ? Elle est assez loin de l'Archess du futur.

Je me suis rapproché de Nolan, tranquillement. C'est un Izanaghi. Un gars qui ne se prend pas la tête. On bosse un peu ensemble. Mais ce que je voulais, c'était son portefeuille des jeunes de Zakaï. Et j'ai réussi ainsi à devenir ami avec pas mal de ces jeunes. J'espère qu'il me présentera bientôt le fils de Sariel, Julian. Je sais qui il est devenu pour Lucy et je me dois de vérifier que tout va pour le mieux.

Alors, je continue d'étendre mon réseau. Je continue de profiter des qualités de ma mère. Se faire de nombreux amis, de nombreuses connaissances. Mais sa vie est si insipide maintenant. Sariel s'en rend il compte ?

Je soupire devant un nouveau néon. Il faudrait que nous trouvions un moyen d'avoir notre propre réseau. Un réseau fermé, interne à la flotte. Hermétique aux réseaux extérieurs et donc aux intrusions Elohim. Un moyen si je retourne dans le futur de ne pas me faire faire exploser la tronche en revenant.

Je m'accroupis, avant bras sur les cuisses. Qu'elle est ma vie au final ? Un mensonge. Toujours.

Comment changer un futur ? En y apportant un Nephilim du futur. Mais c'est loin d'être suffisant. Génie dans ma partie, je peux effectivement leur faire construire tout avant. Mais ce n'est pas suffisant. Alors que me manque t'il ?
Image

Nephilim

Sun Of Destiny

Humain

Sun Of Destiny

Messages : 250
Enregistré le : 23 août 2016, 10:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Sun Of Destiny

» Publié par Satsobek Anahk

» 18 déc. 2016, 12:07

Putain ! Sloan avait raison ! Quand on meurt on voit toute sa vie défiler devant les yeux… Drôle de pensée aux portes des Enfers !

Mes plus anciens souvenirs remontent à l’âge de six ans quand je courais nu-pieds. Je m’écorchais sur le gravier fuyant des hommes portant de longues robes noires.

Je me retrouve avec cet homme blond et souriant, il m’a élevé dans cette maison à l'ombre des montagne. J’ai douze ans et je tombe amoureuse de lui, un petit amour d’un enfant qui aime son père. Mais les souvenirs sont également fait de sons et d’odeurs. Il n’y a pire son que la lame déchirant son ventre. Mais il y a pire souvenir. Je resterai marqué à vie (c'est-à-dire quatre secondes encore) par le goût de son sang qui a giclé sur mon visage. Cela me révolte encore, aujourd’hui, dans ma chute mortelle. Je ne savais pas ce qu'était le monstre qui l’avait tué, mais dans mes souvenirs, il portait cette robe noire également. Cette nuit là, ma tétanie devant ce bain de sang m'avait sauvé la vie.

Je revois encore mes combats contre moi-même. Ma fuite éternelle. Tourmentée, je l’ai été jusqu’à l’aube de la révélation. C’est là que j’ai compris qui était les meurtriers, les hommes en noir qui me poursuivaient. Des démons, des Nephilim. En mettant un nom sur les ombres de mes souvenirs, j’ai identifié mes ennemis. Cela fait des années que je me bats. Je piège les Nephilim et ma dague met définitivement fin à leurs jours.

Seulement tout ne s’est pas passé comme prévu. Alors que le bitume se rapproche dangereusement, je me revois entrer dans cette pièce. Le Nephilim ronflait sous le corps de son esclave. Ils venaient de baiser. Cela le rendait plus dangereux, mais je savais être discrète. Du moins le croyais-je, jusqu’à ce que je marche sur ce morceau de plastique transparent. Il s’est réveillé. J’ai fuit par la fenêtre, mais une force surhumaine m’a violemment projetée dehors. Je me suis saisie de la rambarde de toutes mes forces. D'ailleurs, je la serrais toujours avec une force dopée à l’adrénaline. Le fer avait pourtant cédé. Je traverse le dôme de verre avec une déconcertante facilitée, je vais m'écraser au milieu de ce musée. Par terre...

Dans ma chute, mes doigts se crispaient encore sur le morceau de métal arraché à l’escalier de secours. Mon corps se rattachait à l'espoir, comme si ce barreau de métal disloqué pouvait encore me retenir. Dans l’autre main, la dague de mon père. Cette chute de huit étages allaient m’être fatale. Je préférais cette mort. J’allais fermer les yeux avant de me fracasser sur le bitume. Mes yeux pourtant fixèrent ce gamin, quelques étages plus bas.

Il allait changer le futur mais pas comme il le pensait.

Je l’observais, la mort se rapprochait. Il était jeune, pourquoi avais-je ce sentiment de déjà vu. C’est marrant, il me ressemble on dirait, non ? Je ne sais pas quoi, ses yeux, son sourire, sa gentillesse qui émane de lui. Vous ne trouvez pas ? Non la gentillesse, ce n'est pas mon genre.

Dis papa, ça va faire mal ?

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 18 déc. 2016, 12:40

Toujours accroupi, je lève les yeux vers le bruit. Une forme tombe. Un ange tombé du ciel ? J'ajuste ma vision pour regarder la forme de plus près et c'est d'un bond que je me relève. Dawn ? M'man ?

Où est Swann ? Auprès de moi bien sûr ...
Où est Taximan ? Auprès de Sariel bien sûr ...
Où est Oishi ? Reparti en mission hors du dôme ...

Pas de téléporteur sous la main ... J'en connais bien un, mais je devrais m'expliquer et je n'ai pas besoin de cela pour l'instant ... Alors une coupure de courant générale s'effectue dans le musée. On peut entendre des personnes commencer à se poser des questions. Certaines ont eut un petit cri de surprise plus qu'autres choses. Déjà dans les hauts parleurs ont nous annonce que le courant va revenir. Je pourrais faire quelques bonds et la rattraper, mais ensuite, il faudrait aussi que je m'explique avec elle. Bien que c'est M'man, elle sait pour nous. Déjà des téléphones s'allument pour donner de la lumière.

Je ne suis pas un héros. Je n'ai pas l'agilité d'esprit d'Oishi pour cela. Moi, je suis entraîné à fuir ! Je me fonds dans une ombre d'un néon pour mieux regarder la forme tomber qui n'hurle pas. Heureusement, car ainsi, personne ne la voit. Personne ne réagit. Personne ne lève le téléphone. Alors je tisse une toile. Alors je puise dans mon pouvoir. Je vais bien plus loin que Sariel. Encore trop jeune dans son apprentissage. Ne lui répéter pas, il le prendrait mal. Les câbles des néons se détachent et ils forment un nouveau réseau pour créer une toile d'araignée qui va amortir la chute de Dawn. Ce sera comme un trampoline pour elle. Ca va faire un peu mal tout de même, car c'est un trampoline de fortune, mais je vais tenir bon. Une goutte de sueur perle de mon front. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Heureusement que mon père m'a toujours appris à avoir le maximum d'orgone en moi. Et c'est ainsi que l'Ange tombe. La chute est amorti. Et les câbles lentement la déposent pour ensuite se remettre en place et la lumière revient.

Je sors du néon en mettant les mains dans mes poches. Elle va bien. Je le vois des caméras. Mais quelque chose me turlupine. Elle regarde vers moi. Alors je commence doucement à me diriger vers la sortie du musée comme si de rien n'était.
Image

Nephilim

Sun Of Destiny

Humain

Sun Of Destiny

Messages : 250
Enregistré le : 23 août 2016, 10:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Sun Of Destiny

» Publié par Satsobek Anahk

» 18 déc. 2016, 13:20

Mais alors que j’allais fermer les yeux, je vois ces câbles entortillés. Ils s’entortillent ou ils le sont déjà ? Il me faut effectuer un effort surhumain pour lâcher ce que je tiens en main et m’aggriper aux câbles. Le bris de verre me coupe par endroit, mais je tiens bon, grâce aux entraînements. Je glisse, rebondis sur un câble, manque de me fracasser, mais je finis au sol en douceur et surtout vivante.

« Où c’est qu’il est ? » Dans ces moments de stress mon accent des Rocheuses refait surface…

Non pas le gamin, le couteau…

Ici…

Je le trouve le saisis, les lumières vont revenir, mais je jurerais avec vu une ombre au sol avant cela. Je lève les yeux vers le dôme et remarque la silhouette d’un démon. Je n’ai vu le Nephilim qu’une fraction de secondes avant qu’il ne sorte de mon champ de vision. Mais ses ailes ont eu le temps de me glacer le sang.

Un homme tend son téléphone portable vers moi. La lumière du flash m’aveugle.

D’un mouvement fluide, j’effectue une clef de bras et lui arrache son téléphone des mains. Il s’effondre au sol dans un cri de douleur. Je cours déjà vers une issue de secours. Je revois le gamin, mains dans les poches. Le Nephilim n’ose pas descendre. C’est risqué… Je… Putain, c’est qu’un gosse, Sun !

Il m’a regardé chuté, les fils, je suis certaine qu’il les a bougés. Ou bien j’ai eu de la chance… C’est le seul qui m’a vu… Pourquoi il se barre les mains dans les poches ? Trop suspect !

Mon cœur me fait mal, il tambourine dans ma poitrine. L’adrénaline se dissipe, je dois la préserver. Je glisse la main dans la poche de mon pantalon cargo pour en sortir une petite capsule que je glisse dans ma bouche. Ça va faire mal. Je mords dedans. La douleur explose en moi, je sens chaque fichue coupure de verre, sur mes bras, mes jambes et une ou deux sur “mon” beau visage. J’inspire à en faire du bruit, le sol se déforme, le couloir aussi. J’accélère, je cours et arrive près du gamin pile quand il s’éclipse. Mon bras retient l’issue de secours, il est dans le couloir.

« Hey ! Toi ! Pourquoi tu te barres ? »

J’ai parlé rapidement, l’adrénaline. Je veux le rattraper. Si c'est un humain, il n'a aucune chance. Par contre, il courra plus vite que moi, si c'est un Nephilim. Je veux savoir ce qu’il a fait et pourquoi il l’a fait. Oh ! La boulette ! Et si c'était un Nephilim. Tu vas voir que c'est un complice à ce Dalton !

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 18 déc. 2016, 13:50

« Hey ! Toi ! Pourquoi tu te barres ? »

???

:0

Je sais sans me retourner que c'est elle. Pourtant, je ne me retourne mais je m'arrête. Cette voix. Cette mélodie. Lentement, les mains toujours dans les poches, je me tourne vers elle et je la regarde. Les caméras du couloir prennent plusieurs photos d'elle sous tous les angles qu'ils peuvent capter. Plus tard, je regarderais chaque grain de beauté aperçu. Chaque tâche. Chaque petit quelque chose. Ce n'est pas ma mère. Cette certitude me vrille le ventre. Je suis un peu plus grand qu'elle. Elle a ses cheveux, ses yeux, sans doute son sourire, mais ce que je lis dans son regard c'est une froide détermination que je n'ai jamais vu dans ceux de ma mère. Ma mère la Bienveillante. J'ai du mal à ne pas rentrer les épaules dans mon cou. A ne pas tourner les talons. Mais mon attitude ressemble trop à quelqu'un sûr de lui. Et c'est bien évidemment, tout ce que je ne vais pas montrer de moi.

J'enlève doucement mes mains de mes poches et je cligne des yeux en me montrant au final.

Moi ?

Je tourne ma tête dans le couloir pour voir s'il n'y a personne d'autres ici. Mais à priori non, ce que je sais déjà.

Excusez moi, c'est à moi que vous parlez ? Si je m'en vais, c'est à cause de la coupure du courant. A priori, c'est revenu, mais je n'aime pas le noir. Je préfère revenir ici quand il fera jour.

Je lui souris, le sourire de ma mère avec un brin de malice de mon père. Celui qui fait fondre sans que je me force et ne m'en rende compte ... Enfin non, depuis le temps, je sais que ce sourire est aimé. Elle a déjà un traceur aux fesses. Moi. Peu importe où elle ira maintenant. Je serais où elle va et qui elle est. Comment c'est possible. C'est qui cette fille. Dans ma tête, cela ne rigole pas du tout. Je suis déjà entrain de fouiller dans des dossiers de l'administration. Je me faufile, ligne orange, dépassant rapidement les Infiltrés bien trop lent. Je vois que Lucy est connecté ligne bleu foncé au couleur du Tardis. Je la frôle un instant et je m'y emmêle pour ensuite m'en détacher et foncer vers d'autres objectifs.

Et je réalise que je cloche. Que je bug. Alors j'arrête tout et je cligne de nouveau des yeux.

Dawn ? Vous êtes Dawn la cousine de Jessica c'est bien cela ?

Je m'approche d'elle pour lui tendre la main. Je ne peux pas faire comme si je ne la connaissais pas. Erreur de débutant que j'ai failli commettre ! Impardonnable pour un Infiltré tel que moi.

Je ne vous avez pas reconnu dans cette tenue, désolé.

Grand sourire charmeur, après tout, je sais qu'elle n'est pas ma mère. Mais mon instinct de survie me crie de fuir. Je pourrais prévenir Sariel, mais on connaît déjà la suite de cette histoire. Ils lui tomberont dessus, ils l'enfermeront et la tueront. Je pourrais demander à Lucy de m'aider sur ce coup là. Mais tous ce qu'elle fait est surveillé. Et cela me consommerais trop d'orgone de sécurisé le job de Lou.

Vous ... Vous êtes au courant pour moi et Jessica ?

Je prends un air désolé, mais je sais déjà que non, elle ne l'est pas. Pourtant, je sais aussi qu'elle va se saisir de cette perche pour jouer un jeu dont elle ne connait aucun rouage. Serait-elle une "bonne" Infiltrée ?
Image

Nephilim

Sun Of Destiny

Humain

Sun Of Destiny

Messages : 250
Enregistré le : 23 août 2016, 10:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Sun Of Destiny

» Publié par Satsobek Anahk

» 18 déc. 2016, 14:48

Quoi ? Qu’est-ce ? Dawn ? C’est qui cette Dawn ? Et cette Jessica ? Jamais pris ces identités moi ! Qu’elle idée de s’appeler “Lever de soleil” !

Il me tend la main. Ça pue le piège. Mon coco, je ne risque pas de ranger ma seule arme pour que tu m’éclates la face. Je lui réponds donc en lui montrant ma lame. Bien loin de moi l’idée de lui serrer la main. Mon geste n’est pas très menaçant, mais j’ai quand même une lame effilée qui rêve de lui titiller les entrailles. Je comprendrais qu’il se casse. S’il a le regard affûté, il remarquera que le manche en argent de la lame est très finement ouvragé, leur genre d’artisanat qu’on ne trouve plus aujourd’hui.

Je tourne la tête. Putain ce mec me fait penser à quelqu’un ! J’en suis certaine. Je n’arrive pas à faire le lien. L’adrénaline vrille mes tempes.

« Je connais pas ta Jessica, je sais pas de quoi tu me parles. Mais travaille mieux tes bobards ! »

Un bruit dans le musée me fait sursauter. Je ne sais pas si c’est Jace ou non, je disparais. Je prends la poudre d’escampette en me faufilant dans le dédale de couloir. Je laisse ce gamin derrière moi. J’enquêterai sur lui. Dawn, Jessica, lui et Jessica. Avec ces trois indices, ça promet d’être simple, tient !

Ma course me conduit directement dans le parking du musée.

« Fait chier ! »

C’est sombre, plein de recoins, je vais finir en hachis parmentier sans même savoir d’où vient le Nephilim. Ma moto n’est pas très loin. Tant pis, je n'ai plus le choix. Je cours un vingtaine de secondes, le sprint de ma vie ou de ma survie plutôt. Dopée à l’adrénaline et à la peur, je saute pour enfourcher la moto et la démarre dans le même mouvement. J’ai entendu un bruit métallique de porte derrière moi. Je ne me retourne pas, je mets les gaz sans casque dans Vegas, à fond de balle ! Direction le premier grand lieu public ! Les Nephilim ont peur de s'exposer. Leur ambassadrice traque les Nephilim trop démonstratifs.

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 18 déc. 2016, 22:47

Je lève les mains quand je vois l'arme qu'elle me montre. C'est quoi ce bordel ? Vraiment c'est quoi ce bordel ??? Mes warnings sont dans le rouge et je m'écarte pour me mettre dos au mur. Elle peut voir que mes jambes flageolent.

Je ... Je veux pas d'embrouille ... Com ... Compris.

Je fais oui de la tête et je ne la regarde plus. Surtout pas dans les yeux. J'ai peur.

...

Elle finit par quitter le couloir et moi je retourne dans le musée et je fais le gars qui a peur. Parce que bien sûr, tout ceci n'est qu'une comédie de plus. Je décris très mal la jeune femme armée d'un couteau et bien sûr, on ne verra rien sur les caméras vu qu'il faisait noir. Et comme de par hasard, rien n’apparaîtra non plus dans les caméras de surveillance du parking. Le vigile prend ma "déposition", mais il ne me prend pas au sérieux et je ne fais rien pour qu'il me prenne au sérieux. Personne ne verra mon visage et je finirais par quitter ce lieu non sans avoir fait deux choses en même temps. A savoir la tracer jusqu'au bout.

...

Je rentre dans une des nombreuses planques que je me suis crée. Mon père m'a appris cela et je commence à bosser sur l'ordinateur. Je sais que mon père a sans doute découvert pas mal de mes planques, alors les caméras ne verront qu'un gars qui surf. Ils ne verront pas l'arrière du décor. Ce que je vois moi devant cet écran. Ceux sont des nombres, des lignes, des codes, et une ligne orange file de nouveau pour chercher cette femme.

Nephilim Changeforme ?

Pour moi, c'est ce qu'elle est. Je regarde cette arme plus avant et je découvre une voleuse d'âme ? Je pourrais sans doute me rencarder auprès des Asmodéens, mais je n'ai guère envie de les côtoyer. Surtout qu'en ce moment, cela ne semble pas beaucoup rigoler de leurs côtés.

Je vais trouver qui elle est parce que ... Parce qu'elle a le visage de ma mère !
Image

Nephilim

Sun Of Destiny

Humain

Sun Of Destiny

Messages : 250
Enregistré le : 23 août 2016, 10:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Sun Of Destiny

» Publié par Satsobek Anahk

» 21 déc. 2016, 21:49

L’adrénaline m’a poussée à bout. Ce n’est qu’après avoir frôlé la mort en moto que je réalise que je suis plus dangereuse pour moi-même que ce Nephilim. Je me retourne, je scrute le ciel, je suis inquiète. Les Nephilim sont des monstres vicieux et tordus. J’abandonne le moto près d’un hangar. Je me méfie, je me gare près d’une benne à ordure. Je me mets à quatre pattes et je retire un jerricane que j’avais planqué dessous. Normalement d’après Morgan, ce lieu est calme la nuit et les caméras devraient me laisser tranquilles. En théorie…

Je me sauve du terrain en soufflant sur une mèche rebelle. Mes genoux sont salis par la terre, mes mains sentent encore l’odeur de l’essence. La moto brule, la police et les pompiers vont être bientôt alertés. Je décampe et m’engouffre dans un bus. Un vieux ticket racle dans le composteur et je m’installe au fond. Je jette un coup d’œil derrière moi. Le Nephilim n’est plus là, malheureusement les caméras de vidéosurveillance du poste permette à un autre Nephilim de me retrouver.

Il découvre ma cachette dans le quartier cubain. Je retrouve mon squat, un lit dont je préfère ignorer le nombre de résidents clandestins, mais il fera l’affaire. Le contre-choc de l’adrénaline m’empêche de dormir, mais la fatigue va frapper d’un coup. J’allume l’ordinateur portable et je cherche des informations. Mais Dawn, Jessica, ça ne donne rien… En même temps, qu’est-ce que j’espérais.

Je me réveille vers 5 heures du matin.

« Putain de merde ! » je maugrée… Je déteste m’endormir l’ordinateur allumé. La porte de ma piaule n’a plus de serrure depuis que je me suis installée ici. On aurait pu me voler l’ordinateur portable, ou plutôt transbahutable. Il s’est éteint faute de batterie. Je le pousse dans un coins, branche la batterie et pose mon oreiller — un sac en toile épais — dessus pour dormir.

Celui qui essaie de le pirater y arrivera sans doute. Mais lentement. Les fichiers sont cryptés, ce n’est pas indécryptable, mais c’est long, très long. Il supporte l’eau, le froid, la boue, la poussière et je peux dormir dessus sans crainte. Je dors encore une heure, la dague à la main et un pistolet entre mon ventre et mes jambes en chien de fusil.

Le lendemain, je disparaitrais. Je dois abandonner ce squat. L’aube se lève, je dois prendre une douche. Je fous le portable dans un sac en toile et le glisse sur mon épaule.

Ah merde, mes mains puent toujours l’essence. À en choper la nausée ! Me faut une douche ! Je vais me trouver un pigeon pour lui braquer son portefeuille et me payer une chambre pour la journée.

Nephilim
Avatar du membre

Hope

Nephilim

Hope

Messages : 448
Enregistré le : 26 juin 2016, 12:46
Nephilim
# RP terminés RP en cours

Hope

» 16 janv. 2017, 11:34

Image


Je n'ai pas vraiment dormi de la nuit à chercher des infos sur cette double de Dawn sur le net. Je ne comprends rien à cette fille. Ma mère aurait elle une jumelle ? Ou bien est-ce une change forme ? Je sais que beaucoup de monde en ce moment bosse sur qui est ma mère. Alors je vais fouiller dans les dossiers de Lucy dans un premier temps. Elle a pas mal de pare feu et Sariel en a mis d'autres par dessus, mais je les connais tous les deux très bien. Alors je passe ni vu ni connu et je fouille dans toutes ses masses de données. Parfois, j'aimerais avoir le pouvoir de tout retenir dès que je l'ai vu. Cela me simplifierait la tâche. Si un jour j'ai une voleuse, ce serait le pouvoir que j'aimerais avoir. Très gros bill, je vous l'accorde. Pour cela que je n'ai pas de voleuse. Puis je finis par repartir comme je suis venu en surveillant toujours le squat où dors la belle au bois dormant. Je finis par faire mes propres recherches sur Dawn et cela ne me plaît pas du tout. Je n'ai aucune envie de faire cela. Mais cette fille, qui sait ?

A l'aube, elle finir par bouger et je vois qu'elle tient un sac sur son épaule. Cela me fait penser à moi quand j'ai débarqué ici. Je n'avais rien, sauf mon sac. Et ce sac j'y tenais. Il est donc inutile que je fouille le squat, même si j'irais y faire un tour un peu plus tard. Je me lève et je prends mes affaires pour sortir à mon tour. Certaines caméras la perdent de temps en temps mais je la vois voler un type. Je ferme la porte à clé de mon appartement et je regarde vers celle de Kaylee. Un reflex que j'ai depuis qu'elle est là. Je ne sais pas si je préférais quand il était vide cet appartement. Sariel a le chic pour vouloir que je côtoie tous ses Nephilim et m'en faire des amis. Rien n'est jamais donné gratuitement par mon père et j'aurais préféré dire non à cet appartement. Mais j'ai appris avec le temps qu'il était inutile de dire à son père. Et que l'on était bien plus tranquille quand on faisait ce qu'il demandait. Je glisse les clés dans la poche de mon blouson que je referme et je vais suivre cette Blonde dans des rues parallèles.

Je la vois prendre une chambre dans un motel et je sais que je n'ai plus beaucoup de temps. Les mains dans les poches, les lunettes sur mon nez, je respire un grand coup et j'enlève mon aura. J'espère bien ne pas croiser de Nephilim que je connais, sinon, il faudrait que j'explique pourquoi je n'ai plus d'aura, moi le sans clan. J'arrive à la porte de la chambre de Sun, je sais qu'elle est sous la douche, car de nombreux appareils connectés me l'ont montré. Je sors deux tiges en métal très fin et je crochète rapidement la porte. Ces portes ne sont pas vraiment faites pour retenir qui que ce soit et je rentre en refermant la porte derrière moi le plus discrètement possible. Je vois ma cible sur le lit, alors je fais un pas, puis deux. Dans mes tympans, ça cogne dans tous les sens tellement mon coeur bat la chamade. Je finis par prendre le sac et je refais les même pas, à reculons, en écoutant l'eau qui coule pour savoir si elle est toujours dessous ou pas. Oui, si vous écoutez bien le bruit de l'eau change quand vous bougez dessous. Et si tout se passe comme prévu, quand elle sortira de sa douche, je serais déjà loin et dans une autre planque pour savoir ce que contient son précieux sac. Mais avant de m'y rendre, dans la rue, je poserais ma main sur le contenant pour désactiver d'éventuel mouchard pour me suivre.

Mais bon, ça, c'est si mon plan se déroule sans accroc ...
Image

Nephilim

Sun Of Destiny

Humain

Sun Of Destiny

Messages : 250
Enregistré le : 23 août 2016, 10:37
Humain
# RP terminés RP en cours

Sun Of Destiny

» Publié par Satsobek Anahk

» 17 janv. 2017, 19:32

Il arrive parfois qu’on ait ce mauvais pressentiment. Certains appellent cela l’instinct, d’autres qualifient ce phénomène de prémonitions. Moi, j’appelle cela la paranoïa. J’étais sous ma douche tranquillement, quand j’ai entendu ce drôle de bruit.

J’ai tendu l’oreille, mais je n’ai pas cru bon de sortir de la douche. Mais vous savez ce que c’est, quand quelque chose ne va pas, on veut en avoir le coeur net. J’ai laissé l’eau couler, je me suis approchée de la porte de la salle de bain et je l’ai ouverte en grand, prête à encastrer dans le mur celui qui se pointait, ou à mourir s’il s’agissait du Nephilim que j’ai voulu buter hier.

Mais rien, personne. Enfin surtout rien. Il n’était plus là… J’ai attrapé mon jean en quatrième vitesse et je suis sortie dehors à moitié nue en enfilant mon tee-shirt.

J’ai couru dans le couloir. Personne ! J’ai ouvert la porte de l’escalier de service. Mon coeur palpitait, non pas de peur de tomber sur le voleur, mais de peur de perdre ma vie. Toujours personne ! Les indicateurs de l’ascenseur montrent que deux descendent. Je dévale les huits étages par les escaliers, sautant les dernières marches à chaque fois. J’arrive dans le hall du casino, les cheveux dégoulinant, le tee-shirt trempé. Le premier des ascenseurs est déjà arrivé. J’attends en m’énervant le second et regarde le couple qui sort. Rien, aucun sac… Je cours vers l’entrée et un agent de la sécurité me regarde bizarrement.

« Quelque chose ne va pas mademoiselle !
— C’est pas le moment ! »

C’est bon je connais la rangaine, il va me poser des questions, s’il est gentil, il fouillera les vidéos, mais le voleur sera loin. Je sors dans la rue, toujours pieds nus. Personne ne porte de sac.

« Bon sang ! Merde ! MEEEERRDEEE ! Putain fait chier !!! »

Je suis en rogne ! Quoi ? Ça se voit ? Sans blague ! Je retourne vers le vigile !

« Les vidéos ! Me faut les vidéos du couloir ! »

Malheureusement, elles ne donnent rien ! Ou plutôt si, elles donnent quelque chose. Personne n’est entré. Je ne suis pas folle, je sais que j’avais mon sac. Mais sur les autres vidéos, il n’y a rien… Quelqu’un a truqué les enregistrements… Tu parles d’une piste ! Je remonte dans ma chambre et je fouille ce qu’il me reste… 23 $, une paire de chaussures, un jean, le couteau et un tee-shirt des sous-vêtements et ma veste. J’ai été habituée à voyager léger, mais là… Toute ma vie tient dans 23 $.

« Pourquoi j’ai pas foutue le sac dans la salle de bain ! Pourquoi !!! »

Sur la table de chevet, il reste la carte bancaire de ce type… C’est toujours ça… Mais comment ce mec a fait. Je glisse la carte dans ma poche et j’enfile mes pompes. Grâce au sac poubelle de la salle de bain, j’emballe les poignées de porte avant de les défoncer à coups de latte. Peut-être que ce connard a un casier. Je le trouve, je le bute. Je décide de décamper rapidement et me retrouve dans la rue, sous un pont. Je m’enfonce dans ces zones mal éclairées que les touristes évitent.

Et là…

Je m’écroule… On m’a tout volé… J’ai tout perdu… Tout ce qui faisait que j’avais une chance de survivre vient de m’échapper. Je ne craque pas souvent, mais je n’en peux plus. Cette fois, c’est trop dur… Tout remonte à la surface. Il m'avait prévenu qu'on finirait par me voler cet ordinateur. Il y avait tout dedans.
► Afficher le texte

Répondre

Retourner vers « South Strip Boulevard »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité